Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Bela Bartok (1881-1945)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Bela Bartok (1881-1945)   Jeu 29 Nov - 20:31

biographie de Bela Bartok et voici ce que j'ai eu sur Wikipédia, je trouve son parcours trés intéressant, même si je demeure un peu hermétique à sa musique,

Bartók à 18 ansBéla Bartók est né le 25 mars 1881 dans le Banat austro-hongrois, région à la confluence des cultures ( magyar, roumaine, slovaque) et foyer d'irrédentisme, d'hostilité aux Habsbourg, puis au régime Horthy. Son enfance est marquée par une santé délicate et la mort de son père en 1888. Sa mère Paula Voit, une institutrice lui apprend le piano jeune et il fait sa première apparition comme pianiste à dix ans. À l'Académie royale de musique de Budapest, il est l'élève d'Istvan Thoman (piano) et de Janos Koessler (composition) , rencontre Ernst von Dohnányi, Leó Weiner et surtout Zoltán Kodály avec lequel il recueille la musique folklorique hongroise. Auparavant son idée de la musique folklorique hongroise était basée sur les mélodies tziganes interprétées par Franz Liszt, et en 1903 il avait écrit un grand travail orchestral, Kossuth qu'il créa à Manchester.

Ses premières compositions révèlent une forte influence de la musique de Johannes Brahms et d'Ernst von Dohnányi. En 1902, l'audition de Also sprach Zarathustra de Richard Strauss l'enthousiasme. Il l'étudiera assidûment et à la même époque, entre dans le courant nationaliste hongrois en plein essor.

C'est à partir de 1905 que Béla Bartók commence à approfondir son intérêt récent pour la musique populaire hongroise. Grâce à sa rencontre avec Kodály qui lui inculque une certaine rigueur scientifique, notamment la nécessité de sauvegarder la mémoire musicale traditionnelle, il va commencer une véritable carrière d'ethnographe, ethnomusicologue qui s'étendra rapidement à une grande partie de la musique traditionnelle européenne et même au delà. En sa compagnie, il va bientôt parcourir les villages de Hongrie et Roumanie, recueillant des centaines de mélodies et chants populaires, les transcrivant et les enregistrant.

De 1907 à 1934, il enseigne le piano à l'Académie royale de Budapest. En 1907, il écrit 3 chansons populaires hongroises, l'année suivante, il compose son premier quatuor à cordes.

En 1909, il épouse sa très jeune élève, Marta Ziegler (1893-1967), âgée de seize ans qui lui donnera un fils, Béla, l'année suivante.

En 1911, il présente ce qui devait être son seul opéra, le Château de Barbe-Bleue. Le gouvernement hongrois lui demande de retirer le nom du librettiste, Béla Balázs.

Pendant la Première Guerre mondiale, il écrit les ballets le Prince de bois et le Mandarin merveilleux, suivis par deux sonates pour violon et piano qui sont parmi les pièces les plus complexes qu'il ait écrites.

En 1923, Béla divorce de Marta et se remarie avec son élève Ditta Pásztory. Ensemble, ils feront des tournées en Europe, lors de concerts pour deux pianos. Un fils, Peter, voit le jour en 1924.

Il compose ses troisième et quatrième quatuors à cordes, qui sont considérés comme étant parmi les plus importants quatuors jamais écrits, en 1927-28, à la suite desquels son langage harmonique commence à se simplifier. Le quatuor à cordes n°5 (1934) est, de ce point de vue d'une écriture plus traditionnelle. Bartók écrit son sixième et dernier quatuor à cordes, une œuvre triste et grinçante, en 1939 terminé après la mort de sa mère.

Il s'agit des dernières pièces qu'il compose en Europe. En 1940, fuyant le nazisme et la Seconde Guerre mondiale, il s'exile sans enthousiasme aux États-Unis. Il est chargé de recherches à la Columbia University de New-York. Il ne s'y sent pas bien ce qui lui rend l'écriture difficile. Il fait quelques conférences, donne des leçons, mais le succès se fait attendre, les concerts se font rares. Les Bartók connaissent à cette époque des difficultés matérielles pesantes. Serge Koussevitzky lui passe commande du concerto pour orchestre. Le bon accueil réservé à cette oeuvre semble réveiller son intérêt pour la composition, et il se met à écrire le concerto pour piano n° 3, un travail léger et presque néo-classique, et commence son concerto pour alto. Mais la reconnaissance vient trop tard. La santé de Bartók s'est détériorée à partir de 1944.

Il meurt de leucémie en 1945. Le concerto pour alto et son troisième concerto pour piano sont terminés par son élève, Tibor Serly.

Il est lauréat du prix d'honneur de la paix (décerné par le Conseil mondial de la paix) en 1954.

Sa veuve Ditta Pásztory-Bartók meurt à Budapest, Hongrie, le 21 novembre 1982, à l'âge de 80 ans.

Béla Bartók sera exhumé du cimetière de New York en 1988 et ses restes seront transférés à Budapest.

De récentes études avancent que Bartók aurait été atteint d'un autisme de haut niveau ou syndrome d'Asperger[1].
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Ven 30 Nov - 9:12

Je connais très mal sa musique de chambre mais toute sa musique orchestrale et concertante est à tomber ! ça va du "Prince de bois" au "Mandarin" en passant par "Images pour orchestre", son opéra, etc... un univers qu'on ne risque pas d'oublier !


Dernière édition par le Ven 30 Nov - 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Bela Bartok   Ven 30 Nov - 9:51

kfigaro a écrit:
Je ne connais presque pas sa musique de chambre mais toute sa musique orchestrale et concertante est à tomber ! ça va du "Prince de bois" au "Mandarin" en passant par "Images pour orchestre", son opéra, etc... un univers qu'on ne risque pas d'oublier !


Personnellement je n'ai pas du tout apprécié sa musique, les quatuors et un concerto, mais dans l'ensemble, je ne suis pas musique contemporaine,
chacun de nous a ses préférences, et c'est ce qui fait l'interêt de nos débats, découvrir et quelquefois aimer.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 14610
Age : 69
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Ven 30 Nov - 12:38

On évolue avec le temps. Les premières fois que j'ai écouté du Bartok (le Mandarin Merveilleux), je l'ai trouvé horrible. Maintenant le l'aime bien.

Au début, il n'y a que ses oeuvres de jeunesse qui me plaisaient, les romantiques (Kossuth, Images..). Mais maintenant, j'aime à peu près tout, des concertos au Château de Barbe bleue.

Il n'y a justement que pour les quatuors à cordes (sauf le n° "0" en fa majeur) que j'émets quelque réserve...Là j'ai du mal à m'habituer.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21039
Age : 41
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Ven 30 Nov - 13:05

Moi aussi j'ai un sentiment très inégal à propos de Bartok. Il y a des trucs que j'aime et d'autres absolument pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Ven 30 Nov - 14:17

Beeen en fait je n'en sais rien, n'ai pas entendu Bartok depuis ma première année de piano dans un morceau imposé par ma prof LOL

N'en garde pas un souvenir impérissable, ne sais même plus comment il sonnait.

Devrais m'y repencher au moins un peu pour voir si mon allergie est guérie Laughing

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Ven 30 Nov - 14:31

Une petite suite de Bartok par un orchestre à cordes :
http://youtube.com/watch?v=OZr9fl3wYIk (qualité pas terrible, attention...)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Ven 30 Nov - 14:47

Le Bartok plus "dur" et moderne qui peut donc heurter certaines oreilles :
Le Mandarin merveilleux - extraits du ballet

Hé oui, c'est de la musique "expressionniste", donc elle a pour but de choquer, de heurter avec même un peu d'agressivité parfois, car elle exprime violemment une émotion ou une réalité sociale, rien à voir avec Mozart ou Berlioz, ni même avec Beethoven... mais quelle orchestration bon sang ! quelles couleurs ! (écoutez moi la 2ème partie de la vidéo avec ses choeurs à la "Dracula"... c'est flippant à souhait !)


Dernière édition par le Ven 30 Nov - 15:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Ven 30 Nov - 15:06

Un aspect plus féerique et étrange à la fois du talent de Bartok :
3ème mouvement de la Musique pour cordes, percussions et célesta (écoutez bien la seconde partie du mouvement avec ses textures hypnotiques inquiétantes, toutes en sombres drapés aériens...)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Ven 30 Nov - 15:15

kfigaro a écrit:
Le Bartok plus "dur" et moderne qui peut donc heurter certaines oreilles :
Extrait du Mandarin merveilleux

Ouais mais là tu triches Laughing Si tu me mets de la danse avec, je suis capable d'écouter n'importe quoi, même le pire.

Mais belle intensité dramatique c'est vrai dans celui-ci.

Mais pas touchée, même pas eu peur LOL

Dis-donc le danseur, il n'a pas intérêt à ce que sa double corde lâche au milieu du film Wink

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Ven 30 Nov - 15:16

Coco a écrit:
Mais pas touchée, même pas eu peur LOL
ah bon ? même pas ? c'est quoi les musiques qui te font vraiment flipper alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Ven 30 Nov - 15:42

Quelques extraits parmi les meilleurs de l'opéra "Le château de Barbe bleue" (on peut l'écouter intégralement sur youtube !!) :

http://youtube.com/watch?v=-Mn3M6fGUbU
http://youtube.com/watch?v=MNADBT-5aFM
http://youtube.com/watch?v=OCW6kf0yj3k

(Judith ouvre différentes portes interdites du château et Bartok utilise à la fois l'expressionnisme violent du "Mandarin" et les textures arachnéennes dont j'ai parlé pour la "Musique pour cordes, percussions et célesta" dans une véritable débauche de couleurs orchestrales toutes plus magiques et originales les unes que les autres)


Dernière édition par le Ven 30 Nov - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 14610
Age : 69
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Ven 30 Nov - 15:49

La fin du Mandarin, que tu nous as présentée, est la partie la plus fantastique, c'est celle qui ne se trouve même pas dans la Suite d'orchestre.

On assiste aux différentes tentatives de l'assassinat du mandarin par les loubards qui proxénètent la fille. Ces tentatives échouent, et ce n'est que lorsque le mandarin cède à la fille qu'il expire.

Ces femmes, quand même... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Ven 30 Nov - 15:53

J'ai eu la curiosité une fois de suivre la musique avec la partition d'orchestre du ballet (hors de prix, soit dit en passant) mais au bout d'une trentaine de pages, j'ai du déclarer forfait... Cette musique est diabolique, il faut être un génie pour diriger ça !
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21039
Age : 41
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Ven 30 Nov - 15:55

joachim a écrit:
On assiste aux différentes tentatives de l'assassinat du mandarin par les loubards qui proxénètent la fille. Ces tentatives échouent, et ce n'est que lorsque le mandarin cède à la fille qu'il expire.

Ces femmes, quand même... Wink

On a la trame pour faire un porno-opéra! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Bela Bartok   Ven 30 Nov - 15:56

Je ne sais pas s'il faut être un génie pour diriger, mais il faut du courage pour écouter, non toutes mes tentavies ont été négatives
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Ven 30 Nov - 16:02

kfigaro a écrit:

ah bon ? même pas ? c'est quoi les musiques qui te font vraiment flipper alors ?

Sais pas vraiment à quoi ça tient, Snoopy avait fait un sujet là-dessus il y a plusieurs mois sur le forum, on en discutait justement.

Pas la violence dans la musique en tous cas, plutôt les "tensions" musicales qu'on entend dans certains films avant que l'évènement arrive, parfois je coupe le son parce que je ne supporte pas Laughing et après je vais regarder dans la salle de bains s'il n'y a pas quelqu'un Laughing Laughing Laughing

Donc plus émotionnée par la "suggestion" que par "l'explosion" qui elle me laisse froide.

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Ven 30 Nov - 16:03

Ludwig a écrit:
Je ne sais pas s'il faut être un génie pour diriger, mais il faut du courage pour écouter, non toutes mes tentavies ont été négatives
Alors tu apprécieras peut être plus celle là :

Concerto pour Orchestre - Elegie (Pierre Boulez dans un répertoire qu'il maîtrise à la perfection)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Ven 30 Nov - 16:13

kfigaro a écrit:

Alors tu apprécieras peut être plus celle là :
Concerto pour Orchestre - Elegie (Pierre Boulez dans un répertoire qu'il maîtrise à la perfection)

Pour moi en tous cas cette pièce-là est la plus jolie de tout ce qui a été proposé avant. Même si elle ne me touche pas émotionnellement, je lui trouve de très belles qualités de sons et d'orchestration, elle "coule" mieux aussi.

Mais bon... histoire de goût quoi.

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Ven 30 Nov - 16:17

C'est surtout que son langage est plus classique et les couleurs moins fauves et "tranchées" que les pièces précédentes...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Concerto de Bela Bartok   Ven 30 Nov - 16:24

kfigaro a écrit:
Ludwig a écrit:
Je ne sais pas s'il faut être un génie pour diriger, mais il faut du courage pour écouter, non toutes mes tentavies ont été négatives
Alors tu apprécieras peut être plus celle là :

Concerto pour Orchestre - Elegie (Pierre Boulez dans un répertoire qu'il maîtrise à la perfection)

Je vais te faire plaisir, j'ai réussi à écouter jusqu'au bout, c'est mieux que ce que j'avais écouté auparavant, mais je n'irais pas assister à un concert de Bela Bartok, c'est une musique trés XXème siècle, *
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Ven 30 Nov - 16:33

Ludwig a écrit:
Je vais te faire plaisir, j'ai réussi à écouter jusqu'au bout, c'est mieux que ce que j'avais écouté auparavant
ah ben y'a du progrès ! Laughing c'est pas si mal...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Ven 30 Nov - 16:55

kfigaro a écrit:
C'est surtout que son langage est plus classique et les couleurs moins fauves et "tranchées" que les pièces précédentes...

T'as déjà vu un fauve toi ? regarde mon avatar Laughing

Les fauves n'ont rien de tranché, ils sont tout en souplesse et en gamme de nuances, avant de rugir, il grognent, avant de grogner ils soufflent, avant de souffler ils se tendent Laughing

Non, décidément, je n'arriverai pas à être sérieuse aujourd'hui.

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Bela Bartok   Ven 30 Nov - 17:02

J'ai fait des progrès, si je me mets à écouter du Bartok, je vais avoir des ennuis avec Ludwig, pas moi, lui le vrai, je plaisante, je suis en prise avec une bouteille d'alccol, et comme toujours, elle restera bouchée, car je n'arrive pas à défaire ce système moderne de sécurité, mon ordinateur déraille, je n'y connais rien mais ce n'est pas le sujet
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Mer 30 Jan - 14:20

J'ai découvert Bartok récemment (j'ai travaillé son "allegro barbaro" au piano) et j'ai trouvé ses oeuvres absolument extraordinaires!
Sa manière d'exploiter les dissonances, le rythme et d'intégrer des chants populaires dans sa musique, c'est tout simplement époustoufflant, j'adore!

Les oeuvres de lui que je préfère et que je vous conseille d'écouter sont sa suite de danses pour orchestre (et également transcrit pour piano), ses danses roumaines (pour piano) et bien sur l'allegro barbaro...
Si on prend la peine de rentrer dans son univers, ça vaut vraiment le coup! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Aujourd'hui à 15:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Bela Bartok (1881-1945)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde ::  :: -
Sauter vers: