Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-20%
Le deal à ne pas rater :
Nike MD Runner 2
51.97 € 64.99 €
Voir le deal

 

 Eric Coates (1886-1957)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22489
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Eric Coates (1886-1957) Empty
MessageSujet: Eric Coates (1886-1957)   Eric Coates (1886-1957) Empty2007-08-22, 11:42

Eric Coates est un altiste et compositeur représentatif de la "British Light Music" (musique légère britannique) de la première moitié du 20ème siècle.

Il était né le 27 août 1886 à Hucknall et est mort le 21 décembre 1957 à Chichester.

Il fait ses études à la Royal Academy of Music avec Tertis pour l'alto et Corder pour la composition. Puis il part, en 1908, en tournée Afrique du Sud comme membre du quatuor à cordes de Hambourg. De 1912 à 1919 il est premier alto du Queen's Halla Orchestra.
En 1946, il se rend aux USA puis en 1948 en Amérique du Sud.

Comme compositeur, il s'est spécialisé dans la musique d'orchestre semi-classique anglaise (la British Light Music) et dans la chanson classique (environ 120 mélodies, dont "les oiseaux dans le soir").

Sa valse-sérénade Sleepy Lagoon est devenue un tube dans le monde entier, et a fait l'objet de nombreuses transciptions.
La London Suite contient la très célèbre marche en Angleterre Knightbridge.
Les marches Dam Busters et Callings all workers sont également des tubes.
La Suite Four Centuries et Three Elizabeths sont également célèbres en Angleterre.

Oeuvres instrumentales :

A LA GAVOTTE 1912 Boosey & Hawkes
BY THE SLEEPY LAGOON (Valse Serenade)* 1930 Chappell Music
BY THE TAMARISK (Intermezzo)* 1926 Chappell Music
CALLING ALL WORKERS (March)* 1940 Chappell Music
CINDERELLA (Phantasy)* 1930 Chappell Music
COQUETTE 1920
SNOW WHITE and THE SEVEN DWARFS for Theatre Orchestra  (12 players) (later reorchestrated for full orchestra as The Enchanted Garden 1946) 1930
THE DAM BUSTERS (March)* 1954 Chappell Music
THE DANCE OF THE ORANGE BLOSSOMS (Valse)* - Chappell Music
DANCING NIGHT (Concerto Valse)* 1932 Chappell Music
THE EIGHTH ARMY (March)* 1934 Chappell Music
THE ENCHANTED GARDEN (Ballet)* 1946 Chappell Music
FIRST MEETING (Souvenir for Violin & Pianoforte)* 1943 Chappell Music
FOOTLIGHTS (Concert Valse)* 1939 Chappell Music
THE FORGOTTEN WALTZ 1936 Chappell Music
FOR YOUR DELIGHT (Serenade)* 1937 Chappell Music
FOUR CENTURIES SUITE
1) Seventeenth Century - Prelude & Hompipe
2) Eighteenth Century - Pavane & Tambourin
3) Nineteenth Century - Valse
4) Twentieth Century - Rhythm
1943 Boosey & Hawkes




FOUR WAYS SUITE FOR ORCHESTRA*
1) Northwards - March
2) Southwards - Valse
3) Eastwards - Eastern Dance
4) Westwards - Rhythm 1928 Boosey & Hawkes
FROM MEADOW TO MAYFAIR SUITE*
1) In The Country
2) A Song By The Way
3) Evening In Town 1931 Chappell Music
FROM THE COUNTRYSIDE (Suite)
1) In The Meadows
2) Among The Poppies
3) At The Fair 1915 Boosey & Hawkes
HIGH FLIGHT (March)* 1957 Chappell Music
HOLBORN (March)* 1950 Chappell Music
I SING TO YOU* - Chappell Music
IDYLL (For The Pianoforte)* 1914 Chappell Music
IMPRESSION OF A PRINCESS (Intermezzo)* 1956 Chappell Music
THE JESTER AT THE WEDDING
(Suite From Ballet)*
1) The Princess Arrives
2) Dance Of The Pages
3) The Jester
4) Dance Of The Orange Blossoms
5) The Princess
6) The Princess And The Jester 1932 Chappell Music
JOYOUS YOUTH (Suite)* 1922 Chappell Music
LAST LOVE (Romance)* 1939 Chappell Music
LAZY NIGHT - Chappell Music
TWO LIGHT SYNCOPATED PIECES
1) Moon Magic
2) Roses Of Samerkand 1925 Chappell Music
LONDON AGAIN (Suite)*
1) Oxford Street
2) Langham Place
3) Mayfair 1936 Chappell Music
LONDON BRIDGE (March)* 1934 Chappell Music
LONDON CALLING (March)* 1943 Chappell Music
LONDON EVERYDAY (Suite)*
1) Covent Garden
2) Westminster
3) Knightsbridge - In Town Tonight 1933 Chappell Music
THREE LYRIC PIECES FOR THE PIANOFORTE*
1) Fragment
2) Nocturne
3) Valse 1930 Chappell Music
MARCH OF THE KNIGHT OF MALTA (Operetta) - Chappell Music
MEN OF TRENT (March) - Chappell Music
THE MERMAID (A Graceful Dance) 1912 Chappell Music
THE MERRYMAKERS (A Miniature Overture)* 1923 Chappell Music
MINIATURE SUITE FOR SMALL ORCHESTRA
1) Children's Dance
2) Intermezzo
3) Scene Du Bal 1911 Boosey & Hawkes
MIRAGE (Romance For Pianoforte & Violin)* 1928 Chappell Music
MOON MAGIC - Chappell Music
MORESQUE (Dance Interlude)* 1921 Chappell Music
MUSIC EVERYWHERE (Rediffusion March)* 1949 Chappell Music
OVER TO YOU (March)* 1942 Chappell Music
RHODESIA (March)* 1953 Chappell Music
RUSTIC DANCE - Chappell Music
SALUTE THE SOLDIER (March)* 1944 Chappell Music
SAXO RHAPSODY* 1936 Chappell Music
THE SELFISH GIANT (Phantasy) 1925 Boosey & Hawkes
SEVEN SEAS (March)* 1938 Chappell Music
SIX SHORT PIECES FOR PIANOFORTE (Without Octaves) 1911 Boosey & Hawkes
SONG OF LOYALTY (Orchestral Version)* 1935 Chappell Music
SOUND AND VISION (ATV March)* 1955 Chappell Music
SOUTH WALES & WEST (TV March)* 1957 Chappell Music
SPRINGTIME (Suite)*
1) Fresh Morning
2) Noonday Song
3) Dance In The Twilight 1919 Chappell Music
STAR OF GOD* 1942 Chappell Music
SUMMER DAYS (Suite)*
1) In A Country Lane
2) On The Edge Of The Lake
3) At The Dance 1919 Chappell Music
SWEET SEVENTEEN (Concert Valse)* 1954 Chappell Music
TWO SYMPHONIC RHAPSODIES*
1) I Pitch My Lonely Caravan
2) Birdsong At Eventide / I Heard You Singing 1933 Chappell Music
TV MARCH* 1946 Chappell Music
THE THREE BEARS (phantasy)* 1927 Chappell Music
THE THREE ELIZABETHS SUITE*
1) Elizabeth Tudor
2) Elizabeth Of Glamis (The Queen Mother)
3) Queen Elizabeth 1944 Chappell Music
THE THREE MEN SUITE*
1) The Man From The Country
2) The Man About Town
3) The Man From The Sea 1935 Chappell Music
UNDER THE STARS (For Violin & Pianoforte)* 1929 Chappell Music
THE UNKNOWN SINGER (Interlude)* 1929 Chappell Music
WITH A SONG IN MY HEART arrangement of Rodgers/Hart 1930
WOOD NYMPHS (Valsette)* 1918 Chappell Music
YOUTH OF BRITAIN (March) 1945 Chappell Music


Dernière édition par joachim le 2019-06-29, 11:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Eric Coates (1886-1957) Empty
MessageSujet: Eric COATES   Eric Coates (1886-1957) Empty2007-08-22, 12:42

Je ne connais pas ce compositeur, tu parles d'une valse trés connue Sleepy Lagoon, pourrais-tu en mettre le lien
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin
Stadler

Nombre de messages : 4062
Age : 51
Date d'inscription : 09/11/2006

Eric Coates (1886-1957) Empty
MessageSujet: Re: Eric Coates (1886-1957)   Eric Coates (1886-1957) Empty2007-08-22, 13:08

Un court extrait (50 sec) est écoutable là :

http://www.naxos.com/catalogue/item.asp?item_code=8.110173
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Invité
Invité



Eric Coates (1886-1957) Empty
MessageSujet: Eric COATES   Eric Coates (1886-1957) Empty2007-08-22, 13:13

Merci Steph, mais impossible à écouter, je n'ai pas pu le connecter, le lien ne marche pas
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin
Stadler

Nombre de messages : 4062
Age : 51
Date d'inscription : 09/11/2006

Eric Coates (1886-1957) Empty
MessageSujet: Re: Eric Coates (1886-1957)   Eric Coates (1886-1957) Empty2007-08-22, 13:25

Ludwig a écrit:
Merci Steph, mais impossible à écouter, je n'ai pas pu le connecter, le lien ne marche pas

Il faut préalablement s'incrire sur le site (ce qui est gratuit).

Vu le répertoire assez fourni du label Naxos, ça vaut vraiment la peine Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Invité
Invité



Eric Coates (1886-1957) Empty
MessageSujet: Eric OATES   Eric Coates (1886-1957) Empty2007-08-22, 13:30

Je suis inscrite sur ce site, mais avec mon ancien fournisseur (e-mail) je vais essayer de voir si je peux changer, dans le cas contraire, je devrai me réinscrire, j'espère que cela marchera
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin
Stadler

Nombre de messages : 4062
Age : 51
Date d'inscription : 09/11/2006

Eric Coates (1886-1957) Empty
MessageSujet: Re: Eric Coates (1886-1957)   Eric Coates (1886-1957) Empty2007-08-22, 13:34

joachim a écrit:
Eric Coates est un altiste et compositeur représentatif de la "British Light Music" (musique légère britannique) de la première moitié du 20ème siècle.

Oeuvres instrumentales :

SAXO RHAPSODY* 1936 Chappell Music

L'occasion m'a été donnée de l'écouter : c'est une très jolie ballade. I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22489
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Eric Coates (1886-1957) Empty
MessageSujet: Re: Eric Coates (1886-1957)   Eric Coates (1886-1957) Empty2007-08-22, 14:59

Pas moyen de trouver la Sleepy Lagoon, même en "midi".

Si seulement Coco était là...

On la trouve en extrait sur le site de la Fnac (45 secondes sur trois minutes, ça donne quand même une idée Wink )

Lien vers FNAC
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26317
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Eric Coates (1886-1957) Empty
MessageSujet: Re: Eric Coates (1886-1957)   Eric Coates (1886-1957) Empty2007-09-02, 16:10

C'est sympa comme truc Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22489
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Eric Coates (1886-1957) Empty
MessageSujet: Re: Eric Coates (1886-1957)   Eric Coates (1886-1957) Empty2015-02-18, 11:10

By the Sleepy Lagoon (on trouve plusieurs versions sur Youtube)

https://www.youtube.com/watch?v=oeS3PsMqfhk&spfreload=10



London Suite

https://www.youtube.com/watch?v=zz_KGMQyW0w&spfreload=10
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22489
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Eric Coates (1886-1957) Empty
MessageSujet: Re: Eric Coates (1886-1957)   Eric Coates (1886-1957) Empty2021-07-12, 10:35

Pour faire plus ample connaissance avec Eric Coates et sa "light music", ce CD :

Eric Coates (1886-1957) Cover15

Eric Coates (1886-1957) Back24

Le commentaire :


Suite : Les Trois Hommes (L'Homme de la Campagne ; L'Homme de la Ville ; L'Homme de la Mer) (1935)
Concert Valse : Nuit dansante (1932)
Deux Rhapsodies symphoniques : I Pitch my Lonely Caravan ; Chants d'oiseaux à Eventide/Je t'ai entendu chanter (1933)
Idylle : Après-midi d'été (1924)
Ballet : Le Jardin enchanté (1946)
Concert Valse: Footlights (1939)
Suite : Quatre siècles - IV Rythme (20e siècle) (1942)
Mars : London Bridge (1934)

Orchestre philharmonique de Londres
Barry Wordsworth


Ce nouveau disque de la musique de Coates est accompagné d'excellentes notes du biographe du compositeur, Geoffrey Self - qui a également écrit l'entrée sur Coates dans le dictionnaire de Grove. Ceux-ci sont complétés par des citations perspicaces du fils du compositeur, Austin.

Coates a commencé sa carrière en étudiant l'alto à la Royal Academy of Music (RAM) avec Lionel Tertis, le plus grand altiste de son temps. Cependant, il avait également apporté avec lui quelques compositions, qui ont été remarquées par Sir Alexander Mackenzie, le principal de la RAM. Voyant un grand potentiel, il a conseillé à Coates d'étudier également la composition avec Frederick Corder. Coates est devenu l'un des principaux altistes de l'époque, juste derrière Tertis, obtenant finalement le poste de chef de l'orchestre Queen's Hall de Henry Wood. Cependant, comme Holst, il a commencé à souffrir de névrite chronique et lorsque Wood n'a pas renouvelé son contrat en 1919, il a complètement cessé de jouer de l'alto et s'est tourné vers la composition à temps plein.

Son contrat avec son éditeur exigeait des travaux de courte durée dans un idiome plus populaire. En conséquence, il y a peu de substance réelle dans sa production, qui se compose principalement de chansons populaires, de marches et de rhapsodies symphoniques mais pas de symphonies, de concertos ou d'opéras. Coates a été l'un des premiers défenseurs du jazz et, avec le célèbre chef d'orchestre Jack Hylton, a été à l'avant-garde de l'incorporation du jazz et de la syncope dans la musique classique légère. Cependant, cela signifiait que ses compositions étaient généralement ridiculisées et ignorées par les critiques musicaux.

Sur ce disque, nous avons un mélange représentatif de cette production comprenant un certain nombre de suites, une idylle, une marche, deux rhapsodies symphoniques et un ballet.

La suite, Les Trois Hommes de 1935, ouvre le CD et est un bon exemple du mélange homogène des styles dont Coates était le maître. Le premier mouvement s'ouvre à la manière de Gilbert et Sullivan, le second contient des éléments du son du «big band» des années 1920, tandis que la suite se termine de manière véritablement nautique (The Man from the Sea) avec une interprétation de «Johnny descend à Hilo» et "Trois souris aveugles". La profusion de matériaux fugués de style baroque et le contrepoint expert reflètent l'excellente formation en composition que Coates a reçue à la RAM.

L'élément suivant, Concert Valse: Dancing nights of 1932, incarne la musique croisée des années 1930 lorsque Coates côtoyait fréquemment dans la salle de concert des compositeurs davantage "soi-disant sérieux". Je doute qu'il gagne jamais une place aujourd'hui - pas assez intellectuel. Cependant, il est magnifiquement marqué et interprété sans faute et avec beaucoup de panache.

Coates tenait à réutiliser du matériel et dans les deux rhapsodies symphoniques, il utilisa chacun deux airs de ses chansons populaires des années 1920. Le premier a une ouverture wagnérienne extravagante, qui se transforme rapidement en musique d'une dimension puccinienne avant de s'installer dans une ambiance plus réfléchie. En revanche, la deuxième rhapsodie est plus tendre, luxuriante et romantique avec une fin forte. Coates maîtrisait de nombreux idiomes et les transitions musicales sont gérées de manière experte par Wordsworth et la LPO.

L'œuvre suivante, l'Idylle, l'après-midi d'été est un autre bon exemple des nombreuses facettes du style de Coates, commençant par un après-midi d'été de Delian au bord de la rivière mais se transformant bientôt en un point culminant dont Tchaïkovski serait fier, puis de nouveau à Delius avec un fin réfléchissante calme.

L'œuvre la plus importante de ce disque, le ballet Le Jardin Enchanté est le plus long mouvement unique de Coates, de 21 minutes. Le texte a été écrit par sa femme et est simple et direct. Il est plein de musique glorieuse. Le thème de la devise, une «figure menaçante de cuivres» (légèrement syncopé) ouvre la pièce et est utilisé à bon escient pour étayer les éléments les plus dramatiques de l'histoire. Pour avoir un aperçu de la virtuosité de l'écriture orchestrale de Coates, écoutez simplement le passage straussien à environ 4 minutes ! On souhaite parfois, avec toutes ces valses, fox-trots et ragtimes «le vrai Eric Coates s'il vous plaît levez vous» tant de styles sont absorbés et transformés ! Cependant, il ajoute son empreinte personnelle dans les éléments de syncope et d'orchestre de danse que l'on ne retrouve pas chez beaucoup d'autres compositeurs de cette période ; Gershwin étant peut-être le seul autre exemple.

Une autre œuvre agréable, mais quelque peu sans importance, Concert Valse : Footlights (1939) suit ; le genre que Coates pourrait sans aucun doute devenir dans son sommeil. La performance est maîtrisée avec brio.

L'avant-dernière pièce du disque, le dernier mouvement de la Suite : Quatre siècles (qui reprend quatre styles) est l'archétype de Coates, plein de percussions, de syncopes, de saxophone big band et de cuivres en sourdine. Encore une fois, avec quelle facilité et avidité les LPO assimilent le style ! Bien qu'il existe des similitudes avec la musique américaine des années 1920, il est important de se rappeler que Coates n'est pas un imitateur, il était un - sinon le - pionnier.

L'élément le plus célèbre est sans aucun doute la dernière pièce du disque, la marche London Bridge (le thème de "In Town Tonight"), une marche exubérante, impétueuse, animée, sans fioritures qui ne pouvait venir que de la plume d'Eric Coates. C'est son équivalent du Cocagne d'Elgar (« Dans la ville de Londres ») avec lequel il y a une certaine similitude. Il se termine par une combinaison Sullivanesque des deux thèmes principaux. Une performance superbement vive et rapide.

Tout au long de ce disque, on est franchement émerveillé par la virtuosité et le panache de la LPO dans une musique qui ne peut pas être familière - comme cela peut l'être pour le BBC Concert Orchestra. Malgré les tempi souvent rapides, les LPO ne sont jamais pris au dépourvu et livrent constamment. Coates lui-même aurait été fier de ces performances, car il avait tendance à faire avancer les choses lorsqu'il dirigeait sa propre musique - comme il était souvent invité à le faire dans les années 1920 et 1930.

Bien que certains amateurs de musique classique puissent se lasser au bout d'un moment de la nature plutôt superficielle d'une grande partie de la musique et de l'incapacité d'atteindre une réelle intensité de sentiment, l'entendre jouée par un bon orchestre symphonique est parfois une révélation. Quel dommage que la musique de Coates ait été mise à la ferraille et soit maintenant rarement voire jamais programmée, contrairement à la musique plus populaire des compositeurs les plus «sérieux».

C'est un disque très agréable, joué et interprété de manière experte. Cela a certainement grandi sur moi après la deuxième audience et les audiences suivantes. Fortement recommandé pour ceux qui ne sont pas irrémédiablement et irrémédiablement préjugés contre la musique classique «légère» et qui apprécient leur musique superbement conçue et jouée !

Em Marshall (Musicweb)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Eric Coates (1886-1957) Empty
MessageSujet: Re: Eric Coates (1886-1957)   Eric Coates (1886-1957) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Eric Coates (1886-1957)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: