Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Mario Castelnuovo-Tedesco (1895-1968)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16725
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Mario Castelnuovo-Tedesco (1895-1968)   Ven 17 Aoû - 12:15

Mario Castelnuovo-Tedesco, (né à Florence le 3 avril 1895 - mort à Los Angeles - Beverly Hills le 16 mars 1968) est un compositeur italien, secondairement émigré aux États-Unis. Il est surtout connu pour ses pièces pour guitare classique, ses œuvres concertantes et sa musique de film.

Mario Castelnuovo-Tedesco est un compositeur italien de tendance impressionniste et néo-romantique très prolifique ; descendant d'une illustre famille de banquiers qui vécurent dans la péninsule ibérique jusqu'à l'expulsion des Juifs d'Espagne en 1492, sa musique combine de fait des inspirations italiennes, juives et espagnoles, comme en témoigne son important catalogue (210 opus).


C'est logiquement en Italie qu'il commence sa formation musicale : il étudie le piano à Florence, puis la composition à Bologne avec le compositeur Ildebrando Pizzeti (1880-1968) et surtout Alfredo Casella (1883-1947) qui fut son grand mentor. Il déploie une activité de pianiste, de compositeur mais aussi de critique musical, et ses œuvres furent très vite jouées dans toute l'Europe.

Sa première œuvre d'importance est un opéra, La Mandragola (d'après Machiavelli), créée à la Fenice de Venise en 1926.

Ses origines juives seront pour lui une source d'inspiration constante : (Naomi and Ruth op. 22, Sacred service pour the Sabbath Eve) et, notamment, son deuxième concerto pour violon I Profeti, op. 66, écrit en 1931, en hommage à Jascha Heifetz. Mais ce sont ces mêmes origines juives qui l'obligent à quitter en 1939 l'Italie pour les États-Unis, afin de fuir la politique antisémite du régime de Mussolini. Il s'installe à Hollywood où il écrit la musique de plus de deux cents films.

Outre ses origines, les liens du compositeur avec l'Espagne sont aussi en partie dus à sa rencontre avec Andrés Segovia, à Venise, en 1932. Cette première rencontre lui inspire d'ailleurs son premier concerto pour guitare, qui devint l'un de ses instruments de prédilection : près d'une centaine de compositions, dont des concertos (2 pour guitare, 1 pour 2 guitares, 2 pour violon, 2 pour piano, 1 pour harpe…) et aussi, certainement l'une des plus originales, son fameux Platero y yo, élégie andalouse pour narrateur et guitare, son opus 190, écrit en 1960 sur 28 des 138 courts chapitres du récit poétique éponyme du poète andalou Juan Ramón Jiménez.

Il est également connu pour ses œuvres pour guitare, dues à sa rencontre avec Andrès Segovia à Venise en 1932 : près d'une centaine de partitions pour cet instrument ont été écrites, dont des concertos.

En 1931, il compose un concerto pour violon sur la demande de Jascha Heifetz. À partir de 1938, il subit de fortes pressions du régime mussolinien du fait de ses origines juives. Il quitte en 1939 l'Italie pour les États-Unis.
Là, il écrit de nombreuses musiques de film, ainsi que d'autres pièces, en particulier religieuses (Naomi and Ruth op 22, Sacred service for the Sabbath Eve) et quelques opéras sur des textes de William Shakespeare.
Il ne s'est reconnu dans aucune école et sa musique combine des inspirations italiennes et juives.

Il a écrit pour tous les genres et son style fluide s'adapte aux diverses situations évoquées dans sa musique, souvent descriptive ; ses très nombreuses pièces pour piano ou guitare sont souvent conçues comme des poèmes symphoniques en miniature ; sa musique, d'une grande puissance poétique et d'évocation, puise souvent sa source d'inspiration dans la littérature ou se marie souvent avec la poésie ou la scène : mélodies, mais aussi musique à programme (ballet, théâtre, opéra, cinéma, marionnettes, …) pour, ou bien d'après des textes poétiques ou narratifs : William Shakespeare, Federico Garcia Lorca, John Keats, Walt Whitman, Juan Ramón Jiménez, …


Oeuvres principales :

Opere per pianoforte

English Suite (1909)
Cielo di settembre op 1 (1910)
Questo fu il carro della morte op.2 (1913)
Il raggio verde op 9 (1916)
I naviganti op. 13 (1919)
Alghe op 12 (1919)
I cipressi op. 17 (1920)
La sirenetta e il pesce turchino op 18 (1920)
Cantico op 19 (1920)
Vitalba e biancospino op 21 (1920)
Epigrafe op 25 (1921)
Alt Wien. Rapsodia viennese op 30 (1923)
Piedigrotta op 32 (1924)
Le Stagioni op 33 (1924)
Le danze del re David. Rapsodia ebraica op. 37 (1925)
Tre poemi campestre, op 44 (1926)
Tre corali su melodie ebraiche op 43 (1926)
Sonata op 51 (1928)
Passatempi op 54 (1928)
B-a-Ba op 57 (1929)
Crinoline op 59 (1929)
Fantasia e Fuga sulle nome di Pizzetti op 63 (1930)
Media difficolta op 65 (1930)
Two film studies op 67 (1931)
Tre Preludi alpestri op 84 (1935)
Onde op 86 (1935)
Candide op 123 (1944)
Suite nello stile italiano op.138 (1947)
Evangelion op 141 (1949)
Six canons, op.142 (1950)
Six pièces en forme de canon op 156 (1952)
Greeting cards (Hommages sur les noms) op.170 (1953 à 1964)
Sonatina zoologica op.187(1961)


Opere per chitarra

Variazioni (attraverso i secoli...) op. 71 (1932)
Sonata (omaggio a Boccherini) op. 77 (1934)
Capriccio diabolico (omaggio a Paganini) op. 85a (1935)
Tarantella e Aranci in fiore op. 87 (1936)
Variations plaisantes sur un petit air populaire op. 95
Rondò op. 129 (1946)
Suite op 133
Greeting Cards op 170
Tre preludi mediterranei in memoriam Renato Bellenghi op 176 (1955)
Escarramán op. 177 (1955)
Passacaglia (omaggio a Roncalli) op. 180 (1956)
Platero y Yo op 190
Tre preludi al Circeo op 194
24 Caprichos de Goya op. 195 (1961)
Les Guitares bien tempérées, 24 Préludes et Fugues pour 2 guitares, op 199 (1961)
Appunti op. 210 (1967)
Fuga Elegiaca, for two guitars (dedicated to Evangelos & Liza Duo) (1967)


Concerti

Concerto n. 1 (Italiano) per violino e orchestra op 31 (1924)
Concerto n. 1 per pianoforte e orchestra in D major op 46 (1928)
I nottambuli per violoncello e orchestra op 47 (1927)
I profeti, Concerto n. 2 per violino e orchestra op. 66 (1933)
Concerto per violoncello e orchestra in G minor op 72 (1935)
Capriccio diabolico per chitarra e orchestra op 85 (1935/45)
Concertino per arpa e orchestra da camera op. 93 (1937)
Concerto n. 1 per chitarra e orchestra in D major op. 99 (1939)
Concerto n. 2 per pianoforte e orchestra in F major op 92 (1939)
Concerto n° 3 per violino e orchestra op 102 (1939)
Fantasia on Donizetti per violino e orchestra, op 110 (1941)
Poem "Larchmont Woods" op 112, for violin and orchestra (1942)
Sérénade per chitarra e orchestra, op. 118 (1943)
Concerto da camera per oboe e orchestra da camera op 146a (1950)
Concerto n. 2 per chitarra e orchestra (concerto sereno) in C major op. 160 (1953)
Concerto per due chitarre e orchestra op. 201 (1962)
Double concerto for violin, cello and orchestra (posth, unfinished)


Orchestra

Cielo di settembre, op 1 (1911)
Cipressi, op 17 (1920)
La Sirenetta e il pesche turchino, op 18 (1920)
Variazioni sinfoniche per orchestra e violino op 48 (1928)
Overture The Taming of the Shrew, op 61 (1930)
Overture Twelfth Night, op 73 (1933)
Overture The Merchant of Venice, op 76 (1933)
Overture Julius Caesar, op 78 (1934)
Overture The Winter Tale, op 80 (1935)
Overture to A Midsummer Night's Dream op 108 (1940)
Overture King John, op 111 (1941)
Indian songs and dances, op 116 (1943)
The princess and the Pea, op 120 1943)
Five Humoresques on themes by Foster, op 121 (1943)
An American Rhapsody (1943)
Overture Antony and Cleopatra, op 134 (1947)
Overture The Tragedy of Coriolanus, 135 (1947)
Overture Much ado about nothing, op 164 (1953)
Overture As you like it, op 166 (1953)
Four Dances for 'Love Labours Lost", op 167 (1954)
Evening in Iowa (195?)
Symphony (posthum, unfinished)


Musica da camera

Signorine op 10, per violino e pianoforte (1918)
Ritmi op 15, per violino e pianoforte (1920)
Captain Fracass, op 16, per violino e pianoforte (1920, orch 1947)
Notturno Adriatico op 34, per violino e pianoforte (1924)
I Nottambuli op 47, per violino e pianoforte (1927, orch 1960))
Trio n. 1 op. 49, per violino, violoncello e pianoforte
Sonata op. 50 (1928), per violoncello e pianoforte
Sonata - quasi una fantasia op. 56 (1929), per violino e pianoforte
String quartet n° 1,  op 58 (1929)
The Lark, op 64, violin and piano (1931)
Quintetto per piano e archi n° 1, op. 69 (1932)
Trio n. 2 op. 70, (1932) per violino, violoncello e pianoforte
Toccata op. 83 (1935), per violoncello e pianoforte
Ballade op 107 (1940), per violino e piano
Meditation, et Kol Nidre (1941) pour violon et piano
Sonata per violino e viola op 127 (1945)
Sonata op. 128, per clarinetto e pianoforte (1945)
Sonata op 130 per fagotto e pianoforte
String Quartet n° 2 op. 139 (1948)
Quintetto op. 143 (1951), per chitarra e archi
Sonata op 144 (1950) per viola e violoncello
Fantasia op. 145 (1950), per chitarra e pianoforte
Trio per archi op. 147 (1950)
Sonata op 148 (1950) per violino e violoncello
Quintetto per piano e archi n° 2 op.155 (1951)
Pastorale and Rondo, clarinette, violon, cello, piano op 185 (1958)
Sonatina canonica op. 196 (1961), per due chitarre
Les guitares bien tempérées op. 199 (1962), per due chitarre
String quartet n° 3, op 203 (1964)
Sonatina op. 205 (1965), per flauto e chitarra
Ecloghe op. 206 (1966), per flauto, corno inglese e chitarra
Sonata per cello and Harp op. 208 (1967)
Fuga elegiaca op. R210a (1967), per due chitarre
Morning in Iowa, op 158, for Voice, Accordion, Banjo, Clarinet, Double Bass, Percussion
Figaro. Concerto-Rhapsodie sur le Barbier de Séville de Rossini pour violon et piano
Sea Murmurs pour violon et piano, op 24a (1938)
Valse-Bluette, op. 170 no 24, pour violon et piano, écrit sur le pseudonyme d'Erick Friedman (1960)
Alt Wien pour violon


Opere liriche e musiche di scena

La mandragola op.20 - in 3 atti da Machiavelli (1920-23 1.a esec. 1926 Venezia, Teatro la Fenice; revisione del 2° Atto 1928 Wiesbaden, Staatsoper)
The Merchant of Venice op.181 - in3 atti da Shakespeare(1956 1.a esc. 25. Mai 1961 Firenze, Teatro comunale)
All's well that ends well op.182 - in 3 atti (1955-58; ineseguita)
Saul op.191 - in 3 atti da Vittorio Alfieri (1958-60; ineseguita)
L'importanza di esser Franco op.198 - in 3 atti da Oscar Wilde (1961-62 1.a esec. 1972 Auditorium RAI di Roma; 1975 New York, La Guardia)
Aucassin et Nicolette op.98 - per marionette (Firenze 1952)
Savonarola di Alessi op.81 - in 3 musica di scena (Firenze 1935)
I giganti della montagna di Pirandello op.95 - musica di scena (Firenze 1936)
Aucassin et Nicolette, op. 98 - pour marionnettes (1938, création 2 juin 1952 Florence)
Il Mercante di Venezia, op. 181 - opéra en 3 actes d'après The Merchant of Venice de Shakespeare (1956 création le 25 mai 1961, Florence, Teatro comunale)
All's Well That Ends Well, op. 182 - en 3 actes (1955-58; non représenté)
Saul, op. 191 - opéra biblique en 3 actes d'après Vittorio Alfieri (1958-60; non représenté)
The Importance of Being Earnest (1961) op. 198 - opéra de chambre en 3 actes d'après la pièce éponyme d'Oscar Wilde; livret anglais et italien (du compositeur) (1961-62 création 1972 Auditorium RAI de Rome; 1975 New York, La Guardia)


Composizioni vocali

Le Roi Joys op. 3 (1914/30) pour voix et orchestre
Ninna nanna op 4 (1914/27) pour voix et orchestre
Coplas op. 7 (1915), per canto e pianoforte o orchestra
3 Fioretti di San Francesco op. 11 (1919) pour voix et orchestre
Stelle Cadenti (Shooting Star) cycle of 12 songs in Italian for voice and piano (1919)
33 Shakespeare Songs op. 24 (1921-1922), per canto e pianoforte
1930 op. 36 (1925), per canto e pianoforte
Sei odi di Orazio (Six odes of Horatius) for voice and piano (1930)
Due sonetti del Petrarca op. 74a (1933), per canto e pianoforte
Trois poèmes de la Pléïade op. 79 (1934), per canto e pianoforte
Lecho Dodi, pour chœur mixte et voix soliste, op. 90
Three Shakespeare Duett op 97 (1937/38) for voices and orchestra
Six Scottish Songs op 100 (1939) for voices, harp and strings
A Lullaby on Forter's themes (1943) for voices and orchestra
Naomi and Ruth, op 137 (1947) cantata for soprano, chorus and orchestra
The Book of Ruth, op 140 (1949) oratorio for voices, chorus and orchestra
The book of Jonas, op 151 1951) oratorio for narrator, voices, chorus and orchestra
Romancero gitano op. 152 (1951), per coro misto e chitarra
The Song of songs op 172 (1954/55), oratorio for voices, chorus and orchestra
Ballata dall'esilio op. R180a (1956), per canto e chitarra
Platero y yo op. 190 (1960), per narratore e chitarra
The Book of Esther, op 200 (1962), oratorio for soprano, ténor, bariton, base, narrator, chorus and orchestra
Tobias and the angel, op 204 (1965), oratorio for soprano, 2 contraltos, tenor, barytone, 2 basses, narrator, chorus and orchestra
The Divan of Moses-Ibn-Ezra op. 207 (1966), per canto e chitarra

Sacred Service for the Sabbathe Eve, op. 122 (1944)
Naomi and Ruth, cantata op 137 (1947)
Noah'Ark (The Flood) (5ème partie de l'oeuvre collective The Genesis Suite) for narrator, chorus and orchestra (1945)


Balletti

Bacco in Toscana op.39 - (Milano 1931)
Bas-Relief (Queen Nefertiti) (1937)
The Bithday of Infanta, op 115 (1942)
The Octoroon Ball op.136 - (? 1947)


Musique de film

The Return of the Vampire, réalisé par Lew Landers (1941)
The Black Parachute, réalisé par Lew Landers (1944)
She's a Soldier Too, réalisé par William Castle (1944)
Dix petits Indiens (And Then There Were None), réalisé par René Clair (1945)
Il veleno del peccato (1946)
Time Out of Mind, réalisé par Robert Siodmak (1947)
Les Amours de Carmen (The Loves of Carmen), réalisé par Charles Vidor (1948)
Rogues of Sherwood Forest, réalisé par Gordon Douglas (1950)
La Corrida de la peur (The Brave Bulls), réalisé par Robert Rossen (1951)
Mask of the Avenger, réalisé par Phil Karlson (1951)
The Brigand, réalisé par Phil Karlson (1952)
Nettoyage par le vide (The Long Wait), réalisé par Victor Saville (1954)


Dernière édition par joachim le Ven 10 Nov - 20:40, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 47
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: Mario Castelnuovo-Tedesco (1895-1968)   Ven 17 Aoû - 22:24

joachim a écrit:
Sonata op. 128, per clarinetto e pianoforte

Les troisième et quatrième mouvements sont disponibles sur Youtube :

Troisième mouvement

Quatrième mouvement


Merci Joachim pour cette découverte Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16725
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Mario Castelnuovo-Tedesco (1895-1968)   Sam 18 Aoû - 11:35

Je l'ai entendue un jour à la radio, effectivement, c'est une sonate intéressante.
Ce qu'on connaît le plus de Castelnuevo-Tedesco, ce sont ses oeuvres pour guitare, en particulier le premier concerto et quelques pièces comme les Variations à travers les siècle, ou la sonate en hommage à Boccherini.
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 47
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: Mario Castelnuovo-Tedesco (1895-1968)   Lun 24 Mai - 11:06

Voilà notre homme :

Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Jean

avatar

Nombre de messages : 6652
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Mario Castelnuovo-Tedesco (1895-1968)   Mer 4 Mar - 20:27

"Mario Castelnuovo-Tedesco considérait le Concerto Italiano de 1924 comme sa première aventure orchestrale. Ce Concerto mélodieux et original est enregistré ici pour la première fois. Il était admiré par le grand violoniste Jascha Heifetz pour qui le compositeur a écrit son Concerto n° 2 « I Profeti », oeuvre passionnée de « caractère et inspiration bibliques » et d'une envergure presque cinématographique. Tianwa Yang, lauréate de la prestigieuse ECHO Klassik Best Newcomer Award en 2014 pour son enregistrement des Concertos de Mendelssohn chez Naxos (8.572662) et appelée « le maître incontestable du violon » (American Record Guide), s'est maintenant imposée comme une éminente artiste internationale."



Deux très beaux concertos pour violon...surtout le deuxième plus ...tourmenté, exalté.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16725
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Mario Castelnuovo-Tedesco (1895-1968)   Jeu 5 Mar - 9:42

A en juger par The Prophet, qui me plait beaucoup, et que j'ai dans une autre interprétation, cet enregistrement Naxos est certainement très intéressant. Je ne connais pas l'Italiano.

Personnellement, je trouve ses multiples pièces pour guitare plutôt ennuyeuses (même Les 24 Préludes et fugues dites "Les Guitares bien tempérées" Wink ), mais par contre j'aime ses concertos (guitare, piano, violon, harpe, hautbois) ainsi que sa musique de chambre (superbe quintette, sonate pour clarinette, trios...).
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16725
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Mario Castelnuovo-Tedesco (1895-1968)   Lun 7 Mar - 11:52

Toujours chez Naxos, on trouve en premier enregistrement mondial, l'intégrale de ses ouvertures de Shakespeare. En quelque sorte fasciné par l'écrivain anglais, Castelnuovo Tedesco a composé des oeuvres tout au long de sa vie, depuis ses 33 Shakespeare-songs de 1921 jusqu'à ses deux opéras de 1956 et 1957 : The Merchant of Venice et All's well that ends well.

Les 11 "Shakespeare Overtures" ont été composées entre 1930 et 1953 et son sensées être une description des écrits de Shakespeare. L'ordre de composition est le suivant :

La bisbiteca domata (The Taming of the Shrew) op 61 (1930)
La dodicemisa notte (Twelfth Night), op 73 (1933)
Il mercante di Venezia (The Merchant of Venice), op 76 (1933)
Giulio Cesare (Julius Caesar), op 78 (1934)
Il racconto d'inverno (The Winter's Tale), op 80 (1935)
A Midsummer Night's Dream, op 108 (1940)
King John, op 111 (1941)
Antony and Cleopatra, op 134 (1947)
The Tragedy of Coriolanus, op 135 (1947)
Much ado about Nothing, op 164 (1953)
As You like it, op 166 (1953)

Ces ouvertures sont composées pour grand orchestre, le style est quelque peu schumanien avec une touche d'impressionnisme. Une très intéressante découverte.

 



https://www.youtube.com/watch?v=9CS05o-mI50

https://www.youtube.com/watch?v=InGla70AE_E
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11549
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mario Castelnuovo-Tedesco (1895-1968)   Ven 16 Sep - 14:27


Depuis le temps que je voulais découvrir la musique de Mario Castelnuovo-Tedesco! Very Happy
C'est chose faite aujourd'hui. Après avoir été fasciné par l'univers sinueux et onirique d'un Fabio Vacchi, l'idée de rebondir sur une oeuvre flamboyante au lyrisme exacerbé n'était pas pour me déplaire. Ignorant tout de la musique de ce compositeur, je ne savais pas à quoi m'attendre, seulement, le premier mouvement du Concerto pour piano n°1 - Opus 46 (1927) m'a aussitôt plongé dans l'ambiance d'une musique alerte, élégante, stylée et expressive. La romance du second mouvement n'est pas pour me déplaire non plus, tout ça étant si délicatement coloré et attendrissant. Juste le temps de se poser sur un romantisme du meilleur goût pour jaillir avec le caractère festif et déchaîné du troisième et dernier mouvement. Pour une jolie découverte, ce fut une jolie découverte. Il me reste désormais à découvrir la suite, c'est-à-dire le Concerto pour piano n°2 - Opus 92 (1936/37) et Four Dances from "Love's Lost', Opus 167 (1953). Je sens une conclusion idéale à mon grand cycle "Viva Italia".
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11549
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mario Castelnuovo-Tedesco (1895-1968)   Ven 16 Sep - 18:14

Dix ans séparent le second concerto pour piano du premier, mais quel bonheur d'y trouver la même irisation, la même verve orchestrale, la même flamboyance. Celui-ci est aussi en trois mouvements, le premier vivace et brillant; c'est d'ailleurs ainsi qu'il est baptisé, le second est une romance tranquille et méditative et le troisième de nouveau vivace et impétueux. Globalement, je l'aime pour ainsi dire autant que le premier concerto, encore que, si j'approndis la question, je me rends compte que le second mouvement du Concerto pour piano n°2 m'a encore plus ému que celui du N°1. C'est fabuleux! Ce qui est fabuleux c'est que j'avais vraiment envie de conclure mon cycle italien sur quelque-chose de pétillant et de très expressif, qui puisse me communiquer son énergie. C'est exactement ce qui est arrivé avec les deux concertos pour piano de Mario Castelnuovo-Tedesco, des concertos en effervescence dans ses mouvements extrêmes et qui s'intimisent de si belle manière dans les mouvements centraux. Ils sont magnifiquement interprétés par Alessandro Marangoni, le "Malmö Symphony Orchestra" sous la direction d'Andrew Mogrelia. Four Dances from "Love's Lost', Opus 167 pour orchestre qui termine le cd n'est pas mal non plus. Il se compose de quatre mouvements:
_Sarabande (For the King of Navarre)
_Gavotte (for the Princess of France)
_Spanish Dance (for Don Adriano de Armado)
_Russian Dance (Masque)

Moins captivé que par les deux concertos mais bien diverti par un symphonique alerte et généreux.

Mon cycle "Viva Italia" est terminé. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11549
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mario Castelnuovo-Tedesco (1895-1968)   Ven 10 Nov - 13:16

La musique de Mario Castelnuovo-Tedesco, je l'ai découverte par ses deux concertos pour piano. Ca aurait pu se faire par ceux pour guitare et violon ou encore par ses "Shakespeare Overtures" et ses pièces pour guitare...Non, j'ai découvert ce compositeur au travers de ses deux concertos pour piano et d'une oeuvre intitulée "Four Dances from 'Love's Labour's Lost'", et je n'ai pas encore poursuivi l'aventure au-delà. Ce matin, je me suis donc remis le Concerto pour piano et orchestre n°1. Le premier mouvement m'a aussitôt plongé dans l'ambiance d'une musique alerte, élégante, stylée et expressive. Ce qui était ressorti de la première impression ressurgit à nouveau. J'aime beaucoup le thème qui apparaît dans la seconde partie du mouvement. La romance (second mouvement) qui suit à quelque-chose d'attendrissant. Douillet et chaleureux . Juste le temps de se poser sur un romantisme du meilleur goût avant d'être embarqué par le caractère festif et déchaîné du troisième et dernier mouvement. Un très bel équilibre s'installe entre le piano d'Alessandro Marangoni et le "Malmö Symphony Orchestra", sous la direction d'Andrew Mogrelia. Peut-être l'ombre d'une tarantelle dans le "Vivo e Festoso" final...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11549
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mario Castelnuovo-Tedesco (1895-1968)   Ven 10 Nov - 17:45

Le second concerto pour piano et orchestre de Mario Castelnuovo-Tedesco est tout en verve, en flamboyance, peut-être davantage que le premier, à la réécoute. Quelque-part dans le troisième mouvement, "Vivo e impetuoso", plutôt vers la fin, un fort élan romantique m'a un peu fait penser à l'impétuosité qui domine souvent la musique de Miklos Rozsa, compositeur hollywoodien qui a beaucoup oeuvré pour hollywood, notamment sur des péplums mais pas seulement. Je retrouve un peu de ce caractère emphatique et passionné dans le second concerto pour piano de Castelnuovo-Tedesco. En réalité, le morceau qui me touche le plus est le mouvement lent, "Romanza, tranquillo e meditativo" qui se développe avec beaucoup de finesse, de tendresse même, sur une dizaine de minutes. Four Dances from "Love's Lost', Opus 167 pour orchestre qui termine le cd n'est pas juste une conclusion sympathique et anodine. L'oeuvre se compose de quatre mouvements:
_Sarabande (For the King of Navarre)
_Gavotte (for the Princess of France)
_Spanish Dance (for Don Adriano de Armado)
_Russian Dance (Masque)
Mes deux danses préférées demeurent la Sarabande et la Gavotte, sans doute en rapport à leurs thèmes mélodiques respectifs qui m'accrochent bien, dans la manière où ils sont aussi combinés et exploités par l'orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11549
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mario Castelnuovo-Tedesco (1895-1968)   Ven 10 Nov - 17:50

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mario Castelnuovo-Tedesco (1895-1968)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mario Castelnuovo-Tedesco (1895-1968)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: