Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Ennio Morricone, né en 1928

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant
AuteurMessage
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 14 Avr - 7:59

Anouchka a écrit:
.
Icare a écrit:
L'association est définitive.

 Pour moi, c'est le cas...!   d'autant plus que souvent les compositeurs composent sur "des images"...  

Mais justement, puisque nous sommes sur le fil "Ennio Morricone", celui-ci compose de manière générale en amont, à la base du scénario, c'est-à-dire qu'il commence à composer et orchestrer ses idées musicales avant que le tournage du film ne soit commencé et donc pas à partir des images. Je ne dis pas qu'il est le seul et je ne dis pas non plus que c'est systématique, En Mai, fait ce qu'il te plait est une des exceptions qui confirment la règle. Je réitère le témoignage de son réalisateur, Christian Carion, qui est très instructif et en plus marrant à certains endroits. L'anecdote autour des cors m'a bien fait rire:

https://www.youtube.com/watch?v=Totr6kOg8MY


Je souligne au passage toute l'ambiguité qui tourne autour d'une musique de film que j'aime écouter en dehors de son contexte fonctionnel, afin de relativiser mon propos précédent: celle que j'aime écouter peut autant me renvoyer au film, à partir du moment où je l'ai vu, comme Mission, tout comme elle peut me renvoyer à mon libre imaginaire, c'est-à-dire que, par exemple, le thème de Morton dans Il était une fois dans l'ouest peut aussi me placer dans une situation émotionnelle purement abstraite, bien loin de l'agonie du personnage concerné, ou dans quelque chose d'autre par rapport à mon propre vécu ou encore à une scène de vie fictive que j'aurai moi-même imaginée pendant l'écoute, ce qui m'arrive de temps en temps. D'ailleurs, ce morceau pourrait très bien fonctionner sur une scène d'un autre film ou dans un autre contexte qui n'aurait rien à voir avec le cinéma, idem pour le thème de Casualties of War ou celui de Mission ou le long morceau "En Mai" tiré de En Mai, fait ce qu'il te plait. La musique est un art fondamentalement abstrait à la base, qu'elle soit composée pour un film, un opéra, un ballet ou un concert.Wink Dans mon précédent message, si j'ai évoqué cette "association définitive", c'est parce que c'est vrai dans l'absolu, que cette "association définitive" concerne la partie consciente de l'écoute, le souvenir, mais ce n'est jamais systématique non plus. Une musique de film peut donc parfaitement solliciter mon libre imaginaire au même titre qu'une symphonie ou une messe, alors que, par exemple, un concerto de Vivaldi ou une messe de Zelenka peut me conduire sur les images d'un film... Pourquoi pas?


Dernière édition par Icare le Lun 18 Avr - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Sam 16 Avr - 19:48

Icare a écrit:
"Il était une fois en amérique, dernier film de Sergio Leone". Ce fut une grande émotion car j'avais l'impression de redécouvrir complètement cette oeuvre. En réalité, je prenais conscience que j'étais resté très... trop... longtemps sans le réécouter. Et puisque tu évoques la flûte de pan, il me semble, sauf erreur de ma part, que c'est la première fois que Morricone l'utilise dans sa musique, et probablement par celui qui fut son plus célèbre représentant; Gheorghe Zamfir.

Tu vois, Icare, j'ai vu le film il y a deux jours, et je n'ai pas énormément aimé... sauf la MUSIQUE ! Pourquoi ? Parce que pour moi le film, c'est encore une sorte de "redite", des histoires de mafia etc.., genre "le Parrain" (en beaucoup moins bien), on finit par s'emm... J'en ai eu marre des flash-backs, de De Niro rajeuni, revieilli (De Niro finit toujours par m'agacer, de toute façon) etc.. Pas nul, mais ... soporifique (très humble avis). Par contre la musique ! Ah oui, là on est dans une autre dimension et Morricone méritait mieux....
Ton fameux flûtiste, Gheorghe Zamfir, il est sûrement dans ce film, car la flûte de Pan est OMNI-PRESENTE, ou alors si ce n'est pas la flûte de Pan, c'est une flûte "andiste", ça c'est carrément sûr, étant donné ce son ample et magnifique. On finit par se demander ce que cette musique fait sur le film... Du coup, moi un peu fatiguée, je ferme les yeux et j'écoute la musique, presque aux cieux Wink  Et Voilà. (et l'intrigue du film, je m'en fiche et je ne m'en souviens plus trop !!). Hehe
P.S. : Pour répondre à ton dernier fil, cela sera plus tard, car je pars demain quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Sam 16 Avr - 22:43

Navré que tu n'ais pas aimé ce film qui est selon moi un des meilleurs que je n'ai jamais vus. Je le place devant "Le Parrain" de Coppola que j'aime beaucoup aussi mais dont le personnage principal joué par Marlon Brando me paraît, avec le recul, trop stéréotypé et même trop cinématographique. Il finit par m'agacer. (J'en reparlerai peut-être dans le fil adapté.) Mais bon, ce n'est pas grave car nous avons tous comme expérience un film-culte (ou considéré comme tel par une majorité de cinéphiles) qui nous font Sleep Sleep. Moi, c'est "Autant en emporte le vent" et même "Citizen Kane" dans une moindre mesure, qui figurait en tête du classement des meilleurs films de toute l'histoire du cinéma. Ceci-étant dit, j'aurais été bien plus déçu si tu n'avais pas aimé la musique.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Sam 16 Avr - 22:46

Bon, eh bien on a tous les deux adoré la musique, c'est super... Wink (mais mon homme a adoré ce film, !! je devais alors être TRES FATIGUEE.... -tu sais, les répèts......- . C'est comme ça, mais la musique a tenu le cap pour moi, c'est ce que je voulais dire.... !!).
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Sam 16 Avr - 22:52

Anouchka a écrit:
Bon, eh bien on a tous les deux adoré la musique, c'est super... Wink (mais mon homme a adoré ce film, !!  je devais alors être TRES FATIGUEE.... -tu sais, les répèts......- . C'est comme ça, mais la musique a tenu le cap pour moi, c'est ce que je voulais dire.... !!).

C'est l'essentiel, Anouchka. Viva la musica!!!
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Dim 17 Avr - 0:21

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 21 Avr - 18:07

Je n'ai pas pu m'empêcher de me procurer le DVD d'En mai, fais ce qu'il te plait et je n'ai pas de chance. J'ai l'impression que je suis tombé sur un DVD défectueux. A partir de la 38ème minute environ, il se fige sur une image et impossible donc de voir le film en entier. Je n'ai pas encore vérifié sur le lecteur qui est relié à ma télé...à savoir si c'est un problème qui se pose juste avec celui de mon ordinateur ou pas, ce qui arrive parfois...J'ai toutefois pu profiter d'un excellent reportage de 28 minutes sur le compositeur: "Dans les coulisses d'Ennio Morricone". J'en ai vu beaucoup sur ce compositeur mais celui-là est l'un des plus intéressants. J'ai pu le voir et le revoir en entier sans problème.

Maintenant, le truc est de savoir si c'est seulement mon DVD qui a un défaut ou si c'est toute la série, parce que si je vais à la FNAC pour faire un échange avec le même film et que je tombe sur un autre DVD qui a le même problème...
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 21 Avr - 22:52

Oh zut, je suis déçue pour toi. Ca vaut le coup que tu signales à la FNAC, quand même.. , surtout que le film est formidable !
Nous l'avions téléchargé.. et zéro problème.
Peut-être peuvent-ils quand même vérifier s'ils ont le même défaut sur l'autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Dim 24 Avr - 20:58

Au fait, j'espère que dans tes petits achats à la FNAC dont tu nous as parlé, tu as pu régler ce problème de DVD ?

Jolie surprise de mon mari pour ce soir.. : Il me sort un enregistrement (bien enterré sur un disque) de l"Hamlet" de Zeffirelli, musique d..'Ennio Morricone..
Film de 1980, dont je n'avais jamais entendu parler !! Wink Je vais avoir une oreille attentive !
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Dim 24 Avr - 23:20

Anouchka a écrit:
Au fait, j'espère que dans tes petits achats à la FNAC dont tu nous as parlé, tu as pu régler ce problème de DVD ?

Jolie surprise de mon mari pour ce soir.. : Il me sort un enregistrement (bien enterré sur un disque) de l"Hamlet" de Zeffirelli, musique d..'Ennio Morricone..
Film de 1980, dont je n'avais jamais entendu parler !!   Wink Je vais avoir une oreille attentive !

C'est une de mes partitions préférées du compositeur. Sur disque on peut l'apprécier dans ses développements. Dans le film, c'est différent car c'est Shakespeare et il y a évidemment beaucoup de dialogues. C'est du théâtre. Ce n'est pas comme dans les films de Leone... Hehe...Et la musique joue beaucoup avec les nombreuses répliques et les silences alors que sur disque c'est une véritable symphonie ou poème symphonique. Ce sera d'ailleurs sa seule collaboration avec Zeffirelli et elle eut lieu dans les années 90 et non 80. Essaie d'avoir une oreille, disons la droite, sur les dialogues...somptueux...j'ai joué Hamlet en partie lors de ma période "théâtre amateur"...et essaie d'avoir l'autre, donc la gauche, sur la musique d'Ennio Morricone. Non, ce n'est pas impossible, c'est l'une de mes gymnastiques auditives favorites! Ptdr
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Dim 24 Avr - 23:38

Tu me fais hyper-rire..Very Happy   Je fais juste une pause de 2 mn, petit break.. Le texte est tellement génial, et très respectueux du texte de Shakespeare (que j'ai étudié à la fac, et ensuite ré-écouté sur des vidéos), que j'ai effectivement eu du mal à capter bien la musique. C'est dur, comme tu dis, d'avoir une oreille gauche sur la musique et la droite sur le film (surtout que les décors naturels sont éblouissants, sans parler bien sûr des acteurs complètement shakespeariens, c'est à couper le souffle). Je vais faire un effort pour Morricone, mais tu comprends, "être ou ne pas être..", joué pas du tout dans le pathos, mais dans une vraie détresse par un immense acteur , c'est incroyable. Allez, j'y retourne.
P.S. : Respect pour Zefirelli à tous points de vue... !
Icare a écrit:
j'ai joué Hamlet en partie lors de ma période "théâtre amateur"..
. Mais c'est génial, ça ! Tu jouais Hamlet, évidemment ! Quel rôle... tu as tout joué ? C'est vraiment hallucinant.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Lun 25 Avr - 19:25


Oui, j'ai joué Hamlet mais jamais la pièce en entier. Le hasard a voulu que le film de Zeffirelli sorte dans cette période-là avec une musique d'Ennio Morricone. Je m'en suis d'ailleurs beaucoup inspiré pour entrer dans la peau du personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mar 26 Avr - 20:38

Merci pour ta réponse ! As-tu joué la fameuse tirade existentielle, ce grand résumé de toute la condition humaine et ses questionnements .. ?
J'ai eu un mini-choc en découvrant que c'était Mel Gibson qui jouait le rôle de Hamlet, je ne le reconnaissais pas du tout !! C'est vrai que c'était en 1990 (j'ai fait une erreur sur la date dans mon mail plus haut).., mais tout jeune et barbu comme ça... Je n'aime pas cet acteur pour ses prestations postérieures (pas du tout, même), mais il faut reconnaître que dans ce film, il est grandiose. Et reconnaissons aussi à Jacques FRANTZ, l'acteur français qui le double, une extraordinaire maîtrise de la diction et beaucoup d'émotion (peut-être plus qu'en anglais, va savoir !).
Je n'ai pas encore tout fini.., trop prise ce week-end, mais la musique , j'y ai porté plus d'attention sur une petite demi-heure, effectivement, elle est magnifique et très présente.
Clin d'oeil : On est tombés par hasard sur ce film capté sur un disque il y a quelques années, et j'apprends que l'anniversaire de la mort de Shakespeare c'était le 23 avril !! Coincidence amusante... Et bien on n'en a pas fini de Shakespeare pour toute l'année ! Tu révises, Icare ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mar 26 Avr - 23:07

Et voilà, j'ai fini ma vision. C'est magnifique jusqu'au bout     J'ai fait très attention à la musique, qui est vraiment belle, et mérite très évidemment , une seconde écoute plus attentive sans la vision... Est-ce que c'est Morricone qui a composé les musiques très médiévales des ménestrels, et des forains qui viennent donner la pièce etc.., ou s'agit-il d'emprunts ? (dans ce cas-là, ça m'intéresserait de savoir quoi, puisque tu as la BO).
J'ai pensé à toi, Icare, sur la dernière scène (le duel meurtrier etc..), en me demandant si tu t'étais entraîné à manier l'épée... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mar 26 Avr - 23:37

Sur le cd, il y a, dans mon souvenir - ça fait longtemps que je ne l'ai pas réécouté et n'ai vu le film qu'une seule fois, à sa sortie au cinéma - deux thèmes d'inspiration médiévale qui sont bien d'Ennio Morricone. Dans le film, me semble-t-il, il y a effectivement des extraits dans la plus pure tradition médiévale où l'on voit les musiciens jouer. Il peut s'agir d'imitations composées par Morricone, mais il est fort probable aussi qu'il s'agisse d'emprunts puisque ces morceaux ne figurent pas sur le disque...?...Peut-être est-ce précisé sur le générique-fin?
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mer 27 Avr - 18:52

Eh bien non, il n'y rien sur le générique FIN, même à la toute fin, hélas ! (ou alors le téléchargement s'est interrompu avant les détails musicaux..).
En fait, les thèmes médiévaux, tu les entends déjà dès le début, lors des fêtes du mariage honteux de la mère d'Hamlet un mois après la mort de son mari. Un peu plus loin je crois, quand Hamlet devenu à moitié-fou, condamne ces festivités et beuveries ininterrompues.
Enfin, lorsque les comédiens arrivent au château et vont jouer la fameuse pièce "souricière".
Je suis sûre que si je pioche sur Internet, je parviendrai à avoir le détail de la BO, mais pour Desplat, par exemple, c'est plus facile. Morricone protège pas mal ses "emprunts". Il n'empêche que création ou pas, cette musique médiévale est très belle et contribue à faire un peu "respirer", dans cet univers étouffant.

A revoir assez vite pour moi ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 28 Avr - 9:38

Ce matin, j'ai remis la partition de Hamlet dans mon lecteur et c'est un long poème symphonique très sombre et cérébral, avec ses points culminants, qui en est ressorti. Je me rappelais bien de l'effet qu'elle a toujours eu sur moi, le thème principal pour violoncelle et orchestre à cordes lors de la première exposition et pour hautbois et orchestre à cordes lors de la seconde; véritable moment de grâce. On notera une version sans violoncelle ni hautbois, juste l'accompagnement des cordes avec ses silences et ses notes suspendues et interrogatives par une clarinette solo: il s'agit de "To be or not to be/Être ou ne pas être" - je répétais dessus à l'époque. Il y a le thème du fantôme "The Ghost" avec traitement des choeurs sur bande magnétique. Le morceau est souterrain, insaisissable, statique, avec un alto solo viscéral dans sa conclusion, comme si l'esprit du père d'Hamlet prenait une forme lumineuse. "Le Roi est mort" s'illustre par un thème très fougueux pour orgue (électronique) et orchestre, d'un dramatisme exacerbé. Il est largement nuancé par le thème "Ophelia" qui traduit toute la douceur et la fragilité de la jeune amoureuse, magnifique thème avec choeur et orchestre et si délicatement orchestré, si intelligemment développé: il laisse entrevoir que la fragilité émotionnelle de la jeune ophélie peut basculer à tout moment vers la folie ou le désespoir. Le second thème "Ophelia" exprime ce glissement vers le désespoir et le suicide. Un emploi des cordes très personnel chez Ennio Morricone nous emmène dans le ruisseau qui porte le corps de la noyée, toute vêtue de blanc. Concernant les deux thèmes médiévaux que j'évoquais plus haut, il y a effectivement le thème du banquet qui jaillit tel un rai de lumière au coeur d'une "symphonie" sombre et sans espoir de retour. Il est bien composé par Morricone. Le second "Dance for the Queen" est une sorte de lente procession de laquelle se dégage surtout la flûte et la percussion, au service d'une magnifique mélodie en ABA et dont la construction est très caractéristique de son auteur. Je pense que les extraits de musique médiévale que l'on entend dans le film et qui n'apparaissent pas sur l'album proviennent du Domaine Public et ont été sélectionnés par le réalisateur ou le compositeur, soit par un conseiller musical...
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 28 Avr - 19:09

Merci beaucoup pour ces explications si détaillées et passionnantes. A ma seconde vision du film , je relirai ton compte-rendu pour être plus attentive. J'avais noté le très beau thème accompagnant la mort d'Ophélie, et cette musique en notes suspendues sur la fameuse tirade.
A suivre ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mer 4 Mai - 11:11

J'ai enfin échangé mon DVD défectueux. J'avais peur au début que ce soit toute la série, mais non, celui-là fonctionne parfaitement et j'ai pu regarder mon film en entier, un film qu'une certaine critique n'avait d'ailleurs pas épargné, lui reprochant, entre autres, une forme trop classique...C'est vrai que c'est une réalisation très classique et il est clair que Christian Carion n'a pas cherché à révolutionner l'art de filmer...Et alors? Ce n'était pas son ambition non plus. Jean Gabin disait "qu'un film c'est d'abord une histoire, puis une histoire et enfin une histoire"...une histoire solide...C'est d'abord ça le cinéma de Carion; une solide histoire à dimension humaine racontée avec des mots et des images simples, mais sans mièvrerie. C'était déjà vrai dans Joyeux Noël et c'est de nouveau cette approche dans En mai, fais ce qu'il te plait. Les acteurs jouent avec justesse leurs personnages respectifs, n'en font jamais trop. Les rares scènes de guerre sont bien réalisées. On y croit, on est dans le film. D'autre-part, contrairement à ce qu'ont prétendu certains critiques - sans doute les mêmes - La musique d'Ennio Morricone n'est pas abusivement employée dans le film, d'ailleurs, au départ de celui-ci, on y entend surtout du Schubert, le fameux lied que j'ai évoqué dans le fil approprié. Le réalisateur l'avait précisé dans l'entretien, Morricone entre doucement, sans tambour ni trompette ni fanfare, comme c'est parfois et même souvent le cas sur les grosses productions hollywoodiennes: au contraire, il pose des choses ci et là, petit-à-petit, même si, effectivement, il s'agit d'une musique des sentiments plutôt que d'une musique d'action. Ennio Morricone avait prévenu: il ignorerait les scènes proprement dites de guerre et c'est ce qu'il a fait. Le meilleur rapport "musique-image" se situe de toute évidence lors de la première exposition du long thème intitulé "En mai", pendant l'exode, lorsque l'on aperçoit des cadavres en contre-bas et que l'institutrice, Mademoiselle Blondel, fait tout pour monopoliser l'attention des enfants afin qu'ils ne voient pas le carnage. Ce morceau musical de presque neuf minutes, utilisé quasiment en entier, a selon moi quelque chose d'assez exceptionnel dans la mesure où il n'illustre pas vraiment l'horreur, mais se situe plutôt dans l'axe du regard des enfants qui l'ignorent. Ca fonctionne à merveille. C'est cette excellente procession vers la paix qui deviendra le générique-fin du film, éludant celui que le compositeur avait prévu pour l'occasion, un autre bel extrait de la B.O. que l'on retrouve sur le disque mais qui n'est pas à la hauteur de celui-ci. Dire que "En Mai" n'avait pas été prévu au départ et a, pour ainsi dire, été composé dans le dos du cinéaste. Belle inspiration que Christian Carion a eu la très bonne idée de retenir.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mer 4 Mai - 23:50

Tant mieux que tu aies pu changer ton DVD !  Very Happy
Je suis entièrement d'accord avec toute ton analyse, qui rejoint la mienne donnée plus haut.
Icare a écrit:
au contraire, il pose des choses ci et là, petit-à-petit, même si, effectivement, il s'agit d'une musique des sentiments plutôt que d'une musique d'action. Ennio Morricone avait prévenu: il ignorerait les scènes proprement dites de guerre et c'est ce qu'il a fait. Le meilleur rapport "musique-image" se situe de toute évidence lors de la première exposition du long thème intitulé "En mai", pendant l'exode,
Bien sûr, c'est cela, et n'oublions pas, même si la France va être occupée, il y a cet espoir qui colle à la peau, les enfants, ce soleil écrasant, l'été qui s'annonce, la beauté de la nature.., et la fuite se veut salvatrice même si elle ne le fut pas (enfin, un peu quand même).
La Vendée fut occupée par les allemands, et ils ont été des occupants extrêmement calmes et plutôt sympas, dixit mes grand-parents (il chantaient beaucoup de Lieder et faisaient de splendides gâteaux dans le four de mon grand-père boulanger). Et justement, Carion se garde bien de faire des amalgames, sachant qu'on envoyait à la guerre des gamins...
A part les images horribles de guerre qui sont d'ailleurs rares (les bombardements), j'ai trouvé aussi l'histoire du papa allemand qui retrouve son petit garçon à la fin, particulièrement émouvante. Pas pathos, ça sonnait vrai, et le film se clot là-dessus. Bravo. Très grande réussite de Carion (et tant pis pour les critiques), et de Morricone. Si tu me permets, Icare, une collaboration qui m'a plus convaincue que celle avec Tarentino pour les raisons que j'ai expliquées aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 5 Mai - 13:05

En lisant ton commentaire, je repensais à un ami qui suis l'oeuvre d'Ennio Morricone ou plutôt à ce qu'il m'avait dit à propos de En mai, fais ce qu'il te plait. Il adore le long thème "En Mai" auquel je fais référence dans mon précédent message: cette marche ou prossession vers la paix, la liberté, la tranquillité, vers une vie apaisée...Il y vit quelque-chose de personnel, un état-d'esprit dans lequel aurait été Morricone à ce moment-là et qui aurait conditionné son choix de faire le film de Christian Carion. L'idée est séduisante, toutefois, "romantiser" les choix d'un compositeur de cette façon comporte au moins un risque; celui de se tromper. L'homme à 86 ans dans la période où il compose la musique de En mai, fais ce qu'il te plait et on lui prête beaucoup d'enthousiasme sur ce projet, ce qui sera aussi vrai sur celui de Quentin Tarantino. Alors; dans quel état d'esprit se trouvait-il lorsqu'il composa la musique du film de Christian Carion et plus précisément le fameux final "En Mai" qu'il n'avait pas prévu d'écrire au départ? Etait-il lui-même dans cette quête de paix et de sérénité? Eprouvait-il le besoin d'écrire ce genre de musique au-delà du film de Carion? Il y a des chances que ces questions ne trouvent jamais de réponses satisfaisantes. Ce que je pense pour ma part, c'est qu'Ennio Morricone s'imbibe de l'état-d'esprit du film sur lequel il collabore, et j'en veux pour preuve que sur "Les Huit Salopards" il compose une musique qui est tout le contraire de la précédente: elle est sombre, dramatique, obsessionnelle, morbide, pessimiste, annonce la tragédie avec la mort au bout. Il est vrai que là aussi, un imprévu s'était dessiné à l'horizon: Morricone ne devait composer à la base que cinq à dix minutes de musique, pas davantage. Tarantino s'y était même résigné. Puis, le Maestro a lui-même décidé d'en écrire davantage, au grand étonnement de son admirateur soudainement ravi de l'enthousiasme qu'il portait à son film. Morricone se serait donc laissé imbiber par l'esprit belliqueux et même sadique du cinéma de Tarantino? De toute évidence, la réponse est oui. Me rétorquera-t-on que Morricone choisit, parmi les projets qu'on lui propose, ceux qui conviennent le mieux à son état-d'esprit du moment. Je ne dis pas qu'Ennio Morricone n'ait jamais choisi de faire un film parce que l'humeur de celui-ci correspondait à la sienne, mais, en même temps, les choses ne sont jamais aussi simples. Composer sur un long terme pour le cinéma engage des collaborations et des amitiés indéfectibles. Sauf pour ennui de santé ou un emploi du temps déjà trop chargé, Morricone n'aurait jamais refusé un film de Mauro Bolognini et ne refusera sans doute pas le nouveau "Tornatore".
Giuseppe Tornatore, peut-il réaliser un film joyeux aujourd'hui et un film désespéré le lendemain, son compositeur attitré fera les deux. Dans les deux cas il se laissera imprégner par l'humeur du film, joyeuse ou désespérée...Biensûr, il en fut de même avec Bolognini, Montaldo, Petri, Negrin...
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 5 Mai - 19:51

Merci Icare pour ce long mail très instructif.
J'ai lu que ce qui avait décidé Morricone à composer pour le film de Carion (malgré l'aléa musical de la fin qui finalement est superbe), c'est parce que LUI-MEME a été très marqué par les deux grandes guerres, en particulier la seconde guerre mondiale (il devait avoir environ 20 ans, justement l'âge comme je disais, où les allemands envoyaient des gosses à la guerre, en Russie, en Italie (Dieter Fischer-Krau ne s'en souvient qu'hélas trop bien...), et chez nous depuis l'Angleterre, les Etats-Unis, et la France pour la libération (idem, des gamins ados, résistance incluse). Tout cela a été pathétique de tous les bords, évidemment mondialement parlant, mais j'avais bien retenu que Morricone a été carrément traumatisé (qui ne le serait ??? Tout le monde ! ), par cette période...;  et ce serait pour cela qu'il a dit "OUI" à Carion.
En tout cas, indépendamment de la musique que j'adore sur ce film, j'ai appris des choses historiques sur cette "exode" que je ne connaissais absolument pas.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mer 18 Mai - 22:29

La Légende du pianiste de l'océan, un film de Giuseppe Tornatore qu'il faut voir absolument, Anouchka, un film très musical mis en musique par Ennio Morricone.

Concert en Corée, 2007

https://www.youtube.com/watch?v=fnepv18gpd0


J'adore cette scène du film:

https://www.youtube.com/watch?v=ltClhAHFHAo
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 19 Mai - 1:27

Il est bien tard.. (je suis sur mon premier CR sur Liszt que j'aimerais envoyer), tant mieux, je peux un peu dormir demain ...,
Je viens de lire ton message, et je te remercie beaucoup.. !
Je vais me débrouiller pour "faire" télécharger ça, ça semble vraiment très beau Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Ven 10 Juin - 17:13

J'ai lu ça dans le numéro de Classica de juin :

"Titre du CD :
Ennio Morricone conducts Morricone", etc.. (pas le temps de taper plus le "casting"), Orch symph de Mûnich, dir Morricone.Editions ,EuroArts, 1 h 40

Ennio Morricone a dirigé très souvent sa propre musique, jusqu'au Nations Unies à NY. Les fans du maestro seront comblés par la vingtaine de musiques de films regroupées en 5 catégories. Une avalanche de "tubes" : Vie et légende, feuilles éparses, mythes modernes du cinéma, film engagé, tragique lyrique et épique.
Curieusement, le compositeur italien a toujours estimé que son oeuvre dite "sérieuse" -largement méconnue- était plus importante que ses partitions dédiées au cinéma. Il commet une erreur (je cite) car son génie réside précisément dans "l'immortalité" de ses musiques de films. D'une qualité d'invention exceptionnelle, elles sont servies par un orchestre qui n'a guère l'habitude d'un tel répertoire. C'est précisément ce qui fait toute la valeur de cette édition. Et même des interprétations de référence car, malgré la raideur de la direction (Morricone ne s'est jamais considéré comme un chef d'orchestre) -je cite toujours-, on reste fasciné par la qualité de l'orchestre qui place chaque extrait dans un véritable écrin sonore. Tout ce que cette musique compte d'étrangetés, d'effets sonoristes envoûtants prend ici une dimension lyrique stupéfiante. Au point que les images s'estompent -ce que les cinéphiles regretteront peut-être- (ça, ça n'est pas de moi), devant la beauté sobre et l'efficacité austère des thèmes."

(d'après l'article de Stéphane Friédérich dans Classica).

Et moi je cours chanter Offenbach.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Aujourd'hui à 8:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Ennio Morricone, né en 1928
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 18 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: