Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Richard Rodney Bennett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16560
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Richard Rodney Bennett   Mer 14 Oct - 10:40

Ne pas confondre avec William Sterndale Bennett

Sir Richard Rodney Bennett est un compositeur britannique, né à Broadstairs (Comté de Kent, Angleterre) le 29 mars 1936.

Né de parents musiciens, il étudie à la Royal Academy of Music de Londres à partir de 1953 avec Howard Ferguson et Lennox Berkeley. Il enseignera lui-même dans cet établissement, d'abord de 1963 à 1965, puis de 1994 à 2000. Il découvre à Darmstadt (en Allemagne, de 1955 à 1958) la musique sérielle, dont l'un des tenants, Pierre Boulez, sera son professeur à Paris durant deux ans.

Sa musique est influencée tant par ledit sérialisme que par le style romantique tardif (au point d'avoir été qualifiée de "musique néo-romantique sérielle"), ainsi que par le jazz (ce dernier se retrouve dans plusieurs de ses compositions).

On lui doit des œuvres dans des domaines variés (piano, musique de chambre, orchestre, concertos, œuvres chorales ou avec voix soliste(s), opéras...), ainsi que des musiques de films à partir de 1957 ou des musiques pour des téléfilms et séries télévisées à partir de 1962.

Parfois crédité "Richard Bennett", il est anobli en 1998.

Œuvres

Compositions classiques

Pièces pour un instrument solo

* Piano : Sonate (1954) ; 5 études (1964) ; Scena I (1974) ; Noctuary (1981) ; Three Romantic Pieces (1988) ; Excursions (1993) ; Impromptu on a Theme of Henri Dutilleux (1994).
* Autres instruments : Scena II pour violoncelle (1973) ; Scena III pour clarinette (1977) ; After Syrinx II pour marimba (1982) ; Sonate pour guitare (1983) ; Partita pour violoncelle (2001).


Musique de chambre

Quatuor à cordes (1964) ; Trio pour flûte, hautbois et clarinette (1965) ; Quintette à vent (1968) ; Four Pieces Suite pour 2 pianos (1974) ; Quatuor avec hautbois (1975) ; Kandinsky Variations pour 2 pianos (1977) ; Sonate pour cor et piano (1978) ; Sonate pour violon et piano (1978) ; After Syrinx I pour hautbois et piano (1982) ; Concerto pour quintette à vent (1983) ; Sérénade pour Ondes Martenot et piano (1984) ; Lamento d'Arianna pour quatuor à cordes (1986) ; Sonate pour saxophone soprano et piano (1986) ; Sonate pour quintette à vent et piano (1986) ; Capriccio pour violoncelle et piano (1990) ; Sonate pour basson et piano (1991) ; Sonate pour violoncelle et piano (1991) ; Quintette avec clarinette (1992) ; Quatuor de saxophones (1994) ; Four Country Dances pour hautbois (ou saxophone soprano) et piano (2000) ; Suite française pour flûte et piano (2002) ; Ballad in Memory of Shirley Horn pour clarinette et piano (2005).


Œuvres avec voix soliste(s)

The Approaches of Sleep pour soprano, mezzo-soprano, ténor, basse et orchestre de chambre (1960) ; London Pastoral pour ténor et orchestre (1962) ; Soliloquy pour voix et ensemble de jazz (1967) ; Time's Whiter Series pour contre-ténor et luth (1974) ; Love Spells, pour soprano et orchestre (1974) ; The Little Ghost who died for Love, pour soprano et piano (1976) ; Five Sonnets of Louise Labé pour soprano et orchestre de chambre (1984) ; Love Songs pour ténor et orchestre (1984) ; Ophelia, cantate pour contre-ténor et orchestre de chambre (1987) ; Beginnings pour voix et orchestre (1991) ; Songs before Sleep pour voix et piano (ou pour baryton et orchestre de chambre) (2002) ; Voyage pour mezzo-soprano et piano (2003).


Œuvres pour orchestre

Nocturnes pour orchestre de chambre (1963) ; Jazz Calendar, musique de ballet (1964) ; Symphonie n° 1 (1965) ; Symphonie n° 2 (1967) ; Suite française pour petit orchestre (1970) ; Zodiac (1976) ; Music for Strings, pour orchestre à cordes (1977) ; Sérénade pour petit orchestre (1977) ; Metamorphoses pour orchestre à cordes (1980) ; Isadora, musique de ballet (1981) ; Anniversaries (1982) ; Sinfonietta (1984) ; Reflections on a Theme of William Walton (1985) ; Morning Music, pour orchestre à vent (1986) ; Symphonie n° 3 (1987) ; Diversions (1989) ; Flowers of the Forest, pour ensemble de cuivres (1989) ; The Four Seasons, pour orchestre à vent (1991) ; Variations on a Nursery Tune (1992) ; Partita (1995) ; Rondel pour orchestre de jazz (1999).


Œuvres concertantes

Concerto pour piano et orchestre (1968) ; Concerto pour guitare et orchestre de chambre (1970) ; Concerto pour hautbois et orchestre à cordes (1970) ; Concerto pour orchestre (1973) ; Concerto pour alto et orchestre (1973) ; Concerto pour violon et orchestre (1975) ; Actaeon (ou Metamorphosis I) pour cor et orchestre (1977) ; Sonnets to Orpheus pour violoncelle et orchestre (1979) ; Memento pour flûte et orchestre (1983) ; Concerto pour clarinette et orchestre (1987) ; Concerto pour marimba et orchestre (1988) ; Concerto pour saxophone alto et orchestre (1988) ; Concerto pour 10 cuivres (1988) ; Concerto for Stan Getz pour saxophone ténor et orchestre à cordes (1990) ; Concerto pour percussion et orchestre (1990) ; A Book of Hours, pour harpe et orchestre à cordes (1991) ; Concerto pour trompette et orchestre à vent (1993) ; Concerto pour basson et orchestre (1994) ; Suite française pour flûte et orchestre (ou pour flûte et piano — voir ci-dessus —, 2002).


Œuvres chorales

(chœur a cappella ou avec accompagnement instrumental)

Epithalamion, avec orchestre (1966) ; Spells, avec soprano solo et orchestre (1974) ; Nonsense, avec orchestre (1979) ; Puer Nobis (1980) ; Dream Songs, avec piano (1986) ; Missa Brevis (1990) ; Sermons and Devotions (1992) ; The Glory and the Dream, avec orgue (2000) ; A Farewell to Arms, avec violoncelle (2001) ; The Ballad of Sweet William, avec piano (2003) ; The Garden, avec piano (2006) ; Four Poems of Thomas Campion (2007) ; Serenades (2007).


Opéras

The Ledge (1961) ; The Mines of Sulphur, en 3 actes (1963) ; The Midnight Thief (1964) ; A Penny for a Song, en 2 actes (1967) ; All the King's Men, petit opéra pour enfants avec piano à 4 mains, percussions et cordes (1968) ; Victory, en 3 actes (1969).



Musiques de films

(ou pour la télévision)

* 1957 : Police internationale (Interpol) de John Gilling
* 1958 : Indiscret (Indiscreet) de Stanley Donen
* 1959 : The Devil's Disciple de Guy Hamilton
* 1959 : L'Homme qui faisait des miracles (The Man who could Cheat Death) de Terence Fisher
* 1959 : L'Enquête de l'inspecteur Morgan (Blind Date) de Joseph Losey
* 1962 : The Devil never sleeps de Leo McCarey
* 1963 : Billy le menteur (Billy Liar) de John Schlesinger
* 1964 : One Way Pendulum de Peter Yates
* 1967 : Loin de la foule déchaînée (Far from the Madding Crowd) de John Schlesinger
* 1967 : Un cerveau d'un milliard de dollars (Billion Dollar Brain) de Ken Russell
* 1968 : Cérémonie secrète (Secret Ceremony) de Joseph Losey
* 1970 : Deux Hommes en fuite (Figures in a Landscape) de Joseph Losey
* 1971 : Nicolas et Alexandra (Nicholas and Alexandra) de Franklin J. Schaffner
* 1974 : Le Crime de l'Orient-Express (Murder on the Orient Express) de Sidney Lumet
* 1977 : Equus de Sidney Lumet
* 1978 : Têtes vides cherchent coffres pleins (The Brink's Job) de William Friedkin
* 1979 : Yanks de John Schlesinger
* 1992 : Avril enchanté (Enchanted April) de Mike Newell
* 1994 : Quatre mariages et un enterrement (Four Weddings and a Funeral) de Mike Newell
* 1998 : L'Échoppe des horreurs (The Tale of Sweeney Todd), téléfilm de John Schlesinger
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11323
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Richard Rodney Bennett   Jeu 29 Sep - 21:17

<< Il est probable que l'on se rappelle surtout du saxophoniste américain Stan Getz (1927-1990) pour ses enregistrements des années cinquante avec Dizzy Gillespie et oscar Peterson. Evidemment, ses intérêts musicaux n'étaient pas limités au jazz et, lors d'une répétition avec le Boston Pops orchestra, il remarqua qu'il était dommage de ne pas avoir de concerto à ajouter aux arrangements de concert de mélodies de Gershwin qui étaient programmés. L'idée qu'il devrait songer à en commander un (comme le fit avant Benny Goodman) lui fut proposée par le chef d'orchestre de ce concert,John Williams, le nom de Richard Rodney Bennett étant celui du compositeur le plus à même de s'intéresser au défi que constituait la composition d'un concerto "classique" pour un artiste de jazz. Car s'il est avant tout un compositeur de musique pour le concert, Bennett est connu pour l'extrême et inhabituelle diversité de ses intérêts musicaux. C'est par ailleurs un remarquable interprète, et son répertoire de pianiste montre qu'il est parfaitement à l'aise dans tous les styles du XXème siècle, du jazz à la musique d'avant-garde.

Ainsi cette réunion semblait idéale: Getz avait trouvé un compositeur dont ses affinités stylistiques semblaient parfaitement en accord avec les siennes, et Bennett se voyait offrir les services d'un interprète prêt à s'adapter aux exigences d'un tel mélange des genres. En effet, l'enthousiasme de Bennett pour ce projet fut tel qu'il commença à travailler sitôt l'idée émise, bien avant qu'il ait été question d'une date pour la création ou même du cachet offert pour cette commande. La maladie de Stan Getz remit ce genre de décisions à plus tard, mais l'écriture du concerto continuait de progresser. En dépit de la tristesse occasionnée par la mort de son dédicataire, le Concerto for Stan Getz est un hommage festif aux possibilités qu'offrent les harmonies du jazz combinées à la libre technique dodécaphonique du compositeur...>>

Très beau concerto avec un irrésistible second mouvement de facture très romantique et passionné qui m'a semblé s'extraire d'un grand film hollywoodien.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16560
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Richard Rodney Bennett   Jeu 29 Sep - 21:35

Tu ne le dis pas clairement Wink mais je suppose que tu veux parler de son concerto pour saxophone alto et orchestre à cordes.

C'est une oeuvre que j'ai appréciée aussi. Je n'ai pas entendu beaucoup d'oeuvres de R.R. Bennett - 7 ou 8 - ce que j'ai le plus aimé jusqu'à présent, c'est sa Partita for orchestra, in memory of Sheila Crindle. Tu connais ?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11323
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Richard Rodney Bennett   Jeu 29 Sep - 21:54


Sur le disque que je possède, je ne le connais que sous le titre Concerto for Stan Getz, (pour saxophone ténor, timbales et orchestre à cordes...je pense toutefois qu'il s'agit du même mais peut-être le connais-tu dans une autre interprétation?

Non, hélas, je ne connais pas cette Partita, je connais surtout sa musique de film notamment l'album paru chez Chandos reprenant certaines d'entre elles sous forme de suites, dont ENCHANTED APRIL pour ondes Martenot et orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11323
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Richard Rodney Bennett   Mar 25 Déc - 19:17


Richard Rodney Bennett s'est éteint le 24 décembre 2012 à l'âge de 76 ans.



Richard Rodney Bennett 1936-2012.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16560
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Richard Rodney Bennett   Mar 25 Déc - 19:31

Mourir le jour de Noël ! pale Je crois qu'il vivait aux USA ?
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Richard Rodney Bennett   Mar 25 Déc - 19:37

Je connais 3 personnes dans mon entourage qui sont mortes le jour de Noel. C'est plus fréquent qu'on ne le croit
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Jean

avatar

Nombre de messages : 6576
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Richard Rodney Bennett   Mar 25 Déc - 21:15

La "Faucheuse" n'a pas de jour férié No
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16560
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Richard Rodney Bennett   Ven 20 Fév - 10:03

Un CD avec son concerto pour piano (1968), et le ballet Jazz Calendar (1964)

Le concerto, c'est du "moderne" tout juste écoutable pour moi Embarassed  J'aime encore mieux le Jazz Calendar, écrit pour orchestre de jazz...



https://www.youtube.com/watch?v=L4u2H5EEDic&spfreload=10




https://www.youtube.com/watch?v=we3b2PULlKI&spfreload=10
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11323
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Richard Rodney Bennett   Ven 20 Fév - 14:25


Voilà Joachim quelque chose qui, logiquement, devrait davantage te plaire:

https://www.youtube.com/watch?v=frmo7ROKaVY

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Richard Rodney Bennett   

Revenir en haut Aller en bas
 
Richard Rodney Bennett
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: