Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Ennio Morricone, né en 1928

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Icare
Admin


Nombre de messages : 10031
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Ven 19 Aoû - 12:50

Plus souvent que des instruments divers et exotiques ce sont des instruments ordinaires desquels il sut soutirer des sons extraordinaires ou en tout cas inhabituels, une de ses spécialités de l'époque et qui explique sa collaboration active au sein du groupe d'improvisation fondé par Franco Evangelisti Nuova Consonanza qui consistait justement à triturer les sons et à extirper d'instruments comme la trompette,le trombone,la flûte,le piano,la guitare,la percussion...des sonorités nouvelles et inusitées...bien que leurs recherches ne se limitèrent bien sûr pas qu'à cet objectif...Concernant Morricone,il est en tout cas évident que son goût pour l'expérimental et l'atonalisme a fortement enrichi sa musique de film,même celle composée pour les films de Sergio Leone aussi lyrique qu'elle puisse nous paraître parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Opus100



Nombre de messages : 325
Age : 57
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Ven 19 Aoû - 18:22

Merci de mettre aussi joliment les points sur les i.
Petite précision à mon tour : lorsque j'ai posté mon message grandiloquent hier soir, je revenais d'une épluchette de blé d'Inde, où on a assez brossé, merci

(traduction : je revenais d'une soirée d'amis avec dégustation d'épis de maïs, et on a pas mal picolé...)
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10031
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Ven 19 Aoû - 19:19


Merci pour la traduction parce que sinon j'étais largué. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10031
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Sam 26 Nov - 20:23

Très intéressante découverte du premier volet des "Dimensions sonores - Musique pour images et imagination" du compositeur romain. Ennio Morricone y propose une série de thèmes a-mélodiques pour groupe instrumental relativement réduit qui joue davantage sur les climats sonores, plutôt que de suivre la logique de développement d'une mélodie traditionnelle. Ce que j'ai apprécié avant tout c'est son application à extraire des instruments acoustiques des sons parfois très purs ainsi, que de ces mêmes instruments, des sonorités plus insolites, parfois plus triturées. Le compositeur a toujours eu cette conscience de l'instrument et surtout du son, et cela même au sein de sa musique de film, et il fut fréquent qu'il privilégie l'instrument soliste à la masse orchestrale. Mettre l'instrument en avant est particulièrement audible dans ses "Musique pour images et imagination, que ce soit à travers des titres comme Paraphrase, Polygone, Parabole, Anagramme, Symétrie,etc.... Chaque instrumentiste y joue un rôle de soliste, seulement, je ne saurais dire avec certitude si la partition est complètement écrite pour chacun d'eux où s"ils disposent d'une certaine liberté de jeu. Parfois, le jeu du percussionniste en laisse l'impression. On y identifie le clavecin, le piano, les cordes dont le violon, le violoncelle qui sont également employés en pizzicati ou en "virages harmoniques" dans certains morceaux, quelques bois comme la flûte, la clarinette... quelques cuivres tels que la trompette, le trombone, des percussions bien sûr, des guitares, et même une guimbarde succinctement employée. La musique peut être tantôt obsédante, lancinante, étrange, corrosive, humoristique ou mystérieuse. Elle peut s'animer de rythmes bancals ou plus frénétiques comme dans alternance évoquant le jazz, voire le free jazz. Je conclurai en estimant que cette musique doucement expérimentale et qui sort des sentiers battus, pour ne pas dire labourés, est très visuelle et stimule un monde imaginaire. Ces pièces sonores ne sont ni incohérentes ni instructurées. Bien au contraire, elles sont magnifiquement imaginées et construites, constituent l'éloge du son et en même temps l'éloge de l'instrument.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10031
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Dim 27 Nov - 23:02

Le second volet de "Dimensions sonores - Musiques pour images et imagination évolue dans la continuité du premier, avec pour chacune des pièces, un instrumentarium différent, pouvant aller d'une association de bois et de percussions à une association de cuivres, de cordes, piano, clavecin, et de quelques effets électroniques utilisés avec parcimonie. On y retrouve inéluctablement cette recherche de sonorités et de rythmes bancals, sauf que sur ce disque, ils y sont plus souvent grinçants, distordus et acides. Le son devient bruit autant que le bruit redevient son. Aux limites parfois d'une musique bruitiste, elle s'en préserve par une vraie musicalité dans ses différentes expressions. Ce n'est pas toujours sans rappeler ses travaux atonaux et inquiétants pour les giallos qui démarra avec le réalisateur italien spécialisé dans le gore; Dario Argento. Si cette musique n'est pas dépourvue de moments statiques, elle peut être emportée par des rythmes secs et tranchants, notamment dans les cordes, des rythmes très caractéristiques du compositeur. Parmi les meilleurs "essais", Attrazioni, esponenti, Studio, Dialogo, frequenza, Scissione, Funzione, j'ai peut-être une préférence pour le dernier titre Attrito finement orchestré et fort poétique.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10031
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Lun 28 Nov - 21:06

Dimensions sonores - Musiques pour images et imagination Vol.3 achève un triptyque de musiques atypiques sur des pièces assez voisines dans l'esprit et la tonalité de celles des précédents albums. La petite formation y est privilégiée, s'articule donc autour de quelques musiciens. Il y a la percussion ou plutôt des percussions, du tam-tam au carillon, la guitare, la harpe, le piano, quelques cordes, quelques sons bizarres et triturés, puis un clavecin que l'on retrouve souvent, comme un accent baroque dans une oeuvre résolument moderne et suggestive: il égrène un motif très vite identifiable, un motif que l'on retient aussitôt et qui a quelque chose d'interrogatif. Il reviendra dans le dernier morceau "Coesione, se répétera jusqu'à la fin, apportera un caractère énigmatique à la conclusion en ayant le dernier mot...euh! le dernier son.... J'ai adoré ce motif au clavecin, j'en ai aimé l'instrument lui-même pour sa pureté. J'ai aimé qu'il fasse de ce motif récurrent une conclusion idéale à cette fabuleuse éloge des sons.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10031
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Dim 29 Jan - 9:04

La califfa est un film réalisé en 1970 par Alberto Bevilacqua. C'est l'histoire de grèves qui secouent l'Italie. Le mari de la Califfa est tué et elle devient la passonaria des grévistes. Elle s'oppose au patron de l'usine, Doverdo, lui-même ancien ouvrier. L'opposition se transforme en amour, du coup le conflit s'éteint par concessions réciproques. Le film de Bevilacqua jouerait sur les pulsions et les passions des deux personnages principaux magnifiquement interprétés par Romy Schneider et Ugo Tognazzi, évinçant ainsi toute volonté rationnelle, où chagrin et haine se transforment en plaisir et amour. Son mari assassiné, la califfa crache sur le par-brise de la voiture où se trouve le patron de l'usine avant de devenir ultérieurement sa maîtresse. Le film évolue dans ce rapport ambigu de haine et d'amour, de conflit et finalement de fusion. La musique d'Ennio Morricone y joue un rôle central, pour ne pas dire crucial. Pour un compositeur qui espère toujours travailler avec un réalisateur qui ne méprise pas l'élément musical, avec Bevilacqua, il rencontra un metteur en scène idéal qui donna à la musique tout l'espace nécessaire. Elle serait même mise en valeur par de longues séquences muettes où surgissent dans les gestes et sur les visages toutes les émotions des protagonistes. La composition grave, mélodique, épique, lyrique de Morricone porte les passions et les pulsions des personnages principaux. Elle les sublime. Les thèmes mélodiques sont superbes et les thèmes de tension, atonaux et concis, martèlent un drame qu'un amour improbable emportera dans des ébats fusionnels et peut-être surréalistes. Le thème principal est solennel, grave, liturgique, s'appuie sur un accord dur, un son qui arrête le temps. On y retient une cloche, un son viscéral traité électroniquement, une mandole, une voix de femme, celle d'Edda Dell'Orso, des choeurs, un orgue d'église, un clavecin, un piano, un hautbois divin, des percussions, un orchestre. J'y entends surtout la beauté et la force d'une musique viscérale, en grande partie mélodique mais ponctuée de tension et de colère, qui porte les drames et contradictions humaines en elle, les subliment par des notes inoubliables. Je n'ai toujours pas vu ce film où, paraît-il, Romy Schneider et Ugo Tognazzi y sont remarquables, pourtant, la musique d'Ennio Morricone que j'ai trop souvent écoutée me donne l'impression de le connaître par-coeur.


Dernière édition par Icare le Dim 29 Jan - 9:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum


Nombre de messages : 1997
Age : 23
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Dim 29 Jan - 9:30

Si c'était de celle là que tu parlais Icare, elle est tout simplement magnifique, Very Happy :


J'aime aussi celle-ci :
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10031
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Dim 29 Jan - 9:45

Le thème de La Califfa que tu as choisi est un des thèmes principaux. Morricone, dans ses musiques de films, fait très souvent la part belle aux solistes, il privilégie donc plus souvent la forme concertante que la masse orchestrale qu'il manie cependant avec brio sans jamais en abuser. Bien que trompettiste de formation, il voue un attachement à la voix humaine notamment la voix de femme plus que celle de l'homme, a composé de très belles pages pour haubois dont les deux que tu as citées ci-dessus, et aussi pour la flûte. Je conseille tout simplement le sublime thème principal de IL PRATO, film des frères TAVIANI. D'une grande beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum


Nombre de messages : 1997
Age : 23
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Dim 29 Jan - 9:56

J'ai écouté et c'est très beau en effet, Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10031
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Dim 29 Jan - 9:58

Et c'est mélodique, je tiens à le préciser pour Joachim parce qu'il a tellement été traumatisé par les dissonances de sa musique de concert, qu'il en a perdu ses cheveux... Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10031
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Lun 13 Fév - 18:36




Bon, celui-là je me le dédie personnellement. Il est pour ma pomme! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10031
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Lun 13 Fév - 19:03



Version concert.





Morricone et le jazz.
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6286
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Lun 13 Fév - 19:18

je me souviens de la musique de "Mission"...j'avais beaucoup aimé! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10031
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Lun 13 Fév - 19:21




Je dédie cette pièce contemporaine d'Ennio Morricone à Bel canto



Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10031
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Lun 13 Fév - 19:33

Jean a écrit:
je me souviens de la musique de "Mission"...j'avais beaucoup aimé! Wink

Alors tu devrais apprécier le Cantico del Giubileo que j'ai édité à la suite de ton message.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10031
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Lun 13 Fév - 19:41


A propos de ce Jubilée, voici une courte interview du compositeur.


Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6286
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Lun 13 Fév - 21:27

j'apprécie beaucoup en effet!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10031
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Lun 13 Fév - 21:53



Cette pièce concertante, je la dédie cette fois à Joachim. Very Happy


Dernière édition par Icare le Jeu 16 Fév - 8:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum


Nombre de messages : 1997
Age : 23
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mar 14 Fév - 20:30

J'aime bien aussi le jubilée ! Et voir Ennio Morricone en interview fait assez bizarre, je le vois tout le temps sur ton avatar, ou bien de loin sur des images, de le voir comme ca en vidéo, de près, c'est assez impressionnant :)
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10031
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 16 Fév - 8:41

Icare a écrit:


Cette pièce concertante, je la dédie cette fois à Joachim. Very Happy


Complément d'information toutefois: il ne s'agit pas réellement d'une pièce concertante pour violon et orchestre avec piano ni d'un concerto pour violon et orchestre, proprement dit, mais d'une suite concertante de concert tirée de sa musique pour le film de Ricky Tognazzi (fils de l'acteur Ugo tognazzi - La cage aux folles - ménage à l'Italienne) Making love - Canone inverso. La musique y joue non seulement le rôle habituelle d'illustration d'une musique pour l'image, mais elle est aussi le concerto imaginaire joué par les principaux protagonistes du film. L'intrigue se situant pendant la seconde guerre mondiale, l'oeuvre devait bien évidemment être de référence classique, en phase avec ce qui pouvait être joué à cette période tourmentée de l'histoire. Morricone ne pouvait donc composer une pièce dans l'esprit de ce qu'il écrit généralement pour le concert. Le réalisateur aurait pu aussi faire le choix d'un concerto célèbre préexistant qui, à la fois, met en scène un violon solo et un piano, mais je pense que le compositeur romain a voulu relever ce défi d'écrire un concerto de forte référence classique tout en y insérant des éléments plus personnels. Je trouve qu'il y est parvenu et suis heureux désormais que cette pièce soit jouée au-delà du film pour lequel elle fut imaginée et conçue.

voici un extrait du film:



Dernière édition par Icare le Ven 20 Avr - 7:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10031
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mer 22 Fév - 19:38



J'aime beaucoup cette version, ci-dessus, puis aussi celle-ci:





Puis celle-ci;





Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10031
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 15 Mar - 21:44




Ce morceau qui a marqué les anales de la musique de film dans une version concert plutôt réussie.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10031
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 15 Mar - 22:03




Je suis toujours aussi impressionné par cette sorte de pièce concertante pour violon et orchestre en forme de générique-début, dans sa relation à l'image, cette course effrénée à travers bois jusqu'à l'essoufflement...le violon frénétique, les virages harmoniques des cordes, la flûte qui s'égosille,l'orchestre qui explose, le tout d'une grande intensité dramatique et proche de sa musique de concert.
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum


Nombre de messages : 1997
Age : 23
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Sam 17 Mar - 19:49

C'était vraiment magnifique, je me suis laissée complètement transportée par ces rebondissements, ce supsence et cette angoisse nerveuse intense, cette course effrénée. Musique et images sont en effet extrêmement bien liées, car dès que la caméra fait style que le personnage regarde autour de lui, les violons ralentit arrête ses doubles croches sans pour autant ralentir et s'acharne sur plusieurs notes en faisant des sauts d'octave ou des intervalles très larges, pour représenter l'angoisse, la pression, la course toujours du personnage qui regarde partout très rapidement.
J'ai vraiment adoré, magnifique, Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Aujourd'hui à 0:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Ennio Morricone, né en 1928
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: