Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Claudio Abbado

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Claudio Abbado   Mer 25 Oct - 11:51

Claudio Abbado est un chef d'orchestre italien, né le 26 juin 1933 à Milan, et mort le 20 janvier 2014 à Bologne.

En entendant à l'âge de sept ans, à la Scala de Milan, les Nocturnes de Debussy, il décide qu'il sera chef d'orchestre. Après des études au conservatoire de Milan, au cours Carlo Zecchi à Sienne, c'est à Vienne qu'il se perfectionne à la direction d'orchestre avec Hans Swarowsky et participe dans les chœurs aux concerts de l'Orchestre philharmonique de Vienne dirigé par les plus grands, Hermann Scherchen, Josef Krips, Bruno Walter ou Herbert von Karajan.

En 1958, il remporte le concours Koussevitzky à Tanglewood.
Il débute à la Scala de Milan en 1960.

Le prix Dimitri Mitropoulos de l'Orchestre philharmonique de New York (1963) et son travail avec Leonard Bernstein marquent le début de la grande reconnaissance.

En 1965 à Salzbourg, ce sont les prémices de son parcours avec l'Orchestre philharmonique de Vienne et avec Gustav Mahler (avec sa Deuxième Symphonie dite « Résurrection ») et avec l'Orchestre symphonique de Londres.

Ses premiers enregistrements sont publiés en 1967 chez Decca et Deutsche Grammophon.

De 1968 à 1986, il est directeur musical de l'Orchestre du théâtre de La Scala de Milan.

Artiste engagé et intégré dans son temps, il collabore avec Paolo Grassi et les plus grands et précurseurs metteurs en scène tels Giorgio Strehler, Youri Lioubimov, Jean-Pierre Ponnelle et Andrei Tarkovski ; ses prises de positions contre l'intervention américaine au Viêt Nam ou contre l'intervention soviétique en Tchécoslovaquie lui valent l'inimitié d'une grande partie de la classe politique, malgré tout cette période de treize années sera la plus riche de l'institution italienne : son approche musicale va faire merveille dans les opéras de Giuseppe Verdi montés alors, de Macbeth, Simon Boccanegra, Aïda, Un Bal masqué à Don Carlos.
Son ouverture d'esprit guide le choix d'œuvres rarement exécutées, de compositeurs de l'École de Vienne, d'Igor Stravinsky, Béla Bartók, de plus contemporains tels Luigi Nono.

Avec son ami le pianiste Maurizio Pollini puis plus tard Rudolf Serkin, une de ses préoccupation est de démocratiser l'accès à la musique pour les auditeurs, mais aussi pour les jeunes musiciens, pour lesquels il créera, entre autres, l'Orchestre de jeunes de la Communauté européenne, l'Orchestre de jeunes Gustav Mahler ou s'investira dans sa fonction de directeur artistique de l'Orchestre de chambre d'Europe.

De 1979 à 1987, comme chef principal de l'Orchestre symphonique de Londres, il trouve un instrument idéal pour son éclectisme musical, une période d'une Carmen de Georges Bizet exceptionnelle.
En 1987, il est en poste de directeur général de la musique à Vienne, à l'opéra, avec l'Orchestre philharmonique de Vienne, il dirige Verdi, Beethoven, Schubert, Berg, Rihm, Nono, Kurtág, Debussy, etc.

Il est élu chef principal de l'Orchestre philharmonique de Berlin en 1989.
Il va au cours de cette période élargir considérablement le répertoire de cet orchestre, rajeunir l'effectif et l'esprit de groupe. En assouplissant la rigidité sonore et stylistique de l'orchestre héritée de Herbert von Karajan, il va travailler pour la postérité en ré-enregistrant ses œuvres fétiches, complétant sa riche discographie avec des œuvres de Ludwig van Beethoven, de Johannes Brahms en passant par Gustav Mahler, mais aussi de moins connues de Franz Schubert, Robert Schumann ou Modest Moussorgski. Il ouvre également le répertoire du Festival de Pâques de Salzbourg, où il ne succède à Karajan au poste de directeur musical qu'en 1994.

Alors qu'il est « de facto » le chef le plus influent et le plus important de l'heure, sans considération pour sa gloire et les intérêts commerciaux qui ont une importance prépondérante dans la musique, il quitte volontairement l'orchestre en 2002.

Il dirige alors de rares concerts très attendus dans des œuvres choisies et approfondies avec au programme Mozart, Beethoven, Debussy, Bach ou Mahler. Alors que ses concerts ont toujours été beaucoup plus représentatifs de son art que ses enregistrements, ses interprétations sont alors transcendées par sa philosophie de l'existence encore enrichie par ses graves ennuis de santé.

En chef aimé et respecté, en catalyseur, capable de transcender les égocentrismes de l'époque, en août 2003 à Lucerne pour le festival, fidèle à l'idée d'Arturo Toscanini en 1938 il forme encore un orchestre, l'orchestre du Festival de Lucerne avec des instrumentistes des orchestres qu'il a si souvent dirigés (les orchestres philharmoniques de Berlin, de Vienne), ses orchestres (l'Orchestre de chambre d'Europe, l'Orchestre de chambre Gustav Mahler) et aussi de grands solistes, redevenus modestes instrumentistes, il va donner des concerts historiques et encore une fois la 2e symphonie de Gustav Mahler puis en 2004, Tristan et Isolde de Richard Wagner.

Il est l'un des chefs d'orchestre les plus important de toute l'histoire de la direction d'orchestre : non seulement par l'étendue de son répertoire (de Claudio Monteverdi à Pierre Boulez) mais aussi par son énergie, son charisme, l' originalité de son art, sa profonde musicalité, traversés d'un enthousiasme, d'une générosité, d'un humanisme et d'une éthique rares.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Claudio Abbado   Mer 25 Oct - 14:44

Peut être mon chef préféré ! Aussi à l'aise avec Debussy (qu'il interprète avec tendresse) que Nono ou Kurtag, il sait TOUT faire !
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Claudio Abbado   Mer 25 Oct - 14:46

C'est vrai que je n'ai jamais été déçu par la qualité de ses enregistrements.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Claudio Abbado   Dim 12 Nov - 10:31

Oui, un immense chef ,qui a parfois trop produit; mais tous ses opéras sont des merveilles de direction , et ses enregistrements récents sont bouleversants de joie de faire de la musique et d'émotion profonde: un concerto de Berg à pleurer notamment.
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5925
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Claudio Abbado   Mer 22 Jan - 9:54

Le célèbre maestro italien Claudio Abbado qui a dirigé les plus grands orchestres du monde est décédé lundi à Bologne, dans le nord de l'Italie, a annoncé à l'AFP son entourage.

"Je l'ai appris, il y a peu, de l'un de ses médecins personnels", a déclaré à l'AFP Attilia Giuliani, présidente de l'association des fans de Claudio Abbado, les "Abbadiani", en confirmant le décès du maestro.

"Claudio Abbado est mort ce matin à 08H30 (07H30 GMT) de façon sereine, entouré par sa famille. Les informations concernant ses funérailles seront communiquées ultérieurement", a indiqué un bref message de la famille.

Claudio Abbado, 80 ans, était malade depuis longtemps et ses concerts avec l'Orchestre Mozart de Bologne, qu'il dirigeait ces dernières années, avaient dû être annulés.

Au mois de décembre déjà, le chef d'orchestre avait dû être remplacé au pupitre de cet orchestre en raison de son mauvais état de santé.

Claudio Abbado avait été opéré d'un cancer à l'estomac en 2000 et ses ennuis de santé s'étaient fait de plus en plus fréquents depuis.

En 2010, trois concerts qui auraient dû marquer son grand retour à la Scala de Milan avaient ainsi été annulés, Claudio Abbado étant soigné en Allemagne.

Fidèle à son image de personnalité généreuse, le maestro avait, pour ce retour, demandé pour cachet que 90.000 arbres soient plantés à Milan.

Né à Milan en 1933, Claudio Abbado a été directeur de la Scala de 1968 à 1986, avant d'être nommé à la tête du London Symphonic Orchestra, puis directeur de l'Opéra de Vienne.

Le grand maestro avait été nommé en août dernier sénateur à vie par le président de la République italienne, Giorgio Napolitano, en raison de ses mérites. En décembre, Claudio Abbado avait fait savoir qu'il renonçait à son indemnité de sénateur pour la consacrer au financement de bourses d'études de jeunes musiciens.

"Une pensée émue pour Claudio Abbado. Sa générosité envers Florence, sa grandeur extraordinaire", a réagi immédiatement sur Twitter Matteo Renzi, maire de Florence et chef du Parti démocrate (PD), principale formation de la gauche italienne.

"Apprendre maintenant que Claudio Abbado est mort est une douleur insupportable", a affirmé sur son site Facebook le Piccolo Teatro, le fameux théâtre milanais.

Au cours de sa carrière, le maestro a souvent collaboré avec des dirigeants de ce théâtre dont son directeur actuel Sergio Escobar, avec lequel il avait fondé en 1985 l'Orchestre philarmonique de la Scala ainsi que le metteur en scène Luca Ronconi.

source : La Libre Belgique
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5925
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Claudio Abbado   Mer 22 Jan - 9:57

En souvenir de ce grand chef !

Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16539
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Claudio Abbado   Mer 22 Jan - 11:44

Merci, Bel Canto, pour cet hommage avec le superbe adagietto de Mahler.

J'ai trouvé le Requiem de Mozart que Claudio Abbado avait dirigé en hommage à Herbert von Karajan (en prélude un extrait du Grabmusik et le Laudate Dominum)

Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6566
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Claudio Abbado   Mer 22 Jan - 20:13

concert qui a été édité en cd par la DG ....une bien belle version du requiem avec de superbe solistes     
Revenir en haut Aller en bas
vizZ

avatar

Nombre de messages : 729
Age : 29
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Claudio Abbado   Ven 24 Jan - 7:57

J'ai en tête une excellente version de la 3ème de Mahler qu'il a conduit avec le Philharmonique de Vienne. Encore une grande perte pour la musique classique et la musique tout court...
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3392
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Claudio Abbado   Ven 24 Jan - 9:17

Un très grand chef vraiment, merci pour ces hommages ! Quelle chance nous avons de pouvoir revivre ces grands moments de musique presque comme si nous y étions grâce à la technique et à la vidéo   
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5925
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Claudio Abbado   Jeu 10 Avr - 12:28

Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Claudio Abbado   

Revenir en haut Aller en bas
 
Claudio Abbado
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les interprètes-
Sauter vers: