Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Ennio Morricone, né en 1928

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19, 20  Suivant
AuteurMessage
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mer 2 Mar - 23:34

Merci pour ce très beau, et très poétique compte-rendu ! On a envie d'écouter , et de voir le film....
C'est presque subliminal, mais c'est vrai que je peux fermer les yeux et me déconnecter de tout pendant une écoute de BO (je pense que tu parlais, peut-être, de moi). Ca m'arrive très souvent. J'écoute souvent Howard Shore, par exemple (entre autres), mais aussi sur tous ! C'est je trouve, cette immersion profonde dans l'écoute qui est très belle, intime, et on n'a finalement pas besoin ni des images, ni de l'environnement....
J'ai l'impression qu'Ennio Morricone préfère l'alto au violon : J'ai cette impression aussi, mais ce sont peut-être les thèmes qui l'inspirent, qui le demandent. Mozart jouait des deux, mais préférait (de loin) l'alto. Je préfère entendre l'alto....
J'étais tellement contente de l'oscar de Morricone, que j'en ai fait par mail tout un petit topo à mes filles (y compris un "express" sur sa bio), ça fait partie de la culture et de l'éducation, my God !  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 3 Mar - 9:22

Pour toi, pour Laudec, pour moi-même, pour tous les mélomanes qui peuvent être envoûtés par cette musique ou une autre d'un autre compositeur...une musique qui peut, comme ça, nous déconnecter temporairement du monde réel. Avec Mozart, puisque tu le cites, c'est quelque chose qui m'arrive souvent, mais pas forcément sur ses morceaux les plus virtuoses, au contraire, sur des morceaux plus dépouillés, qui peuvent paraître simples au point de me dire: <<tiens, si j'avais un piano à proximité, je pourrais reproduire ces notes magiques qui semblent couler de source...>> Bien sûr, ce n'est évidemment pas si simple et à ce niveau-là, la musique échappe à toute analyse et si il y en a qui détestent Mozart, c'est à cause de ça même s"ils ne le reconnaîtront jamais Hehe . Et pour en revenir à La Villa del Venerdi, c'est un correspondant d'un autre forum qui adore cette musique et qui m'a confié que lorsqu'il l'écoutait, il se retrouvait totalement déconnecté du monde réél. Il m'a demandé ce que je pensais de cette B.O., j'ai alors écrit ce texte, en suis satisfait et, suite à ça, je l'ai réédité ici en omettant de retirer la petite phrase qui lui était destinée. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
laudec



Nombre de messages : 2934
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 3 Mar - 9:59

Superbe cette musique, ce compositeur, et la poésie du commentaire, doux moments de déconnexion possible, en effet, merci
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Ven 4 Mar - 2:02

Il est absolument point d'heure, après une soirée très très tardive justement... mais je viens vous lire !
Merci Icare pour ce très beau message.
Icare a écrit:
Avec Mozart, puisque tu le cites, c'est quelque chose qui m'arrive souvent, mais pas forcément sur ses morceaux les plus virtuoses
Mais c'est, complètement ça !!!  On en reparlera.....
C'est très beau, ce que nous échangeons sur ce fil.... Et maintenant... AU LIT !
A dimanche sans doute, bizz. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Ven 4 Mar - 12:44


Quatrocelli rendant hommage à Ennio Morricone:

https://www.youtube.com/watch?v=zTpsI4sEC-c


Il y a de l'humour en plus! L'un des violoncellistes a un petit air de Tarentino, je trouve. Hehe
Revenir en haut Aller en bas
laudec



Nombre de messages : 2934
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Ven 4 Mar - 13:03

Bel hommage plein d'humour à notre compositeur fétiche Ennio Morricone ! Merci les Quattrocelli Mains
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Dim 13 Mar - 19:51

"En mai, fais ce qu'il te plaît".., Bo de Morricone (nominé aux César sans l'avoir obtenu) : Crying or Very sad
Je viens enfin de réussir à télécharger ce film !!, qui public oblige, n'aura pas tenu longtemps au Cinéville des Sables d'Olonne.. Je vais regarder cela demain, avec une oreille très attentive.., en plus le sujet me branche vraiment ! Wink
Evidemment, mardi je vous donnerai mon petit avis sur la BO, qui je pense, doit être superbe, aucun doute... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Dim 13 Mar - 23:23

D'après mon souvenir, Morricone a été nominé aux César à trois reprises, d'abord pour I COMME ICARE d'Henri Verneuil, une musique et un film que j'adore s'inspirant de l'assassinat de JFK, avec un Yves Montand impérial, puis pour LE PROFESSIONNEL de Georges Lautner que l'on ne présente plus et enfin pour EN MAI FAIS CE QU'IL TE PLAIT de Christian Carion, sans jamais l'obtenir pour aucun des trois, ce qui n'est pas grave en soi, ses étagères étant déjà remplies de récompenses. J'aurais été content pour lui, ceci-dit. Maintenant, je me garderais bien de dire que pour les César c'est désormais grillé. Avec Morricone, j'évite les pronostics. Lorsqu'il reçut précédemment l'Oscar d'honneur, j'ai prétendu que ce serait le seul qu'il recevrait. Il n'y a pas si longtemps, j'avais émis l'idée qu'il ne travaillerait plus pour le cinéma français. Après trente années d'absence, il met en musique le film de Christian Carion et quelques mois après, il remporte l'Oscar pour LES 8 SALOPARDS de Quentin Tarantino. En à peine un an, il m'a fait mentir deux fois! Hehe Donc, je ne prétends plus rien à son compte.

Ce soir, moi aussi, je me suis fait un petit film d'Alberto Negrin, IL CUORE NEL POZZO, mis en musique par le grand Ennio et c'était triste et très beau. C'était aussi en Italien et je n'ai évidemment pas tout compris. Il faut dire que ça cause dans le cinéma transalpin!Laughing Demain ou après-demain, je vais en mater un autre, toujours d'Alberto Negrin, avec une musique du Maestro; PANE E LIBERTA, en Italien également. Un film politique et historique. Je risque de ne pas tout comprendre non plus mais j'aurai la musique sur laquelle m'accrocher. Ils sont en entier sur Youtube.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mar 15 Mar - 18:31

Re : "En mai, fait ce qu'il te plaît", cf. plus haut., le film de Carion sorti en début d'année.
Très beau film, émouvant. Qui éclaire sans pathos inutile, une période de l'histoire que je connaissais mal, et mon fils pas du tout, par exemple. Des centaines de milliers de français, en mai 1940, qui fuient l'invasion allemande. Dans le scénario, d'Arras à Dieppe (environ 200 kms par des petits chemins, chevaux, charrettes...). Mathilde Seigner est remarquable (femme du maire qui décide de partir). Les bombardements des avions allemands sont terrifiants. Mais c'est presque le début de l'été.., le soleil est écrasant, la campagne magnifique. Le contraste est saisissant, et triste. Le petit garçon allemand qui retrouve son père allemand qui a fui les nazis, c'est crédible et vraiment poignant. Le film se termine là-dessus.
Ennio Morricone a parfaitement "senti" cette atmosphère, à laquelle il est très sensible comme tout ce qui a touché aux deux grandes guerres. Aucune violence dans sa musique, rien de sombre. Des accents symphoniques, très lyriques, clairs : Sur la campagne, sur cette file ininterrompue sur la route, musique comme un message d'espoir de paix, qui exprime la solidarité entre ces gens, leur amitié, leur douleur mais pudiquement, parce qu'il faut continuer à se battre et vivre .
J'ai adoré cette BO.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 17 Mar - 12:17

Très content d'apprendre que tu as aimé le film ET la musique. Je pourrai dans un futur relativement proche donner mon avis sur ce film et sur la musique dans le rôle qu'elle joue à l'image, mais pour l'heure, j'ai justement regardé la première partie d'un autre film mis en musique par Ennio Morricone, un film d'Alberto Negrin intitulé en italien Pane e Libertà/ Pain et Liberté et qui relate l'histoire d'une grande figure politique italienne que certains d'entre vous connaissent peut-être au moins de nom; Giuseppe di Vittorio. Le thème principal est très beau et surtout très approprié au combat social et anti-fasciste de cet homme. Si jusqu'ici je l'appréciais sur disque, dans son contexte, il est vrai que ce morceau qui peut aisément s'apparenter à un hymne prend une toute autre dimension. Il n'y a pas que la musique de Morricone qui sonne juste, il y a aussi les acteurs et plus précisément Pierfrancesco Favino qui endosse le rôle principal avec maestria: merveilleux acteur italien pas suffisamment connu chez nous!

Et pour ceux qui voudraient en savoir plus sur Giusseppe di Vittorio, ils peuvent tout simplement cliquer sur son nom.

L'extrait musical:

https://www.youtube.com/watch?v=JCLhV08dwmE


Extraits du film:

https://www.youtube.com/watch?v=d4GAwkJ7Zug
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Dim 10 Avr - 20:27

Icare, j'ai enfin vu "Mission" hier soir ! Superbe film, très poignant, exceptionnel dans sa photographie, avec un Jeremy Irons (le Père Gabriel) qui survole toute la distribution..., il est "charismatique" dans son rôle !
Je reviendrai sur la musique un peu plus tard, car je me mets toujours sur le forum "entre deux trucs", et j'ai surtout du temps après le dîner..!
Evidemment, elle est EXCEPTIONNELLE. Très présente jusqu'au bout, bouleversante, collant merveilleusement à l'action , et au drame qui se joue (l'extermination programmée d'une tribu amérindienne, et des jésuites.. au milieu du XVIIIème siècle).
Icare, je ne sais plus où est ton compte-rendu, (sur quelle page de ce copieux fil). Musicalement, tout à l'heure, je te donnerai mon ressenti complet.
Ce que j'ai préféré de la B.O. : Le fait que parfois, quand le film devient trop dur, on puisse fermer les yeux et s'imprégner de la beauté de cette musique :
ensuite, les choeurs sur les "Ave Maria", qui n'en sont pas vraiment en fait... A suivre !
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Dim 10 Avr - 21:09

Il y a un "Ave Maria" qui est chanté plus ou moins faux dans le film, mais c'était volontaire afin de mieux coller à la réalité de la scène en question. Je crois qu'il fut réalisé pour le disque une version plus juste, or ils se sont rendus compte que la version filmique était bien plus émouvante dans son imperfection. Bon, je ne retrouve pas l'entretien où Morricone évoque cette parenthèse. Dommage.

Sinon, sur la scène de la construction des violons, on entend un morceau classique connu qui n'est évidemment pas de Morricone, seulement, je ne me souviens plus de quelle oeuvre il s'agit. Une composition de Vivaldi? Les Quatre Saisons? C'est le seul extrait qui ne soit pas de Morricone, si je me souviens bien. Il n'y en a pas d'autre.

La partition originale est effectivement exceptionnelle. Elle porte le film vers le haut, le transcende complètement. Ce que je veux surtout dire c'est qu'elle transcende l'horreur par la beauté et la foi. A la fin du film, les enfants, survivants du massacre, trouvent dans l'eau un violon et un chandelier: ils choisissent le violon, tout un symbole. C'est juste avant que le grand thème mondialement connu s'élève et nous conduit vers l'inoui.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Dim 10 Avr - 21:46

C'est complètement ça, et c'est pourquoi la musique m'a autant bouleversée, comme le film, en fait, elle en est partie intégrante.
Cet "Ave Maria", effectivement, n'est pas le vrai suivant la liturgie catholique. J'ai écouté attentivement les paroles. Il est chanté, je crois, trois ou quatre fois.
Au début, puis au moment de l'arrivée dans la tribu, de cet évêque sympa mais hélas obéissant à des ordres abominables.... (quelle émotion !), et puis sur les scènes d'horreur du massacre, dans la dernière heure du film.
Cet "Ave Maria", commence bien par ces deux mots, mais ensuite part dans des paroles qui doivent mélanger le latin, l'espagnol, je ne sais, mais c'est plutôt une musique un peu amérindienne et des paroles, probablement voulues, que l'on ne comprend pas. En tout cas, les choeurs sont admirables !
Il me faudrait une seconde vision... Je sais que j'ai adoré le son du tuba, pratiquement en solo, au début. Le morceau que tu évoques, baroque, je l'ai relevé car je savais que ce n'était pas de Morricone. Je ne sais pas de qui, il faudrait que je ré-écoute. Peut-être Vivaldi, oui (mais pas les Quatre Saisons). J'ai regardé le générique jusqu'au bout, et ce n'est pas mentionné...
J'ai beaucoup remarqué la musique Sud-américaine, et l'omni-présence de la flûte de Pan (c'est bien cela, n'est-ce-pas ?), ainsi que d'autres percussions d'Amérique latine (l'orchestre est bien mentionné dans le générique, par contre).
Ce thème du violon est complètement émouvant (visuellement comme musicalement), et dans cette détresse, cela réconforte un peu de voir les enfants et adolescents survivants sur cette pirogue.., et de voir le message final de l'écran : "la tribu survit toujours etc..".
Magnifique film à tous points de vue, merveilleuse musique, mais... triste..... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Dim 10 Avr - 23:19


Je n'ai malheureusement pas le détail des instruments utilisés dans ce film et on y entend effectivement plusieurs sortes de flûtes et parfois dans une expression très contemporaine, notamment dans les scènes de guerre. Probablement par Paolo Zampini, un des flûtistes très prisés par ennio Morricone. Par moment, l'usage qui en est fait est particulièrement difficile et virtuose. Je pense surtout à la flûte basse. Possible qu'il y ait aussi un usage de la flûte de pan. Il y a bien longtemps que je n'ai pas réécouté cette B.O. et plus longtemps encore que je n'ai pas revu le film. C'est toujours la même chose avec les classiques. On repousse toujours la réécoute car on pense les avoir trop écoutés et les connaître par-coeur. C'est justement ce qui m'est arrivé l'autre jour en réécoutant un autre classique d'Ennio Morricone; Il était une fois en amérique, dernier film de Sergio Leone. Ce fut une grande émotion car j'avais l'impression de redécouvrir complètement cette oeuvre. En réalité, je prenais conscience que j'étais resté très... trop... longtemps sans le réécouter. Et puisque tu évoques la flûte de pan, il me semble, sauf erreur de ma part, que c'est la première fois que Morricone l'utilise dans sa musique, et probablement par celui qui fut son plus célèbre représentant; Gheorghe Zamfir. La flûte de pan réapparaîtra en double dans Casualties of War par les deux frères Trencito De Los Andes. Au départ, Brian De Palma, réalisateur du film, n'était pas très partant pour l'usage de flûtes de pan sur un film dont l'action se situait en ex-Indochine: Vietnam, Cambodge, Laos...et les deux flûtistes se demandaient bien sur quel terrain musical le compositeur voulait les embarquer, n'étant pas le genre de registre auquel ils étaient préparés à jouer. Au final, tout le monde fut conquis par le résultat. De cette expérience, naquit entre les deux flûtistes et Ennio Morricone une véritable collaboration.

Voilà un extrait de la musique: Casualties of War/outrages:

https://www.youtube.com/watch?v=55qj9BGZdKg


Bon, si tu envisages de voir le film, attends un peu de te remettre de MISSION, car question gaieté...



Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Lun 11 Avr - 0:25

Super ton message, merci beaucoup ! Euh... oui, pour le film , je vais un peu me remettre de "Mission" qui m'a fait pleurer..
Je crois avoir vraiment entendu le son de la flûte de Pan (que je connaîs assez bien, en particulier grâce à Simon and Garfunkel..). . Mais comme tu le dis, plusieurs flûtes pouvaient être mixées au hasard des scènes, c'est ça un peu le génie d'une BO (sauf qu'on aimerait parfois bien en avoir le détail !). Merci beaucoup pour tes infos sur tous les flûtistes...
Cette fameuse flûte de Pan, si étrange, mystérieuse et musicale, a été beaucoup utilisée dans d'autres films -dont ceux que tu cites-, mais on en parlera sans doute sur un autre fil.
Le film "Il était une fois en Amérique..", figure-toi que mon mari vient de le télécharger, et il m'a dit qu'il avait été trop assassiné par la critique (oui, on connaît), et qu'il valait vraiment le détour. Je crois que cela sera une prochaine vision sympa pour moi, et un peu au second degré....
Tout cela me ramène à la fameuse "Messe de François" , de Morricone, dont tu nous parlais, qu'il faut absolument que j'écoute.
Une question  : Morricone est-il un chrétien ? Justement pour composer une messe jésuitique -ou presque-, être si magnifique dans ses "chorals" (ah oui, je repense au choeur des anges quand dans le film "Mission", on entre dans cette extraordinaire église en briques rouges -tu sais, quand De Niro le criminel, décide de devenir jésuite, grand moment...-?).
Cela dit, le compositeur malgache Rakotomalala dont j'ai initié le fil vendredi, a bien composé une "Messe Excentrique", alors qu'il a déclaré très clairement (merci Joachim pour la vidéo), qu'il était protestant. Au fond, ça n'a rien à voir.
Il en reste, autre fil, qu'il y a quand même une certaine "fascination" des compositeurs pour les "messes"... Je comprends très bien pourquoi.. : Beauté des choeurs et de la musique.. (héritage de Bach entre autres...), des textes..  Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15592
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Lun 11 Avr - 9:44

Très belle musique, en effet... et dirigée par le Maître lui-même. Il semble avoir extrait une suite d'orchestre (avec choeur) du film



https://www.youtube.com/watch?v=oag1Dfa1e_E

et une autre interprétation (toujours par Morricone)

https://www.youtube.com/watch?v=3dLxy4jn_vI
Revenir en haut Aller en bas
laudec



Nombre de messages : 2934
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Lun 11 Avr - 11:25

Chef d’œuvre que cette musique et ce film
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Lun 11 Avr - 19:25

Ah oui, magnifique... Ici, nous avons une suite orchestrale... Mais vous imaginez sur le film...
En ré-écoutant les vidéos (merci Joachim), j'avais les scènes dans ma tête. Ce film est non seulement très beau et émouvant à tous points de vue, il interpelle sur l'injustice, le racisme, l'horreur des décisions politiques etc... Je suis bouleversée par cette vision -et la musique qui lui colle à la peau, oserai-je encore dire-, car NOUS EN SOMMES ENCORE LA. Bon , ce n'est pas le fil pour ce débat-là.
Il faut absolument voir ou revoir ce film.
Pour finir sur une note moins triste... Je pense Icare, en y réfléchissant, que ces fameux Ave Maria, chantés en partie par des Amérindiens, contiennent des mots de leur langue, et parfois arrive dans le chant  "gratia plena" ("pleine de grâces", seconde phrase de la prière Ave Maria).
(La flûte de Pan.... : Elle est omni-présente, je crois bien, dans le film "Le Grand blond avec une chaussure noire", avec un fantastique Pierre Richard !! Hehe)


Dernière édition par Anouchka le Mar 12 Avr - 1:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Lun 11 Avr - 21:08

Ennio Morricone est de confession catholique et il est croyant.

Voilà le final de Cuasalties of War, "version film":

https://www.youtube.com/watch?v=1syYNwfRrn8


Ou encore "version concert", plus courte et sans flûtes de pan mais avec solo de soprano qu'il n'y a pas dans la "version film":

https://www.youtube.com/watch?v=WjSif3GyZms

J'aime les deux versions mais la "version concert" est vraiment superbe.
Revenir en haut Aller en bas
laudec



Nombre de messages : 2934
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mar 12 Avr - 9:07

Les deux versions sont magnifiques   .
Si je comprends bien les musiques composées pour des films portent le nom du film ?
Cette musique est classée, nommée "Casualties of War, final " ?
Si c'est le cas, je trouve un peu dommage d'avoir une musique si belle aussi liée à des images imposées...
Je trouve que ces musiques auraient le droit d'avoir un nom non lié au titre du film pour vivre leur vie sans cette référence obligée.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mar 12 Avr - 19:42

<<Si c'est le cas, je trouve un peu dommage d'avoir une musique si belle aussi liée à des images imposées...
Je trouve que ces musiques auraient le droit d'avoir un nom non lié au titre du film pour vivre leur vie sans cette référence obligée.
>>

Laudec, la problématique que tu soulèves est très intéressante et je vais tenter une réponse approximative ici. En ce moment, nous vivons, du moins en Europe, un âge d'or des concerts de musiques de films, et pas seulement avec le compositeur qui nous intéresse sur ce fil. Biensûr, le plus souvent, il s'agit de "ciné-concert" dont le concept est de diriger des B.O. devant le public sous la forme de suites plus ou moins complètes, comportant disons l'essentiel, tout en diffusant sur un écran le film ou des extraits du film auquel elles se rapportent. A côté de cela, il y a le concert plus traditionnel, sans écran, où la musique est jouée de la même manière que n'importe quelle oeuvre autonome. Toutefois, il s'agit toujours d'un concert de musiques de films parfaitement affiché. La notoriété du film demeure même le principal élément promotionnel pour attirer un éventuel public ou alors la notoriété du compositeur qui joue aussi un rôle décisif, comme c'est d'ailleurs le cas avec Ennio Morricone. Pour qu'une musique de film puisse avoir une vie autonome et ainsi se détacher des "images imposées", il faut qu'elle continue d'être interprétée par des orchestres et des musiciens, même si c'est sous la forme de suite, afin qu'elle puisse se frayer un chemin au travers des concerts en tant qu'oeuvre non appliquée. Mais pour que ce soit le cas, il y a seulement deux solutions:

1) La première est que le compositeur réalise lui-même à partir de ses musiques de films, notamment de celles dont il serait le plus satisfait, des suites pour orchestre...ou ensemble... voir un concerto dans certains cas....complètement destinés aux salles de concert et auxquels il pourrait choisir un titre qui n'aurait pas de lien direct avec le cinéma concerné. Si l'oeuvre obtient un succès durable, elle finira, je suppose, au fil du temps, par ne plus être systématiquement associée aux images d'un film en particulier. Dans cette optique, ce ne sera pas forcément la musique d'un film célèbre. Mais faut-il encore que le compositeur de cinéma prenne ce genre d'initiative, ce que n'a, par exemple, jamais fait Jerry Goldsmith, ou que son emploi du temps le lui permette...

2) La seconde solution est que la musique de film soit jouée en concert par d'autres musiciens que le compositeur, et, dans ce cas, il s'agira, la plupart du temps, de bandes originales accompagnant des films à succès, des films connus par une grande partie du public susceptible de ce rendre à ce type de concert. Dans l'exemple de Casualties of War/Outrages de Brian de Palma, il ne s'agit pas encore d'un film très connu, surtout aujourd'hui, ni d'une oeuvre musicale ayant remporté un grand succès populaire. Si Ennio Morricone l'introduit dans ses programmes de concert, c'est surtout par choix personnel. Mission est un film qui connut un très grand succès populaire et il en va de même pour la partition d'Ennio Morricone. Je ne doute pas que dans le cas contraire elle aurait été aussi un choix personnel, mais elle était avant tout une pièce incontournable dans un programme de concert. C'est-à-dire, plus un film et sa musique sont célèbres, plus ils deviennent indissociables. Le public s'accordera pour dire que cette musique se suffit à elle-même mais l'estimera malgré tout en fonction du film de Roland Joffé.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mar 12 Avr - 21:48

Merci Icare, c'est très clair, tes explications parfaites pour moi, je comprends très bien.  Very Happy
En ce qui concerne Morricone, prenons l'exemple de "Mission" (je me détache un peu des films de Sergio Leone), je vais avoir, désormais, beaucoup de mal à dissocier la musique -et j'ai écouté toutes vos vidéos ci-dessus-, de ce film poignant et splendide.
Mais ! Un public peut aller écouter parfaitement en concert, cette splendide BO, peut-être devenue une symphonie ou un concerto, effectivement Icare, sans avoir vu le film, et cela sera de toute façon, magnifique. Mais on ne peut pas enlever à celui qui voit un très beau film, qui en aime la photographie et la géniale musique, les images de son esprit. Pour moi, ces Ave Maria, ces choeurs, ce tuba, ce thème principal de flûtes et violons, cela restera lié à ce film, à ces images, à la Mission des Jésuites, à la tribu amérindienne, à ces paysages d'"Eden" (comme le dit l'évêque au Père Gabriel, dans la pirogue)...
C'est la même chose pour la très belle musique d'Howard Shore pour "Le Seigneur des anneaux" : J'ai regardé attentivement tous les bonus sur la musique, je me vois très bien aller l'écouter en concert sur cette "symphonie", mais j'aurai la trilogie dans ma tête...
Prenons un autre exemple, que j'aime beaucoup :
"Casanova, un prince à Venise", et la BO d'Alexandre Desplat : C'est complètement différent ! Il ne pourrait pas faire un concert, lui ! Il a fait un mixage assez génial de différentes musiques baroques (Vivaldi, Telemann, Haendel, Corelli etc.., et lui-même sur quelques extraits très courts).
La Bo s'écoute comme un florilège de séquences rapides, qui ne nous rappellent pas vraiment telle ou telle scène...

C'est particulier, n'est-ce-pas, d'écrire une BO pour un film..., ou de faire un excellent mixage -avec soi-même-.... ?

Icare a écrit:
elle finira, je suppose, au fil du temps, par ne plus être systématiquement associée aux images d'un film en particulier.
: Cela j'en doute.
Car certains films deviennent tellement mythiques, que SI ON LES A VUS, ils sont à jamais dans notre imaginaire et nos souvenirs.

Pour donner mon exemple d'hier sur la "flûte de Pan", comment expliques-tu que le thème me reste associé à Pierre Richard descendant l'escalator de l'aéroport avec deux chaussures différentes ? Mais quelqu'un qui n'aura pas vu "Le grand blond..", écoutera sans "voir".

Au fond, quelle importance ? Nous avons toute la liberté du monde dans ce domaine, spectateurs, auditeurs, ou non, et compositeurs..... Wink
Et puis, tiens, n'associe-t-on pas certaines musiques célébrissimes à des opéras, une histoire, un visuel ? Cela me semble un peu similaire, finalement !! Wink
Revenir en haut Aller en bas
laudec



Nombre de messages : 2934
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mar 12 Avr - 23:37

Merci pour cet éclairage Icare.
Je me disais juste que je n'ai aucune envie d'aller voir le film Casualties of War mais que j'aime beaucoup la musique de la BO. Je ne risque donc pas de lier cette musique aux images du film puisque heureusement j'y ai accès en concert également Very Happy mais je trouvais dommage que le titre de l’œuvre devienne celui du film surtout du fait que le film ne m'intéresse pas, il y a là comme une incohérence pour moi, mais je comprends bien que c'est le destin des musiques spécialement commandées comme BO de film
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mer 13 Avr - 22:57

Anouchka a écrit:
Icare a écrit:
elle finira, je suppose, au fil du temps, par ne plus être systématiquement associée aux images d'un film en particulier.

: Cela j'en doute.
Car certains films deviennent tellement mythiques, que SI ON LES A VUS, ils sont à jamais dans notre imaginaire et nos souvenirs.

Justement, j'avais pris l'exemple d'une musique qui a été composée pour un film qui n'est jamais devenu mythique. Je suis convaincu que beaucoup de gens qui sont allés à un concert d'Ennio Morricone ont apprécié certains extraits musicaux sans connaître forcément les films pour lesquels ils ont été composés, dont Casualties of War. Casualties of War n'a rien du film mythique. Alors évidemment, pour quelqu'un comme moi qui a vu deux fois ce film, à chaque fois que j'écoute la B.O. ou du moins le thème principal, que ce soit dans sa version originale ou dans sa "version concert", il y a des images, des scènes, qui me reviennent. L'association est définitive. Ce ne sera, par exemple, pas le cas de Laudec qui ne tient absolument pas à le voir et n'en a pas besoin pour apprécier la musique. Moi non plus d'ailleurs. Je suis persuadé que j'aurais très bien pu aimer cette B.O. sans avoir vu le film de Brian de Palma. J'aime beaucoup de musiques de Morricone sans avoir vu les films auxquels elles se rapportent. Si j'essaie d'en voir, c'est parce que le sujet m'intéresse ou, dans certains cas, par pure curiosité.

Anouchka a écrit: <<Pour donner mon exemple d'hier sur la "flûte de Pan", comment expliques-tu que le thème me reste associé à Pierre Richard descendant l'escalator de l'aéroport avec deux chaussures différentes ? Mais quelqu'un qui n'aura pas vu "Le grand blond..", écoutera sans "voir".>>

Pour être précis et afin d'éviter toute confusion, tu fais référence au film Le grand blond avec une chaussure noire et au fameux thème avec flûte de pan composé par Vladimir Cosma et interprété, si je me souviens bien, par Gheorghe Zamfir. Pour répondre à ta question, je l'explique par le fait que cette musique et la scène qu'elle illustre t'ont suffisamment marqué pour que tu en fasses l'association à chaque fois que tu l'entends.

Dans Il était une fois dans l'Ouest, il y a une scène (parmi quelques autres) où l'on assiste à l'agonie d'un personnage-clef du film, nommé Morton, scène sur laquelle se greffe un court thème d'une force émotionnelle incroyable...en tout cas pour moi...Le pire c'est que ce thème du même nom et d'une durée de 1'34" était désespérément absent des différentes éditions discographiques. Il m'aura fallu attendre une réédition plus complète pour enfin pouvoir profiter de cet extrait musical hors de son contexte, ce qui n'empêche pas qu'à chaque nouvelle écoute, je revois inévitablement l'agonie de Morton.

https://www.youtube.com/watch?v=ndt9Z_LfV6M
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 14 Avr - 0:00

.
Icare a écrit:
L'association est définitive.
 Pour moi, c'est le cas...!   d'autant plus que souvent les compositeurs composent sur "des images"... Eh, mais pas tous (rires). Par contre, justement,  A PART SES EXTRAORINAIRES OPERAS, ce n'était pas le cas de Mozart, NB, c'est cela son génie !! ,  et.... libre à notre propre imaginaire, justement..  Wink  
Merci pour la vidéo. Je suis complètement d'accord sur tout ! Very Happy

Icare a écrit:
Pour être précis et afin d'éviter toute confusion, tu fais référence au film Le grand blond avec une chaussure noire et au fameux thème avec flûte de pan composé par Vladimir Cosma et interprété, si je me souviens bien, par Gheorghe Zamfir. Pour répondre à ta question, je l'explique par le fait que cette musique et la scène qu'elle illustre t'ont suffisamment marqué pour que tu en fasses l'association à chaque fois que tu l'entends.

Dans Il était une fois dans l'Ouest, il y a une scène (parmi quelques autres) où l'on assiste à l'agonie d'un personnage-clef du film, nommé Morton, scène sur laquelle se greffe un court thème d'une force émotionnelle incroyable...en tout cas pour moi...Le pire c'est que ce thème du même nom et d'une durée de 1'34" était désespérément absent des différentes éditions discographiques. Il m'aura fallu attendre une réédition plus complète pour enfin pouvoir profiter de cet extrait musical hors de son contexte, ce qui n'empêche pas qu'à chaque nouvelle écoute, je revois inévitablement l'agonie de Morton.

Oui, c'est ça...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Aujourd'hui à 8:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Ennio Morricone, né en 1928
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 17 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19, 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: