Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Jean Françaix (1912-1997)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Jean Françaix (1912-1997)   Dim 9 Mar - 21:41

Jean Françaix 1912-1997

Avant de vous parler de lui, je vous laisse lire cette citation :




Cela se passe de commentaires n'est-ce pas ?

Biographie :

    Jean Françaix se racontait ainsi :
    Jean Françaix est né en 1912, au Mans, ville célèbre
    par sa Course Automobile des 24 heures, mais chère à notre Musicien
    parce qu'elle recèle une Cathédrale magnifique, qui lui a inspiré
    son Oratorio fantastique "L'Apocalypse
    selon Saint Jean".

    Sa famille, cent pour cent musicienne, encadre ses dons avec soin ; de sorte
    qu'à douze ans il connaissait toute la musique, de Domenico Scarlatti,
    qu'il adore, jusqu'à Ravel. Il remporta à 18 ans le Premier Prix
    de Piano au Conservatoire de Paris et devint l'élève de Nadia
    Boulanger. Elle lui inculqua le sens de la forme, de l'architecture vivante
    que sont les Œuvres des Maîtres.

    Son "Concertino pour piano et orchestre"
    le fit connaître dès 1932. L'année suivante furent représentés
    à Monte-Carlo ses deux premiers ballets, dont "Scuola
    di Ballo" qui remporta un grand succès. Huit autres ballets suivirent,
    dont "Le Roi Nu" qui fut
    monté à l'Opéra de Paris par Serge Lifar : "Les Demoiselles
    de la Nuit" et "La Dame dans
    la lune", par Rolland Petit, etc.

    Jean Françaix compose la musique d'une dizaine de films, dont "Les
    perles de la couronne", "Si
    Versailles m'était conté", "Napoléon",
    "Si Paris m'était conté", de Sacha Guitry. Il a aussi
    fait représenter deux opéras, "La
    Princesse de Clèves", d'après Madame de La Fayette, et
    "La Main de gloire", d'après
    la nouvelle de Gérard de Nerval. Il a composé des "Concerti"
    pour chacun des instruments de l'Orchestre classique, ainsi qu'un grand nombre
    d'autres pour Musique de Chambre.

    Il a joué seul ou à deux pianos avec sa fille Claude, ses œuvres
    pianistiques avec les plus grands Chefs, de Charles Munch à Herbert von
    Karajan. A 77 ans, il continue à composer sans trêve, "buvant
    dans son propre verre", hors toute mode et tout snobisme.

    Jusqu'à sa mort, survenue à Paris le 25 septembre 1997, Jean Françaix poursuivit sans
    discontinuer ses activités de compositeur et de pianiste.

Oeuvres par titre avec renvoi sur discographie sur son site :

http://www.jeanfrancaix.org

et un peu de son :

Elegie par Idil Biret

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Dim 9 Mar - 21:45

Et

ICI

vous pourrez écouter des extraits de différents Cds

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Hector Berlioz

avatar

Nombre de messages : 1705
Age : 36
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Dim 9 Mar - 21:58

C'est un compositeur que je n'apprécie pas spécialement. Certains morceaux sont vraiment beaux mais d'autres franchement pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.violoniste-en-herbe.com/
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 18045
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Lun 10 Mar - 14:12

Hector Berlioz a écrit:
C'est un compositeur que je n'apprécie pas spécialement. Certains morceaux sont vraiment beaux mais d'autres franchement pas.

ça m'étonne un peu de ta part. C'est un compositeur tout à fait "écoutable" pour nous, les opposants à trop de modernisme et musiques électro-acoustiques.

Il est vrai que sa musique n'a pas une grande profondeur, c'est une musique "gentillette", qui fait souvent penser à certaines oeuvres de Poulenc ou Milhaud.

On entendait souvent ses oeuvres à la radio dans les années 1960/70, mais depuis sa mort, il est complètement oublié. Merci donc à Coco de l'avoir ressuscité Wink
Revenir en haut Aller en bas
Hector Berlioz

avatar

Nombre de messages : 1705
Age : 36
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Lun 10 Mar - 15:32

Citation :
c'est une musique "gentillette"

C'est peut-être pour ça. Mais je n'ai pas entendu grand chose de lui. J'ai vais essayer d'en écouter plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.violoniste-en-herbe.com/
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 18045
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Mer 23 Sep - 19:53

Ses œuvres

Œuvres orchestrales :

Au musée Grévin, suite
Cassazione, pour trois orchestres
Concertino pour piano
Concerto pour accordéon
Concertos pour violon no1 et 2
Concerto pour clarinette
Concerto pour basson
Concerto pour clavecin, flûte et cordes
Concerto pour contrebasse
Concerto pour guitare
Concerto pour 2 harpes et cordes
Concerto pour deux pianos
Concerto pour flûte
Concerto pour piano
Concerto pour trombone et instruments à vent
Concerto pour 15 solistes et orchestre
Divertimento pour cor et orchestre
Divertissement pour basson et cordes
Fantaisie pour violoncelle et orchestre
Jeu poétique, pour harpe et orchestre
L'Horloge de Flore, pour hautbois (ou saxophone soprano) et orchestre de chambre
La Douce France
La Ville mystérieuse"
Le Dialogue des Carmélites
Le gay Paris pour trompette et instruments à vent
Les Bosquets de Cythère, suite de valses
Musique de cour, pour flûte, violon et orchestre
Ouverture anacréontique
Pavane pour un génie vivant, hommage à Ravel
Quadruple Concerto, pour flûte, hautbois, clarinette et basson et orchestre
Sérénade pour trio d'anches et orchestre
Sinfonietta
Suite pour violon et orchestre
Symphonie en sol majeur
Symphonies d'archets
Tema con variazioni, pour clarinette et orchestre à cordes
Variations de concert, pour violoncelle et cordes


Musique de chambre :

Aubade pour 12 violoncelles
Chaconne pour harpe et 11 cordes
Danses exotiques, pour 11 instruments à vent et percussions
Dixtuor pour quintettes à vent et à cordes
Divertissement, pour hautbois, clarinette et basson
Divertissement pour 2 guitares
L'Heure du Berger pour Piano et Quintette à Cordes
Hommage à l'ami Papageno, pour piano et 10 instruments à vent
Mouvement perpétuel, pour violoncelle et piano
Octuor
Petit Quatuor pour saxophones
Prélude, Sarabande et Gigue, pour trompette et piano
Quasi improvvisando, pour instrument à vent
Rhapsodie, pour alto, instruments à vent, percussions et harpe
Six Préludes, pour cordes
Sonatine pour trompette et piano
Suite, pour flûte seule
Suite pour quatuor de saxophones
Sérénade pour petit orchestre
Quatuor pour cor anglais et cordes
Quatuor à cordes
Les Vacances pour 2 violons, violoncelle et piano
Quintette avec clarinette
Quintettes pour flûte, harpe et cordes 1 et 2
Quintettes pour vents, no. 1 et 2
Trio à cordes
Trio pour flûte, violoncelle et harpe
Trio pour clarinette, alto et piano
Trio pour piano, violon, violoncelle
Variations sur un thème plaisant
Les Inestimables Chroniques du bon géant Gargantua, pour récitant et orchestre à cordes


Œuvres pour clavier :

Sonate pour piano
Danse des trois Arlequins, pour piano
Éloge de la danse, pour piano
Danses exotiques, pour deux pianos
Insectarium, pour clavecin
Marche solennelle, pour orgue
Nocturne, pour piano
Portraits de jeunes filles
Cinq Bis, pour piano
La Promenade d'un musicologue éclectique, pour piano
Suite carmélite pour orgue


Œuvres sacrées :

L'Apocalypse selon Saint-Jean, oratorio


Œuvres Vocales :

Huit Anecdotes de Chamfort, pour baryton et piano
L'Adolescence clémentine, pour baryton et piano
Neuf Historiettes de Tallémant des Réaux, pour baryton, saxophone ténor et piano
Cinq Poèmes de Charles d'Orléans, pour baryton et piano
Trois Poèmes de Paul Valéry, pour chœur a cappella
L'Ode à la gastronomie, pour chœur a cappella


Ballets :

La Lutherie enchantée
La Dame dans la Lune
Le Roi Midas
Le Roi nu
Le Jeu sentimental
Le Jugement du fou
Die Kamelien
Les Demoiselles de la nuit
Les Malheurs de Sophie
Les Zigues de Mars
Scuola di Ballo (1933, d'après Boccherini)
Verreries de Venise


Opéras :

L'Apostrophe
La Main de gloire
La Princesse de Clèves
Le Diable boiteux
Paris à nous deux"


Musiques de film :

Les Perles de la couronne
Napoléon
Si Paris m'était conté
Si Versailles m'était conté
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12592
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Sam 10 Juil - 19:40

Je pense,enfin d'après ce que je connais du compositeur,que son oeuvre la plus intéressante et ambitieuse est L'APOCALYPSE SELON ST. JEAN,oratorio fantastique pour 4 soli,choeurs mixtes et deux orchestres (1939). La distribution hors de l'ordinaire de cet Oratorio Fantastique comprend un quatuor vocal soliste,un choeur mixte,un orgue et deux orchestres: l'orchestre céleste,qui correspond à peu près au grand orchestre symphonique,et l'orchestre infernal,un ensemble à effet sonore grotesque; il réunit des instruments très aigus et très graves (petite flûte,deux violons solos,un contrebasson,deux contrebasses),des sonorités "vulgaires" (trombone à pistons, saxophone,guitare électrique),un accordéon et un harmonium comme "rivaux" de l'orgue divin ( Jean Françaix,un jour,désigna l'accordéon comme un instrument qui sonne comme un orgue rétréci au lavage),etc. L'orchestre infernal manque de médium,dans tous les sens du terme.

Alors,il est vrai que chez JEAN FRANCAIX,tout n'est certainement pas de ce niveau,que certaines de ses musiques guillerettes,voire gentillettes,n'aient pas la profondeur ni la consistance qui puissent les rendre incontournables sur la durée. Toute fois,bien que l'avant-garde française pétrie d'intolérance et d'un sens très restrictif et discutable de la modernité ait pu le cataloguer de musicien ringard et désuet,lorsque j'écoute une partition comme L'APOCALYPSE SELON ST. JEAN, j'y considère une oeuvre qui me semble finalement avoir moins vieilli et être plus moderne que bon nombre de fruits véreux de la mouvance officielle!

Ce n'est pourtant pas l'oeuvre par laquelle j'ai découvert le musicien manceau. Et celle-ci,bien qu'écrite dans un registre plus léger et espiègle,n'en est pas moins fameuse. Il s'agit de son CONCERTO POUR CLAVECIN ET ENSEMBLE INSTRUMENTAL. Cette pièce infiniment ludique est aussi d'une éternelle fraicheur,d'une bonne humeur communicative et inoxydable. Composée en 1959,elle m'est à chaque écoute un ensoleillement.Very Happy Le CONCERTO POUR GUITARE ET ORCHESTRE A CORDES avec lequel il est couplé est une pièce très divertissante aussi.
Les dernières compositions que j'ai découvertes de JEAN FRANCAIX sont deux musiques de ballet interprétées par le ULSTER ORCHESTRA et THIERRY FISCHER; LE ROI NU et LES DEMOISELLES DE LA NUIT. LE ROI NU est le quatrième des neuf ballets qu'il composa. Sa création eut lieu en 1936. C'est une musique très dans la veine du style du compositeur, ludique et guillerette,avec de jolis moments,jamais ennuyeuse mais pas incontournable non plus. Heureusement,LES DEMOISELLES DE LA NUIT,composé douze ans après,est d'un cachet supérieur et renferme quelques passages réellement très beaux,déjà le fameux nocturne qui apparaît deux fois,comme introduction et conclusion de la Scène 1,puis d'autres plus colorés avec des combinaisons instrumentales intéressantes.

En conclusion,je ne dirai qu'une chose: j'adore la petite note que Coco a édité ici car c'est dans cet état d'esprit que l'on doit appréhender la musique de JEAN FRANCAIX et la musique en général. Very Happy


Dernière édition par Icare le Mer 1 Juin - 21:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 18045
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Lun 20 Déc - 11:53

Je viens d'écouter ce CD Hyperion consacré au Roi Nu et aux Demoiselles de la Nuit, dont tu parles ci dessus.

En effet, le second est bien plus intéressant, lyrique et mélodieux que le premier, où l'on a bien du mal à trouver un fil conducteur dans une musique certes "gentillette" mais qui semble sans intérêt. Les demoiselles de la nuit - des chattes qui cherchent à séduire le matou ! - possède plusieurs parties lyriques, attachantes et drôles (avec des "miaous") et je le place cent coudées au dessus du roi nu. Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12592
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Sam 19 Mar - 18:30



Découverte de Les inestimables chroniques du Bon Géant Gargantua. Le narrateur Gabriel Bacquier y est bien sûr omniprésent
et enregistré fort. Au début,j'ai eu un peu de mal à suivre la musique,puis j'ai repéré suffisamment de bons passages,notamment dans les cordes et les violoncelles,dans un registre parfois corrosif qui m'a surpris. J'en suis à espérer une suite symphonique de cette partition sans narrateur,mais existe-t-elle peut-être déjà?
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6306
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Lun 11 Avr - 23:06

Je viens d'entendre un extrait du 'Diable boiteux' ... c'est agréable et tout à fait écoutable en ce qui me concerne pour du moderne. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12592
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Mar 31 Mai - 20:49


Avant de m'attaquer aux quatuors à cordes,je vais m'atteler à un cycle qui réunit des compositeurs nés entre 1895 et 1920 et il commencera avec Jean Françaix,ce qui me permettra de découvrir enfin son Concertino pour piano,,Les Malheurs de Sophie,
Les Bosquets de Cythère,le Concerto pour deux pianos,les Variations sur un thème plaisant pour piano et ensemble et 5 portraits de jeunes filles pour piano. Je ne manquerai pas de laisser mes impressions. Le Concerto pour deux pianos et orchestre est interprété par lui-même et sa fille,Claude.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12592
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Mar 31 Mai - 23:39

Je viens de réécouter mon oeuvre-fétiche du compositeur,son Concerto pour clavecin et ensemble instrumental,une oeuvre très directe d'expression,porteuse de belles mélodies et qui respire la joie de vivre,une oeuvre guillerette mais sûrement pas superficielle,une oeuvre sans manoeuvre de facilité ni d'une inspiration désoeuvrée,mais une oeuvre qui sourit à l'âme de mon coeur, riche de clavecin,de pizzicati et de flûte papillonnante.

<<Curieuse destinée que celle du clavecin. Après avoir longtemps régné ,on lui préfèrera le pianoforte,dont la mise au point fut pourtant laborieuse. Après une longue éclipse,on redécouvre son charme et sa personnalité irremplaçable. Je me suis attaché dans mon "Concerto" à exprimer tous les sentiments qu'il peut rendre: le babil,la mélancolie ou l'ironie.>> Jean Françaix

Je trouve qu'en prenant le parfait contre-pied du dogme "Boulezien" qui sévissait déjà à cette époque (1959,date de composition du Concerto),il sublima à merveille ces différents sentiments.


Du trio,composé en 1986,les joyeux drilles que représentent ici le violon,le violoncelle et le piano,nous emportent dans une "danse" très française et très vivante,comme une envie folle de nous faire partager leur goût du bonheur,une "danse" qu'ils sauront toutefois suspendre le temps d'un touchant interlude romantique.

<<Dans mon "Trio",j'ai intégré le piano aux "cordes" en utilisant la longue vibration de ses basses,et son staccato,se mariant aux pizzicati et en me méfiant de sa puissance,dangereuse pour un violon et un violoncelle comme l'est celle d'un orchestre pouvant couvrir deux voix.>> Jean Françaix

De ce trio très attractif s'échappe un court instant de magie,que j'aurais bien souhaité plus long et moins insaisissable,bien sûr. Il peut paraître étonnant pour certains,en connaissance de mes goûts,que je puisse porter un intérêt quelconque pour la musique hyper-tonale de Jean Françaix. Non seulement c'est vrai,mais je considère ce dernier comme compositeur inhérent à son siècle car même si sa musique semble décalée ou déphasée,elle me paraît véhiculer un petit quelque chose des années folles et d'une certaine insouciance française d'entre deux guerres. C'est en tout cas ce qui me ressort de ce trio de 1986.

La dernière oeuvre écoutée est son Concerto pour guitare et orchestre à cordes. Il est d'un ton plus sérieux que les deux pièces précédentes,quand je dis "sérieux" ce n'est pas d'un point-de-vue compositionnel mais d'une humeur,l'humeur grave mais pas trop des trois premiers mouvements que je trouve d'ailleurs très captivants. Mais,comme le naturel revient toujours au galop,le mouvement conclusif de ce concerto est guilleret,celui qui,malgré tout, me plait le moins. J'ignore pourquoi j'aurais préféré qu'il s'achève dans la même "gravité-légère" du début. Sans doute parce que j'adore,notamment un chouette effet de cordes à un moment donné.

<< Quant à la guitare,c'est un instrument qui m'a toujours fasciné par sa poésie et la variété de ses accents. On aurait tort de le cantonner dans un hispanisme un peu lassant. La guitare supplée à la faiblesse de sa voix comme Chopin suppléait à sa fragilité physique par l'incroyable sensibilité de son jeu. Et quelle joie de l'entourer d'un ensemble instrumental faisant patte de velours,tel l'amoureux du "Cantique des Cantiques" entourant sa fiancée des plus tendres prévenances!>> Jean Françaix
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12592
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Mer 1 Juin - 21:09

Découverte aujourd'hui de trois oeuvres du compositeur: LES MALHEURS DE SOPHIE,CONCERTINO POUR PIANO ET ORCHESTRE,LES BOSQUETS DE CYTHERE. Que dire d'abord si ce n'est que ce cd (hypérion) s'inscrit quelques crans en-dessous de celui (wergo) dont j'ai parlé ci-dessus,dans mon précédent commentaire. Il faut dire que dans le "Wergo",j'apprécie beaucoup les trois pièces réunies!
De cet "hypérion",se distingue une partition très française dans LES MALHEURS DE SOPHIE,une partition qui fait d'ailleurs très "musique de film". En fait,elle fut écrite pour le ballet de l'exilé russe George Flévitsky à partir du livre homonyme de Sophie,Comtesse de Ségur (1799-1894). J'en aime beaucoup les orchestrations,la légèreté,l'insouciance,la tendresse et le caractère ludique de certains passages. D'une durée de 33 minutes et divisée en dix parties souvent courtes,elle s'inscrit,à l'instar de ses DEMOISELLES DE LA NUIT,parmi les oeuvres orchestrales les plus attachantes et divertissantes de Jean Françaix.

Le CONCERTINO POUR PIANO ET ORCHESTRE,d'une durée de huit minutes environ,est l'une des compositions les plus jouées du compositeur et symbolise en quelque sorte le style élégant et espiègle de celui-ci sur lequel il s'appuya durant sa longue carrière. Je le conçois telle une petite friandise et comme le prouve mon intérêt pour le second mouvement,délectable de délicatesse et de sérénité,je suis encore sensible à une réelle simplicité autant dans la mélodie que dans l'harmonie,tout le contraire de ce que j'affectionne habituellement dans la musique contemporaine. Ce qui m'est sans doute touchant c'est de ressentir beaucoup de sincérité dans sa musique.

Toutefois,LES BOSQUETS DE CYTHERE,sans être un opus forcément ennuyeux ou désagréable,est le plus faible du cd. Toujours fidèle à son style guilleret et optimiste,Françaix n'a pas su à mon avis et à l'instar du ROI NU, insuffler à cette oeuvre les éléments poétiques qui rendent si attachants LES MALHEURS DE SOPHIE et LES DEMOISELLES DE LA NUIT.

Ces oeuvres sont interprétées par le "Ulster Orchestra" sous la direction de Thierry Fischer,Philippe Cassard (Piano-Concertino).
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12592
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Jeu 2 Juin - 11:34

Découverte,ce matin,de son CONCERTO POUR DEUX PIANOS ET ORCHESTRE (1965),interprété par lui et sa fille Claude,le tout sous la direction de Pierre Stoll,et je dois reconnaître que j'ai été enthousiasmé par cet opus qui m'a paru particulièrement inspiré,vivace,énergique mais riche de belles nuances,notamment un passage lent et progressif que j'ai trouvé irrésistible,vivant,oui vivant,et même très vivant. Ce concerto semble trahir entre les dialogues et la prolixité des deux pianos,une grande complicité entre un père et sa fille,une fille et son père. Le pire,il me semble,c'est que cette délicieuse pièce de musique n'existe que dans cette version,n'a jamais été rejouée. Apparemment,il ne jouit pas de la même réputation que le CONCERTO POUR DEUX PIANOS de Francis Poulenc qui est,parait-il,très beau. Je ne peux en juger encore car je ne le connais pas. Il est cependant dans mon collimateur. Malgré tout,nul besoin de connaître celui de Poulenc pour apprécier les grandes qualités de celui de Françaix,dans ce qu'il a de généreux,de beau,de ludique et d'expressif.

L'oeuvre qui suit est une pièce aimable et élégante pour piano et ensemble d'instruments à vent intitulée VARIATIONS SUR UN THEME PLAISANT (1976). Voilà donc un opus,interprété par l'auteur en 1986,qui porte très bien l'adjectif de son titre; Plaisant. A noter une belle écriture aérée des vents avec un rapport intelligent et efficace du piano,bel équilibre entre les deux.

La dernière pièce de ce disque Wergo,est pour piano seul...CINQ PORTRAITS DE JEUNES FILLES (1936)...également interprétée par
Jean Françaix. Pour être franc,je croyais m'ennuyer un peu ou la trouver anecdotique,et pourtant je l'ai écoutée avec plaisir...
PLAISIR...voilà bien le mot qui convient le mieux à ce compositeur...la musique du plaisir...et un passage,en particulier,qui m'a vraiment séduit mais que je ne saurais décrire avec des mots.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12592
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Jeu 2 Juin - 21:08

Icare a écrit:
Je pense,enfin d'après ce que je connais du compositeur,que son oeuvre la plus intéressante et ambitieuse est L'APOCALYPSE SELON ST. JEAN,oratorio fantastique pour 4 soli,choeurs mixtes et deux orchestres (1939). La distribution hors de l'ordinaire de cet Oratorio Fantastique comprend un quatuor vocal soliste,un choeur mixte,un orgue et deux orchestres: l'orchestre céleste,qui correspond à peu près au grand orchestre symphonique,et l'orchestre infernal,un ensemble à effet sonore grotesque; il réunit des instruments très aigus et très graves (petite flûte,deux violons solos,un contrebasson,deux contrebasses),des sonorités "vulgaires" (trombone à pistons, saxophone,guitare électrique),un accordéon et un harmonium comme "rivaux" de l'orgue divin ( Jean Françaix,un jour,désigna l'accordéon comme un instrument qui sonne comme un orgue rétréci au lavage),etc. L'orchestre infernal manque de médium,dans tous les sens du terme.

Alors,il est vrai que chez JEAN FRANCAIX,tout n'est certainement pas de ce niveau,que certaines de ses musiques guillerettes,voire gentillettes,n'aient pas la profondeur ni la consistance qui puissent les rendre incontournables sur la durée. Toute fois,bien que l'avant-garde française pétrie d'intolérance et d'un sens très restrictif et discutable de la modernité ait pu le cataloguer de musicien ringard et désuet,lorsque j'écoute une partition comme L'APOCALYPSE SELON ST. JEAN, j'y considère une oeuvre qui me semble finalement avoir moins vieilli et être plus moderne que bon nombre de fruits véreux de la mouvance officielle!

<<Je vous suis infiniment reconnaissant de monter ma chère "Apocalypse" que je tiens comme mon oeuvre la plus importante -- en particulier à cause de son admirable texte,si éloigné de ce qu'on pense vulgairement de l'ouvrage de Saint-Jean,mon illustre Patron.>> Jean Françaix. 30 mars 1997,lettre à l'Orchestre Symphonique de Göttinger.

Je considère L'Apocalypse selon St-Jean comme le grand chef-d'oeuvre de Jean Françaix. J'aimerais beaucoup savoir ce qu'en pense Jean.
Solistes de cet oratorio fantastique en trois parties,pour 4 soli,choeurs mixtes et deux orchestres :
Eva Lind : Soprano
Waltraud Hoffmann-Mucher : Alto
Kurt Azesberger : Ténor
Robert Holzer : Baryton
Herbert Bolterauer : Orgue


Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12592
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Jeu 2 Juin - 22:21

En conclusion de cette partie de cycle entièrement dédiée à l'oeuvre de Jean Françaix,j'ai écouté sa Fresque musicale de presque 17 minutes,tirée du film Si Versailles m'était conté... de Sacha guitry (1954) ainsi que son Quadruple concerto pour flûte,hautbois,clarinette,basson et orchestre.

Pour la bande originale: si l'esprit musical de Françaix me semble avoir été un complément idéal à l'esprit cinématographique de Guitry,j'ai trouvé cette partition (bien que ne trahissant pas le style plaisant et si caractéristique de son auteur) assez anecdotique.
Je crois cependant avoir aimé plus ou moins le traitement qu'il fait de la Marseillaise...sans plus...

<<La musique de Jean Françaix s'inspire plutôt de l'esprit appollinien et clair que des sentiments sauvages de Dionysos. Le charme,l'esprit et l'humour sont les principales caractéristiques de son oeuvre.>>

Jean Françaix avait 23 ans lorsqu'il composa son Quadruple Concerto (1935). Dans cette pièce très réussie qui témoigne d'un bel équilibre entre le quatuor de vents et l'orchestre,la tendance est au geste humoristique et gai,au plaisir de la distraction capricieuse,la légèreté de la danse,le burlesque....Imprégné de la tradition impressionniste et considérant RAVEL comme son modèle,il vouait également une grande admiration à la personnalité originale et pleine d'esprit d'ERIK SATIE. Du Quadruple concerto,conscient de ses influences,se détache un troisième mouvement (l'avant-dernier) d'une belle force poétique...superbe,celui-là...
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 18045
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Lun 20 Fév - 20:27

Je viens d'écouter le CD dont parlait Icare page précédente, avec les ballets Les Malheurs de Sophie et Les Bosquets de Cythère, ainsi que le concertino pour piano.

Comme le soulignait Icare, c'est les Malheurs de Sophie qui m'a semblé également le plus intéressant avec ses moments de gaîté et de lyrisme. Non pas que je suis enthousiasmé par cette oeuvre, mais elle se laisse écouter sans déplaisir. Les deux autres, bof...


Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21009
Age : 44
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Lun 20 Fév - 20:32

Moi j'ai pas accroché
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12592
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Mar 21 Fév - 18:44




Je viens de découvrir cette pièce et j'aime beaucoup. Bucolique, volatile et poétique. raffiné et léger, d'esprit très français pour ne pas dire d'esprit très Françaix, champêtre aussi. Dans cette musique magnifiquement portée par le hautbois, s'ouvrent des fleurs dans un jardin paradisiaque. J'aime beaucoup cette légèreté et cette poésie. J'y apprécie aussi la dimension intimiste et "toute en retenue".
Papillonnant avec quelques moments de douce mélancolie. I love you Compositeur inégal, mais il y a de très bonnes choses.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12592
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Mar 21 Fév - 19:49


En fait, je vois cette oeuvre comme une aquarelle. Elle me permet de flaner, mais comme chez Wiener, ce sont les passages lents que je préfère. Pas grandiose, bien sûr, mais très stylé et d'un charme un peu "vieille France", je l'admets. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12592
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Mar 21 Fév - 19:59



Dès les premières mesures on reconnaît très vite le style du compositeur et, cette fois, j'aime bien ce mouvement rapide. Le thème mélodique est malicieux et apporte une dimension ludique bienvenue à cette musique souriante et pourtant virtuose et difficile.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 18045
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Mar 21 Fév - 20:51

L'Horloge de Flore, c'est une des oeuvres de Françaix qui m'a le mieux plu Very Happy

J'ai moins aimé le concerto pour clarinette...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12592
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Mar 21 Fév - 21:12

Je crois que chez Françaix, il ne faut pas chercher ce que l'on aime retrouver chez de grands compositeurs comme Debussy ou Mahler. Ce qui ressort de la musique de Françaix, c'est de l'amusement, du divertissement, du ludisme, un véritable sens de la fantaisie, ce qui n'exclut ni la rigueur ni la virtuosité.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 18045
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Jeu 10 Mai - 20:04

Je viens d'écouter quelques oeuvres : concerto pour violon n°1, rhapsodie pour alto et petit orchestre, symphonie pour cordes, passacaglia pour guitare. Cette dernière est trop longue (11 minutes) et assez sévère, j'ai pas trop aimé. Le concerto pour violon qui dure 31 minutes est exceptionnellement assez long pour une oeuvre de Jean Françaix, une oeuvre avec un tendre mouvement lent très séduisant. Et enfin le "quadruple concerto" pour flûte, haubois, clarinette, basson et orchestre, très court (12 minutes), je dirais trop court, car c'est un morceau à caractère pastoral et à ce titre une de celles que je préfère de Françaix.

Autre morceau que j'apprécie beaucoup : les quinze Portraits d'enfants d'Auguste Renoir, pour orchestre à cordes : très tendre là aussi.


On trouve le catalogue complet sur ce site qui lui est consacré :

http://www.jeanfrancaix.com/index.php?go=list&todo=titre&Itemid=15&option=com_items
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12592
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   Dim 25 Aoû - 21:00


Je me suis refait un portrait "Jean Françaix" où j'ai écouté tout ce que je possédais déjà de lui, plus ce qui m'était encore inédit ces jours-ci, c'est-à-dire son Concerto pour violon et orchestre n°1 et sa Symphonie en sol majeur. Encore une fois, ce sont les mouvements lents qui me touchent le plus, qu'il s'agisse de celui (second) du concerto ou celui (second aussi) de la symphonie. Toutefois, les mouvements rapides que je ne trouve pas toujours inspirés chez Françaix, m'ont bien plu dans ces deux oeuvres, principalement le Concerto de violon que j'ai aimé en entier. L'interprétation de la violoniste Yuriko Naganuma est impeccable.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean Françaix (1912-1997)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean Françaix (1912-1997)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: