Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Ludovic Tézier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21019
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Ludovic Tézier   Mar 25 Sep - 23:49

Timbre noble et d'airan, voix héroïque qui chanta Chorèbe dans Les Troyens de Berlioz, Don Giovanni de Mozart, Rodrigue dans Don Carlo de Verdi, Eugène Onéguine de Tchaïkovski, Ludovic Tézier (lauréat du concours Operalia 1998), se prépare pour revêtir le tempérament non moins passionné et intérieur de Werther, dans la version pour baryton que composa Massenet (Bruxelles, La Monnaie. Du 4 au 22 décembre 2007). Les ouvertures de Wagner, puis la découverte éblouie du Mephistophélès de Boris Christoff (Faust) l'ont convaincu de poursuivre son intérêt pour la musique et surtout pour le chant. Le chanteur marseillais s'enthousiasme pour Parsifal, s'entête toujours à élever sa voix, la rendre claire et articulée. Le baryton stabilise sa voix et parfait sa technique auprès de son professeur Claudine Duprat, puis de Michel Sénéchal au sein du Centre de Formation Lyrique.

Après une première saison éprouvante à Lucerne (Don Giovanni), Ludovic Tézier chante à l'Opéra de Lyon, alors dirigé par Jean-Pierre Brossmann. Le chanteur qui aime se confronter à l'ambiguïté et la profondeur psychologique d'un personnage - comme son approche intuitive, sanguine, et presque animale d'Onéguine, ivre de nostalgie et de remords l'a démontré, a à nouveau convaincu en étant Renato du Bal Masqué de Verdi, sur la scène de l'Opéra Bastille (juin et juillet 2007, sous la baguette de Semyon Bychkov). Une autre scène lui est désormais familière, celle de la Scala de Milan où il a chanté Onéguine, et aussi, Enrico... aux côtés de Natalie Dessay dans Lucie de Lammermoor (version française) de Donizetti.

Aujourd'hui, essentiellement inspiré et porté par les compositeurs romantiques (Beethoven, Verdi, Wagner...), l'interprète frappe et saisit par son articulation dramatique, un style qui mêlant musicalité et intelligibilité, renforce le relief des personnages choisis. Et demain, le wagnérien de la première heure, qui restait stupéfait lors de sa première écoute de Parsifal, aimerait tant chanter Wotan... et plus réalistement, Amfortas.

Dans ce court portrait, Mezzo dévoile la personnalité discrète et attachante du baryton français le plus prometteur de la scène lyrique. C'est un homme tranquille et réfléchi qui aime passionnément - de façon déraisonnée- la conduite en voiture (parce qu'il s'agit toujours de tracer une trajectoire qui pointe directement son objectif), un artiste intense et direct dont l'activité et le souci recherchent le dévoilement des personnages abordés. Si Ludovic Tézier, également photographe, se voyait ténor, il embrase littéralement les planches, comme dans Manon Lescaut de Puccini, ici filmé au Liceu de Barcelone. La caméra accompagne le chanteur dans sa loge, pendant la séance de maquillage, au cours des actes... réflexions sur le métier de chanteur lyrique.

Le baryton marseillais défend ardemment l'aristocratie de son art que l'on ne doit pas confondre avec le chant sonorisé. Aucun doute, l'inteprète a la fierté et même l'orgueil de sa fonction. En plus des représentations barcelonaises, le documentaire intercale plusieurs extraits d'un récital symphonique de mélodies françaises, enregistré à Saint-Etienne, où le chanteur interprète l'Invitation au voyage de Duparc, Scintille diamant de Jacques Offenbach, Chanson de la mort de Don Quichotte (Jacques Ibert), le grand air d'Athanaël de Thaïs de Jules Massenet... et aussi les chansons de Don Quichotte à Dulcinée de Maurice Ravel... Incontournable.

par Elvire James

Sur Mezzo, le 8 octobre 2007 à 21h45
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
calbo

avatar

Nombre de messages : 1032
Age : 46
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Ludovic Tézier   Mer 2 Nov - 21:20

Cet immense artiste passe trop peu de temps en France. Je dois l'interviewer en mars prochain à Paris (Théâtre des Champs Elysées) à l'occasion de sa prise de rôle dans Simon Boccanegra (rôle titre). Ca sera son seul passage opératique en France en 2017; côté récital il passera au Palais Garnier en janvier 2017. Sinon pour voir notre baryton national il faudra aller à Vienne (Autriche) ou à Londres.
Revenir en haut Aller en bas
http://artistes-italiens.forumsactifs.com/index.htm
calbo

avatar

Nombre de messages : 1032
Age : 46
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Ludovic Tézier   Dim 27 Nov - 9:40

Son récent Macbeth à Barcelone. Si j'ai bonne mémoire, il s'agissait d'une prise de rôle; il semble qu'un grand Macbeth soit né le mois dernier.

https://www.youtube.com/watch?v=fbSb59tV_iQ
Revenir en haut Aller en bas
http://artistes-italiens.forumsactifs.com/index.htm
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5744
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Ludovic Tézier   Dim 27 Nov - 20:39

C'est un rôle qui doit bien lui convenir en effet.
Je suis très heureuse pour lui ; nous l'avons découvert à Liège grâce à Grinda qui nous a amené beaucoup de jeunes chanteurs français et belges à leur début et qui maintenant font une belle carrière.
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
calbo

avatar

Nombre de messages : 1032
Age : 46
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Ludovic Tézier   Dim 27 Nov - 22:22

Les progrès réalisés depuis 3 ans 1/2 sont frappants, surtout pour ce qui concerne le jeu de scène. C'est difficile de s'en rendre compte sur un passage aussi court (3 ou 4 mn me semble-t-il) mais c'est étonnant de voir que le travail acharné effectué en amont (je crois me souvenir qu'il a beaucoup travaillé avec Cassandre Berthon, son épouse) donne enfin des résultats.

Voici ce que j'écrivais après l'avoir vu dans La favorite au Théâtre des Champs Elysées en février 2013

C'est le baryton français Ludovic Tézier qui s'y colle pour incarner Alphonse XI, roi de Castille; la voix est la, chaude, ronde, chaleureuse mais curieusement, la grippe qui s'est abattue sur Alice Coote et Judith Gauthier semble avoir eu comme effet secondaire de tétaniser Ludovic Tézier qui est pourtant un comédien consommé et qui connait bien Donizetti (Lucia di Lamermoor/Lucie de Lamermoor notamment ou il campe Enrico/Henry); il n'en domine pas moins la scène de toute sa hauteur
Revenir en haut Aller en bas
http://artistes-italiens.forumsactifs.com/index.htm
calbo

avatar

Nombre de messages : 1032
Age : 46
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Ludovic Tézier   Mer 15 Mar - 16:55

Un très grand Simon Boccanegra vient de naître. J'étais à la représentation (Version Concert) du 12 mars au Théâtre des Champs Elysées. Quatre rôles principaux excellents et une double prise de rôle réussie Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://artistes-italiens.forumsactifs.com/index.htm
calbo

avatar

Nombre de messages : 1032
Age : 46
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Ludovic Tézier   Jeu 23 Mar - 21:40

Grandissime soirée le 12 mars dernier. Cette Version Concert de Simon Boccanegra voyait une double prise de rôle Tézier dans le rôle titre et Radva en Amélia.

Je connaissais déjà Boccanegra pour l'avoir vu à Parme en 2013 avec un quatuor explosif (Frontali (Boccanegra); Prestia (Fiesco); Remiggio (Amélia Grimaldi); Torre (Adorno)). Si je me doutais que je ne serais ps déçue par Tézier, j'y allais à reculons à cause de Radva et j'avais encore Freni, Te Kanawa et Remiggio dans l'oreille. Quant à Kowaljow et Heyboer je les découvrais à l'occasion de cette soirée.

- A tout seigneur tout honneur Ludovic Tézier est un grandissime Simon. Tout y est : ligne de chant impeccable, style, phrasé, nuances. Alors oui le prologue a été un peu difficile mais dès le premier acte quelle classe. La version scénique à venir à l'ONP sera fabuleuse.

- Le cas Radvanovski à présent. Je ne suis toujours pas fan de la dame mais elle sera une (très) belle Amélia dans les années à venir; quelques scories notamment dans l'air d'entrée mais performance intéressante. Elle ne m'a pas fait complètement oublier Remiggio, vue il y a 3 ans 1/2 à Parme, mais nul doute qu'elle fera quelques chose du seul personnage féminin de l'opéra.

- Ramon Vargas Fut un très bel Adorno. Quelle pêche. Pétard, j'ai rarement vu une telle fougue et il n'y a rien à redire tant il a donné une performance splendide.

- Vitalij Kowaljow est un Fiesco remarquable. Je n'irais quand même pas jusqu'à dire qu'il éclipse Prestia et Furlanetto, mais il se hisse à leur hauteur sans problème. Dès l'air d'entrée du prologue il donne le ton de la soirée.

- Le Paolo Albiani de André Heyboer est retors et méchant à souhait. Pendant toute la soirée je me suis dit qu'il avait une tête de méchant et il a fait transparaitre toute l'ambition et la méchanceté du personnage avec un naturel confondant.

Superbe choeur et orchestre de l'Opéra de Monte Carlo même si le chef, quasi parfait par ailleurs a eu la main un peu lourde au tout début de l'oeuvre
Revenir en haut Aller en bas
http://artistes-italiens.forumsactifs.com/index.htm
calbo

avatar

Nombre de messages : 1032
Age : 46
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Ludovic Tézier   Lun 3 Avr - 22:02

Ludovic se taille un joli succès dans Werther (version pour baryton) au staastoper de Vienne. Demain il file à Londres pour deux Verdi : Don Carlo (Posa) et Otello (Iago).
Revenir en haut Aller en bas
http://artistes-italiens.forumsactifs.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ludovic Tézier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ludovic Tézier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les interprètes-
Sauter vers: