Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Désiré-Emile Inghelbrecht

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16716
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Désiré-Emile Inghelbrecht   Sam 12 Avr - 16:11

Chef d'orchestre et compositeur français né à Paris le 17 septembre 1880 et mort dans cette même ville le 14 février 1965.

Son grand-père est belge et sa mère anglaise. Son père est altiste dans l'orchestre de l'Opéra de Paris. Désiré-Émile étudie au Conservatoire de Paris où il reçoit l'enseignement d'Antoine Taudou puis il est musicien d'orchestre et, petit à petit, à force de travail et de volonté, il s'élève jusqu'au pupitre du Théâtre des Champs-Élysées à sa fondation en 1913.
Il crée l'association chorale de Paris (1912) et dirige les Ballets suédois de Rolf de Maré (1919-1922) puis l'orchestre de l'Opéra-Comique. Il conçoit l'idée d'un Orchestre national de la radiodiffusion en 1934 (aujourd'hui devenu l'Orchestre national de France). Il est chef permanent des Concerts Pasdeloup (1928-1932) et directeur musical de l'Opéra d'Alger (1929-1930).

Pendant la 2ème guerre mondiale, l'ONF a été évacué à Rennes, puis Marseille et revient à Paris en 1943. Cependant lors de la planification de la 1000e exécution de l'orchestre (et commémorant le 25e anniversaire de la mort de Debussy), Inghelbrecht a refusé de mener un programme des forces d'occupation et le 18 Juillet 1943 a reçu une note suspendant sa nomination par décret du Président Laval.

De 1945 à 1950 Inghelbrecht était chef de l' Opéra de Paris, et est retourné à l'ONF en 1947. De 1958 à 1965, il a conçu des programmes de radio hebdomadaire intitulée "Entretiens Autour d'un piano".

Tant dans sa conduite professionnelle que de l'écriture, il a défendu Debussy, Ravel, Roussel, Chabrier et Schmitt.
Il correspondait avec Debussy - un ami proche - à partir de 1911 jusqu'à la mort de Debussy en 1918. Il a été membre de Les Apaches avec Ravel, Schmitt et d'autres.

Il a été marié trois fois: à Colette Steinlen (1910, divorcés en 1920), Carina Ari (1928), et Germaine Perrin. Avec cette dernière, il a écrit une biographie de Debussy en 1953.

Il réalisa un enregistrement intégral des œuvres de Claude Debussy qu'il a bien connu et dont il s'inspire dans ses propres œuvres surtout au début de sa carrière.


Ses écrits

Comment on ne doit pas interpréter Carmen, Faust, Pelléas (1932),
Diabolus in musica (1933) dont il dit, non sans raison : "c'est peut-être moi",
Le Chef d'orchestre et son équipe (Paris, Juillard, 1949),
Debussy en collaboration avec son épouse, Germaine (Paris, Edition Costard, 1953),
Le chef d'orchestre parle au public (1957),
Mouvement contraire (Paris, Daumat, 1947) où il raconte sa vie en remontant le cours des années.


Ses principales créations

La Marche écossaise (1913) et la Boïte à Joujoux (1919), ballet pour enfants de Claude Debussy,
Les Mariés de la Tour Eiffel, œuvre du Groupe des Six (1921),
L'Homme et son désir de Darius Milhaud.


Ses œuvres

Autodidacte en tant que compositeur, Inghelbrecht laissé autour de 60 compositions. Le style de ses compositions est éclectique. Stylistiquement, originalité, son poli, orchestration magistrale, rend son travail digne d'une plus grande attention. L'opérette Leïla (ou Virage sur l'aile) de 1947, est une comédie hilarante et divertissements éminemment chantante. L'opéra-ballet Le chêne et le tilleul (après La Fontaine ) de 1960 est le point culminant de la production du compositeur avec des harmonies dans le style de Debussy qui contraste avec la frénésie bachique des danses endiablées avec mordant rythmique et accompagnement viril. La Nursery pour piano à quatre mains est constitué de 36 courtes pièces composées entre 1905 et 1932 et certaines orchestrées plus tard.


Opéras

La Nuit vénitienne, opéra en 3 actes d'après Alfred de Musset (1908) où il a su créer une atmosphère convenant au drame,
Leïla ou Virage sur l'Aile, opérette (1947)


Ballets

La Bonne Aventure (1922),
El Greco (Ballets suédois ; Paris, 18 novembre 1920),
Le Diable dans le beffroi d'après Edgar Allan Poe (Opéra de Paris, 1er juin 1927),
Jeux de couleurs (Opéra de Paris, 21 février 1933),
Le Chêne et le Tilleul, opéra-ballet (Paris, 1961).


Musique pour orchestre

Marine (1903)
La Serre aux Nénuphars (1903)
Automne (1905),
Pour le jour de la première neige au vieux Japon (1908),
Rapsodie de printemps (1912),
3 Poèmes dansés (1923),
4 Fanfares pour vents (1923)
La Métamorphose d'Ève (1925),
6 Danses suédoises (1929),
Sinfonia brève da camera (Concerts Pasdeloup, novembre 1930),
La Valse retrouvée (1937)
Le Livre d'Or (1939),
Ballade dans le goût irlandais pour harpe et orchestre (1939),
Pastourelles sur des Noëls anciens (1943)
Iberiana, pour violon et orchestre (1948),
Vézelay, évocation symphonique avec choeur (1952), lieu où il séjourne chaque fois qu'il lui est possible d'échapper à Paris (entre 1923 et 1965, il y vécut tous les étés).


Musique de chambre

2 Esquisses antiques pour flûte et harpe (1902),
Prélude et Saltarelle pour alto et piano (1905)
Nocturne pour violoncelle et piano (1905)
Poème sylvestre pour bois (1905),
Quintette pour cordes et harpe en ut mineur (1918),
Sonatine pour flûte et harpe (1919),
Impromptu pour alto et piano (1922)
Sonate pour violon et piano (1950),
Quatuor à cordes en ut (1956),


Musique vocale

Par delà les fleurs tristes (1905)
Au jardin de l'Infante (1910)
4 Chansons populaires françaises pour chœur mixte (1915),
Le Cantique des créatures de Saint François d'Assise pour chœur et orchestre (1919),
La Légende du grand Saint Nicolas (1925),
Vocalise-Etude (1929)
Requiem (1940) représenté en 1942 et qui respecte, scrupuleusement, la liturgie.
Tant que Noël durera, pour voix et orchestre (1943)
Chantons jeunesse, pour choeur (1943)
Mowgli, d'après le Livre de la Jungle de Kipling (1946),
des mélodies comme Mélodies sur les poésies russes (1905), Au jardin de l'infante (1910).


Musique pour piano

2 Esquisses (1903)
La Nursery, pièces à 2 et 4 mains pour enfants, 3 volumes (1905 et 1911),
Suite petite-russienne (1908),
Paysages (1918).
Pastourelles (1949)


Dernière édition par joachim le Mer 21 Aoû - 12:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Désiré-Emile Inghelbrecht   Sam 12 Avr - 21:17

Il me semble avoir déjà entendu quelques unes de ses oeuvres à la radio et si j'ai bonne mémoire et ne me trompe pas, j'avais bien aimé.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
 
Désiré-Emile Inghelbrecht
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: