Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Thierry Escaich, né en 1965

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Thierry Escaich, né en 1965   Jeu 20 Mar - 15:22



L'un des rares organistes improvisateurs classiques encore en activité en France, il compose une oeuvre atypique, parfois post-romantique ou dans la lignée des César Franck et Olivier Messiaen. Son langage ne cherche pas à être révolutionnaire mais son métier et sa maîtrise technique sont absolument irréprochables.

Passionné par toutes sortes d'univers, il accompagne lui-même au piano l'admirable chanteur "à texte" Jean Guidoni pour plusieurs chansons dont certaines sont écrites par Astor Piazzolla ou Kurt Weill.

L'émission peut s'écouter ici (attention ce n'est valable qu'une semaine seulement) :
http://www.radiofrance.fr/listen.php?pr=rtsp&file=/telenum/mardiideal.rm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thierry Escaich, né en 1965   Jeu 20 Mar - 16:58

Thierry Escaich est pour moi un grand compositeur même s'il est organiste de formation. En matière d'improvosation, je ne sais pas s'il est meilleur que ses confrères prestigieux oeuvrant à Saint Eustache ou Notre-Dame pour ne citer que ces 2 chaires prestigieuses. Il y a en France, en Belgique et en Suisse des organistes de haut niveau et on ne peut que s'en satisfaire. J'ai un CD des oeuvres deThierry Escaich comportant :
- le Concerto pour orgue et orchestre,
- la Première symphonie,
- la Fantaisie Concertante.
Bref, de bien belles compositions empreintes de modernisme mais d'une manière qui me semble dépouillée de toute agressivité. Personnellement, je compare volontiers Thierry Escaich au regretté Marcel Dupré qui semblait avoir ouvert cette voie originale de manière très brillante. A distinguer évidemment des chemins explorés par Olivier Messiaen dont la singularité est tout autre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thierry Escaich, né en 1965   Ven 21 Mar - 14:12

J'ai écouté aussi le CD dont tu parles, par contre je ne connais pas la musique de Marcel Dupré, c'est pour ça que j'ai plus parlé de Messiaen, non pas que leurs musiques se ressemblent mais Escaich a également une écriture modale qui rappelle un peu le Messiaen de jeunesse, celui du "Banquet céleste", de l'"Ascension" par ex. Sinon dans la symphonie, j'ai noté (tout comme toi je pense), un petit pastiche de Bernard Herrmann (les violons aigus du "meurtre" de Psychose). Mais je recommande à tous son concerto pour orgue, littéralement bluffant au niveau des couleurs orchestrales.

Sinon dépêchez-vous d'écouter car mardi prochain, on ne pourra plus : non seulement on peut découvrir les oeuvres suivantes d'Escaich :

- Improvisation
- Quintette avec piano « La ronde » d’après la ronde de l’amour
- Lettres mêlées (Hommage à Bach, Brahms, Bartok)

mais tout ceux qui ont du mal avec la musique contemporaine aimeront sûrement les chansons de Jean Guidoni (où il est accompagné par le maestro en personne), n'hésitez-pas (vous n'êtes pas obligé de tout écouter, en faisant varier le curseur du lecteur RealAudio comme un magnétophone, vous pouvez choisir la partie de l'émission qui vous intéresse)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thierry Escaich, né en 1965   Ven 21 Mar - 16:18

Voici un extrait* de l'Allegro moderato de l'excellent Concerto pour Orgue et Orchestre (1995) de Thierry Escaich dans un non moins excellent enregistrement Accord 472 216-2 réalisé en 2001 avec Olivier Latry à l'orgue et Pascal Rophé à la tête de l'Orchestre Philharmonique de Liège :

Concerto pour Orgue & Orchestre de Thierry Escaich

Lorsque j'aurai un peu de temps je mettrai quelques extraits dans le fil consacré à Marcel Dupré.

* encodé MP3 à 128 kbs
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6576
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Thierry Escaich, né en 1965   Ven 21 Mar - 17:53

superbe!!...j'aimerais écouter çà en direct!!

Eschaich n'as t'il pas composé aussi une concerto pour orgue et piano (joué avec Claire Marie Legay)?...où je confonds avec un autre?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thierry Escaich, né en 1965   Ven 21 Mar - 18:19

Sur le même CD, tu trouves effectivement la Fantaisie Concertante pour Piano et orchestre (1995) avec Claire-Marie Le Guay au piano et, bien sûr, l'Orchestre Philharmonique de Liège sous la direction de Pascal Rophé. Je suppose, sauf erreur de ma part, que c'est ce à quoi tu fais allusion. Cette Fantaisie dure un peu plus de 15 mn. Claire-Marie Le Guay serait organiste en plus d'être l'excellente pianiste que nous connaissons ?
Tant qu'à faire, voici le contenu détaillé de ce CD dont je rappelle qu'il est excellent en tout point à l'exception, peut-être, d'une réverbation un peu trop marquée pour mon goût personnel :

Concerto pour Orgue et Orchestre (1995)
1. Allegro moderato [6’16]
2. Adagio [11’51]
3. Vivacissimo [10’25]

“Kyrie d’une messe imaginaire” Première Symphonie (1992)
4. Antienne 1 [1’48]
5. Verset 1 / Antienne 2 [4’50]
6. Verset 2 / Antienne 3 [5’10]
7. Verset 3 [2’43]
8. Antienne 4 / Verset 4 [7’45]

9. Fantaisie Concertante pour
Piano et orchestre (1995) [15’13]

Olivier Latry, orgue - Claire-Marie Le Guay, piano
Orchestre Philharmonique de Liège - Pascal Rophé, direction

Durée totale : 66’03
Enregistrement : Salle Philharmonique de Liège (Belgique) du 26 au 30 novembre 2001, en collaboration avec la RTBF Liège – La partie de l’Orgue a été enregistrée à Notre-Dame de Paris le 7 janvier 2002 – Piano : Steinway.


CD Accord 472 216-2


Dernière édition par robert45 le Ven 21 Mar - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thierry Escaich, né en 1965   Ven 21 Mar - 18:35

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thierry Escaich, né en 1965   Ven 21 Mar - 18:40

Excellente, cette improvisation. Elle est typiquement dans le style de Marcel Dupré au début puis glisse progressivement vers un langage plus personnel. Ça me surprend cette ressemblance bien que j'en aie parlé un peu plus haut...
Merci Jéhenne !
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16559
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Thierry Escaich, né en 1965   Dim 21 Fév - 18:50

Avec tous ces "invités", on ne sait plus qui est qui Rolling Eyes

Toujours est-il qu'il n'y a ni biographie ni catalogue des oeuvres.


Thierry Escaich, né le 8 mai 1965 à Nogent-sur-Marne, est un organiste et compositeur français.

Après des études musicales à l'École de musique de Rosny-sous-bois puis à celle de Montreuil-sous-Bois, il entre au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris où il obtient huit premiers prix : harmonie, contrepoint, fugue, orgue, improvisation à l'orgue, analyse, composition et orchestration.

Thierry Escaich compose dès l'enfance et se fait remarquer assez jeune, remportant divers prix. Ses œuvres sont récompensées par divers prix internationaux, comme, en 1989, le premier prix André Jolivet, ou, en 1990, le Prix Blumenthal. Il reçoit aussi en 1994 le Prix Nadia et Lili Boulanger, ainsi que le prix de musique symphonique de la Sacem, en 1993 le prix Hervé-Dugardin (décerné par la Sacem) et en 1999 le prix Georges-Enesco. Après avoir remporté en 1991 le grand prix d'improvisation du Concours international de Strasbourg, il est nommé en 1996 titulaire du grand-orgue de l'église Saint-Étienne-du-Mont à Paris où, conjointement à Vincent Warnier, il succède à Maurice et Marie-Madeleine Duruflé.

Le 6 mars 2013, il est élu à l'Académie des beaux-arts au fauteuil de Jacques Taddei.

Thierry Escaich mène une carrière internationale d'organiste et d'improvisateur, jouant dans les grandes capitales mondiales. Dans ses concerts et récitals, il aime mêler ses propres œuvres à celles d'autres compositeurs et les relier par des improvisations, proposant ainsi des programmes à la fois diversifiés et profondément cohérents. Parmi les compositeurs du répertoire, sa prédilection va à Jean-Sébastien Bach, Felix Mendelssohn, Johannes Brahms, César Franck, Jehan Alain, Maurice Duruflé, Olivier Messiaen.

Il se produit, au piano ou à l'orgue, avec des musiciens comme les pianistes Claire-Marie Le Guay, Éric Le Sage, Bertrand Chamayou et Jonas Vitaud, le violoniste David Grimal, les violoncellistes Christian-Pierre La Marca et François Salque, le trompettiste Romain Leleu et de nombreux autres artistes. Il contribue, avec le trompettiste Éric Aubier, à renouveler le genre du "trompette et orgue", qu'ils remettent au goût du jour, avec un répertoire moderne, des créations mondiales et des parties improvisées. Ils ont par exemple arrangé pour trompette et orgue la Danse Russe tirée du ballet Casse-Noisette de Piotr Ilitch Tchaïkovski, ainsi que le thème principal du Lac des cygnes, également de Tchaïkovski. Il s'est produit avec l'Orchestre symphonique de Chicago, l'Orchestre de Philadelphie, l’Orchestre du Konzerthaus de Berlin et plusieurs orchestres symphoniques français.


Oeuvres

Thierry Escaich est l'auteur d'une centaine d'œuvres. L'orgue tient une large place dans sa musique, mais le piano, le saxophone et d'autres instruments de musique sont également présents. Il compose pour les effectifs les plus divers, de l'instrument solo à l'orchestre symphonique et à l'oratorio, en passant par de nombreuses pièces de musique de chambre et vocales. Il est le tenant d'une musique modale qui ne se veut ni tonale, ni sérielle. Il rejoint par là une nouvelle tendance de la musique contemporaine en général et de la musique française en particulier, aussi représentée par Nicolas Bacri, Guillaume Connesson, Philippe Hersant ou Karol Beffa. Sa musique est caractérisée par un lyrisme fiévreux, un élan rythmique implacable et une recherche permanente de couleurs harmoniques et instrumentales chatoyantes qui se traduisent notamment dans ses grandes pages orchestrales comme Chaconne, Miroirs d'ombre, La Barque solaire ou le Concerto pour violon et orchestre.

De septembre 2007 à juin 2010, après une saison préparatoire, Thierry Escaich a été compositeur en résidence de l'Orchestre national de Lyon, se produisant également au grand orgue Cavaillé-Coll de l'Auditorium de Lyon, comme interprète et comme improvisateur. Il est en résidence à l'Ensemble orchestral de Paris pour les saisons 2011-2012 et 2012-2013, avec plusieurs projets de créations. Auparavant, il a été successivement en résidence à l'Orchestre national de Lille et à l'Orchestre de Bretagne.

En 2003, 2006 et 2011, il a été nommé "compositeur de l'année" aux Victoires de la musique classique.

Sa musique est éditée principalement aux éditions Gérard Billaudot (Paris).


Musique symphonique

Symphonie n°1 "Kyrie d’une messe imaginaire" (1992)
Chaconne pour grand orchestre (2000)
Intrada (2003)
Vertiges de la croix, poème symphonique (2004)
Baroque Song, pour petit orchestre (2007)
Suite symphonique de l'opéra Claude (2014)
Concerto pour orchestre (Symphonie n°2) (2015)


Orchestre à cordes

Émergence (1988)
Erinnerung (2009)
Prélude symphonique (2012)


Musique concertante

Le Chant des ténèbres (1992) pour saxophone soprano et cordes
Le Chant des ténèbres (1992) pour saxophone soprano et ensemble de 12 saxophones
Concerto pour orgue n°1, pour orgue et orchestre symphonique (1995)
Fantaisie concertante pour piano et orchestre (1995)
Élégie pour trompette et ensemble instrumental (1996)
Résurgences, Concerto pour trompette et orchestre (2002)
Miroir d’ombres, Double Concerto pour violon, violoncelle et orchestre (2006)
Concerto pour orgue n°2, pour orgue, orchestre à cordes et deux percussionistes (2006)
La Barque solaire, poème symphonique pour orchestre et orgue principal (2008)
Le Chant des ténèbres, version pour clarinette et cordes (2008)
Concerto pour violon et orchestre (2009)
Scherzo fantasque pour deux pianos et orchestre (2011)
Concerto pour clarinette et orchestre (2012)
Concerto pour violoncelle et orchestre (2014)
Concerto pour violon, hautbois et orchestre (2014)


Musique de chambre

Antiennes oubliées (1989) pour violon, violoncelle, flûte, saxophone en mi b, trompette, trombone et percussion
Rhapsodie (1989) pour clarinette, basson, cornet, trombone, violon, contrebasse et percussion.
Trois Intermezzi (1990) pour flûte, clarinette en si b et saxophone
Comme l’écho d’une fantaisie (1992) pour 2 cornets à bouquin (en écho) et orgue (sans pédalier)
Introït à l’Office des ténèbres (1992) pour flûte et harpe bleue (ou piano)
Psalmodie à l’Office des ténèbres (1992) pour flûte, harpe bleue et percussion
Scènes d’enfants au crépuscule (1993) pour flûte, violoncelle et piano
Trio américain ("Suppliques") (1994) pour clarinette, alto et piano
Trois Instants fugitifs (1994) pour flûte, hautbois, clarinette, cor et basson
Variations gothiques (1996) pour flûte et trio à cordes
Nocturne (1997) pour violoncelle et piano
Tanz-Fantasie (1997) pour trompette en ut ou en si b et piano
Ground I (avant 1998) pour accordéon et euphonium
Chorus (1998) pour clarinette, quatuor à cordes et piano
La Ronde (2000) pour quatuor à cordes et piano
Tanz-Fantasie (2000) pour trompette en ut ou en si b et orgue
Choral’s Dream (2001) pour piano et orgue
Scènes de bal (2001) pour quatuor à cordes
Spring’s Dance (2001) pour 2 pianos et percussion
Le Bal (2003) pour quatuor de saxophones
Lettres mêlées (2003) pour violon, violoncelle et piano
Magic Circus (2004) pour octuor à vent
Après l’Aurore (2005) pour quatuor à cordes
Una storia (2005) pour violon, alto, violoncelle, clarinette, percussions et piano
Fanfare (2006) pour ensemble de cuivres
Mecanic Song (2006) pour quintette à vent et piano
Ground II (2007) pour orgue et percussions
Ground III (2008) pour 4 violoncelles
Phantasia antiqua (2009) pour 2 saxophones et piano
Ground IV (2011) pour 4 clarinettes
Ground V (2011) pour orgue et cor
Ground VI (2012) pour 2 clarinettes


Orgue seul

Trois Esquisses (1990)
Cinq Versets sur le "Victimæ paschali" (1991)
Quatrième Esquisse ("Le Cri des abîmes") (1993)
Récit (1995)
Deux Évocations (1996)
Poèmes (2002)
Agnus Dei (2003)
Évocation III (2008)
Etudes-chorals (2010)
Tanz-paraphrase (2015)


Autres instruments seuls

Les Litanies de l’ombre (1990) pour piano
Lutte (1994) pour saxophone
Jeux de doubles (2001) pour piano
Nun komm (2001) pour violon
Aria (2002) pour piano
Cantus I (2005) pour violoncelle
Deux Études baroques (2009) pour piano
Cantus II (2011) pour harpe
Troisième Etude baroque (2011) pour piano
Trois Etudes impressionnistes (2012)
Etude jazz pour piano (2016)


Musique vocale et chorale a cappella

Ad ultimas laudes (1993)
Les Lamentations (du prophète Jérémie) (1998)
Alléluias (2001)
Dixit Dominus (2002)
Sanctus (2007)
Vocis cælestis (2009)
Prière de la Manécanterie des Petits Chanteurs Franciliens (2010)
Entre le boeuf et l'âne gris, arrangement de noël populaire (2010)


Musique vocale et chorale avec instrument(s)

Grande Messe solennelle (1994) pour choeur mixte, grand et petit orgue, et cuivres ad libitum
Trois Motets (1998) pour choeur à 12 voix et orgue
Le Dernier Évangile (1999) pour 2 choeurs mixtes, orgue et orchestre
D’une douleur muette (2001) pour soprano, orgue ou piano et violoncelle
Terra desolata (2001) pour 4 voix d'hommes et ensemble instrumental baroque
In memoriam (2002) pour choeur et orgue
Visions nocturnes (2004) pour mezzo-soprano, clarinette, quatuor à cordes et piano
Exultet (2005) pour choeur à 12 voix, orgue, piano et percussions
Feu vert (2005) pour choeur d'enfants et ensemble instrumental
Valse désarticulée (2008) pour soprano et saxophone
Les Nuits hallucinées (2008) pour mezzo-soprano et orchestre
Madre (2010) pour soprano et piano
Alléluias pro omni tempore (2010) pour choeur et orchestre de chambre
Guernesey (2010) 4 poèmes extrais des "Contemplations" de Victor Hugo, pour ténor et piano
Questions de vie 2011) pour 12 voix mixtes et accordéon
Les Miroirs de la ville (2013) pour voix et piano
Une journée particulière (2013), pour ténor, récitant et piano
Messe romane (2014) pour choeurs mixtes et orgue
Litanies pour un jubilé (2015) pour choeurs, 2 orgues, cuivres et percussions


Opéra et Ballet

The Lost Dancer (2010), ballet
Claude (2012/2013) sur un texte de Robert Badinter, créé à l'opéra de Lyon en Mars 2013


Chansons (pour Jean Guidoni, sur des poèmes de Prévert) :

Elle disait… (2008)
Maintenant, j’ai grandi (2008)


Cinéma

L’Heure suprême (1999), accompagnement pour le film muet de Franck Borzage pour clarinette, violon, alto, violoncelle, piano et percussions
L'Aurore, improvisation sur le grand orgue de l'auditorium de Lyon, accompagnant le film l'L'Aurore (1927) de Murnau projeté sur écran géant, le 9 mars 2013.


Œuvres pédagogiques

Choral varié (en hommage à Jean-Sébastien Bach) (1984) pour orchestre junior
Suite en forme de choral varié (1990) pour orchestre junior
Tango virtuoso (1991) pour quatuor de saxophones
Énigme (1992) pour contrebasse et piano (œuvre pédagogique)
Huit Pièces (1993) pour saxophone et piano
Amélie’s Dream (1997) pour saxophone en mi b et piano
Variations-Études (2002) pour piano
Tango virtuoso (2005) pour quatuor de clarinettes
Sax Trip (2006) pour saxophone alto solo et orchestre à cordes junior
Étude-Passacaille (2009) pour piano




https://www.youtube.com/watch?v=iBXvSfOWZkY


Fantaisie concertante

https://www.youtube.com/watch?v=zmh2k-wJvX4
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Thierry Escaich, né en 1965   

Revenir en haut Aller en bas
 
Thierry Escaich, né en 1965
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: