Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Falstaff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Falstaff   Mer 19 Sep - 20:48

Acte I

Le docteur Cajus fait irruption dans l'auberge de la Jarretière : il vient accuser Falstaff,d'être entré chez lui par effraction, et Bardolfo et Pistola, les deux acolites de Falstaff, de lui avoir vidé les poches. Fasltaff refuse de réparer ses tords et les deux autres nient tout en bloc. Le docteur Cajus quitte l'auberge sans avoir obtenu satisfaction. Falstaff, après avoir regardé sa note et grommelé contre ses laquais dépensiers, leur révèle son projet amoureux : il a l'intention de séduire Alice Ford et Meg Page.

Bardolfo et Pistola sont chargés de leur une lettre d'amour mais ils refusent, invoquant un principe d'honneur. Falstaff confie les lettres à un page et les congédie. Alice et Meg, en se montrant les lettres découvrent qu'elles sont identiques. Avec Quickly et Nanetta, la fille d'Alice, elles décident de le mystifier. Au moment où elles s'éloignent, entrent Ford, Cajus, Fenton, ainsi que Bardolfo et Pistola. Les deux derniers, n'ayant pas apprécié d'avoir été congédiés, apprennent à Ford les projets de Faltaff. Les commères de leur coté, mettent au point leur plan : Quickly ira rendre visite à Falstaff afin d'arranger un rendez-vous galant entre lui et Alice. Les hommes, ignorant le projet des femmes, trame un autre plan : Ford ira voir Falstaff, sous un faux nom, pour lui tendre un piège.

Acte2

Feignant le repentir, Bardolfo et Pistola reprennent leur service auprès de Falstaff et font entrer Quickly, qui arrange un rendez-vous ente Alice et le chevalier, pour le jour même.Quelques instants après le départ de Quickly, arrive Ford, sous le nom de Fontana. Il propose à Falstaff de séduire séduire Alice pour lui préparer le terrain. Falstaff accepte et révèle qu'Alice a déjà consenti à le rencontrer. Dès que Falstaf quitte la pièce, Ford laisse libre recours à sa fureur. Fasltaff revient et tous deux quittent l'auberge ensemble. Quickly raconte aux autres femmes son entrevue avec Falstaff. Nanetta ne partage pas l'hilarité générale : son père veut qu'elle épouse Cajus. Sa mère lui assure qu'il n'en sera rien et prépare la pièce pour la visite de Falstaff. Celui-ci arrive mais est interrompu dans sa déclaration par Quickly ,qui annonce l'arrivée de Meg, Sir John est obligé de se cacher derrière un paravent. Cette dernière annone que Ford arrive hors de lui. Il fait irruption avec Cajus, Bardolfo, Pistola, Fenton e quelques voisinset fouille la pièce. Falstaff est contraint de rentrer dans la panière à linge at Alice, profitant de quelques instants de répis, fait jeter la corbeille à la Tamise.

Acte3

Falstaff, trempé est de retour à l'auberge. Survient Quickly, qui lui certifie qu'Alice veut le revoir et lui donne une lettre fixant un rendez-vous à minuit dans la forêt de Windsor et que comme elle aime le mystère il dvra porter les cornes du "Chasseur Noir". Dehors les autres protagonistes mettent au point leur mascarade nocturne. Ford promet à Cajus qu'il pourra épouser sa fille le soir même mais leur conversation est surprise par Quickly. Falstaff fait son apprition dans la forêt ,avec des bois de cerf sur la tête. Arrive Alice et le chevalier entreprend ausitôt ses manœuvres de séduction. On entend soudain Meg crier et Alice s'enfuit en pretextant qu'elle a peur des fantômes. Faltaff, percevant ce qu'il croit être des voix de fées,se jette au sol. Arrivent les autres qui tourmentent Sir John, couché à terre, avec force accusations et pincements. Ains maltraité, Falstaff se repent. Il ne tarde pas à découvrir le manège et accepte son châtiment de bon cœur . Ford annnce qu'il va maintenant unir sa fille à l'homme qu'il lui a choisi; Alice lui demandede marier un second couple,également déguisé, ce à quoi il consent. A l'issue d'une brève cérémonie, Ford s'aperçoit qu'il a marié Fenton à Nanetta et Cajus à Bartolfo. Il admet lui aussi avoir été berné et bénit le mariage de sa fille. Tous s'en vont faire un banquet.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Falstaff   Mer 19 Sep - 20:51

Aujourd'hui je me suis acheté la version avec cette distribution:

Sir John Falstaff: Geraint Evans
Mistress Quickly: Giulietta Simionato
Alice Ford: Ilva Ligabue
Ford: Robert Merrill
Nannetta: Mirella Freni
Fenton: Alfredo Kraus
Meg Page: Rosalind ELias
Dr. Cajus: John Lanigan
Bardolfo: Piero de Palma
Pistola: Giovanni Foiani

Orchestre: Ochestra & Chorus
Chef: Sir G. Solti
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Falstaff   Sam 21 Nov - 15:03

Falstaff - Verdi - ORW Liège, 20 novembre



J'avais déjà vu cet opéra, une fois sur scène ... je me suis rappelée hier combien je l'avais trouvé différent des autres compositions de Verdi. Je ne sais ce que des spécialistes en penseraient mais nous avons eu, ma sœur et moi, la même réflexion : on y est plus proche de Puccini que de 'Traviata' ou 'Nabucco' !
Je dois avouer que je ne suis pas vraiment fan de cette œuvre, aussi étonnante dans sa conception - c'est une énorme farce grinçante - que dans sa réalisation musicale et lyrique - la ligne musicale se fige à certains moments et on dirait presque du contemporain.
Et pourtant ....... hier, j'ai vraiment passé une très bonne soirée !!!
Car, quand l'interprète du rôle titre est aussi bon comédien que chanteur, que le metteur en scène sait où et comment mener sa troupe et que l'ensemble est harmonieux, le tout devient très agréable.
C'était hier, la première au théâtre provisoire (le Royal est en travaux pour ... 3 ans Shocked ), c'est-à-dire l'ancien chapiteau ayant servi à la Fenice de Venise pendant les travaux de reconstruction après l'incendie. Alors, il y a bien des inconvénients évidemment mais dans l'ensemble ce n'est pas trop mal quand même.
Difficile cependant pour l'orchestre, au même niveau que les spectateurs du parterre, de ne pas couvrir les voix ... mais le chef P Arrivabeni a bien négocié ce changement et nous a offert une très belle interprétation de cette musique alternant les passages 'forte' aux moments émouvants d'intimité.
Le héros de la soirée est le savoureux ‘Falstaff’ de Ruggerio Raimondi ! Nous avons déjà eu plusieurs fois l’occasion d’apprécier son grand talent de comédien ; hier, la voix était également au rendez-vous, nullement couverte par l’orchestre et d’une couleur remarquable. A 68 ans, il reste un ‘Falstaff’ de référence ! Le reste du plateau était équilibré avec de beaux moments, d’autres un peu moins – j’ai particulièrement aimé le ‘Ford’ de Luca Salsi ainsi que la ‘Nannetta’ de Sabina Puertolas.
Autre révélation de la soirée – comme le souligne Nicolas Blanmont dans le journal belge ‘La libre Belgique’ – l’Italien Stefano Poda ayant signé ici tous les aspects de la scénographie. Il me semble qu’il faut d’abord souligné sa grande maîtrise de la mise en scène : j’ai rarement vu l’ensemble des interprètes, des chœurs aux solistes, savoir aussi exactement ce qu’ils devaient exprimer par leur corps et leurs mouvements ! Ensuite, le décor unique et très épuré ainsi que les fabuleux costumes en nuances crèmes, noir et blancs formaient un ensemble plus qu’agréable aux yeux ; le tout était accompagné par des lumières judicieusement adaptée à chaque action particulière. Poda, jeune metteur en scène peu connu chez nous, a présenté un spectacle particulier mais très en phase avec l’action et très attachant !
Seul point noir de cette soirée : l’accueil chahuté du metteur en scène ! Je trouve cela … inqualifiable !!! On peut bien sûr ne pas aimer le parti pris de maître d’œuvre mais c’est franchement manquer totalement d’éducation que de se comporter ainsi. Il y a presque 30 ans que j’ai un abonnement à Liège et je n’avais jamais entendu cela … des applaudissements polis oui, mais pas un tel brouhaha, seulement digne d’un match de boxe et encore ! J’espère bien que cette « mode » qui semble gagner toutes les maisons d’opéra européennes ne va pas gagner la nôtre …
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Papagena



Nombre de messages : 400
Age : 57
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Falstaff   Sam 21 Nov - 15:50

J'ai moi aussi beaucoup apprécié le Falstaff vu hier à l'ORW. Outre la présence de Raymondi (c'est notamment lors d'un de ses concert que j'ai découvert l'opéra en "live") ce qui m'a le plus marqué c'était la mise en scène les décors et les costumes superbes et comme dirait mon fils de 24 ans qui nous accompagnait hier "mais ils n'ont rien compris ceux qui ont sifflé le métteur en scène..." C'était dépoussièré mais à bon escient ce qui n'est pas toujours le cas malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
calbo



Nombre de messages : 999
Age : 45
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Falstaff   Dim 12 Mai - 13:27

Falstaff est l'un des opéras programmés pour le festival du bicentenaire. L'oeuvre sera donnée au théâtre Verdi de Bussetto (ville natale de Verdi) avec Renato Bruson dans le rôle titre
Revenir en haut Aller en bas
http://artistes-italiens.forumsactifs.com/index.htm
Jean



Nombre de messages : 6300
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Falstaff   Dim 12 Mai - 23:00

calbo a écrit:
Falstaff est l'un des opéras programmés pour le festival du bicentenaire. L'oeuvre sera donnée au théâtre Verdi de Bussetto (ville natale de Verdi) avec Renato Bruson dans le rôle titre

Bruson...!!!...il ne doit plus être tout jeune!!?
Revenir en haut Aller en bas
calbo



Nombre de messages : 999
Age : 45
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Falstaff   Dim 12 Mai - 23:06

Effectivement il n'est pas de la première jeunesse et je ne sais même pas comment la voix a évolué. Je doute qu'il arrive à faire fondre la salle comme l'avait fait Nucci dans Rigoletto en octobre dernier : il a été ovationné pendant une bonne douzaine de minutes à la fin de la représentation.
Revenir en haut Aller en bas
http://artistes-italiens.forumsactifs.com/index.htm
Jean



Nombre de messages : 6300
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Falstaff   Dim 12 Mai - 23:14

Vérification faite Bruson est né en 1936 (77 ans)!!!...chanter Faslstaff à cette âge faut le faire Wink ...On peut supposer qu'il a de beaux restes...c'était un bariton assez exceptionnel
Nucci n'a que 71 ans!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
calbo



Nombre de messages : 999
Age : 45
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Falstaff   Dim 12 Mai - 23:17

Jean a écrit:
Vérification faite Bruson est né en 1936 (77 ans)!!!...chanter Faslstaff à cette âge faut le faire Wink ...On peut supposer qu'il a de beaux restes...c'était un bariton assez exceptionnel
Nucci n'a que 71 ans!! Wink

Je l'espère de tout coeur; il me déplairait fortement, au vu de sa très belle carrière, d'avoir à sortir une mauvaise critique

Revenir en haut Aller en bas
http://artistes-italiens.forumsactifs.com/index.htm
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Falstaff   Lun 13 Mai - 0:00

Pour Nucci, pas de problème ... vendredi dernier, dans 'I due Foscari' à Liège, il nous a bissé son grand air !
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
calbo



Nombre de messages : 999
Age : 45
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Falstaff   Lun 13 Mai - 0:02

Je pensais à Bruson Wink ; en ce qui concerne Nucci, je n'ai pas de réelle inquiétude.
Revenir en haut Aller en bas
http://artistes-italiens.forumsactifs.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Falstaff   Aujourd'hui à 18:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Falstaff
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: L'opéra, les ballets et le chant-
Sauter vers: