Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Claudin de SERMISY

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Claudin de SERMISY Empty
MessageSujet: Claudin de SERMISY   Claudin de SERMISY EmptyJeu 20 Déc - 23:10

En 1508 il est clerc à la Sainte-Chapelle de Paris (document du 19 juillet 1508), puis il sert à la chapelle royale sous Louis XII (1462-1515) et François Ier (1494-1547).

Il obtient le bénéfice du prieuré de Saint-Jean de Bouguennec dans le diocèse de Nantes, et demande au pape des dispenses pour cumuler des bénéfices inconciliables.

Les documents de février et juin 1510 le désignent comme chanteur de la chapelle privée de la reine et clerc dans le diocèse de Noyon. Il entre peut être à la chapelle royale en 1514, après le décès de la reine.

Il prend part comme chanteur, aux cérémonies qui entourent les pourparlés de Paix entre le Pape et le roi de France à Bologne du 11 au 15 décembre 1515.

Le 30 janvier 1516, il reçoit des dispenses du pape Léon X (et un canonicat à Noyon). Il prend peut être part aux festivités de l'entrevue du Camp du Drap en d'Or (entre Guînes et Ardres en Flandre) en 1520, où pendant trois semaines, François Ier et Henry VIII d'Angleterre rivalisèrent de fastes et d'apparâts.

Il est chanoine de Notre-Dame-de-la-Rotonde de Rouen où il semble avoir résidé, et abandonne cette charge au profit d'une autre à Camberon (Abbeville) en 1524, puis revient à Paris en 1532 comme sous-maïtre de la chapelle royale dirigée par le cardinal de Tournon (l'éminence grise de François Ier et mécène, cardinal en 1530).

Il prend peut être part aux cérémonies de la seconde entrevue des rois de France et d'Angleterre à Boulogne en octobre 1532. Il a une maison à Paris, assez vaste pour recevoir les clercs chassés de Saint-Quentin par les troupes espagnoles en 1559.

Il reçoit pour sa charge de sous-maître une rémunération annuelle de 400 tournois (1533), puis de 600 (1543), puis de 700 (1547), à laquelle s'ajoutent entre autres les revenus du canonicat (il en reçut 13) et de la charge de chanoine à la Sainte-Chapelle de Paris à partir de 1533, et d'une prébende à Sainte-Catherine de Troyes en 1554.

Musicien de cour, il a mit en musique les poèmes de Clément Marot, des textes de François Ier, de François de Tournon, Claude Chappuys, Bonaventure des Périers, Antoine Héroët.. Il reçu, de son vivant l'hommage des écrivains comme Maître Mitou (Jean Daniel), Rabelais, Ronsard.

Oeuvres:

12 messes (11 à 4 voix, 1 à 5 ; 1532-1556) dont un Requiem (1532)
1 Kyrie à 6 voix manuscrit
1 Credo isolé en faux-bourdon (édition posthume ; 1584)
1 Amen à 4 voix (1540)
Une centaine de motets
8 Magnificat (un cycle de huit à 4 voix et une pièce isolée à 3) et 2 fragments
des Lamentations à 4 voix
une Passio Domini secundum Matthaeum (manuscrite)
4 chansons spirituelles en français (1552-1555)
169 chansons polyphoniques de 2 à 4 voix
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Claudin de SERMISY Empty
MessageSujet: Re: Claudin de SERMISY   Claudin de SERMISY EmptyJeu 20 Déc - 23:57

Tant que vivray

D'où vient cela

Par Dawid W. Solomon

* * *

O doulce amour

Je n'ay point plus d'affection

Par l'Ensemble vocal Pythagore

* * *

Coco
Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 4793
Age : 67
Date d'inscription : 25/02/2013

Claudin de SERMISY Empty
MessageSujet: Re: Claudin de SERMISY   Claudin de SERMISY EmptyMar 14 Jan - 13:06

Une des chansons les plus populaires à Paris à la cour de François Ier  Claudin de SERMISY 185465
Sur le texte d'un poème de Clément Marot  :


Tant que vivray en âge florissant,
Je serviray d’amour le dieu puissant,
En faictz, et dictz, en chansons, et cords.
Par plusieurs fois m’a tenu languissant,
Mais après dueil m’a faict réjouyssant,
Car j’ay l’amour de la belle au gent corps.
Son alliance, c’est ma fiance:
Son cœur est mien, le mien est sien:
Fi de tristesse, vive lyesse
Puis qu’en amour a tant de bien.

Quand je la veulx servir, et honorer,
Quand par escripts veux son nom décorer,
Quand je la veoy, et visite souvent,
Les envieux n’en font que murmurer,
Mais notr’amour n’en sçaurait moins durer;
Aultant ou plus en emporte le vent.
Malgré envie, toute ma vie
Je l’aimeray, et chanteray,
C’est la premiere, c’est la derniere,
Que j’ay servie, et serviray.


https://youtu.be/xxHkPm4TP5c
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Claudin de SERMISY Empty
MessageSujet: Re: Claudin de SERMISY   Claudin de SERMISY Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Claudin de SERMISY
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: