Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Wilhelm Fitzenhagen (1848-1890)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16559
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Wilhelm Fitzenhagen (1848-1890)   Mer 3 Juin - 20:34

Quote Jean, dans le fil "Joseph Joachim"

..Comme le créateur et aussi le conseiller de Tchaïkovski pour ses varition Roccoco, le violoncelliste allemand dont j'ai découvert un magnifique enregistrement des son 2eme concertos pour violocelle avec de très belles pièce pour piano et violocelle: Wilhelm FITZENHAGEN

Si quelqu'un trouvait une petite bio?...le livret de mon CD...est en allmemand et anglais!



Wilhelm Fitzenhagen est un violoncelliste, compositeur et pédagogue allemand, né à Seesen le 15 septembre 1848 et mort à Moscou le 14 février 1890.

Il étudie le piano, le violon et le violoncelle dans sa jeunesse, puis se perfectionne au violoncelle avec Plock, Müller et surtout Grützmacher à Dresde (1867-68). Il devient ensuite membre de la Hofkappelle de Dresde.
En 1870, Liszt lui a proposé de rejoindre l'orchestre de la Cour de Weimar, mais il s'était déjà engagé comme professeur de violoncelle au Conservatoire impérial de Moscou. Il devient ensuite un virtuose et un pédagogue très renommé. Tchaïkovski a composé pour lui ses fameuses Variations Rococo.

Fitzenhagen a été également compositeur. Il a à son actif une soixantaine d'opus pour le violoncelle, parmi lesquelles 4 Concertos, une Suite pour violoncelle et orchestre, un quatuor à cordes et des pièces de salon.

String Quartet (won an award from the St. Petersburg Chamber Musical Union)
Cello Concerto No.1, op 2 (1873)
Cello Concerto No.2, op 4
Cello Concerto No.3, op 63
Cello Concerto No.4
Suite for Violoncello and orchestra, op 62
Fantasia on motifs from Rubinstein's Dimon with orchestra, op 34
Many drawing-room pièces (dont Chanson sans paroles, op 3)
12 Little Pieces,
Pièces diverses de salon, dont Tarentelle op 5, Nocturne op 6, Mouvement perpétuel op 24, Valse de concert op 31, Mazurka de concert op 33, Sérénade op 35, Caprice op 40, Ave Maria op 41, Gavotte op 42, Nocturne op 44, Gavotte op 46, La Fileuse, op 59, Elégie, Impromptu...)
a Quarto
Ballade with orchestra, op 10
Resignation, op 8
Petites pièces pour les jeunes violoncellistes, op 22
Technical Studies for the Cello, Op.28
He edited and contracted Variations on a Rococo Theme, Op.33 by Tchaikovsky


Dernière édition par joachim le Sam 16 Avr - 20:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Wilhelm Fitzenhagen (1848-1890)   Mer 3 Juin - 20:37

Il est mort a Moscou d'ailleurs!

Wilhelm Karl Friedrich FITZENHAGEN was educated under the guidance of Grutzmacher as a violoncello virtuoso of eminent rank. This distinguished artist was born on September 15, 1848, in the little town of Seesen, in Brunswick, where his father was music director. He early began his practice-in his fifth year on the piano, in his eighth on the violoncello, in his eleventh year on the violin. Besides these instruments, he learned by degrees several wind instruments in order to take part in his father's musical entertainments when a vacancy occurred in his orchestra. By means of this many-sided capacity, Fitzenhagen gained, even in early youth, a certain routine in musical matters which, later on, stood him in good stead.

Fitzenhagen received the first regular cello instruction, besides making progress in piano and violin playing, from the Ducal chamber musician, Plock, in Brunswick. But he soon made his appearance there as soloist. His really serious study,- however, was in the beginning of October of the year 1862, when he became Theodore Muller's pupil. After a lapse of three years, Fitzenhagen was heard by the Duke of Brunswick in the Theatre Royal. The trial performance was so satisfactory that the Duke, in order to forward him in his artistic career, released him entirely from military service. Patrons of high standing immediately supplied him with the means of prosecuting his cello studies under Grutzmacher. This occurred in May, 1867. A year later, notwithstanding his youth, he was named a member of the Hofkapelle of Saxony.

From that time he frequently made his appearance as a solo player; took part, in 1869, in the general musical gathering in Leipsic, and in 1870 at the Beethoven Festival. Franz Liszt wished to gain him for the orchestra at Weimar, but Fitzenhagen preferred to accept an offer made to him to be Professor at the Imperial Conservatoire in Moscow.

From that time he has developed an uncommonly active and successful artistic capability as a concert player as well as chamber music performer. He gained striking results in his professorial relations, for he is at present looked upon as the cello master of greatest repute in Russia. The best of his pupils are Anatole Brandoukoff, Peter Danielschenko, Ivan Saradscheff and Joseph Adamowski.

Fitzenhagen was very industrious as a composer. Besides a String Quartet, which gained the prize of the St. Petersburg Chamber Musical Union, he wrote four Cello Concertos, a Suite for Violoncello and orchestra, a "Fantasia" on motifs from Rubinstein's "Dimon," with orchestra; a long list of drawing-room pieces, amongst them twelve little pieces which embraced a Quarto, a Ballade with orchestra, and a book containing technical Cello Studies.

The name of Wilhelm Karl Friedrich Fitzenhagen is chiefly recalled by music history in connection with the genesis and evolution of Tchaikovsky’s Variations on a Rococo Theme. As principal cellist of the Orchestra of the Imperial Russian Music Society and professor at the Moscow Conservatory, Fitzenhagen enjoyed an enviable status among the elite of Moscow’s resident musicians. He felt at liberty to emend and expand Tchaikovsky’s new score, a mortal sin in today’s terms but almost a duty to Fitzenhagen, who had been invited by the work’s deeply depressed composer to help shape and revise its form. Most of Fitzenhagen’s surviving compositions are for cello and piano, although his output also includes a handful of German part-songs.

Wilhelm Fitzenhagen died on February 2, 1890, at Moscow.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Jean

avatar

Nombre de messages : 6576
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Wilhelm Fitzenhagen (1848-1890)   Mer 3 Juin - 21:35

merci! et ravi de constater qu'il a écrit 4 concertos pour violoncelle...s'ils sont tous de la veine du deuxième çà promet de beaux moments si quelqu'un se décide à les enregistrer!!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16559
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Wilhelm Fitzenhagen (1848-1890)   Sam 16 Avr - 19:47

Catalogue par opus :

Op. 1 : Romance
Op. 2 : Concerto pour violoncelle et orchestre no 1, en si mineur
Op. 3 : Deux chants sans parole pour violocelle et piano
Op. 4 : Concerto Fantastique, pour violoncelle et orchestre no 2, en la mineur
Op. 5 : Tarantella
Op. 6 : Nocturne, pour piano et harpe
Op. 8 : Résignation, chant sacré sans parole en mi bémol majeur pour violoncelle et orgue/piano, en mi bémol majeur
Op. 10 : Ballade, pour violoncelle et orchestre, ou piano
Op. 13 : Impromptu en sol majeur
Op. 14 : Mazurka de concert
Op. 15 : Consolation, pour violoncelle et orgue ou piano
Op. 16 : Trois pièces faciles, pour violoncelle
Op. 20 : Deux morceaux de salon, pour violoncelle
Op. 21: Élégie
Op. 22 : Trois petites pièces, pour un jeune violoncelliste (Das Einstimmen, Russisches Lied ohne Worte, Valse)
Op. 23 : Quatuor à cordes, en ré mineur
Op. 24 : Perpetual Motion Machine, pour violoncelle et piano
Op. 25 : Variations légères, en sol majeur sur un thème original, pour violoncelle et orchestre
Arrangement : pour piano, Breitkopf (no 3280)
Arrangement : pour piano, édité par G. Bostrem
Op. 26 : Feuille d'album
Op. 27 : Trois morceaux de salon, pour violoncelle (Cavatina, Gondellied, Mazurka)
Op. 28 : 40 Exercices et études techniques pour le violoncelle
Op. 29 : Trois pièces faciles sur la première position
Op. 31 : Valses de concert en ré majeur pour quatre violoncelles
Op. 32 : Marche funèbre
Op. 33 : Variations sur un thème Rococo pour violoncelle et orchestre
Op. 34 : Fantaisie sur des motifs extraits de l'opéra Le Démon d'Anton Rubinstein
Op. 35 : Sérénade, pour violoncelle seul en sol majeur
Op. 36 : Gavotte, en la majeur
Op. 40 : Capriccio en ré mineur
Op. 41 : Ave Maria pour quatre violoncelles
Op. 42 : Gavotte no 2 en la mineurpour violoncelle et piano
Op. 43 : Impromptu
Op. 44 : Nocturne
Op. 45 : Menuet
Op. 59 : The Spinnerin pour quatre violoncelles
Op. 62 : Suite pour violoncelle, orchestre et piano
Op. 63 : Concerto pour violoncelle et orchestre no 3, en la mineur


Un CD est sorti avec les deux concertos de Fitzenhagen (si mineur op 2 et la mineur "fantastique" op 4), le Ballade-concerstück op 10, et Résignation op 8, complété par les variations Rococo de Tchaïkovski. C'est le septième volume de la collection des concertos romantiques pour violoncelle, chez Hyperion.  Un très beau CD.






https://www.youtube.com/watch?v=KMcehJOjhKM
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wilhelm Fitzenhagen (1848-1890)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wilhelm Fitzenhagen (1848-1890)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: