Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Un peu de tout ... au fil des jours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24
AuteurMessage
Kristian

avatar

Nombre de messages : 468
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Un peu de tout ... au fil des jours   Dim 24 Sep - 12:55

Automne

Ondine Valmore

Vois ce fruit, chaque jour plus tiède et plus vermeil,
Se gonfler doucement aux regards du soleil !
Sa sève, à chaque instant plus riche et plus féconde,
L’emplit, on le dirait, de volupté profonde.

Sous les feux d’un soleil invisible et puissant,
Notre coeur est semblable à ce fruit mûrissant.
De sucs plus abondants chaque jour il enivre,
Et, maintenant mûri, il est heureux de vivre.

L’automne vient : le fruit se vide et va tomber,
Mais sa gaine est vivante et demande à germer.
L’âge arrive, le coeur se referme en silence,
Mais, pour l’été promis, il garde sa semence.
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3466
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Un peu de tout ... au fil des jours   Dim 24 Sep - 14:13

Bien beau tout cela et quelques rayons de soleil en plus, ça fait un bien fou
Liszt, Debussy, Ravel, quelle continuité fluide au fil du temps et de l'eau
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 468
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Un peu de tout ... au fil des jours   Dim 24 Sep - 16:00

On oublie trop souvent Albert Samain, grand poète symboliste qui souffre injustement des ombres immenses de Baudelaire, Verlaine et Rimbeau.

========  Automne  ========

========Albert Samain========

Le vent tourbillonnant, qui rabat les volets,
Là-bas tord la forêt comme une chevelure.
Des troncs entrechoqués monte un puissant murmure
Pareil au bruit des mers, rouleuses de galets.

L’Automne qui descend les collines voilées
Fait, sous ses pas profonds, tressaillir notre coeur ;
Et voici que s’afflige avec plus de ferveur
Le tendre désespoir des roses envolées.

Le vol des guêpes d’or qui vibrait sans repos
S’est tu ; le pêne grince à la grille rouillée ;
La tonnelle grelotte et la terre est mouillée,
Et le linge blanc claque, éperdu, dans l’enclos.

Le jardin nu sourit comme une face aimée
Qui vous dit longuement adieu, quand la mort vient ;
Seul, le son d’une enclume ou l’aboiement d’un chien
Monte, mélancolique, à la vitre fermée.

Suscitant des pensers d’immortelle et de buis,
La cloche sonne, grave, au coeur de la paroisse ;
Et la lumière, avec un long frisson d’angoisse,
Ecoute au fond du ciel venir des longues nuits…

Les longues nuits demain remplaceront, lugubres,
Les limpides matins, les matins frais et fous,
Pleins de papillons blancs chavirant dans les choux
Et de voix sonnant clair dans les brises salubres.

Qu’importe, la maison, sans se plaindre de toi,
T’accueille avec son lierre et ses nids d’hirondelle,
Et, fêtant le retour du prodigue près d’elle,
Fait sortir la fumée à longs flots bleus du toit.

Lorsque la vie éclate et ruisselle et flamboie,
Ivre du vin trop fort de la terre, et laissant
Pendre ses cheveux lourds sur la coupe du sang,
L’âme impure est pareille à la fille de joie.

Mais les corbeaux au ciel s’assemblent par milliers,
Et déjà, reniant sa folie orageuse,
L’âme pousse un soupir joyeux de voyageuse
Qui retrouve, en rentrant, ses meubles familiers.

L’étendard de l’été pend noirci sur sa hampe.
Remonte dans ta chambre, accroche ton manteau ;
Et que ton rêve, ainsi qu’une rose dans l’eau,
S’entr’ouvre au doux soleil intime de la lampe.

Dans l’horloge pensive, au timbre avertisseur,
Mystérieusement bat le coeur du Silence.
La Solitude au seuil étend sa vigilance,
Et baise, en se penchant, ton front comme une soeur.

C’est le refuge élu, c’est la bonne demeure,
La cellule aux murs chauds, l’âtre au subtil loisir,
Où s’élabore, ainsi qu’un très rare élixir,
L’essence fine de la vie intérieure.

Là, tu peux déposer le masque et les fardeaux,
Loin de la foule et libre, enfin, des simagrées,
Afin que le parfum des choses préférées
Flotte, seul, pour ton coeur dans les plis des rideaux.

C’est la bonne saison, entre toutes féconde,
D’adorer tes vrais dieux, sans honte, à ta façon,
Et de descendre en toi jusqu’au divin frisson
De te découvrir jeune et vierge comme un monde !

Tout est calme ; le vent pleure au fond du couloir ;
Ton esprit a rompu ses chaînes imbéciles,
Et, nu, penché sur l’eau des heures immobiles,
Se mire au pur cristal de son propre miroir :

Et, près du feu qui meurt, ce sont des Grâces nues,
Des départs de vaisseaux haut voilés dans l’air vif,
L’âpre suc d’un baiser sensuel et pensif,
Et des soleils couchants sur des eaux inconnues…

Magny-les-Hameaux, octobre 1894.

Albert Samain, Le chariot d’or
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2869
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Un peu de tout ... au fil des jours   Dim 24 Sep - 17:23

Merci beaucoup à vous ! Kiss , je relirai tout cela un peu plus tard, moi aussi je ramasse des pommes et du raisin  dans mon jardin Hehe (quel magnifique temps !  ). Cela donne le sourire et la joie de vivre du temps présent... Wink

Juste vite fait par rapport aux " Jeux d'eaux de la Villa d'Este", du sublime Liszt,  effectivement Debussy et Ravel, et même Erik Satie, s'en sont très largement inspirés  ! ("le jaillissement des eaux" sur le clavier...).
Voici mon petit avis sur ce morceau, qui fera partie de mon commentaire final sur la dernière année Des "Années de Pélerinage", années d'automne, et d'hiver...(O combien chez Liszt). Ce morceau est sans doute le plus célèbre de toute l'oeuvre... Wink

Liszt est en son "automne"...
"Les jeux d'eaux..." :

Dès le début , l'eau coule, irisée, chatoyante, sur tout le clavier d'aigus, soutenu par quelques accords en médium. L'abbé Liszt se promène, médite sur sa vie (très agitée), prie, et admire, ému et heureux,  une nature éblouissante qui le réconcilie avec lui-même..
Douceur, pause dans la peine de vivre...
Le vibrato s'estompe..., pour une main gauche beaucoup plus interrogative... : La fin de la promenade, les yeux emplis de toute la beauté du monde.., pour la garder en soi.
Admirable.... 
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2869
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Un peu de tout ... au fil des jours   Dim 24 Sep - 23:04

Vraiment splendides, ces deux derniers poèmes !! 
Un peu pensive, il me semble que tous ces poèmes d'automne, qui nous parlent de la nature qui va s'endormir et de notre propre automne, conjuguent de façon complexe, à la fois un début d'automne riche et gai -une sorte de fin d'été qui nous livre ses derniers trésors de fruits, de fleurs et de couleurs-..., et un automne qui irrémédiablement nous emmène à l'hiver... L'automne d'Albert Samain (terriblement humain..), celui de Lamartine.. (terriblement symbolique..)..
Allez, octobre va venir avec sa flamboyance de couleurs rousses..., et puis en novembre on se réfugiera chez nous.. en étant peut-être intimement plus "vrais".. , avec ceux que nous aimons...

"Là, tu peux déposer le masque et les fardeaux,
Loin de la foule et libre, enfin, des simagrées,
Afin que le parfum des choses préférées
Flotte, seul, pour ton coeur dans les plis des rideaux."  (Albert Samain, envoi de Kristian)


https://www.youtube.com/watch?v=MC44L5T0FVA

(Prélude en G minor -sol mineur- de Jean-Sébastien Bach) 
Petite adaptation de Luo Ni, que je trouve magnifique.
-pour moi très en accord avec ce début d'automne, doux et nostalgique, et plein d'espoir-).
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 468
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Un peu de tout ... au fil des jours   Dim 24 Sep - 23:47

Anouchka a écrit:
Allez, octobre va venir avec sa flamboyance de couleurs rousses..., et puis en novembre on se réfugiera chez nous.. en étant peut-être intimement plus "vrais".. , avec ceux que nous aimons...

Eh, oui, Anouchka, il en va des saisons comme de tous les cycles du vivant, qui sont autant de respirations, avec l'éternel mouvement intérieur-extérieur, vie-mort (apparentes), plein-vide, haut-bas, chaud-froid, etc.

La vie, telle que nous la connaissons, est un cycle éternel où rien ne s'arrête jamais, et où chaque mort est suivie d'une (re)naissance et inversement, parce que la grande VIE SOUS-JACENTE, elle, ne s'arrête jamais. C'est nous qui avons besoin du repos de l'hiver – car c'est bien de cela qu'il s'agit, une sorte de jachère où l'on rentre en soi, chez soi, où la nature elle-même retourne à l'état potentiel de la graine dans la terre.

Nos journées sont elles aussi structurées ainsi de façon cyclique, avec leur matin, leur midi et leur soir, encore une autre cycle, mais quotidien cette fois. Et les planètes autour des soleils, et les soleils autour des galaxies, et l'électron autour du moyau, et notre petite personne autour de son âme – son vrai soleil. Ainsi va toute vie, ainsi va toute partie de la vie, de la plus infime à la plus gigantesque.

C'est pourquoi les saisons ont cette valeur symbolique infinie, elle sont une gigantesque constante de l'univers, elles sont une constante divine.  
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2869
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Un peu de tout ... au fil des jours   Lun 25 Sep - 0:42

Merci pour ce beau message, Kristian ! , que je capte avant de "mettre en bocaux" mes compotes de pommes..., en écoutant presque en boucle ce prélude Bach, dont le thème est lancinant, obsédant, comme la pluie sur les vitres et nos pensées de douceur et de nostalgie...! 
Luo Ni, d'ailleurs, pour parler de ce superbe pianiste, a  "très peu" adapté ce prélude de Bach. Qui était déjà transposé pour piano depuis bien longtemps. (d'après "le Clavier bien tempéré", BWV 847.. Ou comment Bach est plus intemporel que jamais... !!).
Cette vidéo YT est un must sur Internet , auprès de nos jeunes générations, c'est merveilleux ça !   -et j'adore la photo noir et blanc de la maman éléphant et son bébé..-. 
Au lit très bientôt... , peut-être un nocturne de Chopin...  Very Happy (qui n'endort pas du tout, d'ailleurs Laughing ). 
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5951
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Un peu de tout ... au fil des jours   Lun 25 Sep - 10:03

Nés un 25 septembre ...

Jean-Philippe Rameau - Compositeur et théoricien français (1683)


https://www.youtube.com/watch?v=C8YQDlSkiKA

Dmitry Shostakovich - Compositeur russe (1906)


https://www.youtube.com/watch?v=T1h1NJMKtnc

Sir Colin Davis - Chef d'orchestre anglais (1927)  


https://www.youtube.com/watch?v=aqvOVGCt5lw

Créés un 25 septembre

1776 - Romeo und Julie de Georg Benda ; Gotha, Schloss Friedenstein, 25 September 1776.  

belle découverte
https://www.youtube.com/watch?v=qIDp94RVLLw

Romeo und Julie est un singspiel en trois actes de Georg Benda . Le livret allemand est dû à Friedrich Wilhelm Gotter, il est basé sur la traduction par Christian Felix Weiße de la pièce de William Shakespeare 'Romeo et Juliette'.

1834 - Le chalet Adolphe d'Adam ; Paris, Opéra-Comique

cela me fait penser à du Gretry - c'est un peu désuet mais c'est aussi dû à une façon de chanter qui n'est plus guère d'actualité ... mais qu'est-ce que l'articulation française est bonne !
https://www.youtube.com/watch?v=cyTfG5vNVR4

1878 - Drot og marsk de Peter Heise ; Copenhagen, Royal Theatre,

Drot og marsk ( King and Marshal ) est un opéra du compositeur danois Peter Heise . Le libretto , de Christian Richardt , est basé sur la pièce de Carsten Hauch 'Marsk Stig' (1850).
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2869
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Un peu de tout ... au fil des jours   Lun 25 Sep - 16:27

Ou comment le 25 septembre est un jour bien faste pour la musique....
Merci pour ces belles vidéos.
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5951
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Un peu de tout ... au fil des jours   Jeu 12 Oct - 21:46

Le 20 octobre est le jour de naissance de Luciano Pavarotti

  cette musique c'est du soleil en barre vitaminée !!!      
https://www.youtube.com/watch?v=eQSNVBLTXYY

Opéras créés un 20 octobre

1745 Les fêtes de Polymnie de Jean-Philippe Rameau, Paris, Opéra


https://www.youtube.com/watch?v=t3ROmRrTjpY

Les Fêtes de Polymnie est un opéra-ballet (ou « ballet héroïque ») de Jean-Philippe Rameau sur un livret de Louis de Cahusac.

1785 La grotta di Trofonio d'Antonio Salieri, Vienna, Burgtheater


https://www.youtube.com/watch?v=eq1Fj77eqDw

La Grotta di Trofonio est un opéra , décrit comme un opéra comique , en deux actes (cinq scènes) composés par Antonio Salieri sur un livret italien de Giovanni Battista Casti .

1951 Die Verurteilung des Lukullus de Paul Dessau? Berlin, Deutsche Staatsoper


https://www.youtube.com/watch?v=yMpj761icpo

Si je comprends bien le texte en allemand pale : c'est une pièce de Bertol Brecht qui a ensuite collaboré avec Dessau pour l'écriture de l'opéra.

1992 The Voyage de Philip Glass, New York, Metropolitan Opera
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2869
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Un peu de tout ... au fil des jours   Jeu 12 Oct - 22:38

Merci pour ce beau partage ! J'irai écouter cela demain..
Mais nous ne sommes demain que le 13 octobre , un vendredi en plus...  Wink
Naissance de Yves Montand..., et de Nana Mouskouri..

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu de tout ... au fil des jours   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu de tout ... au fil des jours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 24 sur 24Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: La musique en vidéos-
Sauter vers: