Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Wolfgang Rihm, né en 1952

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Wolfgang Rihm, né en 1952   Jeu 28 Fév - 19:36

Source: http://brahms.ircam.fr/index.php?id=2726

> Wolfgang Rihm, dans la continuité de Beethoven

Compositeur allemand né le 13 mars 1952 à Karlsruhe

Biographie



Né en 1952 à Karlsruhe. Il étudie de 1968 à 1972 le piano et la composition avec Eugen Werner Velte à la Musikhochschule de Karlsruhe, où il enseignera lui-même de 1973 à 1978, avant d'y être nommé professeur de composition en 1985. Il complète sa formation auprès de Karlheinz Stockhausen à Cologne en 1972-73, puis de Klaus Huber à Fribourg-en-Brisgau de 1973 à 1976, où il suit parallèlement des cours de musicologie chez Hans Heinrich Eggebrecht, enfin, auprès de Wolfgang Fortner et Humphrey Searle.Depuis 1970, il participe aux Darmstädter Ferienkurse où il enseigne depuis 1978. En 1981, il donne des cours à la Musikhochschule de Munich. La production abondante de Wolfgang Rihm - près de cent cinquante oeuvres instrumentales et/ou vocales à ce jour - en fait une des personnalités majeures de la musique outre-Rhin. En Allemagne, il est parmi les compositeurs les plus joués et reçoit de nombreuses commandes pour les formations les plus diverses allant de la pièce soliste aux grandes oeuvres scéniques, comme son récent opéra, La conquête du Mexique (Die Eroberung von Mexico), créé en 1992 à Hambourg.

Oeuvres par effectif type

Effectif non spécifié

- Et nunc 1, für Bläser und Schlagzeug (1992), 20mn
- Et nunc 1I, für Bläser und Schlagzeug (1992), 25mn
Abkehr, Aufzeichnung für großes Orchester (1985), 8mn
Abschiedmarsch, für 45 Trompeten, 2 Posaunen und Schlagzeug : Kleine und große Trommel, Triangel : 1 spieler , 4mn
Abschiedsstücke (1993), 30mn
Adagio, Satz (Variation) für Streicher (1969), 15mn
Alexanderlieder, pour mezzosoprano et clavier et bariton ou clavier (1977), 12mn
Am horizont, Stille Szene für Violine, Violoncelle und Akkordeon (1991), 5mn
Anbgewandt 1, pour orchestre de chambre (1989), 7mn
Anbgewandt 2, musique à la mémoire de Luigi Nono (3. versuch) pour 14 instrumentistes (1990), 16mn
Andere Schatten (1985), 25mn
Antlitz, Zeichnung für Violine und Klavier (1993), 11mn
Augenblick, für 12 Cellister (1992), 10mn
Bidlos-19Weglos, Orchesterkomposition mit sieben Frauenstimmen (1990), 15mn
Blick, ein klangbild für Orchester (1987), 17mn
Brahmsliebewalzer, für Klavier (1986), 5mn
Bruchstück «die vorzeichen», Orchesterfragment aus «die eroberung von Mexico» (1988), 8mn
Cantus Firmus, étude pour 14 instrumentistes musique à la mémoire de Luigi Nono (1. Versuch) (1990), 4mn
Canzona, für vier Bratschen (1982), 25mn
Comprenze, Umrisse und Eingriffe aufgezeichnet für großes Orchester (1985), 15mn
Concerto pour alto et orchestre (1980)
Crucifixus, pour choeur mixte a capella (1968), 4mn
Cuts and dissolves (1977), 20mn
Danse, ein Orchesterstenogramm 2. Fassung (1987), 5mn
Das rot, Fünf Gedichte der Karoline von Günderrode für Gesang (Sopran oder Tenor) und Klavier (1990), 17mn
Die Eroberung von Mexico, Musik-Theater d'après Antonin Artaud Libretto von Wolfgang Rihm (1987)
Die Hamletmaschine, musiktheater in funf Teilen, Text von Heiner Müller, als Libretto von Wolfgang Rihm (1983)
Dies, pour soprano, alto, tenor, bariton, 2 récitants, Kinderchor, choeur de récitants, choeur mixte, grand orchestre et orchestre Text von Leonardo da Vinci, aus dem Graduale und der Vulgata (1984), 35mn
Drei fantasien für orgel (1967), 4mn
Drei walzer, pour orchestre (1979), 17mn
Dritte musik, pour violon et orchestre (1993), 20mn
Duomonolog, für Violine und violoncelle (1989), 10mn
Dämmerung, Aufzeichnung für großes Orchester (1985), 5mn
Erscheinung, Skizze über Schubert für neun Streicher (1978), 14mn
Erscheinung, esquisse d'après Schubert pour 9 cordes (1978), 12mn
Erster doppelgesang, musique pour viole, violoncelle et orchestre (1980), 15mn
Etude pour Séraphin, für 4 Posaunen, 4 Tuben und Schlagzeug (6) - 14 spieler (1992), 23mn
Fantasie für orgel (1968), 12mn
Faust und Yorick, Opéra de chambre N°1 texte de Jean Tardieu, livret de Frithjof Haas (1976), 45mn
Figur, für Harge, 4 Posaunen und Schlagzeug (1989), 5mn
Form/Zwei Formen (1993), 5mn
Fremde szene I, pour violon, violoncelle et clavier (1982), 10mn
Fremde szene I - III, Versuche für Klaviertrio : Erste Folge (1982), 47mn
Fremde szene II, (Charakterstück) pour violon, violoncelle et clavier (1983), 22mn
Fremde szene III, pour violon, violoncelle et clavier (1983), 15mn
Fusées (1985), 4mn
Gebild, für eine hohe Trompete, 2 Schlagzeugspieler und 20 Streicher (1982), 8mn
Geheimer block, voix et orchestre (1989), 30mn
Gesungene zeit, musique pour violon et orchestre (1991), 25mn
Gesänge op. 1, d'après des textes de Trakl, George, Heym, Bücheler, Stramm, Loerke, Hölderlin und Rilke für Gesang und Klavier (1968), 12mn
Ins offene, pour orchestre (1990), 22mn
Ins offene, pour orchestre (1990), 27mn
Jakob Lenz, Opéra de chambre n°2 texte de Michael Fröhling d'après Georg Büchner (Lenz) (1977), 75mn
Johann strauss unter donner und blitz, polka op. 324 bearbeitet von Wolfgang Rihm für Flöte, Oboe, Klarinette, Fagott, 2 Violinen, Viola, Violoncello und Klavier (1982), 3mn
Kalt, Oktett für Oboe, Englischhorn, Posaune, Viola, Violoncelle, Kontrabaß, Klavier und Schlagzeug (1991), 8mn
Kein firmament, pour 14 instrumentistes (1988), 35mn
Klangbeschreibung I, pour 3 groupes orchestraux (1982), 21mn
Klangbeschreibung II - Innere Grenze, pour 4 voix chantées, 5 vents et 6 percussionnistes (1986), 35mn
Klangbeschreibung III, pour grand orchestre (1984), 43mn
Klavierstück nr. 4 (1974), 10mn
Kolchis, für fünf instrumentalisten : Harfe, Klavier, Schlagzeug (großes Tam-Tam, hoher Wood-Block), Violoncelle une Kontrabaß (1992), 5mn
Konzert für klavier und acht instrumente (1969), 11mn
Konzertarie, Telepsychogramm für Mezzosoprano und großes orchester`Text : Telegramm von König Ludwig II. an Richard Wagner (1975), 12mn
La Musique creuse le ciel, musique pour 2 claviers et grand orchestre (1977), 30mn
La lugubre gondola -19 das eismeer, musique à la mémoire de Luigi Nono (5. Versuch) 2 orchestergruppen und Klavier (1990), 17mn
La musique creuse le ciel (1977), 30mn
Lenz-Fragmente, 5. Gedichte von J. M. R. Lenz, 2. Fassung für Gesang und Orchester (1980), 10mn
Lowry-lieder, für Gesang und Orchester Text von Wolf Wondratschek (1982), 25mn
Ländler, für Klavier (1979), 5mn
Ländler (1979), 6mn
Magma, pour grand orchestre (1973), 15mn
Maske, für zwei Klaviere (1985), 11mn
Mehrere kurze walzer, für Klavier zu 4 Händen , 12mn
Mit geschlossenem mund, pour 8 voix sans texte (1982), 3mn
Monodram, musique pour violon et orchestre (1982), 17mn
Morphonie, Secteur IV pour orchestre avec quatuor à cordes soliste (1974), 40mn
Musik für drei streicher, pour violon, viole et violoncelle , 62mn
Nachtornung (1976), 15mn
Nature morte - Still alive, esquisse pour 13 cordes (1979), 10mn
Oedipus, musiktheater Text zusammenstellung von Wolfgang Rihm nach Friedrich Hölderlins Sophokles-Übersetzung «Oedipus der Tyrann» Friedrich Nietzsche : «Oedipus, Reden des letzen Philosophen mit sich selbst. Ein Fragment aus der Geschichte der Nachwelt» (Na (1986)
Protokoll, ein traum, pour 6 violoncelles (1987), 5mn
Quo me rapis, pour 2 choeurs ou 8 voix solistes (1990), 11mn
Raumage, pour choeur mixte et 6 percussionnistes Texte tiré de «Prometheus, gefesselt» de Peter Handke , 15mn
Ricercare, musique à la mémoire de Luigi Nono (2. Versuch) (1990), 9mn
Schattenstück, Tongemälde für Orchester (1982), 18mn
Schwarzer und roter tanz, Fragment aus Tutuguri für großes Orchester (1982), 16mn
Schwende begegnung, pour orchestre (1989), 12mn
Sicut cervus desiderat ad fontes aquarum op. 7, pour soprano et ensemble texte liturgique (1970), 9mn
Silence to be beaten (Chiffre II), pour orchestre (1983), 14mn
Sphere, Kontrafaktur mit Klavier-Gegenkörper für Klavier, Bläser und Schlagzeug (1992), 25mn
Splitter, Orchesterskizzen zu Oedipus für Orchester (1987), 12mn
Spur, Orchesterskizze (1984), 10mn
Stück, für Bongo, hängendes Becken une Wood-Block (alle sehr hoch)Â : drei Spieler (1989), 4mn
Symphonie n°1 op. 3, pour orchestre (1969), 17mn
Séraphin, Musiktheater (sans texte) (1994), 70mn
Trigon
Tutuguri I, musique d'après Antonin Artaud pour orchestre (1981), 13mn
Tutuguri II, musique d'après Antonin Artaud pour grand orchestre (1981), 10mn
Tutuguri III, musique d'après Antonin Artaud pour orchestre (1981), 10mn
Tutuguri IV, musique d'après Antonin Artaud pour grand orchestre et récitant ad libitum (1981), 12mn
Tutuguri VI (Kreuze), pour 6 percussionnistes (1981), 35mn
Ubennant I, OrchesterKomposition (1986), 18mn
Ubennant II, OrchesterKomposition (1987), 20mn
Ubennant III, pour orchestre (1989), 20mn
Umfassung, musique à la mémoire de Luigi Nono (1990), 16mn
Umsungen, pour bariton et 8 instruments texte de Fridrich Nietzsche (1984), 30mn
Ungemaltes bild, pour orchestre (1989), 13mn
Verzeichnung - Studie, pour viole, violoncelle et contrebasse (1986), 8mn
Vier gedichte aus atemwande, de Paul Celan pour voix et clavier (1973), 12mn
Vier gedichte von Peter Härtling, pour voix moyenne et clavier (1993), 10mn
Vierte Abgesangsszene, d'après Nietzsche (1979), 20mn
Von weit, Zeichnung für Violoncello und Klavier (1993), 11mn
Vorgefühle, pour orchestre (1985), 15mn
Walzer 1 «Sehnsuchtswalzer», pour orchestre (1979), 5mn
Walzer 2 «Drängender Walzer», pour orchestre (1986), 6mn
Wölfli-Lieder, textes d'Adolf Wölfli (1981), 10mn
Zwei lieder auf texte von Oskar Loerke, 1. Dunkler engel, 2. Einsamer für Sopran und tiefe Streicher : 2 Violen, 2 Violoncelli und Kontrabaß (1968), 7mn
Zweite Abgesangsszene, d'après Nietzsche et Novalis (1979), 24mn
Zweiter Doppelgesang (1981)
Zweiter doppelgesang, musique pour clarinette, violoncelle et orchestre (1981), 15mn
«Aufzeichnung : dämmerung und umriss», pour grand orchestre (1985), 12mn
«Brahmsliebewalzer», pour orchestre (1979), 7mn
«Mein tod. requiem in memoriam jane s.», pour soprano et grand orchestre texte de Wolf Wondratsched (1988), 35mn
«Nachtwach», für 8 stimmen, gemischten Chor, und 4 Posaunen sowie 1 wood-block (tief) - vom Dirigenten gespielt Texte tiré de la Bible (1987), 15mn
«O, meine seele war ein wald», Lied auf einen Text von Else Lasker-Shüler für mezzosopran und Alt, Harfe, Viola, Violoncello und Kontrabaß (1994), 8mn
«Was aber-», pour 3 voix de femme et orchestre Text von Pindar in der Übersetzung von Friedrich Hölderlin (1986), 9mn

Musique soliste (sauf voix)

Bann, Nachtschwärmerei (1980), 15mn
Contemplatio (1967), 4mn
Fantaisie (1968), 12mn
Fantasien (3) (1967), 12mn
Klavierstück n°1, op. 8a (1970), 13mn
Klavierstück n°5, Tombeau (1975), 13mn
Klavierstück n°6, Bagatelle (1977), 10mn
Klavierstück n°7 (1980), 11mn

Musique de chambre

Chiffre IV, pour clarinette basse, violoncelle et piano (1984), 9mn
Chiffre VI, pour 8 instrumentistes (1985), 6mn
Fetzen, für Streichquartett (1999)
Sine nomine I, étude pour cinq cuivres (1985), 9mn
Streichquartett I (1970), 8mn
Streichquartett III, im Innersten (1976), 27mn
Streichquartett IX, quartettsatz I (1993), 25mn
Streichquartett V, ohne titel (1981), 27mn
Streichquartett VI, blaubuch (1984), 45mn
Streichquartett VII, veränderungen (1985), 17mn
Streichquartett VIII (1987), 15mn
Streichquartett X (1996), 20mn
Streichquartett n°0 (1958)
Strichquartett IV (1979), 24mn
Séraphin-Spuren, pour ensemble et bande (1996), 75mn
Zwischen den zeilen, für Streichquartett (1991), 2mn

Musique instrumentale d'ensemble

Chiffre II, silence to be beaten (1983), 8mn
Chiffre III, pour douze instrumentistes (1983), 6mn
Chiffre V, pour orchestre (1984), 9mn
Chiffre VII, pour orchestre (1985), 11mn
Chiffre VIII, pour 8 instrumentistes (1985), 4mn
Cuts and Dissolves, Esquisses orchestrales (1976), 20mn
Dis-Kontur (1974), 23mn
Dunkles Spiel, pour petit orchestre (1988), 15mn
Erste Abgesangsszene (1979), 12mn
Fünfte Abgesangsszene (version orchestrale) (1979), 12mn
Sub-Kontur (1974), 26mn
Symphonie n°2 (1975), 15mn
Umriss, notice pour grand orchestre (1985 - 1986), 9mn
Walzer (1979), 4mn


Dernière édition par Phrygien le Jeu 28 Fév - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wolfgang Rihm, né en 1952   Jeu 28 Fév - 19:36

Musique concertante

Bratschenkonzert (1979 - 1983), 20mn
Chiffre I, pour piano et sept instruments (1982), 9mn

Musique vocale et instrument(s)

Alexanderlieder, d'après Alexander (Ernst Herbeck) (1975), 12mn
Gedichte aus atemwende von Paul Celan (1973), 12mn
Hölderlin-Fragmente (version chant piano) (1977), 10mn
Lenz-Frangmente, 5 poèmes de Lenz (1980), 10mn
Lichtzwang, à la mémoire de Paul Celan (1975), 18mn

Oeuvres par date de composition

1999
Fetzen, für Streichquartett (1999)
1996
Streichquartett X (1996), 20mn
Séraphin-Spuren, pour ensemble et bande (1996), 75mn
1994
Séraphin, Musiktheater (sans texte) (1994), 70mn
«O, meine seele war ein wald», Lied auf einen Text von Else Lasker-Shüler für mezzosopran und Alt, Harfe, Viola, Violoncello und Kontrabaß (1994), 8mn
1993
Abschiedsstücke (1993), 30mn
Antlitz, Zeichnung für Violine und Klavier (1993), 11mn
Dritte musik, pour violon et orchestre (1993), 20mn
Form/Zwei Formen (1993), 5mn
Streichquartett IX, quartettsatz I (1993), 25mn
Vier gedichte von Peter Härtling, pour voix moyenne et clavier (1993), 10mn
Von weit, Zeichnung für Violoncello und Klavier (1993), 11mn
1992
- Et nunc 1, für Bläser und Schlagzeug (1992), 20mn
- Et nunc 1I, für Bläser und Schlagzeug (1992), 25mn
Augenblick, für 12 Cellister (1992), 10mn
Etude pour Séraphin, für 4 Posaunen, 4 Tuben und Schlagzeug (6) - 14 spieler (1992), 23mn
Kolchis, für fünf instrumentalisten : Harfe, Klavier, Schlagzeug (großes Tam-Tam, hoher Wood-Block), Violoncelle une Kontrabaß (1992), 5mn
Sphere, Kontrafaktur mit Klavier-Gegenkörper für Klavier, Bläser und Schlagzeug (1992), 25mn
1991
Am horizont, Stille Szene für Violine, Violoncelle und Akkordeon (1991), 5mn
Gesungene zeit, musique pour violon et orchestre (1991), 25mn
Kalt, Oktett für Oboe, Englischhorn, Posaune, Viola, Violoncelle, Kontrabaß, Klavier und Schlagzeug (1991), 8mn
Zwischen den zeilen, für Streichquartett (1991), 2mn
1990
Anbgewandt 2, musique à la mémoire de Luigi Nono (3. versuch) pour 14 instrumentistes (1990), 16mn
Bidlos-19Weglos, Orchesterkomposition mit sieben Frauenstimmen (1990), 15mn
Cantus Firmus, étude pour 14 instrumentistes musique à la mémoire de Luigi Nono (1. Versuch) (1990), 4mn
Das rot, Fünf Gedichte der Karoline von Günderrode für Gesang (Sopran oder Tenor) und Klavier (1990), 17mn
Ins offene, pour orchestre (1990), 22mn
Ins offene, pour orchestre (1990), 27mn
La lugubre gondola -19 das eismeer, musique à la mémoire de Luigi Nono (5. Versuch) 2 orchestergruppen und Klavier (1990), 17mn
Quo me rapis, pour 2 choeurs ou 8 voix solistes (1990), 11mn
Ricercare, musique à la mémoire de Luigi Nono (2. Versuch) (1990), 9mn
Umfassung, musique à la mémoire de Luigi Nono (1990), 16mn
1989
Anbgewandt 1, pour orchestre de chambre (1989), 7mn
Duomonolog, für Violine und violoncelle (1989), 10mn
Figur, für Harge, 4 Posaunen und Schlagzeug (1989), 5mn
Frau/Stimme (1989), 20mn
Geheimer block, voix et orchestre (1989), 30mn
Schwende begegnung, pour orchestre (1989), 12mn
Stück, für Bongo, hängendes Becken une Wood-Block (alle sehr hoch)Â : drei Spieler (1989), 4mn
Ubennant III, pour orchestre (1989), 20mn
Ungemaltes bild, pour orchestre (1989), 13mn
1988
Bruchstück «die vorzeichen», Orchesterfragment aus «die eroberung von Mexico» (1988), 8mn
Dunkles Spiel, pour petit orchestre (1988), 15mn
Départ, pour choeur mixte, choeur parlé et vingt-deux instrumentistes (1988), 9mn
Kein firmament, pour 14 instrumentistes (1988), 35mn
«Mein tod. requiem in memoriam jane s.», pour soprano et grand orchestre texte de Wolf Wondratsched (1988), 35mn
1987
Blick, ein klangbild für Orchester (1987), 17mn
Danse, ein Orchesterstenogramm 2. Fassung (1987), 5mn
Die Eroberung von Mexico, Musik-Theater d'après Antonin Artaud Libretto von Wolfgang Rihm (1987)
Protokoll, ein traum, pour 6 violoncelles (1987), 5mn
Splitter, Orchesterskizzen zu Oedipus für Orchester (1987), 12mn
Streichquartett VIII (1987), 15mn
Ubennant II, OrchesterKomposition (1987), 20mn
«Nachtwach», für 8 stimmen, gemischten Chor, und 4 Posaunen sowie 1 wood-block (tief) - vom Dirigenten gespielt Texte tiré de la Bible (1987), 15mn
1986
Brahmsliebewalzer, für Klavier (1986), 5mn
Klangbeschreibung II - Innere Grenze, pour 4 voix chantées, 5 vents et 6 percussionnistes (1986), 35mn
Oedipus, musiktheater Text zusammenstellung von Wolfgang Rihm nach Friedrich Hölderlins Sophokles-Übersetzung «Oedipus der Tyrann» Friedrich Nietzsche : «Oedipus, Reden des letzen Philosophen mit sich selbst. Ein Fragment aus der Geschichte der Nachwelt» (Na (1986)
Ubennant I, OrchesterKomposition (1986), 18mn
Umriss, notice pour grand orchestre (1985 - 1986), 9mn
Verzeichnung - Studie, pour viole, violoncelle et contrebasse (1986), 8mn
Walzer 2 «Drängender Walzer», pour orchestre (1986), 6mn
«Was aber-», pour 3 voix de femme et orchestre Text von Pindar in der Übersetzung von Friedrich Hölderlin (1986), 9mn
1985
Abkehr, Aufzeichnung für großes Orchester (1985), 8mn
Andere Schatten (1985), 25mn
Chiffre VI, pour 8 instrumentistes (1985), 6mn
Chiffre VII, pour orchestre (1985), 11mn
Chiffre VIII, pour 8 instrumentistes (1985), 4mn
Comprenze, Umrisse und Eingriffe aufgezeichnet für großes Orchester (1985), 15mn
Dämmerung, Aufzeichnung für großes Orchester (1985), 5mn
Fusées (1985), 4mn
Maske, für zwei Klaviere (1985), 11mn
Sine nomine I, étude pour cinq cuivres (1985), 9mn
Streichquartett VII, veränderungen (1985), 17mn
Vorgefühle, pour orchestre (1985), 15mn
«Aufzeichnung : dämmerung und umriss», pour grand orchestre (1985), 12mn
1984
Bild (eine Chiffre), pour 9 instrumentistes (1984), 9mn
Chiffre IV, pour clarinette basse, violoncelle et piano (1984), 9mn
Chiffre V, pour orchestre (1984), 9mn
Dies, pour soprano, alto, tenor, bariton, 2 récitants, Kinderchor, choeur de récitants, choeur mixte, grand orchestre et orchestre Text von Leonardo da Vinci, aus dem Graduale und der Vulgata (1984), 35mn
Klangbeschreibung III, pour grand orchestre (1984), 43mn
Spur, Orchesterskizze (1984), 10mn
Streichquartett VI, blaubuch (1984), 45mn
Umsungen, pour bariton et 8 instruments texte de Fridrich Nietzsche (1984), 30mn
1983
Bratschenkonzert (1979 - 1983), 20mn
Chiffre II, silence to be beaten (1983), 8mn
Chiffre III, pour douze instrumentistes (1983), 6mn
Die Hamletmaschine, musiktheater in funf Teilen, Text von Heiner Müller, als Libretto von Wolfgang Rihm (1983)
Fremde szene II, (Charakterstück) pour violon, violoncelle et clavier (1983), 22mn
Fremde szene III, pour violon, violoncelle et clavier (1983), 15mn
Silence to be beaten (Chiffre II), pour orchestre (1983), 14mn
1982
Canzona, für vier Bratschen (1982), 25mn
Chiffre I, pour piano et sept instruments (1982), 9mn
Fremde szene I, pour violon, violoncelle et clavier (1982), 10mn
Fremde szene I - III, Versuche für Klaviertrio : Erste Folge (1982), 47mn
Gebild, für eine hohe Trompete, 2 Schlagzeugspieler und 20 Streicher (1982), 8mn
Johann strauss unter donner und blitz, polka op. 324 bearbeitet von Wolfgang Rihm für Flöte, Oboe, Klarinette, Fagott, 2 Violinen, Viola, Violoncello und Klavier (1982), 3mn
Klangbeschreibung I, pour 3 groupes orchestraux (1982), 21mn
Lowry-lieder, für Gesang und Orchester Text von Wolf Wondratschek (1982), 25mn
Mit geschlossenem mund, pour 8 voix sans texte (1982), 3mn
Monodram, musique pour violon et orchestre (1982), 17mn
Schattenstück, Tongemälde für Orchester (1982), 18mn
Schwarzer und roter tanz, Fragment aus Tutuguri für großes Orchester (1982), 16mn
1981
Klaviertrio (1981), 20mn
Streichquartett V, ohne titel (1981), 27mn
Tutuguri, Ballet d'après Antonin ARTAUD (1981), 96mn
Tutuguri I, musique d'après Antonin Artaud pour orchestre (1981), 13mn
Tutuguri II, musique d'après Antonin Artaud pour grand orchestre (1981), 10mn
Tutuguri III, musique d'après Antonin Artaud pour orchestre (1981), 10mn
Tutuguri IV, musique d'après Antonin Artaud pour grand orchestre et récitant ad libitum (1981), 12mn
Tutuguri VI (Kreuze), pour 6 percussionnistes (1981), 35mn
Wölfli-Lieder, textes d'Adolf Wölfli (1981), 10mn
Zeichen (1981), 14mn
Zweiter Doppelgesang (1981)
Zweiter doppelgesang, musique pour clarinette, violoncelle et orchestre (1981), 15mn
umhergetrieben, aufgewirbelt, fragments d'après Nietzsche (1981), 24mn
1980
Bann, Nachtschwärmerei (1980), 15mn
Concerto pour alto et orchestre (1980)
Doppelgesang (1980), 20mn
Dritte Abgesangsszene, d'après Peter Huchel (Die neunte Stunde) (1980), 20mn
Erster doppelgesang, musique pour viole, violoncelle et orchestre (1980), 15mn
Klavierstück n°7 (1980), 11mn
Lenz-Fragmente, 5. Gedichte von J. M. R. Lenz, 2. Fassung für Gesang und Orchester (1980), 10mn
Lenz-Fragmente, 5 contes d'après Lenz (1980), 10mn
Lenz-Frangmente, 5 poèmes de Lenz (1980), 10mn
Wölfli-Liederbuch (1980), 15mn
1979
Drei walzer, pour orchestre (1979), 17mn
Erste Abgesangsszene (1979), 12mn
Fünfte Abgesangsszene (version lied), Textes de Fr. Nietzsche (1979), 12mn
Fünfte Abgesangsszene (version orchestrale) (1979), 12mn
Ländler, für Klavier (1979), 5mn
Ländler (1979), 6mn
Music-Hall-Suite (1979), 6mn
Nature morte - Still alive, esquisse pour 13 cordes (1979), 10mn
Neue Alexanderlieder, 5 poèmes d'Ernst Herbeck (1979), 15mn
Strichquartett IV (1979), 24mn
Vierte Abgesangsszene, d'après Nietzsche (1979), 20mn
Walzer (1979), 4mn
Walzer 1 «Sehnsuchtswalzer», pour orchestre (1979), 5mn
Zweite Abgesangsszene, d'après Nietzsche et Novalis (1979), 24mn
«Brahmsliebewalzer», pour orchestre (1979), 7mn
1978
Erscheinung, Skizze über Schubert für neun Streicher (1978), 14mn
Erscheinung, esquisse d'après Schubert pour 9 cordes (1978), 12mn
1977
Alexanderlieder, pour mezzosoprano et clavier et bariton ou clavier (1977), 12mn
Cuts and dissolves (1977), 20mn
Hölderlin-Fragmente (version chant piano) (1977), 10mn
Hölderlin-Fragmente (version orchestrale) (1977), 10mn
Jakob Lenz, Opéra de chambre n°2 texte de Michael Fröhling d'après Georg Büchner (Lenz) (1977), 75mn
Klavierstück n°6, Bagatelle (1977), 10mn
La Musique creuse le ciel, musique pour 2 claviers et grand orchestre (1977), 30mn
La musique creuse le ciel (1977), 30mn
1976
Cuts and Dissolves, Esquisses orchestrales (1976), 20mn
Faust und Yorick, Opéra de chambre N°1 texte de Jean Tardieu, livret de Frithjof Haas (1976), 45mn
Nachtornung (1976), 15mn
Streichquartett III, im Innersten (1976), 27mn
Symphonie n°3, d'après Nietzsche et Rimbaud (1976), 65mn
1975
Alexanderlieder, d'après Alexander (Ernst Herbeck) (1975), 12mn
Klavierstück n°5, Tombeau (1975), 13mn
Konzertarie, Telepsychogramm für Mezzosoprano und großes orchester`Text : Telegramm von König Ludwig II. an Richard Wagner (1975), 12mn
Konzertarie, Telepsychogramm für mezzo et orchestre (télégramme de Louis II à R. Wagner) (1975), 12mn
Lichtzwang, à la mémoire de Paul Celan (1975), 18mn
O notte, poème de Michel-Ange (1975), 6mn
Symphonie n°2 (1975), 15mn
1974
Dis-Kontur (1974), 23mn
Hervorgedunkelt, d'après Schneepart de Paul Celan (1974), 12mn
Klavierstück nr. 4 (1974), 10mn
Morphonie, Secteur IV pour orchestre avec quatuor à cordes soliste (1974), 40mn
Siebengestalt (1974), 13mn
Sub-Kontur (1974), 26mn
1973
Déploration (1973), 12mn
Gedichte aus atemwende von Paul Celan (1973), 12mn
Magma, pour grand orchestre (1973), 15mn
Vier gedichte aus atemwande, de Paul Celan pour voix et clavier (1973), 12mn
1972
Paraphrase (1972), 18mn
1970
Klavierstück n°1, op. 8a (1970), 13mn
Sicut cervus desiderat ad fontes aquarum op. 7, pour soprano et ensemble texte liturgique (1970), 9mn
Streichquartett I (1970), 8mn
1969
Adagio, Satz (Variation) für Streicher (1969), 15mn
Konzert für klavier und acht instrumente (1969), 11mn
Symphonie n°1 op. 3, pour orchestre (1969), 17mn
1968
Crucifixus, pour choeur mixte a capella (1968), 4mn
Fantaisie (1968), 12mn
Fantasie für orgel (1968), 12mn
Gesänge op. 1, d'après des textes de Trakl, George, Heym, Bücheler, Stramm, Loerke, Hölderlin und Rilke für Gesang und Klavier (1968), 12mn
Zwei lieder auf texte von Oskar Loerke, 1. Dunkler engel, 2. Einsamer für Sopran und tiefe Streicher : 2 Violen, 2 Violoncelli und Kontrabaß (1968), 7mn
1967
Contemplatio (1967), 4mn
Drei fantasien für orgel (1967), 4mn
Fantasien (3) (1967), 12mn
1958
Streichquartett n°0 (1958)
Date de composition inconnue
Abschiedmarsch, für 45 Trompeten, 2 Posaunen und Schlagzeug : Kleine und große Trommel, Triangel : 1 spieler , 4mn
Mehrere kurze walzer, für Klavier zu 4 Händen , 12mn
Musik für drei streicher, pour violon, viole et violoncelle , 62mn
Raumage, pour choeur mixte et 6 percussionnistes Texte tiré de «Prometheus, gefesselt» de Peter Handke , 15mn
Trigon
Umsungen , 27mn
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16210
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Wolfgang Rihm, né en 1952   Jeu 28 Fév - 20:02

Connais pas. Tu dis qu'il est dans la continuité de Beethoven en étant né en 1954 et en étant l'élève de Stockhausen ? Bizarre Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wolfgang Rihm, né en 1952   Jeu 28 Fév - 20:13

dans la forme, oui, si je retrouve la source Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wolfgang Rihm, né en 1952   Jeu 28 Fév - 21:10

http://avantgardeproject.conus.info/AGP62/Rihm%20Lenz%2001.mp3

http://avantgardeproject.conus.info/AGP62/Rihm%20Lenz%2002.mp3

http://avantgardeproject.conus.info/AGP62/Rihm%20Lenz%2003.mp3

http://avantgardeproject.conus.info/AGP62/Rihm%20Lenz%2004.mp3

* * *

http://www.mp3.com/albums/612231/summary.html

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21019
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Wolfgang Rihm, né en 1952   Jeu 28 Fév - 23:50

Merci Coco Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wolfgang Rihm, né en 1952   Ven 29 Fév - 9:24

Punaise, je ne savais pas qu'il existait une version MP3 du superbe site "Avant Garde project" !!! LE PIED !!

ils ont même "Un amour de Swann" de Henze !!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16210
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Wolfgang Rihm, né en 1952   Mar 15 Déc - 11:12

Je viens d'écouter du Rihm : le quatuor à cordes n° 4

eh bien, c'est de l'archi moderne : pas étonnant : un élève de Stockhausen.

J'ai pas aimé du tout Sur le même enregistrement, il y a aussi le 4ème quatuor de Schnittke : je n'ai pas aimé non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10814
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Wolfgang Rihm, né en 1952   Lun 26 Déc - 19:45

joachim a écrit:
J'ai pas aimé du tout Sur le même enregistrement, il y a aussi le 4ème quatuor de Schnittke : je n'ai pas aimé non plus...

Ptdr Je rigole mais je ne connais pas ces deux quatuors. Shocked

Wolfgang Rihm est un compositeur dont j'entendais parler sans pour autant franchir le pas. Ce fut comme avec Luis de Pablo, il a fallu 2011 pour avoir l'opportunité de découvrir son univers. Alors oui, c'est un élève de Stockhausen et sa musique n'est pas exempte de modernité et pouvant même être osée dans ce registre. Mais elle peut aussi s'appuyer sur une certaine tradition qu'elle ne méprise nullement. Il suffit d'écouter O notte pour baryton et orchestre, un bijou d'à peine sept minutes, ainsi que son Bratschenkonzert (concerto pour alto et orchestre) qui contient des moments d'un romantisme troublant - je les qualifierais volontiers d'Hitchcockiens tant ils m'évoquent Herrmann par certains aspects. Il y a une grande intériorité dans ce concerto. J'aime énormément l'errance tendue de l'alto. L'oeuvre est déchirée dans sa seconde moitié par la tragédie, même la fin est troublante et insolite avec cette sorte de flûte à la sonorité presque naïve dont je devine mal le sens et la raison de son apparition. Je suis juste conscient d'avoir été touché à ce moment-là, peut-être la phase surréaliste de ce très beau concerto. Outre un Schwebende Begegnung dont je n'ai rien saisi du concept si ce n'est peut-être de me rendre onze minutes interminables, deux oeuvres d'un genre plus moderne et endiablé m'ont particulièrement captivé. Il s'agit de Dunkles Spiel pour grand orchestre, plein de fougues et de rythmes, avec percussions et piano, et surtout Schwarzer und Roter Tanz pour orchestre: un déchainement qui démarre aux contrebasses pour contaminer tout l'orchestre - percussions, cordes en trémolos ruisselants, cuivres incisifs, piano percussif - les rythmes y sont haletants et sauvages. On pense au Sacre en plus déjanté. Ce que j'aime par-dessus tout en musique, c'est l'intensité qui va la traverser d'un point à l'autre, sans jamais se relâcher même durant les accalmies. En tant qu'auditeur, j'aime, par la musique, être sous tension permanente et je dois reconnaître qu'avec cette composition de Rihm, je suis aux anges. Ce compositeur m'a conquis!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10814
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Wolfgang Rihm, né en 1952   Mar 17 Mai - 22:14


Et puisque ce compositeur m'a conquis, je me suis penché sur sa Passion selon Saint-Luc que je viens d'écouter pour la première fois. Ce que je peux déjà en dire c'est que je n'ai pas été déçu et ne regrette donc pas mon achat. Ce n'est pas non plus le genre de "Passion" qui m'a pris aux tripes comme a pu le faire dès la première écoute, la "Passion selon Saint-Jean" de Bach. La "Passion" de Wolfgang Rihm n'est pas toujours extravertie et fulgurante, possédant beaucoup de moments d'intériorité, évitant le plus souvent un caractère grandiose. Par moment, elle est plus atonale, mais un atonalisme délicat et poétique qui me plait bien. Toutefois, il me faudra attendre le second cd pour toucher au point culminant de l'oeuvre, un passage extrêmement raffiné et que je trouve d'une grande beauté, toujours dans une certaine intériorité et avec une certaine économie de moyens. Pas grandiose, juste sublime...Rien que pour ce moment d'exception je ne regrette pas cet achat. D'autre part, mon intuition me souffle à l'oreille que c'est justement le genre d'oeuvre qui, certes, n'explose pas au visage, mais s'apprivoise. Je pressens que la prochaine écoute sera encore plus fructueuse. Affaire à suivre!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10814
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Wolfgang Rihm, né en 1952   Dim 26 Mar - 22:33

Icare a écrit:
Et puisque ce compositeur m'a conquis, je me suis penché sur sa Passion selon Saint-Luc que je viens d'écouter pour la première fois. Ce que je peux déjà en dire c'est que je n'ai pas été déçu et ne regrette donc pas mon achat. Ce n'est pas non plus le genre de "Passion" qui m'a pris aux tripes comme a pu le faire dès la première écoute, la "Passion selon Saint-Jean" de Bach. La "Passion" de Wolfgang Rihm n'est pas toujours extravertie et fulgurante, possédant beaucoup de moments d'intériorité, évitant le plus souvent un caractère grandiose. Par moment, elle est plus atonale, mais un atonalisme délicat et poétique qui me plait bien. Toutefois, il me faudra attendre le second cd pour toucher au point culminant de l'oeuvre, un passage extrêmement raffiné et que je trouve d'une grande beauté, toujours dans une certaine intériorité et avec une certaine économie de moyens. Pas grandiose, juste sublime...Rien que pour ce moment d'exception je ne regrette pas cet achat. D'autre part, mon intuition me souffle à l'oreille que c'est justement le genre d'oeuvre qui, certes, n'explose pas au visage, mais s'apprivoise. Je pressens que la prochaine écoute sera encore plus fructueuse. Affaire à suivre!

Je reste sur cette première impression et même à la lettre près! Effectivement, c'est sur le second cd que figure le point culminant (selon moi) de l'oeuvre, un moment magnifique, superbe dans sa progression. Je crois qu'il se situe Plage 6 pour ceux qui connaissent ce double-cd.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wolfgang Rihm, né en 1952   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wolfgang Rihm, né en 1952
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: