Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Louis Aubert (1877-1968)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16030
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Louis Aubert (1877-1968)   Sam 10 Jan - 12:01

Louis François Marie Aubert, né à Paramé (Saint-Malo) le 19 février 1877 et mort à Paris le 9 janvier 1968, est un compositeur français.


Ses parents, armateurs, ayant trouvé qu'il avait quelques dispositions pour la musique et que sa voix de soprano méritait d'être entendue, l'envoyèrent étudier à Paris. C'est d'abord sa voix qui le fit connaître, puisqu'il fut choisi pour chanter le Pie Jesu du Requiem de Fauré lors de la création de la messe à l'église de la Madeleine. L'adolescent retrouva Fauré au Conservatoire, dont il fréquenta la classe de composition.
Aubert était un excellent pianiste et Ravel le choisit pour créer ses Valses nobles et sentimentales.
Louis Aubert a beaucoup écrit pour la voix. Son premier ouvrage important est un conte féerique, La Forêt bleue, qui met en scène les personnages des contes de Charles Perrault. L'ouvrage composé en 1904 fut créé avec succès à Boston en 1911 et ne fut monté en France qu'en 1924 à l'Opéra-Comique.
Ce Breton qui adopta le Pays basque a très peu été inspiré par la Bretagne. Aubert s'est aussi essayé à la chanson populaire ; il écrivit notamment des chansons pour Marie Dubas. Il fut aussi un collaborateur avisé de Chanteclerc, Paris-soir, Le journal, Opéra.
Il est mort quasiment oublié à Paris en 1968.

Sa Habanera demeure sa seule oeuvre quelquefois encore interprétée.


Oeuvres principales (source : http://www.compositeursbretons.com/www/sonaozer/fra/compositeurs-detail.asp?id_compositeurs=16 )


Opéra et Ballets

 La Momie, ballet (1903)
 Le Chrysanthème, ballet (1904)
 La Forêt Bleue, opéra en 3 actes (1907/13)
 La Belle Hélène, ballet  (1953)
 La Nuit ensorcellée, ballet (1923)

Musique symphonique

Suite brève (ou 2 pianos) opus 6 (1900/1913)
Dryade, tableau symphonique (1921)
Feuillets d'images, cinq pièces enfantines (ou 2 pianos) (1930)
Les Fêtes d'été (1937)
Le tombeau de Chateaubriand (1948)
Offrande aux victimes de la guerre (1947)
Sillages (ou piano) (1908/1912)
Cinéma, six tableaux symphoniques, ballet  (1952)
Fantaisie pour piano et orchestre, opus 8 (1899)
Caprice pour violon et orchestre (1925)
Noël pastoral pour piano et orchestre (1927)
Six poèmes arabes, pour voix et orchestre 1917
Habanera (ou piano) (1919)
Incantation pour orchestre de jazz, choeur et orchestre (1943)


Oeuvres de musique de chambre

Madrigal pour flûte solo opus 9 (1898)
Introduction et Allegro pour flûte et piano (1922)
Suite brève pour deux pianos, opus 6 (1900)
Sonate pour violon et piano en ré mineur (1927)
Nocturne, Romance, Lied pour flûte et piano
Quintette pour piano et cordes
Improvisation pour 2 guitares


Oeuvres pour piano (outres oeuvres orchestrées)

Trois Esquisses, opus 7 : Prélude - Nocturne - Valse (1900)
Esquisse sur le nom de Fauré en si b majeur (1922)
Romance en la bémol majeur, opus 2 (1897)
Lutins, opus 11 (1902)
Sillages, 3 pièces, op 27 (?) : Sur le Rivage - Socorry - Dans la nuit (1912)
Deux pièces en forme de mazurka, opus 12 : Lent - Animé (1907)
Suite brève pour 2 pianos, op 6 (1900)
Valse Caprice, opus 10 (1902)
5 Feuilles d'images pour piano à 4 mains



Mélodies

Sous-Bois (1892)
3 mélodies, opus 3 : Légende - Fatum - Sur le bord
Premières mélodies : l'opus 3 + Noël pastoral - L'Inconnu - Péché véniel
3 Rimes tendres, op 4 : Quand à tes genoux - Si de mon premier rêve - Souvent de nos biens le meilleur (1896)
Mélancholia (1897)
La Lettre (1900)
Les Yeux (1900)
Hommage à Fauré
Deux poèmes de J. Chenevière : Le parc d'automne - Avril
Six poèmes arabes : le mirage, le vaincu, le visage penché, le sommeil des colombes, l'adieu, le destin) (1907, également avec orchestre)
Tendresse
La mauvaise prière
La berceuse du marin
D'un Berceau
Trois mélodies : Au pays - De Ceylan - Aigues marines
Chanson de mer (1900)
Déclaration (1901)
Hélène (1901)
Secret aveu (1901)
Sérénade (1906)
Première (1907)
Rose du soir (1910)
Trois chansons hébraïques (Kol Nid'ray, Berceuse, Der rebelle der gabelle) (1925)
Crépuscule d'automne, cycle de 6 mélodies : Prélude - Grisaille - Silence - L'Ame errante - Brodeuses - Feuilles sur l'eau (1908)
La Nuit mauresque pour voix et orchestre (1907/11)
La vieille chanson espagnole (1894)
Sagesse
Le Pays sans nom
Un grand sommeil noir
3 Chansons françaises (Les Charpentiers du Roy, Le Nez de Martin, Les souliers de l'avocat) (1943)
Cache-cache, à 2 voix



Oeuvres vocales et religieuses

Les Noces d'Apollon et d'Urania, cantate (1897)
Matin de Pâques, légende sacrée pour soprano, mezzo, baryton et piano (1898)
La légende su sang, pour récitant, choeur et orchestre (1902)
O Salutaris, pour soprano (ou ténor), violon, choeur ad libitum, harpe et orgue (v. 1902)
Pie Jesu, pour voix et orgue (1903)
Tu es Petrus, pour choeur et orgue (1917)
Les Saisons, pour contralto, choeur, orchestre et orgue (1937)
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16030
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Louis Aubert (1877-1968)   Mer 1 Juil - 17:08

La musique de piano de Louis Aubert, quelque peu debussyste (surtout dans Sillages) me laisse plutôt indifférent, mais comme je n'aime pas trop Debussy au piano, ceci explique sans doute cela....





Mieux vaut ses Saisons



https://www.youtube.com/watch?v=OPEYSksCJUo
Revenir en haut Aller en bas
 
Louis Aubert (1877-1968)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: