Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Friedrich Kiel (1821-1885)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 18045
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Friedrich Kiel (1821-1885)   Ven 17 Juil - 19:52

Friedrich Kiel était un compositeur et pédagogue allemand, né à Puderbach (Westphalie) le 7 octobre 1821 et décédé à Berlin le 13 septembre 1885.

Après avoir appris le piano avec son père, Kiel se rendit à Berlin, où il devint élève de Schulz pour le violon et de Dehn pour la composition. Il se fixa en suite définitivement en cette ville, où il se livra à l’enseignement et à la composition, formant un grand nombre d’élèves distingués et se faisant connaître par des œuvres fort importantes, qui le classaient au premier rang des artistes de son pays.
Au mois de février 1862, M. Frédéric Kiel faisait exécuter pour la première fois à Berlin, au profit de la Société Gustave-Adolphe, un Requiem pour voix seules, chœur et orchestre (op. 20), qui obtenait un très grand succès, et qui était reproduit le 8 novembre suivant pour l’anniversaire de la mort de Mendelssohn. Une autre œuvre non moins considérable, son oratorio Christus (op. 60), ne fut pas accueilli avec moins de faveur, et est considérée en Allemagne comme l’ouvrage le plus remarquable en ce genre qui ait produit depuis le Paulus de ce maître. Kiel fut un des compositeurs les plus estimés de l’Allemagne contemporaine pour la musique de chambre et la musique religieuse.

Comme cette notice biographique (qui ne souffle qu'un seul mot de la quinzaine d’œuvres de musique chambre déjà écrites par Kiel avant 1880) a été publiée en 1880, il faut ajouter que Kiel, qui avait déjà composé un certain nombre d’œuvres à l’âge de 13 ans, attira l’attention du Prince Albrecht de Sayn-Wittgenstein-Berleburg, un grand mélomane grâce auquel Kiel put étudier le violon avec le concertmeister du prince. Le jeune musicien prit aussi des cours d’harmonie et de composition après de Caspar Kummer.
En 1840, Kiel était déjà chef d’orchestre de la cour et maître de musique des enfants du prince. Entre 1842 et 1845, il étudia – soutenu par une bourse royale obtenue grâce à Ludwig Spohr – à Berlin avec Dehn qui lui fit aussi découvrir les trésors de la bibliothèque royale.
Devenu un professeur réputé, il fut engagé en 1866 comme assistant au Conservatoire Stern où il enseigna la composition avant d’y être nommé professeur trois ans plus tard.
En 1870, il joignit le corps professoral de la toute nouvelle Hochschule für Musik et donna en outre, à partir de 1882, des cours de maîtrise à l’Académie des Arts de Berlin. Parmi ses élèves figurent Paderewski, Ferdinand Hummel et Sir Charles Villiers Stanford.
Kiel mourut des suites d’un accident de la circulation.


Œuvres


Le catalogue par opus des œuvres de Kiel comporte 83 numéros, dont de la musique religieuse (des motets et des oratorios (Christus op 60, Der Stern von Bethlehem op 83), un Te Deum op 46, un Requiem en fa mineur op 20 et une Missa solemnis op 40), une Ouverture à grand orchestre op 6, un concerto pour piano en si bémol op 30, de nombreuses pages pour piano et pour orgue, et surtout de la musique de chambre, qui a jalonné toute sa carrière.
Cette discipline, qui renferme le meilleur de sa production, compte 30 œuvres – dont 19 de grande ampleur – qui ont fait dire à Wilhelm Altmann : « Au cours de ma longue vie, j’ai particulièrement étudié la musique de chambre de Kiel et j’y ai trouvé une source infaillible de plaisir ». Le même musicographe, qui estimait que Kiel était essentiellement « un mélodiste, bien que ses mouvements lents ne manquent pas de profondeur » et qu’« en ce qui concerne la forme et le fini du style, les œuvres de Kiel ne craignent pas la comparaison », trouvait « scandaleux » que les deux quatuors à cordes du compositeur allemand soient oubliés. À propos des quintettes avec piano op. 75 et op. 76, Raymond Silvertrust a écrit dans le Chamber Music Journal qu’ils « sont aussi bons que n’importe quels autres dans toute la littérature musicale », tandis qu’Altmann les « recommande chaleureusement ».
Si Kiel n’a pas été reconnu à sa juste valeur, c’est à cause de sa grande modestie, et probablement aussi à cause de la présence du géant de la musique que fut Brahms, son contemporain...

Musique de chambre

Trio avec piano n° 1 en ré majeur, op. 3
Reisebilder for violoncelle & piano, op. 11
3 pièces pour violoncelle & piano, op. 12
Trio avec piano n° 2 en la majeur, op. 22
Trio avec piano n° 3 en mi bémol majeur, op. 24
Trio avec piano n° 4 en ut dièse mineur, op. 33
Trio avec piano n° 5 en sol majeur, op. 34
Sonate pour violon & piano en ré mineur, op. 35 n° 1
Sonate pour violon & piano en fa majeur, op. 35 n° 2
Variations sur un chant populaire suédois pour violon & piano, op. 37
Quatuor avec piano n° 1 en la mineur, op. 43
Quatuor avec piano n° 2 en mi majeur, op. 44
4 romances pour violon & piano, op. 49
Quatuor avec piano n° 3 en sol majeur, op. 50
Sonate for violon & piano en mi mineur, op. 51
Sonate for violoncelle & piano en la mineur, op. 52
Quatuor à cordes n° 1 en la mineur, op. 53 n° 1
Quatuor à cordes n° 2 en mi bémol majeur, op. 53 n° 2
Deutsche Reigen pour violon & piano, op. 54
Trio avec piano n° 6 en la majeur, op. 65 n° 1
Trio avec piano n° 7 en sol mineur, op. 65 n° 2
Ländler pour alto & piano, op. 66
Sonate pour alto & piano en sol mineur, op. 67
3 romances pour alto & piano, op. 69
2 Solostücke pour violon & piano, op. 70
Valses pour quatuor à cordes, op. 73
Quintette avec piano n° 1 en la majeur, op. 75
Quintette avec piano n° 2 en ut mineur, op. 76
Petite suite pour violon & piano, op. 77
Valses pour quatuor à cordes, op. 78
Sonate pour violoncelle et piano en ré majeur WoO
Trio avec piano en sol majeur WoO


Piano seul

Bilder aus der Jugendwelt, Op. 1
Capriccietto, Op. 4
Three Romances, Op. 5
Vier zweistimmige Fugen, Op. 10
Große Polonaise, Op. 14
Elf Melodien, Op. 15
Zwei Capricen, Op. 26
Tarantelle, Op. 27
Suite, Op. 28
Drei Giguen, op. 36
Reiseerinnerungen (1. Heft), Op. 38
Reiseerinnerungen (2. Heft), Op. 41
Walzer für Klavier, op. 45
Fantasie, e moll, op.56
Fantasy in Cis Minor, Op. 58/1
Drei Humoresken, Op. 59
Volksmelodien mit Veränderungen, op. 62
Fantasy in As Major, Op. 68
Drei Klavierstücke, Op. 71
Sechs Klavierstücke, Op.
Six Impromptus, Op. 79
Five Etudes
Hongroise
Zwei Nocturnes
Albumblatt
Bolero

Piano quatre mains

Zwei kleine Sonaten for Piano, four hands, Op. 6
Variations on an Original Theme for Piano, four hands, Op. 23
Drei Militair Märche für Pianoforte zu vier Händen, op. 39
Four Humoresques for Piano, four hands, Op. 42
Waltz for Piano, four hands, Op. 47
Waltz for Piano, four hands, Op. 48
Leichte Klavierstücke, op. 57

Orgue : Three Fantasien op. 58


Orchestre

Overture for orchestra, Op. 6
Piano Concerto in B flat Major, Op. 30
Fantasy for Piano and Orchestra


Musique vocale

Requiem in F Minor, Op. 20
Missa solemnis, Op. 40
Te Deum für solo, chor und Orchester, D dur, op. 46
Requiem in A-flat Major, Op. 80
Und ob ich schon wanderte im finstern Thal (Psalm 23:4), Op. 82/1
Siehe, wie fein und lieblich ist es (Psalm 133:1, 3), Op. 82/2
Wie lieblich sind deine Wohnungen (Psalm 84:1, 2), Op. 82/3
Aus der Tiefe rufe ich, Herr, zu dir (Psalm 130), Op. 82/4
Die mit Tranen saen (Psalm 126:5), Op. 82/5
Herr, wie lange willst du meiner so gar vergessen (Psalm 13:2-4), Op. 82/6
The Star of Bethlehem, Op. 83

Liederkreis, Op. 31


Dernière édition par joachim le Sam 1 Déc - 11:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 18045
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Friedrich Kiel (1821-1885)   Sam 18 Juil - 10:08

Je viens d'écouter le CD Marco Polo, qui comporte les 2 Quintettes pour piano et cordes opus 75 et 76.

Si les autres oeuvres de Kiel sont à l'avenant, c'est encore un compositeur scandaleusement oublié, peut-être parce qu'il est éclipsé par Brahms, auquel ces quintette font penser. Je pense que le premier peut avantageusement se comparer à celui de Brahms.
Curieusement chaque quintette comporte 5 mouvements. En tout cas, j'ai envie d'en découvrir davantage sur Kiel.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 7072
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Friedrich Kiel (1821-1885)   Sam 18 Juil - 13:53



ces trois quartets avec piano...font aussi penser à Brahms ce qui ne les dévalorisent en rien... et je partage ton indignation devant son oubli Wink


Dernière édition par Jean le Sam 9 Juin - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 18045
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Friedrich Kiel (1821-1885)   Dim 19 Juil - 13:10

Merci Jean, je vais essayer de le trouver, dès que je peux Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Friedrich Kiel (1821-1885)   Mer 22 Juil - 11:52

J'ai le concerto pour piano : interessant mais ne m'a pas emballé plus que ça .Il manque un peu de
brio.J'aime quand le piano étincelle.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 18045
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Friedrich Kiel (1821-1885)   Mer 22 Juil - 15:41

Je ne connais pas ce concerto pour piano. Mais as tu entendu sa musique de chambre ?
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 18045
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Friedrich Kiel (1821-1885)   Mer 11 Avr - 11:59

Première oeuvre vocale que j'écoute de Kiel : sa Missa Solemnis opus 40, une grande oeuvre complètement inconnue, qui mériterait vraiment de sortir de l'oubli. Le CD est complété par une des rares oeuvres orchestrales de Kiel : son Ouverture pour grand orchestre opus 6. Si sa musique de chambre me paraît proche du style de Brahms, cette Messe me semble plus proche de Beethoven.

Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 18045
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Friedrich Kiel (1821-1885)   Ven 5 Juil - 11:29

J'écoute en ce moment les 3 Quatuors avec piano (CD présenté par Jean, ci dessus). Comme dit Jean, on retrouve un peu le style de Brahms, et aussi avec un soupçon de Schumann. Des oeuvres à connaître si on apprécie ces styles.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 7072
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Friedrich Kiel (1821-1885)   Dim 2 Déc - 11:33

Après la réécoute de deux quintettes pour cordes et piano remarquables, je réécoute la messe que présente Joachim  : un vrai chef d'œuvre!
Belle interprétation et très beau chœur, … un peu gâché quand même par la soprano criarde et chevrotante Crying or Very sad heureusement elle n'intervient pas trop… les parties de chœurs sont les plus nombreuses!




https://www.youtube.com/watch?v=RLiGyebM7uk
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Friedrich Kiel (1821-1885)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Friedrich Kiel (1821-1885)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: