Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Johann Nepomuk Wendt (ou Jan Vent)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16383
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Johann Nepomuk Wendt (ou Jan Vent)   Dim 24 Mai - 20:32

Compositeur tchèque né le 27 juin 1745 à Divice et mort à Vienne en 1801.

Son père exerce le métier de cordonnier dans le domaine des comtes Pachta auquel appartient son village, et joue du violon. Le château des comtes Pachta se trouve à quelques kilomètres de Divice. Cette famille aristocratique aime la musique et encourage son étude et sa pratique, qu'elle soit religieuse ou profane. Jan Vent est très tôt initié à la musique et comme il manifeste des dons évidents, on l'envoie étudier le hautbois et se perfectionner avec Jan Stastny, membre de l'orchestre du théâtre de Prague.

Il fréquente également les compositeurs rattachés au château de Citoliby V.J. Kopřiva, J.A. Gallina et intègre le petit orchestre qu'entretient la famille Pachta tout en servant de maître d'hôtel au Comte Ernst Pachta. Cette double situation de domestique et de musicien est fréquente à cette époque en Bohême. Le droit de servage (Leibangenschaft) du seigneur sur ses vassaux existe encore. Ce statut de domestique corvéable à merci ne convient guère au tempérament de Jan Vent qui tentera de s'enfuir à 3 reprises, la troisième fois étant enfin la bonne. D'autres musiciens tchèques comme le hautboïste Fiala, le corniste Stich-Punto s'enfuiront de la même façon et seront poursuivis par les polices de leurs employeurs aristocratiques !

Jan VENT choisit de rejoindre la Bohême du sud et d'entrer au service plus prestigieux du Prince Joseph Adam de Schwarzenberk (1771). La famille Schwarzenberk alterne ses lieux de résidence entre Vienne, capitale impériale et ses châteaux de Trebon et de Česky Krumlov. Le Prince J.A. Schwarzenberk est un grand amateur de musique et il a surtout l'idée de demander à Jan Vent de fonder un ensemble à vent. Jan Vent y joue non seulement du cor anglais mais doit se charger du répertoire de cet ensemble. Il commence à transcrire les opéras et les ballets à succès et écrit de la musique de chambre pour instruments à vent dont les manuscrits sont conservés aujourd'hui pour la plupart dans les archives du château de Česky Krumlov. Après son départ pour l'Harmonie Impériale de Vienne, l'extraordinaire Kaiserlich-Köngliche Harmonie de Joseph II fondé fin 1781 début 1782, Vent continuera à renouveler le répertoire de l'Ensemble à vent du Prince Schwarzenberk.

Lorsque Jan Vent est engagé chez le Prince Joseph Adam Schwarzenberk, le 1er juillet 1771, un autre cor anglais prend son service en même temps que lui, Ignác Teimer. Sur place, ils trouvent déjà en activité les hautboïstes Ludvík Partl et Jiří Triebensee (1746-1813), père de Josef. Le prédécesseur de Ludvík Partl, Jan Schlechta, Jiří Triebensee et Ludvík Partl lui-même avaient été envoyés par le Prince, semble-t-il pas totalement satisfait des performances de ses 3 musiciens (!), se perfectionner à la cour de Dresde auprès du hautboïste Carlo Bessozi (1738-1791) (petit-fils et fils de hautboïstes, Carlo Bessozi a été considéré comme un virtuose dès l'âge de 16 ans et pourrait aussi avoir été l'un des maîtres de Jiří Druzecky. L'arrivée de Jan Vent et de son collègue permit la création d'un ensemble à vent permanent au sein de la cour dans une formation de deux hautbois (Triebensee et Partl), deux cors anglais (Vent et Teimer), deux cors (Fikar et Bradac) et deux bassons (Vodecka et Kautzner, celui-ci à partir de 1776).

En 1777, Triebensee et Vent acceptent conjointement et sans quitter leurs fonctions dans l'harmonie princière un engagement supplémentaire de premier (Triebensee) et second hautbois (Vent) dans l'orchestre du Burgtheater de Vienne. Bien que le Prince ait acheté à Triebensee en 1780 un nouvel instrument (un hautbois à trois clefs du facteur viennois Kristian Schumann) et que celui-ci ait solennellement promis de lui rester fidèle et de refuser toute autre proposition de contrat, Triebensee quitte en 1782 son service auprès du prince pour devenir membre fondateur de l'Harmonie Impériale de Joseph II et musicien de chambre de la cour de Vienne. Il entraîne avec lui Jan Vent qui prend le poste de second hautbois aux côtés de Triebensee. Le musicien-laquais est désormais musicien de la cour impériale, membre du plus extraordinaire ensemble à vent de toute l'Europe. Comme précédemment, Jan Vent, avec quelques-uns de ses collègues, se charge jusqu'à sa mort de renouveler le répertoire de l'harmonie. Entre-temps, son ancienne formation cesse ses activités en 1796 semble-t-il à cause de la guerre avec la France et Bonaparte. Un concert prévu chez le Prince Schwarzenberk au printemps 1797 est même annulé en raison de nouvelles catastrophiques pour l'Autriche !

Le niveau de jeu individuel et collectif, la virtuosité de ces instrumentistes à vent a largement contribué à populariser ce type de répertoire et à en faire un véritable phénomène de mode à la fin du 18ème siècle et au début du 19ème. La qualité du répertoire original (les sérénades Kv 375, Kv 388, la Gran Partita Kv 361 de Mozart pour ne citer que celles-ci) et des transcriptions amplifie le succès des œuvres de Mozart. Le travail de Jan Vent, de ses collègues de l'Harmonie, de son beau-fils Josef Triebensee (il épousera la fille de Jan Vent, Maximiliana, aînée de 10 (?) enfants issus de deux mariages) donne ses lettres de noblesse à l'octuor et au répertoire de musique de chambre classique pour instruments à vent. Sans doute est-ce pour quelques-unes de ces raisons que Constance Mozart recommande Jan Vent, le clarinettiste Johann Stadler et le chef d'orchestre Pavel Vranický auprès de l'éditeur allemand André pour veiller au bon déroulement de l'édition posthume des œuvres pour vents de son mari.

Jan Vent reste pendant près de 20 ans responsable du répertoire de l'harmonie impériale, transcrivant près de 50 opéras (dont ceux de Mozart) et ballets à succès, composant des symphonies, des œuvres de musique de chambre pour vents, des quatuors à cordes (6).

Ses différentes fonctions d'arrangeur, d'instrumentiste de l'Harmonie Impériale, du Théâtre National et de La Chapelle de la Cour en font un des musiciens les mieux payés de la capitale autrichienne (7) loin, bien évidemment, de ses misérables émoluments de musicien-laquais au service du Comte Pachta à Citoliby.

Source : http://pagesperso-orange.fr/alain.cf/ventasc.htm

(un site particulièrement intéressant pour les musiciens tchèques).
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16383
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Johann Nepomuk Wendt (ou Jan Vent)   Dim 24 Mai - 20:45

J'ai écouté sa symphonie en mi bémol majeur qui se trouve sur un CD consacré à la musique tchèque baroque et classique :

http://www.amazon.fr/Baroque-Bohemia-Beyond-Josef-Barta/dp/B000ZLOAGO/ref=sr_1_12?ie=UTF8&s=music&qid=1243190534&sr=1-12

Sa symphonie est splendide, supérieure à mon avis à celles de Myslivecek et de Fiala enregistrées également.

Comme quoi il n'a pas fait que des transcriptions pour harmonie.
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin
avatar

Nombre de messages : 4198
Age : 47
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: Johann Nepomuk Wendt (ou Jan Vent)   Dim 24 Mai - 21:59

Voilà un gaillard qui a l'air bien intéressant Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Johann Nepomuk Wendt (ou Jan Vent)   Lun 25 Mai - 17:48

Il a fait aussi un arrangement du Mariage de Figaro de Mozart
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16383
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Johann Nepomuk Wendt (ou Jan Vent)   Mar 3 Fév - 12:24

J'ai trouvé cette symphonie en mi bémol. C'est-y pas beau ?

https://www.youtube.com/watch?v=i00m4him9Zs&spfreload=10


Et tant que j'y suis, sa partita en ré bémol majeur

https://www.youtube.com/watch?v=hdhW3YouM6M&spfreload=10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Johann Nepomuk Wendt (ou Jan Vent)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Johann Nepomuk Wendt (ou Jan Vent)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: