Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Cipriani Potter (1792-1871)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin


Nombre de messages : 15578
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Cipriani Potter (1792-1871)   Sam 22 Mar - 19:03

Philip Cipriani Potter est un compositeur anglais né le 3 octobre 1792 à Londres et mort le 26 septembre 1871 à Londres;

Fils de Richard Huddleston Potter, on lui attribua comme prénom Cipriani en hommage au peintre italien fort connu en Angleterre, Giovanni Battista Cipriani dont sa marraine était parente.

Il commença ses études musicales avec son père, puis avec Thomas Attwood, William Crotch et Joseph Wölfl.

Frustré par par un manque d'opportunités en Angleterre, il se rendit à Vienne où il reçut des leçons de Aloys Förster, et où il rencontra Beethoven.
En 1810, il retourna à Londres où il débuta comme pianiste puis comme chef d'orchestre. Il créa les concertos 1, 3 et 4 de Beethoven en Angleterre puis le concerto en sol mineur de Mendelssohn, avec le compositeur au piano.

En 1822, il devint professeur à la Royal Academy of music. Parmi ses élèves, William Sterndale Bennett et Joseph Barnby.

Absorbé d'une part par son statut de professeur et d'autre part par l'édition des oeuvres pour piano de Mozart et de Beethoven, il arrêta presque la composition à partir de 1837.

Il reste 9 symphonies, bien que numérotée jusque 10. La 10ème symphonie en sol mineur était particulièrement appréciée par Wagner.

Il écrivit aussi 4 concertos pour piano, un peu de musique de chambre (sextuor avec piano, 3 trios) et énormément de musique pour piano. En dehors d'une cantate et quelques mélodies, il ne composa pas d'oeuvres vocales.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Cipriani Potter (1792-1871)   Sam 22 Mar - 19:49

Il est de la famille à Harry? Laughing Quoique vu le style... Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Stadler
Admin


Nombre de messages : 4183
Age : 46
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: Cipriani Potter (1792-1871)   Sam 22 Mar - 21:43

Snoopy a écrit:
Il est de la famille à Harry?

Zut, je suis grillé sur ce coup-là
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Jean



Nombre de messages : 6294
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Cipriani Potter (1792-1871)   Sam 22 Mar - 22:14

j'espère que sa musique n'est pas à l'image de son portrait
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15578
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Cipriani Potter (1792-1871)   Jeu 3 Juil - 12:17

Oeuvres


Symphonies

N° 1 en sol mineur (1819)
N° 2 en si bémol majeur (1821)
N° 3 en ut mineur (1826) dite n° 6
N° 4 en fa majeur (1826) dite n° 7
N° 5 en mi bémol majeur (1828) revue en 1846 avec un autre mouvement lent, dite n° 8
N° 6 en sol mineur (1828-32) dite n° 10
N° 7 en ré majeur (1833) dite n° 2
N° 8 en ut mineur (1834)
N° 9 en ré majeur (1834) dite n° 4, op 29
N° 10 en mi bémol majeur (1846) = N° 5 avec un nouveau mouvement


Concertos

Duo concertant pour piano, violon et orchestre, op 14 (1827)
Introduction et Rondo "alla militare" pour piano et orchestre (1827)
Variations de bravoure sur un thème de Rossini, pour piano et orchestre (1829)
Concertante sur les Folies d'Espagne, pour violon, violoncelle, contrebasse, piano et orchestre (1829)
Ricercata sur un air favori français pour piano et orchestre, op 24 (1830)
Concerto n° 1 pour piano et orchestre en mi bémol majeur (1832)
Concerto n° 2 pour piano et orchestre en ré mineur (1833)
Concerto n° 3 pour piano et orchestre en mi majeur (1835)


Autres oeuvres orchestrales

Ouverture en mi mineur (1815, revue 1848)
Ouverture Antoine et Cléopâtre (1835)
Ouverture Cymbeline (1836)
Ouverture La Tempête (1837)
Marche pour orchestre (1854)


Musique de chambre

3 Grands Trios pour piano, violon, violoncelle, op 12 (1824) : mi b majeur, ré majeur, si b mineur
Sonate de bravoure pour cor (ou basson) et piano en mi b majeur, op 13 (1824)
Sextuor pour flûte, piano, 2 violons, alto et violoncelle, op 11 (1827)
Sextuor pour flûte, clarinette, alto, violoncelle, contrebasse et piano (1836)
Quatuor à cordes en sol majeur (1837)


Piano

Sonate n° 1, op 1 (1818)
Variations sur "Fin ch'han dal vino" de Mozart, op 2 (1818)
Sonate n° 2, op 3 (1818)
Sonate n° 3, op 4 (1818)
Variations Enigma, op 5 (1825)
Grand Duo pour piano à 4 mains, op 6 (1821)
Impromptu sur Auld Robin Gray, op 8 (1825)
3 Toccatas, op 9 (1825)
Pièces de bravoure, op 15 (1824)
Andante et Allegretto "Il Compiacente", op 16 (1824)
La Parade, op 17 (1824)
Etudes dans toutes les clés majeures et mineures, op 19 (1826)
Introduction et Rondo giocoso, op 20 (1826)
Rondeau brillant n° 2, op 21 (1827)
54 Impromptus, op 22 (1832)
Introduction et Rondoletto, op 23 (1851)
Fantaisie et Fugue pour 2 pianos, op 27 (1818)
3 Amusements, op 28 (1851)
Symphonie en ré majeur transcrite pour piano à 4 mains, op 29 (1851)
Fugue pour 3 pianos (1827)
Allegro de bravoure "Il vispo e la fuggita" (1827)
Andante "La Placidita" (1817)
Rondeau brillant n° 1 (1818)
Rondo scherzando "Il sollievo"
Polonaise (1818)
3 Valses dans le style allemand (1816)
Variations sur Bekränzt mit Laub (1818)
Fantaisie sur Chi dice mal d'amour (1822)
Celebrated Octave Lesson (1838)
Fantaisie, Marche et Trio (1820)
Impromptus : si bémol 1841, ré majeur, 1850, sol majeur, 1851
Introduction and Variations, on ‘Alice Gray’ (avant 1837)
Le Départ de Vienne (1824)
Eine Grille (1868)
Mes Rêveries (1823)
Trio : piano 5 mains (1816)


Musique vocale

"When evening draws her curtain round" , song (1817)
Canzonet "No more" (1825)
Medora e Corrado, cantate profane pour soli, choeur et orchestre (1830)
Air 'Wer unter eines mädchens hand' pour Basse-petit orchestre (1847)


Dernière édition par joachim le Dim 13 Mar - 13:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15578
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Cipriani Potter (1792-1871)   Mar 4 Nov - 11:13

Sa symphonie n° 7 en fa majeur me fait penser aux premières symphonies de Schubert, soit un peu "beethovenienne" dans l'orchestration. Elle est enregistrée ici avec la symphonie en sol mineur de Bennett. Celui-ci a été un élève de Potter, pourtant son style est différent. Bennett est plutôt du genre Brahms-Mendelssohn.




1er mouvement



Après Potter, pour comparer, voici aussi le 1er mouvement de la symphonie de Bennett (même enregistrement) : personnellement je préfère celle-ci

Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6294
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Cipriani Potter (1792-1871)   Mar 4 Nov - 14:45

J'aime bien les deux ...différentes forcément et heureusement, mais sans pouvoir dire laquelle je préfère! Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15578
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Cipriani Potter (1792-1871)   Mar 27 Sep - 13:00

Voici une autre biographie, un peu plus complète, mais je ne reprends pas le catalogue des oeuvres, qui est semblable à celui ci-dessus.


Philip Cipriani Hambly Potter  (Londres , le 3 Octobre 1792 - Londres, 26 Septembre 1871), était un pianiste, professeur et compositeur anglais.



Fils de Richard Huddleston Potter et neveu du peintre Giovanni Battista Cipriani (auquel il doit son prénom principal, car sa marraine était une soeur du peintre), Cipriani Potter s'est d'abord formé avec son père, pianiste et compositeur, puis avec Thomas Attwood et William Crotch, avec qui il a également travaillé en 1808-1809, et surtout Joseph Wölfl qui affirmait qu'il avait été son meilleur élève. Une fois diplômé, il est devenu un membre de la  Société Philharmonique en 1815. Il a fait ses débuts dans cette société en 1816 avec son Sextet opus 11. Ses premières années, en dépit de sa réputation de pianiste établie, furent moralement irrégulières. Son manque de succès en tant que compositeur en Angleterre l'a amené à voyager en Europe, enthousiasmé de rencontrer  Beethoven. Il se fixa à Vienne en 1817 et par certains contacts il put communiquer avec Beethoven, qui, dans une lettre à Ries du 5 mai 1818 a déclaré ce qui suit: "Botter [sic] m'a rendu visite à plusieurs reprises, il semble être un bon musicien et a du talent pour la composition". En effet, le génial Allemand a introduit Potter dans le cercle de Aloys Förster.
En 1819, il est retourné en Angleterre, encouragé par les nouvelles connaissances acquises. Il s'est fait rapidement un nom dans la scène de son pays et a joué comme soliste dans de nombreux concerts, particulièrement des oeuvres de Mozart et Beethoven. Sa virtuosité au piano a fait l'objet d'admiration et des années plus tard, il est devenu directeur des concerts de la Société Philharmonique de Londres. En 1822, il devient professeur de piano à l'Académie de musique. En 1827, il a été nommé directeur de la pratique d'orchestre et en 1832 il remplacé Crotch dans le poste de directeur, poste qu'il a occupé jusqu'en 1859. Toute sa vie, il vit grandir la gloire et l'admiration et était très aimé par le public britannique. Son perfectionnisme en a fait un rouage du répertoire anglais. Il a créé les premières interprétations anglaises de plusieurs concertos de Mozart, les concertos n° 1, 3 et 4 de Beethoven, le 1er concerto de Mendelssohn, et effectué en juillet 1871, avec la pianiste Kate Loder, la "version de Londres" du Requiem Allemand de Brahms pour 2 voix, choeur et piano à 4 mains.
Sa carrière en tant que compositeur s'est étalée sur relativement peu de temps, de 1816 à 1837. On lui doit des œuvres orchestrales, dont neuf symphonies et trois concertos pour piano, musique de chambre et quelques morceaux vocaux sont un témoignage à sa production. Il a écrit aussi deux livres : Companion to the orchestral (1836) et Recollections of Beethoven, with Remarks on his Style (1836). Il est mort à Londres en Septembre 1871.


https://www.youtube.com/watch?v=e8sN6p9bPiE

Revenir en haut Aller en bas
jdperdrix



Nombre de messages : 286
Age : 66
Date d'inscription : 28/02/2013

MessageSujet: Re: Cipriani Potter (1792-1871)   Mar 27 Sep - 18:56

Les symphonies de Potter sont très estimables et mériteraient d'être enregistrées... Malheureusement, leur numérotation chaotique rend leur identification difficile. Mieux vaut se fier aux tonalités !
On en trouve un certain nombre sur youtube.
Revenir en haut Aller en bas
vincent.piot



Nombre de messages : 303
Age : 40
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: Cipriani Potter (1792-1871)   Mar 27 Sep - 19:04

Cette numérotation chaotique me fait penser aux symphonie de Dvorak Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cipriani Potter (1792-1871)   Aujourd'hui à 20:52

Revenir en haut Aller en bas
 
Cipriani Potter (1792-1871)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: