Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -28%
Cuiseur à pâtes pour micro-ondes ...
Voir le deal
17.99 €

 

 Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809)

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21468
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty
MessageSujet: Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809)   Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty2006-10-25, 12:35

Johann Georg Albrechtsberger (né le 3 février 1736 à Klosterneuburg -  mort le 7 mars 1809, Vienne) est un musicien et un compositeur autrichien, bien connu comme maître du contrepoint et pédagogue recherché.

Il étudie l'orgue et la basse chiffrée auprès de Leopold Pittner, doyen des Augustiniens de sa ville natale, puis se perfectionne à l'abbaye de Melk (composition et orgue) et, de 1755 à 1766, mène une carrière d'organiste dans l'Empire austro-hongrois : à Raab (aujourd'hui Györ, en Hongrie), à Maria Taferl, près de Melk, et à l'abbaye de Melk elle-même.

Il devient organiste à la cour impériale en 1772, et assistant du maître de chapelle Leopold Hoffman à la cathédrale Saint-Étienne de Vienne en 1791, remplaçant de Mozart. A la mort d'Hoffman en 1793, il devient Kapellmeister titulaire de Saint Etienne, poste qu'il tiendra jusqu'à sa mort en 1809.

Albrechtsberger a été marié à Rosalia Weiß, la fille d'un sculpteur d' Eggenburger, avec qui il eut 15 enfants, dont seulement six ont survécu à leur père.

Il fut l'ami de Haydn et Mozart, et le maître non seulement de Beethoven mais aussi de grands noms tels que Reicha, Czerny, Hummel, Mosheles, Weigl, Cartelleri et Franz Xaver Mozart.

Il a composé autour de 750 oeuvres parmi lesquelles 279 musiques religieuse — 35 Messes, oratorios, motets, et un très beau Te Deum — quelque 240 Fugues pour orgue ou divers instruments, de la musique de chambre (notamment des quatuors à cordes) soit au total 193 oeuvres instrumentales dont des concertos pour trombone, pour orgue, pour harpe et 3 concertos pour mandore, guimbarde et orchestre.

Sa contribution la plus importante à la musique tient probablement dans ses écrits théoriques. En 1790, il publia à Leipzig un traité de composition dont la troisième édition parut en 1821. Une compilation de ses écrits sur l'harmonie en trois volumes fut éditée par les soins de son élève Ignaz von Seyfried (1776-1841) en 1826. Il en fut tiré une traduction en anglais par Novello en 1855. Son style de composition est inspiré par le contrepoint tel que décrit dans son Gradus ad Parnassum par Johann Joseph Fux, l'un de ses lointains prédécesseurs en tant que maître de chapelle de la cathédrale Saint Stephan à Vienne.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19872
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty
MessageSujet: Re: Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809)   Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty2006-10-25, 20:34

Ce compositeur qui semble si sévère (contrepoint, fugue...) a néanmoins composé des oeuvres charmantes notamment concertantes : concertos pour trompette, pour orgue, pour harpe, pour piano et, cas je crois unique, 3 concertos pour guimbarde, mandore et orchestre (j'en possède deux en CD, c'est curieux à écouter).
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21468
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty
MessageSujet: Re: Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809)   Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty2006-10-25, 20:45

Chez quel éditeur musical le CD?
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19872
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty
MessageSujet: Re: Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809)   Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty2006-10-27, 15:33

Snoopy a écrit:
Chez quel éditeur musical le CD?

Il s'agit d'un CD ORFEO qui comporte deux des trois concertos pour guimbarde, mandore et orchestre qui sont disponibles (apparemment, Albrechtsberger en aurait composé sept) : en mi bémol majeur et en fa majeur.

Les interprètes : Fritz Mayr, guimbarde, Dieter Kirsh, mandore et le Münchener Kammerorchester dirigé par Hans Stadlmair.

c'est une regravure d'un vinyl de 1982.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21468
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty
MessageSujet: Re: Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809)   Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty2006-10-27, 20:18

OK.Merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19872
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty
MessageSujet: Re: Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809)   Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty2007-03-05, 20:40

Snoopy a écrit:
OK.Merci Wink

Je suis en train de réécouter ce CD. Tu l'as trouvé, en définitive ?
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21468
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty
MessageSujet: Re: Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809)   Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty2007-03-05, 20:45

Non malheureusement, tout comme d'autres CD d'autres compositeurs proposés sur ce forum. Même le DVD de la flûte enchantée je n'arrive pas à le trouver malgré mes recherches régulières. Je vais regarder ça quand je reviendrai en France d'autant que je cherche certaines oeuvres que je ne trouve pas ici.

Je sais où je peux les trouver à Moscou mais malheureusement je n'ai pas le temps d'y aller pour l'instant. Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Icon_neu
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19872
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty
MessageSujet: Re: Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809)   Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty2007-04-15, 19:55

J'écoute en ce moment précis, en ligne, son concerto pour orgue et orchestre : une merveille, je le trouve même aussi beau que celui en ut de Haydn, c'est dire Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19872
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty
MessageSujet: Re: Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809)   Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty2009-02-23, 10:37

De ses 28 Trios à cordes, les trois de l' opus 9 ne sont pas mal non plus.

(CD enregistré par le Trio Belvedere de Wien, avec également les trois trios à cordes de Sperger).

L'opus 9n°3 en fa majeur fait fortement penser à Haydn.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19872
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty
MessageSujet: Re: Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809)   Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty2010-06-08, 14:26

Oeuvres :

Orgue, piano

Autour de 150 Fugues et Préludes, opus divers
8 kleine Präludien für Orgel. Doblinger, Wien 1975
5 Präludien für Orgel. Doblinger, Wien 1975
Fuge für Klavier op. 17, 5. Universal, Wien 1983
Präludium und Fuge für Orgel zu vier Händen. Doblinger, Wien 1987


Orchestre

4 Symphonies : 1 fa majeur (1768)- 2 ut majeur (1768)- 3 ré majeur (1770)- 4 ré majeur (1772)
Concerto pour trombone en si bémol majeur (1769)
Concerto pour orgue et orchestre en si b majeur (1762)
3 Concertos pour guimbarde, mandore et orchestre (1770/71)
Vier Concertinos für Harfe und Orchester (1772)
Harfenkonzert C-Dur (1773)
Harfenpartita pour harpe et orchestre en fa majeur (1772)
Klavierconcerto (1791)
Sonata a due cori en sol majeur pour cordes (1799)
Sonata in pieno coro en ré majeur pour cordes (1801)


Musique de chambre

6 Streichtrios op. 9, (1793) 1-3. Doblinger, Wien 1989
Quartette op. 16, 4. Amadeus-Verlag, Winterthur 1975
2 Divertimentos et Nocturne pout flûte et cordes (1777)
Duo in C-Dur für Viola und Violoncello. Amadeus-Verlag, Winterthur 1977
Partita in C per flauto, arpa e basso. (1772) Editio Musica, London 1977
Divertimento in D-Dur für zwei Violen und Kontrabass. Amadeus, Winterthur 1979
Partita in D-Dur für Flöte, Viola d'amore und Kontrabass (1773). Amadeus, Winterthur 1979
2 Partitas pour violon, viole d'amour et basse (1772)
Serenade pour 2 hautbois, clarinette, cor et basson (1806)
6 Sonates pour violon et violoncelle (1797)
6 Sonates pour violon, alto et violoncelle op 11 (1795)
8 Divertimentos pour trio à cordes (1786)
Quatuor pour clavier et cordes (1785)
Concertino pour trompette, violon, alto, violoncelle et piano (1771)


Musique religieuse (au total 35 Messes, 3 Requiems, 48 Graduels, 42 Offertoires, 10 Vêpres, 5 Oratorios, 7 cantates...)

Messe in Es-Dur. Doblinger, Wien 1951
Missa in D (1783). Carus-Verlag, Kirchheim/Teck 1985
Ave regina coelorum. Schwann, Frankfurt 1978
Magnificat anima mea Dominum. Edition Musica Rinata, Ditzingen 2005
Tenebrae factae sunt. Schwann, Frankfurt 1978
Oratorium de Passione Domini (1762)

Musique profane

Applausus musicus (1763)
Singgedichte bey der Durchreise der Kaiserlichen (1765)
Hellsteigenter Tag (1785)


Oeuvres numérotées par opus :

op 1 : 6 Quatuors en fugues (1780)
op 2 : 6 Quatuors en fugues (1782)
op 3 : 6 Sonates pour quatuor à cordes (1782)
op 4 : 6 Terzetti pour 2 violons et basse (1784)
op 5 : 6 Sonates pour quatuor à cordes (1786)
op 6 : 6 Sonates pour 3 violons, alto et violoncelle (1783)
op 7 : 6 Quatuors à cordes (1787)
op 8 : 6 Sonates pour 2 violons et basse (1789)
op 9 : 6 Terzetti à cordes (1789)
op 10 : 6 Sonates pour quatuor à cordes (1792)
op 11 : 6 Sonates pour violon, alto et basse (1795)
op 12 : 6 Sonates pour violon et violoncelle (1797)
op 13 : 6 Sextuors pour quatuor à cordes, basson et basse (1798)
op 14 : 6 Sonates pour violon, alto, violoncelle et basse (1798)
op 15 : 6 Sextuors pour quatuor à cordes, basson et basse (1798)
op 16 : 6 Sonates pour quatuor à cordes (1798)
op 17 : 3 Sonates pour double quatuor à cordes (1799)
op 18 : 6 Sonates pour violon, 2 altos et basse (1799)
op 19 : 3 Sonates pour quatuor à cordes (1799)
op 20 : 6 Quatuors à  cordes avec fugues (1800)
op 21 : 6 Sonates pour 2 altos et 2 violoncelles (1801)
op 22 : 6 Sonates pour 2 violons, 2 altos, basson ou violoncelle (1803)
op 21 (autre) : 6 Sonates pour quatuor à cordes (1803)
op 23 : 6 Sonates pour quatuor à cordes (1805)
op 24 : 6 Sonates pour quatuor à cordes (1807)
op 25 : 3 Quintettes à cordes
op 26 : 6 Sonates pour quatuor à cordes (1808)
op 27 : 3 quintettes à cordes
op 30 : 6 Fugues pour orgue



Et le catalogue suivant le Grove

Instrumental:

Orch:
4 syms., F, C, 1768, D, 1770, D, 1772, 2 ed. in K;
Org Conc., 1762, ed. in Musica rinata, i (Budapest, 1964);
Trbn Conc., 1769, ed. in Musica rinata, x (Budapest, 1966);
2 concs., jew's hp, mandora, 1770–71;
Hp Conc., 1773, ed. in Musica rinata, ii (Budapest, 1964);
Kbd Conc., before 1792;
Sonata in pieno coro, 1801

Chbr.:
5–8 str:
6 sonate, 2 vn, 2 va, b, op.3, 1782, 1787–8, 1 ed. in B;
6 sonate, 3 vn, va, b, op.6, 1783, 1787;
Sonata, B , 3 vn, va, b, op.9b, 1791;
6 sonate, 5 str, op.12, 1794–5, 1 ed. in B;
Quintuor, 3 vn, va, b, 1798 (Vienna, c1803), ed. in K;
6 sextuors, 2 vn, 2 va, vc, b, op.13 (Vienna, c1802);
6 sonate, 2 vn, va, vc, b, op.15, A-Wgm;
3 sonate a 2 cori, double str qt, op.17, 1798–9 (Vienna, 1803), 1 ed. in B;
6 sonate, 2 vn, 2 va, b, op.22, 1801–3, 1 ed. in B;
6 qnts, opp.25, 27, cited in Seyfried (1826), lost

Str qt:
4 divertimentos, 1760, 1764, 1 ed. in B;
6 quatuors en fugues, op.1, 1780, as op.2 (Berlin, 1781), 2 ed. in Organum, 3rd ser., 1xx–1xxi (Cologne, 1969);
6 quatuors en fugues, op.2, 1782 (Offenbach, ?1835), 1 ed. in B;
6 sonate, op.5, 1786;
III quartetti, op.7 (Pressburg, c1781–3), ed. in K;
3 as op.7, 1787; qt, 1790, ed. in B;
6 sonate, op.10, 1791–2, 1 ed. in K;
Sonata pro festo Paschalis, op.11a, 1792;
6 as op.16, 1798, as op.21 (Vienna, 1803);
3 sonate, op.19, 1799, 1 lost;
6 sonate, op.23, 1805;
6 sonate, op.24, 1806–7;
6 sonate, op.26, 1807–8, Wn;
divertimento, attrib. J. Haydn,h III:D3;
18 arrs. of kbd fugues, opp.1, 7, Wn

2–4 str:
8 divertimentos, 3 str, 1756–9, 1767, 1786, 2 ed. in B;
2 partitas, vn, va d'amore, b, c1770, 1772, ed. in Musica rinata, xix (Budapest, 1971);
6 terzetti, 2 vn, b, op.4, 1784, 1 ed. in B;
6 sonate, 2 vn, b, op.8, 1789;
6 terzetti, vn, va, vc, op.9a, 1789, 1793 (Offenbach, 1796);
6 sonate, vn, va, b, op.11b, 1794–5, 2 ed. in B;
6 sonate, vn, vc, 1797, Wgm (Leipzig, c1803);
6 sonate, vn, va, vc, b, op.14, 1798–9;
6 sonate, vn, 2 va, b, op.18, 1799;
6 quartetti con fughe per diversi stromenti, op.20, 1800 (Vienna, c1801), 1 ed. in B;
6 sonate, 2 va, 2 vc, op.21, 1801, 1 ed. in B;
Sonata alla camera, vn, 2 va, vc, 1802

Other chbr:
2 divertimentos, fl, str, 1761, 1777;
2 concertinos, jew's hp, mandora/kbd, 2 str, b, 1769, 1771, ed. in Musica rinata, xxi–xxii (Budapest, 1974);
4 concertinos, hp, insts, 1772, 1 ed. in Musica rinata, xvii (Budapest, 1970);
Partita, fl, va d'amore, vle, 1773;
Notturno, concertino, ob, str, 1775–6, ed. in Concertino (Mainz, 1967);
Notturno, fl, str, 1777;
Qt, kbd, str (Vienna, ?1785);
Quintetto, fl, str, 1801;
Serenata, 2 ob, cl, hn, bn, 1806

Keyboard:
Fugues:
12 as op.1, org/hpd (Berlin, 1783), 2 ed. in B;
Fuga, C, org/pf, op.4 (c1786);
Fuga sopra do, re, mi, fa, sol, la, org/hpd, op.5 (c1789);
6 as op.7, org/hpd (1796);
6 as op.8, org/hpd (1799);
6 fughe colle cadenze, org/pf, op.9 (c1800), 1 ed. in K;
6 as op.10, org/pf (1802), 1 ed. in K;
6 as op.11, org/hpd (1802);
Fuga a 4 mani, org/pf (c1808);
27 for org/pf:
6 as op.16 (c1809), 1 ed. in B, 6 as op.17 (1810);
6 as op.18, 1808;
A-Wgm, Wst (c1809);
3 as op.21 (1802);
6 as op.29 (n.d.); 1 in 3 Orgelfugen von Kirnberger, Albrechtsberger und Gelineck (c1808)

Other works:
12 préludes et 1 fugue, org/hpd, op.3 (Amsterdam, c1781), fugue (Wn*) and 3 preludes ed. in K and B;
6 fughe e preludie, org/hpd, op.6 (c1787);
IIIte Sammlung von [12] Praeludien, 1790, M;
12 Präludien, org/pf, op.12, 6 autograph, Wgm* (1802–3), 2 ed. in K and B;
6 préludes et fugues, hpd/pf, op.15 (c1795), 2 ed. in K;
12 neue leichte Präludien, org, 1804, D-Bsb*, 8 ed. in K and B;
Prélude et fugue, pf 4 hands (1805);
Sonata, hpd/pf 4 hands, autograph, Wgm*;
6 Praeludien, pf (1810);
44 Versetten oder kurze Vorspiele, org/pf (c1812);
50 Versetten und 8 Fugen, org (c1836), ed. R. Walter as Octo toni ecclesiastici per organo (Altötting, 1974), 1 in K;
26 further preludes, fugues and verset collections cited in Fuchs, sources unknown


Musique vocale


Orats:
Oratorium III Christo Kreutz-Erfindung (P. Metastasio), 1757;
Oratorium II, c1760;
Oratorium de Passione Domini (Metastasio), Melk, 1762;
Oratorium de nativitate Jesu, 1772;
Oratorium no.7 Geburth Christi, 1772;
Die Pilgrime auf Golgatha (J.F.W. Zachariä), Vienna, Kärntnerthor, 1 April 1781

Cants.:
Sacrificium Jubilaeum (G. Müller), Säusenstein, 18 July 1762, music lost, pubd lib (Krems, 1762);
Applausus musicus, Melk, 24 Feb 1763, music lost (see Walter);
Mea dilecta coronato Urbano [Hauer] (H. Teufel), Melk, 15 Aug 1763, music lost (see Walter), lib A-M;
Singgedichte bey der Durchreise der Kaiserlichen … Majestäten (B. Schuster), Melk, 21 Jan 1765, autograph, Wn;
Hellsteigenter Tag (U. Petrack), Melk, 5 April 1785, music lost, lib M

Latin sacred (1755–1806, mostly for 4vv, insts and/or org):
35 masses, 3 ed. in Österreichische Kirchenmusik, i, viii, xiii (Vienna, 1946–);
3 Requiem settings;
48 graduals;
42 offertories;
21 psalms;
10 vespers;
38 hymns;
16 Magnificat;
2 Te Deum;
25 Marian antiphons;
5 litanies;
4 introits;
Compline;
15 motets;
c20 miscellaneous works; principal sources GÖ, KN, KR, M, H-Bn (c160 in autograph); for thematic index see Weissenbäck (1914)


Ecrits

Edition: J.G. Albrechtsberger's sämmtliche Schriften über Generalbass, Harmonie-Lehre, und Tonsetzkunst, ed. I. von Seyfried (Vienna, 1826, 2/1837/R; Fr. trans., 1830 as Méthodes d'harmonie et de composition; Eng. trans., 1834, 2/1844, as Methods of Harmony, Figured Base, and Composition)
Gründliche Anweisung zur Composition … mit einem Anhange von der Beschaffenheit und Anwendung aller jetzt üblichen musikalischen Instrumente (Leipzig, 1790/R, enlarged 3/1821; Fr. trans., 1814, as Méthode élémentaire de composition)
Kurzgefasste Methode den Generalbass zu erlernen (Vienna, c1791, enlarged 2/1792; Eng. trans., 1815)
Ausweichungen von C-dur und C-moll in die übrigen Dur- und Moll-Töne (MS, 1793, D-Bsb) [holograph; incl. Inganni: Trug Schlüsse, per l'organo o piano-forte and Unterricht über den Gebrauch der verminderten und übermässigen Intervallen]; pubd separately (Vienna, c1806; Eng. trans., of Ausweichungen, c1823)
Anfangsgründe zur Klavierkunste (MS, A-Wgm) [?autograph]; pubd as Clavierschule für Anfänger (Vienna, c1800)
Kurze Regeln des reinsten Satzes als Anhang zu desselben gründlicher Anweisung zur Composition (Vienna, c1804)
Generalbass- und Harmonielehre (MS, Wgm)


Dernière édition par joachim le 2017-03-07, 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19872
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty
MessageSujet: Re: Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809)   Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty2015-02-22, 20:33

Alors, c'est-y pas beau ce concerto pour guimbarde, mandore et orchestre ?

https://www.youtube.com/watch?v=30y_NzRLT_g&spfreload=10



Et celui pour orgue et orchestre ?

https://www.youtube.com/watch?v=RqkTTBYCXEQ&spfreload=10
Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 4889
Age : 68
Date d'inscription : 25/02/2013

Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty
MessageSujet: Re: Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809)   Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty2015-02-22, 21:06

Cette musique est vraiment réjouissante, elle me plaît énormément, très inattendue et même drôle en ce qui concerne le concerto pour guimbarde et orchestre Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) 13150. La vidéo par contre me laisse perplexe même si c'est une publicité pour jeux vidéo, je trouve qu'elle est très mal faite et je ne parviens pas à trouver un lien plausible avec la musique...
La pièce pour orgue est magnifique également, très heureuse d'avoir fait cette découverte, merci !
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19872
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty
MessageSujet: Re: Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809)   Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty2017-01-22, 12:02

joachim a écrit:
J'écoute en ce moment précis, en ligne, son concerto pour orgue et orchestre : une merveille, je le trouve même aussi beau que celui en ut de Haydn, c'est dire Very Happy

J'y reviens car je suis retombé dessus ce matin. Et je confirme ce que j'écrivais déjà en 2007 : aussi beau que celui de Haydn, il faut le faire !!!

Malheureusement, la vidéo a rendu l'âme.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13593
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty
MessageSujet: Re: Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809)   Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty2017-01-22, 13:08

joachim a écrit:
Alors, c'est-y pas beau ce concerto pour guimbarde, mandore et orchestre ?

https://www.youtube.com/watch?v=30y_NzRLT_g&spfreload=10


J'avais raté cela! C'est la première fois que j'entends parler d'un concerto pour guimbarde et si on m'en avait parlé, j'aurais imaginé un contemporain et non un compositeur de cette époque. J'ai justement l'intention d'ouvrir un fil sur les concertos pour instruments rares ou peu employés dans ce contexte. Ce serait intéressant, non? J'écoute un peu du concerto pour orgue et je peux déjà affirmer que j'aime bien les sonorités développées par le soliste. J'aime bien l'orgue lorsqu'il joue dans cette tonalité. Magnifique! Merci Joachim pour cette présentation. Mains


Dernière édition par Icare le 2020-05-08, 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19872
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty
MessageSujet: Re: Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809)   Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty2019-11-28, 16:56

Voici une superbe Missa Assumptionis Beatae Mariae Virginis



https://www.youtube.com/watch?v=noFKShdffk4

Décidément, Albrechtsberger est aussi un "grand" pour sa musique vocale Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) 185465
Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 4889
Age : 68
Date d'inscription : 25/02/2013

Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty
MessageSujet: Re: Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809)   Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty2019-11-28, 21:48

Superbe messe Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) 395622  
J'avais déjà oublié ce compositeur si talentueux qui parvient à mettre la guimbarde à l'honneur  Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) 13150  j'adore Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) 185465  merci Joachim pour cette redécouverte.

P.S.  Je ne comprends rien aux images de la vidéo  du concerto pour guimbarde  Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) 1521897346

Son concerto pour flûte , guitare et orchestre, encore une découverte  Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) 333455  Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) 333455  Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) 333455


vidéo désactivée.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13593
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty
MessageSujet: Re: Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809)   Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty2020-05-08, 17:47

<< Pour les deux vidéos qui sont, hélas, devenus des écrans vides, comme je sais de quelles oeuvres il s'agit, peut-être les retrouverai-je dans une autre édition Youtube. Ainsi, je les remettrai à leur place initiale.

Il y a une oeuvre écrite pour un ballet à laquelle j'ai renoncé. Il s'agit de Gran Ballo Excelsior du compositeur italien Romualdo Marenco. C'était une oeuvre fastidieuse d'une heure et presque trente minutes. Ce n'est pas trop la durée qui m'a incité à faire un autre choix à la place. C'est surtout le style de musique en lui-même que j'ai pu entrevoir par plusieurs extraits. Déjà que Relâche d'Erik Satie ne m'avait pas spécialement emballé, plus d'une heure de cette musique-là allait directement au fiasco. Les extraits me l'ont fait cruellement sentir. J'ai alors opté pour un compositeur qui m'avait intrigué avec son concerto pour guimbarde. Le plus dur fut de me rappeler de son nom et de l'écrire sans faire de fautes. Hehe J'ai écouté deux oeuvres de lui, le Concerto pour guimbarde, mandole et orchestre et un Concertino en mi bémol majeur pour trompette et cordes.
Ce concerto a la particularité de présenter deux instruments que l'on ne rencontre pas si souvent dans la musique classique et plus particulièrement concertante, du moins à ma connaissance.

La mandore ou mandole, également connue sous le nom de gallizona ou de gallichon, est un instrument de musique à cordes du Moyen Âge, semblable au luth, avec 3, 4 ou 6 cordes qui produit un son plus aigu. Sa caisse en forme de demi-poire préfigure la mandoline dont elle est l'ancêtre, peut-on lire dans Wikipédia.

La guimbarde est un instrument de musique utilisant une lamelle actionnée par le doigt comme élément vibrant et la bouche du musicien comme cavité de résonance. Je pense que tout le monde connaît un peu à quoi ça ressemble et comment on en joue. Ce que l'on sait sans doute moins c'est qu'on en a trouvé des traces au troisième siècle av. J.-C. au nord-ouest de la Chine. L'instrument est assez répandu chez les peuples nomades d'Eurasie, de la Finlande au nord du Japon, en Asie et en Mélanésie. Elle existe en Europe depuis au moins l'époque gallo-romaine. La guimbarde résonne aussi dans le sud de l'Italie, notamment en Sicile.

Passé l'emploi de ces deux instruments, la guimbarde faisant, par la particularité de sa sonorité, de l'ombre à la mandole, car c'est vrai que c'est surtout elle que l'on remarque pendant l'écoute, il y a la musique d'Albrechtsberger qui, en soi, n'est pas exceptionnelle, plaisante certes mais ne crée rien de jubilatoire. C'est plutôt pépère. Je ne connais pas les interprètes. Avec le Concertino en mi bémol majeur pour trompette et cordes, je me suis retrouvé pendant une grande partie de la partition qui d'ailleurs n'est pas très longue puisqu'elle n'atteint pas les treize minutes, dans la même impression d'une oeuvre plaisante, bien encrée dans son époque, une oeuvre très ordinaire en somme...sauf à un moment donné, lorsqu'un clavecin s'est incrusté sans prévenir, vers les huit/dix minutes environ, je ne sais plus exactement. C'est devenu soudainement plus sautillant et attractif à mon oreille, le jeu entre la trompette d'Otto Sauter et le clavecin d'une jolie sonorité. Plus globalement, de ces deux oeuvres de J. G. Albrechtsberger, je retiens une musique sympa mais pas renversante.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty
MessageSujet: Re: Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809)   Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Johann Georg Albrechtsberger (1736-1809)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: