Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Victor HERBERT (1859-1924)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin


Nombre de messages : 15592
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Victor HERBERT (1859-1924)   Jeu 16 Avr - 19:57

Victor August Herbert (Dublin 1er février 1859 – New York 26 mai 1924), compositeur  violoncelliste et chef d'orchestre américain. Il participa à la fondation du American Society of Composers, Authors, and Publishers (ASCAP).

Herbert naquit en Irlande à Dublin. A l’âge de trois ans et demi peu après le décès de son père, il fut recueilli chez son grand-père où il reçut de nombreux encouragements dans le domaine artistique. Ensuite, sa mère se remaria avec un physicien et ses activités musicales furent misent de coté pendant de nombreuses années.

Herbert reçut ses premiers cours de musique en Europe au conservatoire de Stuttgart où il apprit le violoncelle. Il joua ensuite du violoncelle dans l’orchestre de Johann Strauss à Vienne. Il arriva aux États-Unis en 1886 lorsque sa femme, la soprano Therese Förster, fut engagée par le Metropolitan Opera Company. Il y joua également du violoncelle alors que sa femme chantait Aida de Verdi.

En 1892, Victor Herbert se lança dans la conduite d’orchestre en devenant conducteur du 22e régiment de la New York National Guard succédant ainsi à Patrick Gilmore. Herbert devint conducteur du Pittsburgh Symphony de 1898 à 1902 et il réalisa de nombreuses représentations dans des grandes villes du pays comme par exemple New York et Chicago. En 1901, il participa à la célébration du douzième anniversaire de l’Auditorium Theatre de Chicago. Six ans plus tard, Herbert fonda le Victor Herbert Orchestra et conduisit durant plusieurs années de nombreux concerts lors de tournées.

Herbert composa deux opéras du nom de Natoma (1911) et de Madeleine (1914), une cantate (The Captive, 1891), 43 opérettes, 31 compositions pour orchestre dont celle de Auditorium Festival March (1901), neuf compositions de violoncelle, cinq de violon accompagné de piano, 22 compositions pour piano, une composition pour flûte, 54 chansons, 12 compositions pour choral.

En 1894, Herbert composa la première de ses opérettes du nom de Prince Ananias. Elle fut suivie par The Wizard of the Nile, The Serenade et The Fortune Teller. Après 1903, Il créa les opérettes Babes in Toyland, Mlle. Modiste, The Red Mill, Naughty Marietta, qui le rendirent célèbres dans le milieu musical américain. Il réalisa finalement une opérette irlandaise du nom de Eileen en 1917. Sa dernière opérette fut The Dream Girl en 1924.

Ses principales opérettes sont entre autres:
Prince Ananias (1894)
The Wizard of the Nile (1895) (Son plus gros succès international) . . .
The Serenade (1897)
The Fortune Teller (1898)
Babes in Toyland (1903)
It Happened in Nordland (1904)1
Mlle. Modiste (1905)
The Red Mill (1906)
Little Nemo (1908)
Naughty Marietta (1910)
The Enchantress (1911)
Sweethearts (musical)|Sweethearts (1913)
The Princess Pat (1915)
Eileen (1917)
Angel Face (1919)
Orange Blossoms (1921)
The Dream Girl (1924)

Certaines de ces œuvres sont toujours interprétées de nos jours dans différents opéras.
Le premier opéra d’Herbert Natoma commença à Philadelphie le 25 février 1911 et à New York le 28 février 1911. Le rôle principal était interprété par Mary Garden et par le ténor irlandais John McCormack. Son opéra Madeleine fut produit au Metropolitan Opera en 1914.

Musique instrumentale

Concerto pour violoncelle n° 1 en ré majeur op 8 (1884, inédit)
Concerto pour violoncelle n° 2 en mi mineur op 30 (1894)
Suite pour violoncelle et orchestre op 2 dont la Sérénade forme l'op 3 (1884) : I. Allegro Moderato - II. Scherzo - III. Andante - IV Serenade: Andantino grazioso - V. Tarantelle
Fantaisie d'après Schubert pour violoncelle et orchestre (1891)
Fantasia on Cavalleria rusticana (Mascagni) for Violin and Orchestra (1893)
Légende for Cello and Orchestra (1893)
The Vision of Columbus, poème symphonique (1893)
Five pieces for Cello and Orchestra (1900) (arrangement from Sam Dennison and Orchestrated by Lynn Harrell) : I. Yesterthoughts, Op.37 - II. Pensée amoureuse -III. Puchinello, Op.38 - IV. Ghazel - V. The Mountainbrook
L'Encore for Flute, Clarinet and Orchestra (1910)
Serenade pour cordes, op 12 (1884)
Hero and Leander, poème symphonique op 33 (1901)
Suite Woodland Fancies,  op 34 (1902)
Columbus, suite op 35 (1893/1902)
Suita romantique op 31 (1900)
American Fantasia (1898)
Irish rhapsody (1892)
Golden Day overture (1910)
Dramatic overture (edité 1938)
Auditorium Festival Marsh (1901)
Three pieces for string orchestra (1912–1922) : I. Air de Ballet - II. Forget-me-not - III. Sunset
Suite of Serenades (1924) : I. Chinese - II. Spanish - III. Cuban - IV. Oriental
Petite valse pour violoncelle et piano (1905)
Duo pour 2 violons et piano (1923)


Piano, dont :

Yesterthoughts: Meditation, Op.37 (1900)
Puchinello: Characteristic, Op.38 (1900)


Cantate : The Captive, pour soprano, baryton, choeur et orchestre, op 25 (1915)


ASCAP
Au début des années 1900, Herbert fut actif pour la défense des droits des compositeurs pour que ceux-ci profitent mieux de leurs travaux. Il travailla ainsi avec John Philip Sousa, Irving Berlin et d’autres à la fondation le 13 février 1914 de l’American Society of Composers, Authors, and Publishers (ASCAP). Cette organisation protège toujours de nos jours les droits des musiciens. Herbert fut le vice-président de l’organisation durant une dizaine d’années.


Dernière édition par joachim le Lun 27 Avr - 9:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6301
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Victor HERBERT (1859-1924)   Jeu 8 Nov - 21:15

Sa discographie est assez discrète...
Mais depuis 2009 on a son deuxième concerto pour violoncelle grâce à Gautier Capuçon (ou à ceux qui l'on convaincu?) qui l'a enregistré en complément de son enregistrement du célèbre 2em concerto pour violoncelle de Dvorak...Herbert connu ce dernier pendant son séjour à New York . Dvorak l'apprécia et s'inspira de l'orchestration du dit concerto de Herbert pour composer son 2em concerto. (qu'on croit souvent être le seul tellement il écrase le premier Wink )

Certes, le voisinage du concerto de Dvorak , s'il a le bénéfice de faire connaitre celui de Herbert, ne lui rend pas service quant à la comparaison! Non qu'il soit ininterressant, mais il patit d'un voisinage aussi prestigieux...
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15592
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Victor HERBERT (1859-1924)   Ven 9 Nov - 11:20

Je ne connais pas cet enregistrement, mais je pense que face au splendide concerto de Dvorak, celui de Herbert doit sembler terne ! Par contre j'ai celui ci, où les deux concertos sont, si je puis dire, "à égalité". Personnellement j'ai même une petite préférence pour celui d'Herbert sur celui de Sullivan.




Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15592
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Victor HERBERT (1859-1924)   Mer 12 Oct - 17:42

Un beau poème symphonique, Hero and Leander op 33

https://www.youtube.com/watch?v=jCJ3xtDDDlY




Pour rappel : le concerto pour violoncelle n° 2

https://www.youtube.com/watch?v=z6Q6Ud-AJU4


et le concerto n° 1

https://www.youtube.com/watch?v=qTlf78kmBYs

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Victor HERBERT (1859-1924)   Aujourd'hui à 3:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Victor HERBERT (1859-1924)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: