Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Ennio Morricone, né en 1928

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant
AuteurMessage
joachim
Admin


Nombre de messages : 15578
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 28 Mai - 10:22

Comme son collègue Nino Rota, Ennio Morricone n'est connu que pour ses musiques de film. Pourtant l'un et l'autre ont composé également de la musique "sérieuse".

Fils d'un trompettiste, Ennio Morricone est né le 10 novembre 1928 à Rome.

Habitué au milieu musical dès sa petite enfance, il compose quelques morceaux dès l'âge de 6 ans. Il apprend la trompette au Conservatoire de Rome, ce qui lui permet ensuite de remplacer son père lorsqu'il tombe malade, tout en continuant ses études d'harmonie.
C'est vers 1946/47 qu'il commence réellement à composer, avec les conseils, notamment, de Goffredo Petrassi. Il obtient son diplôme de l'Académie Ste Décile de Rome en 1956.
Il est engagé par la RCA italienne comme arrangeur en 1958, puis s'engage dans la composition de musiques de film en 1961, sans renoncer pour autant à la musique "sérieuse". C'est avec les "western spaghetti" de son ami Sergio Leone qu'il devient universellement connu.

Outre la musique de quelques 500 films et programmes TV, de chansons, on lui doit notamment :

Musique symphonique

Concerto pour orchestre (1957)
Concerto n° 2 pour flûte, violoncelle et orchestre (1984/85)
Concerto n° 3 pour quitare, marimba et cordes (1990/91)
Concerto n° 4 pour orgue, 2 trompettes, 2 trombones et orchestre
Una via crucis, introduction et 2 intermezzos (pour l'oratorio) (1991)
Ut, pour trompette, timbales, grosse caisse et cordes (1991)

Musique de chambre

Musica per archi e pianoforte (1954)
Sestetto pour flûte, hautbois, basson, violon,alto et violoncelle (1955)
12 variazioni pour hautbois d'amour, violoncelle et piano (1956)
Trio pour clarinette, cor et violoncelle (1956)
Distanze pour piano, violon et violoncelle (1958)
Studi pour flûte, clarinette et basson (1958)
Mordenti pour clavecin (1988)
Specchi per 5 strumenti (1989)
Frammenti di giochi, pour violoncelle et harpe (1990)
des pièces pour piano ((le stagione della vita, il deserto dei tartari...)

Musique vocale

Requiem per un destino (1966)
Da molto lontano pour soprano et 5 instruments (1969)
Gestazione pour voix de femme, instruments et bande magnétique (1980)
Frammenti di Eros, pour soprano, piano et orchestre ((1985)
Cantata per l'Europa, pour soprano, 2 récitants, choeur et orchestre (1988)
Una via Crucis, oratorio pour soprano, choeur et orchestre (1991)
Epitaffi sparsi pour soprano et piano (1991/92)

Un catalogue plus complet de ses oeuvres de concert figurent sur ce topic à partir de la Page 3
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15578
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 28 Mai - 11:12

Je me suis procuré le coffret de 4 CD MEG Italy paru en 2002, consacré à Ennio Morricone et à ses compositions par catégories (sauf oeuvres vocales).

Le premier concerne la musique de film, avec des morceaux peu connus (de moi en tout cas) - intéressant, une musique douce et lyrique.

Le second, c'est la musique de piano, avec 14 petites pièces qui semblent issues de transcriptions de musiques de films tellement elles restent dans le même esprit (cane bianco - il potere delli angeli - il deserto dei tartari - gott mit uns - le stagioni della vita pour en citer quelques unes. Ceci sauf les 4 studi (études) d'un style moderniste incompréhensible à mes oreilles.

Le troisième : musique de chambre avec une dizaine de pièces que je trouve personnellement horrible : du moderne...

Le quatrième : musique orchestrale avec les concertos n° 1, 3 et 4 : pareil, trop moderne pour moi. C'est atonal, on croirait du Webern dans ses pires moments.

En résumé, connaissant un peu le compositeur de musiques de film, si lyrique, je suis déçu par sa musique dite sérieuse. Entre les deux, je préfère nettement Nino Rota qui a composé une musique tonale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 28 Mai - 11:34

Je confirme !! ayant écouté une bonne partie de la production sérieuse de Rota et Morricone, je ne suis pas du tout étonné que ce dernier ne te séduise absolument pas, surtout son Concerto n° 3 pour guitare, marimba et cordes et le Concerto n° 4 pour orgue, 2 trompettes, 2 trombones et orchestre (vraiment très touffus et atonals).

en réalité, Morricone a également écrit des partitions sérielles ou expérimentales pour le cinéma et pas seulement pour le concert (mais c'est nettement moins connu que ces gimmicks très surestimés écrits pour Leone ou d'autres...), je pense à "Ecce homo", "Leonor", "Le syndrome de Stendhal" (ce dernier utilise d'ailleurs une passacaille, forme musicale peu utilisée de nos jours, même si Webern et Britten en ont écrit de forts belles) ou à ses musiques pour les films de Pasolini (comme par exemple "Théorème", une partition atonale)
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mar 5 Oct - 19:36

Compositeur versatile,toute sa musique n'est pas de nature atonale et touffue comme le démontre le mélodique et contemplatif VIDI AQUAM ID EST BENACUM pour ensemble de chambre avec voix dont l'objectif fut d'illustrer l'immobilité mobile du Lago Di Garda. Il y a aussi son hommage à ANTONIO VIVALDI "QUATTRO ANACOLUTI PER A.V. pour cordes,ESERCISI pour cordes.

Voici d'ailleurs le propos du compositeur sur ces deux EXERCICES POUR DIX INSTRUMENTS A CORDES:

<< Les Exercices sont nés progressivement en réponse à une réflexion personnelle sur les problèmes posés par la théorie de la musique; la composition et l'interprétation. Sur le plan théorique,j'ai voulu montrer qu'il était possible de prendre une série de sons (c'est-à-dire une mélodie) et,sans en changer l'ordre,d'inverser leur valeur,d'altérer leur registre et de recréer leur dynamisme de sorte à rendre la mélodie totalement méconnaissable et à lui faire perdre son sens original pour lui donner une signification nouvelle et complètement différente -- Le matériau choisi pour cette expérience est la mélodie  de l'air célèbre de LA TRAVIATA de VERDI, "Amami,Alfredo".>>

L'oeuvre se divise en deux parties. La première qui porte le titre de "Monodie interrompue et Canon impromptu",commence par une citation du thème de VERDI joué pianissimo et à l'unisson par tous les instruments. Le thème de VERDI est ensuite progressivement inversé et cette inversion est suivie par une série de passages très rapides joués par les violons. Alors que le thème disparaît,ces passages sont repris par tous les violons et les altos et la musique prend progressivement la forme d'une longue cadence collective. Les instruments se taisent tous,peu à peu,comme au début de la pièce,et seuls restent les altos. Dans la seconde partie "Romance",tous les instruments jouent des mélodies différentes. Au même moment,les premiers et les deuxièmes violons présentent à nouveau le thème mais dans des registres et des mesures différents.
ENNIO MORRICONE dit qu'il a voulu donner à tous les interprètes un rôle de soliste, sauf pour la contrebasse qu'il n'envisageait pas d'employer au départ. Du point-de-vue de sa composition, la pièce montre qu'ENNIO MORRICONE a parfaitement intégré les techniques et les moyens musicaux mis en oeuvre depuis la fin de la deuxième guerre mondiale quant au diatonisme et à la modalité.
               
Edoardo Farina. Musicologue.

 J'aurais préféré,Joachim,que tu découvres l'oeuvre "personnelle" du compositeur romain par le biais d'ESERCIZI et de VIDI AQUAM, ce qui aurait été une bien plus souple entrée en la matière. Des suites pour concert vont être tirées de sa musique de film,le meilleur de celle-ci,qui,en général,est plus mélodique et lyrique. Elles seront réunies sur un coffret de plusieurs cd,une sorte d'anthologie.


Dernière édition par Icare le Jeu 3 Avr - 19:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15578
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mar 5 Oct - 20:25

On trouve Esercisi sur youtube, mais c'est quand même spécial :







Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mar 5 Oct - 22:12

J'aime beaucoup les oeuvres qui sont réunies sur ce volume I et,pour ces raisons,attends le second volume avec impatience, espérant qu'il contiendra son CONCERTO POUR VIOLONCELLE,FLÛTE ET ORCHESTRE qui a obtenu un franc succès en Italie.

 Dommage que je ne trouve pas de liens d'écoute de VIDI AQUAM qui demeure une pièce tout aussi singulière mais différente encore de ses ESERCIZI. Pour le concert,ses musiques sont toujours le fruit de recherches personnelles et particulières et il n'y a guère qu'au cinéma où il emploie parfois (pas toujours) un "langage" plus classique.

 Bon,sinon,je vais faire,ces jours-ci,la biographie du compositeur finlandais EINAR ENGLUND né en 1916,qui fut,lui aussi,partagé entre musique dite "légère" et musique dite "sérieuse". C'est un compositeur pour toi, Joachim, et suis sûr que Jean apprécierait aussi. Je suis même étonné de n'avoir rien trouvé sur lui,ici.


Dernière édition par Icare le Jeu 3 Avr - 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15578
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mar 5 Oct - 22:28

Icare a écrit:



Dommage que je ne trouve pas de liens d'écoute de VIDI AQUAM qui demeure une pièce tout aussi singulière mais différente
encore de ses ESERCIZI. Pour le concert,ses musiques sont toujours le fruit de recherches personnelles et particulières et il n'y a
guère qu'au cinéma où il emploie parfois (pas toujours) un "langage" plus classique.

Bon,sinon,je vais faire,ces jours-ci,la biographie du compositeur finlandais EINAR ENGLUND né en 1916,qui fut,lui aussi,partagé entre
musique dite "légère" et musique dite "sérieuse". C'est un compositeur pour toi,Joachim,et suis sûr que Jean apprécierait aussi. Je
suis même étonné de n'avoir rien trouvé sur lui,ici.

Vidi aquam, on le trouve aussi sur youtube Wink







Mais ça ne me plaît pas plus que Esercisi Embarassed

D'autre part, je n'ai jamais entendu parler de Einar Englund. Ta bio sera la bienvenue Very Happy

edit : je viens de regarder youtube pour Englund, il y plusieurs oeuvres, dont la symphonie n° 3 Barbarossa, et là, j'aime bien Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mer 6 Oct - 17:22


C'est normal que ENGLUND te touche plus car il est davantage dans la continuité de ce que tu aimes. Essaie ses première et seconde symphonies car elles sont exquises ainsi qu'EPINIKIA. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Rolandhautbois



Nombre de messages : 72
Age : 68
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mer 6 Oct - 17:48

Mon petit préféré... Hé oui, on ne se refait pas... Je trouve cela sublime.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mer 6 Oct - 18:16

Tu sais,si aujourd'hui mes étagères sont encombrées de cd,c'est à cause de ce thème-là. Ce ne fut pas la première musique que j'ai aimée, bien sûr,parce que je devais bien avoir presque 25 ans lorsque le film sortit en France,mais c'est le thème qui m'a fait prendre conscience à quel point j'aime la musique,à un point viscéral, à un point d'en faire ma passion principale. MORRICONE a toutefois composé d'autres très belles plages pour le hautbois.

la mélodie "Gabriel's oboe que tu viens de citer a été conditionnée par les doigts de JEREMY IRONS sur l'instrument,lorsqu'il est assis dans la forêt,observé par les indiens guaranis,alors qu'il fait semblant de jouer. MORRICONE s'est basé sur sa manière de disposer ses doigts dans la construction de sa mélodie.


Dernière édition par Icare le Jeu 3 Avr - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15578
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mer 6 Oct - 20:16

Que n'eut-il composé que de la musique comme ce Gabriel's oboe Wink

C'est vraiment joli I love you
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mer 6 Oct - 21:36

[quote="joachim"]Que n'eut-il composé que de la musique comme ce Gabriel's oboe Wink

Eh oui,je comprends bien et il en a composé beaucoup pour le Septième Art,mais en même temps il aurait été un créateur incomplet et moins fascinant qu'il ne l'est pour moi. J'aime ce contraste entre tradition mélodique et modernisme pointu qui caractérise bien
son style,pouvant être au sein d'une même b.o. très mélodique et complètement atonal. Very Happy Au fond,MORRICONE c'est un peu Dr Jekyll et Mister Hyde. Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Lun 1 Nov - 21:09

Ecoute,ses derniers jours,de son REQUIEM POUR UN DESTIN et c'est une oeuvre atonale,"moderne" avec des échelles impressionnantes et des dissonances assez vives au bout. Elle n'en demeure pas moins poétique. Je n'ai jamais entendu un requiem
de cet ordre et,encore une fois,chez MORRICONE,j'ai du mal à saisir les influences. WEBERN? DALLAPICCOLA? MADERNA?
NONO? Il a un style vraiment particulier,mais moi j'adore. Que Dieu me pardonne!


Dernière édition par Icare le Sam 16 Avr - 11:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15578
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mar 2 Nov - 9:05

Icare a écrit:

Que Dieu me pardonne!

Mais tu es pardonné, mon fils
Si j'ai créé les humains aussi différents, c'est pour qu'ils puissent communiquer, sinon ils n'auraient rien à se dire
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Mar 2 Nov - 16:45

joachim a écrit:
Icare a écrit:

Que Dieu me pardonne!

Mais tu es pardonné, mon fils
Si j'ai créé les humains aussi différents, c'est pour qu'ils puissent communiquer, sinon ils n'auraient rien à se dire


Bien d'accord avec ça! Mains
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Sam 16 Avr - 12:47

Avec le groupe d'improvisation "Nuova Consonanza" créé par Franco Evangelisti,Ennio Morricone put satisfaire son goût de la recherche,de l'improvisation,cet art d'extraire d'instruments classiques comme le piano,le violoncelle,la guitare,la flûte et la trompette (son instrument),des sons inusités,inhabituels,insolites. Ce fut une véritable chirurgie du son qui s'opéra dans les années 60/70. L'impact sur le compositeur transalpin se verra "visible" jusque dans sa musique de film,le Western Spaghetti,mais de manière plus significative encore dans les différents gialli dont il amorça le genre avec Dario Argento. Ainsi le groupe d'improvisation participera à la réalisation musicale de,par exemple, "Un coin tranquille à la campagne",un film d'Elio Petri et plus nettement encore sur "Gli occhi Freddi della paura" (Les yeux froids de la peur) 1971 de Lucio Fulci.

Ce collectif a été créé par le compositeur italien Franco Evangelisti à Rome en 1964,s'appuyant sur les règles du jazz,du sérialisme,de la musique concrète et d'autres avant-garde des techniques développées par les compositeurs de musique contemporaine classique tels que Luigi Nono,Giacinto Scelsi. Le groupe a été consacré à l'évolution des techniques de la musique nouvelle par l'improvisation,les bruits de toute nature et les procédés anti-musicaux. Les membres du groupe et invités fréquents font usage de techniques étendues sur des instruments traditionnels classiques,ainsi que le piano préparé,la bande magnétique et l'électronique.
Les principaux membres furent Mario Bertoncini (Percussion et piano),Walter Branchi (contrebasse) Franco Evangelisti (le fondateur -piano),John Heineman (trombone/violoncelle),Roland Kayn (orgue Hammond/vibraphone/marimba),Egisto Macchi (Percussion et célesta),Ennio Morricone (trompette),Frederic Rzewsky (piano). Le groupe "Nuova Consonanza" sera dissous en 1980,après la mort de son créateur.
Pour l'album NIENTE que je viens d'écouter aujourd'hui, ont participé MARIO BERTONCINI,EGISTO MACCHI,FRANCO EVANGELISTI, WALTER BRANCHI, BATTISTI D'AMARIO,guitariste doué que MORRICONE employa sur ses compositions pour le Western, plus
principalement celles pour les films de Sergio Leone et plus récemment sur "Baaria" de Giuseppe Tornatore,et ENNIO
MORRICONE lui-même. Le plus formidable est que les thèmes,tous d'esprit expérimental et portant chacun un titre,semblent ne pas être des improvisations mais des pièces structurées et parfaitement intelligibles,comme les fruits mûrs nés d'un même arbre de pensées,à croire que les protagonistes de cette expérience sonore ont improvisé en parfaite osmose,en parfaite écoute de l'autre et peut-être selon une technique assumée d'anticipation. Il y a du corrosif au relent jazzy,du mystérieux,de l'étrange et même de l'humour et du burlesque en l'extrait "Antimilitarismo" qui aurait très bien pu être au générique d'une satire bouffonne italienne qui par exemple,se moquerait de l'armée ou du système militaire. Very Happy


Dernière édition par Icare le Ven 19 Aoû - 12:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 5 Mai - 22:50



Je suis à la recherche d'une oeuvre religieuse avec narrateur (un Oratorio) que le compositeur transalpin ENNIO MORRICONE composa sur des poèmes de KAROL WOJTYLA (Jean-Paul II) et intitulé PIESN O BOGU UKRYTYM - HYMNE A UN DIEU CACHE.
Il paraîtrait que c'est très beau. Pas réussi à en trouver un enregistrement live sur la toile. Dommage!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15578
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 5 Mai - 22:53

Là, je ne peux pas t'aider, Icare Crying or Very sad

L'oeuvre est de quelle année ?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Ven 6 Mai - 9:10

joachim a écrit:
Là, je ne peux pas t'aider, Icare Crying or Very sad

L'oeuvre est de quelle année ?

La première représentation eut lieu en Pologne,peut-être à Cracovie en 2007. Je pense donc qu'elle fut composée entre 2OO6 et 2007. Je pensais déjà pouvoir la trouver sur Youtube mais apparemment non. Apparemment,l'oeuvre serait de caractère mélodique,ce qui je pense doit être vrai si je me fie à d'autres pièces religieuses antérieures.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Lun 11 Juil - 0:35

Ecoute d'abord de NEUMI et MORDENTI pour clavecin par Barbara Vignanelli qui semble développer avec conviction et force toutes les possibilités expressives du clavecin. NEUMI évolue autour d'un motif récurrent de quatre notes auquel le morceau se rapporte souvent ,pour ne pas dire,irrémédiablement. MORDENTI,dans un registre peut-être plus éprouvant encore pour l'interprète,arrive même à extraire du clavecin des sonorités rares ainsi que des accords qui ne manquent ni de mordant ni d'attrait.

Cette écoute se poursuivit ensuite avec ses oeuvres pour piano interprétées par Gilta Buttà. (elles existent aussi interprétées par
Marco Fumo). Elles se divisent en deux parties,la première partie représentée par 9 pièces de musique de film retranscrite pour piano par le compositeur lui-même..."Dressé pour tuer"..."Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon" (2 thèmes)..."Metti una e sera cena"..."Il deserto dei tartari"..."Le stagioni della vita"..."Gott mit uns"..."Il potere degli angeli"..."Love affair". La mélancolie presque dérangeante du premier extrait,le caractère d'investigation de la seconde et troisième pièces avec un jeu pianistique qui régale l'oreille,peut-être la version la plus intemporelle de "Metti una sera a cena" jusqu'au magnifique thème de l'attente si savamment dépouillé du "Désert des tartares"...la mélodie lancinante et tournoyante qui accompagna si formidablement le film du réalisateur belge Samy Pavel; "Les deux saisons de la vie",le romantisme presque "piano-bar" de "Love affair" et la subtile étude d'un hymne; "Il potere degli angeli"...

La seconde partie se découpe en 4 "Studi" et un "Rag in frantumi" qui présentent une musique d'une toute autre humeur où l'image et le souvenir d'un film n'y ont plus leur place. On touche d'une certaine façon à la dimension la plus intime d'Ennio Morricone dans sa relation avec le piano qui,par ailleurs,n'est pas son instrument - il serait incapable d'interpréter impeccablement sa propre musique pour piano.

Voici un texte qui donne un éclairage sur ses recherches,disons plutôt ses obsessions personnelles:

<< "Variazione su un tema di Frescobaldi" est emblématique de cette première période "tourmentée et introvertie" du compositeur,oeuvre d'autant plus précieuse qu'il s'agit là d'une pièce qui contient déjà en germe des développements ultérieurs,des tendances qui se manifesteront pleinement ,par exemple, dans l'intéressant recueil des Studi pour piano (1984-86) ou dans les très accomplis Neumi e Mordenti pour clavecin (1988). Cette nouvelle version réinstrumentée de Variazione su un tema di Frescobaldi pour orchestre (la quatrième et la plus vaste d'une série de cinq variations datant de 1956) s'attaque elle aussi à un problème classique ,le problème du thème avec variations cherchant à se départir de la tradition,selon un principe contradictoire caractéristique de l'auteur: par "thème", on ne désigne pas ce qui est d'habitude entendu comme tel,puisqu'il ne répond pas à un motif musical mélodiquement développé ou défini par une articulation rythmique suffisamment différenciée. Par conséquent,les "variations" consisteront en une recherche qui, loin de développer et de broder sur une structure thématique préexistante,désintégrera et réintégrera les composantes d'une cellule minimale, ayant prétexte de valeur thématique en vertu d'un principe combinatoire radicalement pointilliste (et néo-flamand). La-Si bémol-Si bécarre-Fa dièse-Fa bécarre-Mi,suite déjà présente dans Gestazione pour voix féminine,orchestre,sons électroniques et cordes (1980) (oeuvre que j'adore! Very Happy ) est la cellule qui est à l'origine de cette Variazione. Si bémol-La-Do-Si bécarre (c'est-à-dire B-A-C-H) est un autre de ces "thèmes" que l'on pourrait définir comme de petits ensembles sériels. Avec ceci qu'Ennio Morricone par ses fréquentes références à la tradition,se donne une "garantie",pousse un appel affectif, métaphorique et rituel qui pose,peut-être inconsciemment, les maîtres du passé plutôt comme des divinités tutélaires ou des modèles d'éthique artisanale,que comme des prodigueurs de noyaux musicaux autosuffisants et stylistiquement historisables. Or,le fait de sa composante "néo-flamande", cette Variazione se démontre porteuse d'un pathos tantôt intime et tourmenté,tantôt lyrique,vient confirmer cette qualité toute morriconienne qui consiste à rechercher dans la composition une certaine éloquence ainsi qu'un potentiel extrêmement communicatif.>>

Sergio Miceli: Musicologue.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 18 Aoû - 17:28

En mai 1980, la Radio et la Télévision italienne, la Rai,mettent à l'antenne sur la chaîne de la télévision nationale un grand programme sur l'eau. La proposition de la Rai sur ce sujet vraiment intéressant est venu par le talentueux réalisateur de documentaires Carlo Alberto Pinelli. Toujours très actif aux problèmes socio-culturels, il obtint alors des crédits pour la réalisation de plus de 120 documentaires - enquêtes. Le tournage de Il pianeta d'acqua (La planète d'eau) a alors amené Pinelli à voyager dans une grande partie du monde.

Ennio Morricone fut sollicité pour composer la musique de ce grand documentaire naturalistique. Il en tira d'ailleurs une partition musicale très passionnée en parfaite osmose avec les images et contribua ainsi à la remarquable réussite de cette série en cinq parties. Le thème principal "Acqua viva" évoque le calme et la fluidité d'une eau tranquille. Elle apparait dans plusieurs versions avec différentes instrumentations et sur de légers changements de tempi. La mélodie est magnifique et l'accompagnement ( sorte d'ostinato) ressemble à un ruissellement continu qui ne faiblit jamais. Aucune des différentes versions ne trahit le caractère placide de l'eau sauf peut-être une, rendue plus intense et passionnée par un judicieux glissement des cordes, trait très caractéristique du compositeur. Elles matérialisent l'idée d'un mouvement perpétuel et d'une eau qui coule dans une continuité indéfinissable, suit toujours une direction unique. Le deuxième extrait "Acque materne e d'amore" de forme très romantique, amorce une ligne mélodique qui m'est familière puisqu'elle trouvera son aboutissement dans Les deux saisons de la vie du réalisateur belge Samy Pavel, pour lequel Morricone réalisa sous la forme d'une grande pièce symphonique, ce que j'appellerais volontiers une éloge ou un hymne à la mélodie. Le troisième thème "Pianeta d'acqua" est une mélodie très solennelle et comme le reste, sobrement orchestrée. "Ouverture del mattino" est d'esprit très baroque, un hommage flagrant à Vivaldi mais surtout évoque non sans adresse le réveil de la nature et le levé du soleil. C'est alors que jaillit la schizophrénie du maître transalpin qui n'a d'égal que celle de l'eau elle-même, qui peut être la placidité incarnée et,plus tard, l'ogre gigantesque qui va tout engloutir sur son passage. La force et la puissance implacable de l'eau, Ennio Morricone l'illustre parfaitement avec "Violentemente verso il mare" où les cordes, dans un registre atonal, donc très contemporain, s'enchevêtrent dans un tourbillonnement infernal qui gagne en intensité au fur et à mesure que l'on avance dans cette pièce obsessionnelle et virtuose de 7 minutes environ. Le calme reviendra si magnifié par le thème principal et ses différentes versions, plus belles les unes que les autres.


Dernière édition par Icare le Ven 27 Avr - 8:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15578
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 18 Aoû - 20:38

Je suppose que c'est plus mélodieux que les oeuvres qui ne sont pas de la musique de film

Dis donc, il faut s'habituer à ton nouvel avatar : qui est ce ? D'ailleurs, l'ancien, qui était ce aussi ? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 18 Aoû - 22:11

Tu supposes bien car c'est très mélodieux dans l'ensemble excepté le morceau "Violentemente verso il mare" qui illustre tout autant la schizophrénie de l'eau que la "schizophrénie" artistique du compositeur. Hehe

Concernant l'avatar, le précédent était le compositeur polonais partagé entre musique de film et musique savante que j'aime beaucoup et qui s'appelle Tadeusz Baird, un autre "schizophrène" de la composition musicale. Mon nouvel avatar est Ennio Morricone pour la deuxième fois.
Revenir en haut Aller en bas
Olivier



Nombre de messages : 799
Age : 49
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Jeu 18 Aoû - 22:25

Icare a écrit:

Concernant l'avatar, le précédent était le compositeur polonais partagé entre musique de film et musique savante que j'aime beaucoup et qui s'appelle Tadeusz Baird, un autre "schizophrène" de la composition musicale. Mon nouvel avatar est Ennio Morricone pour la deuxième fois.

Merci pour la réponse, je me posais la même question au sujet de tes avatars.
Revenir en haut Aller en bas
Opus100



Nombre de messages : 325
Age : 57
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Ven 19 Aoû - 6:59

Je me permets une petite parenthèse dans ce fil très intéressant.
La musique de film d'Ennio Morricone m'a depuis toujours donné l'impression magique d'être pile poil dans la "tonalité" du film qu'elle accompagne, d'amplifier les ambiances.
Et avec les western, il m'entraine vers un parallèle osé (soyons fou ) : il me fait penser à Dvorak et sa symphonie du nouveau Monde (que je trouve magnifiquement belle ).
Avec ce point commun d'avoir composé une musique riche en mélodies qui décrivent autant de paysages plus vrais que nature, pour illustrer un monde qui ne leur est pourtant pas familier.

Cependant, les méthodes employées me semblent diamétralement opposées :
- Ennio Morricone créé des mélodies qui me sont de suite familières et très reconnaissables (on sait de suite que c'est de lui). Mais il utilise souvent des instruments très divers qui savent apporter cette touche d'exotisme qui colle si bien au cadre ;
- tandis que Dvorak emploie bon nombre d'anciennes mélodies amérindiennes/américaines, donnant au cadre totalement classique de la symphonie des accents d'un autre monde (et quelle orchestration !).
Dans les 2 cas, l'inspiration nous fait voyager jusqu'à la (délicieusement) bonne destination.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ennio Morricone, né en 1928   Aujourd'hui à 20:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Ennio Morricone, né en 1928
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 20Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: