Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Maria Callas, Soprano. Portrait-Hommage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Maria Callas, Soprano. Portrait-Hommage   Jeu 26 Juil - 12:48

Maria Callas, Soprano. Portrait-Hommage
Les 30 ans de la mort. (1923-1977)
par Delphine Raph

Maria Callas
Soprano
(1923-1977)

Il y a 30 ans, le 16 septembre 1977, à Paris, Marias Callas rejoignait le firmament des divas éternelles. Tempérament de feu, vocalità éruptive, style plus expressionniste qu'angélique, la cantatrice a révolutionné l'art du chant lyrique. En plus d'être diva assoluta, "La Callas" fut aussi une femme dans son temps, épouse rangée et même sage élève de son mari/agent Giovanni Battista Meneghini dit "Tita", surtout amoureuse passionnée de Lucino Visconti, puis de l'armateur grec richissime Aristote Onassis, vivant dans une attente douloureuse, Pénélope au déclin tragique. La silhouette et le visage de l'interprète saisissent par leur magnétisme. En plus d'être une artiste accomplie, Maria Callas, portée par l'excellence de son art, était aussi une femme rayonnante, au charisme irrésistible. Star sur les planches, nouvelle icône des soirées de la Jet set, elle fut aussi une actrice admirable pour le cinéma.

Sur la scène comme dans la vie, Maria Callas incarne un idéal tissé de romantisme, de passion, d'ivresse, d'exigence... Ici, opéra et réalité se mêlent étroitement. Sa vie est un roman, son art, une exception déconcertante par son éclat et son génie. L'artiste nous éblouit par sa grâce, son intensité, sa beauté.

30 ans après sa disparition, le mythe Callas n'a pas faibli. En restant inégalée, la voix de la chanteuse demeure unique. D'une irrésistible et troublante vérité. Portrait-hommage. Pour commémorer sa disparition et souligner l'héritage de la diva, voici le fil de sa vie, cousu comme un roman qui est l'un de nos feuilletons de l'été 2007. Point aussi sur l'actualité de la cantatrice, puisque, pour le 30 ème anniversaire de sa mort, éditeurs de cd et de dvd annoncent déjà d'alléchantes rééditions dont quelques inédits, plus que recommandables...

1923-1947: Apprentissage et premiers succès

A Long Island, la jeune Maria souffre de n'être pas assez belle aux yeux de sa mère qui lui préfère sa soeur aîné, Cynthia, rebaptisée "Jackie"... un prénom qui lui fera encore de l'ombre au moment où elle n'attendait que d'être épousée par Onassis... Pour l'heure, radiophile, la jeune femme s'impose dans son cercle et vis à vis de sa mère, en chantant les mélodies à la mode. Aucun doute, Maria a une voix. Pour s'en convaincre, mère et filles décident de rejoindre la terre familiale. En 1937, à 14 ans, Maria découvre la Grèce et le... chant au Conservatoire d'Athènes...

1955-1959: Imperatrice lirica
1965-1975: solitude et déclin

Actualité 2007 de Maria Callas: cd & dvd

Sélection en cours

Maria Callas, "Living and dying for art and love" par Steve Cole (1 dvd TDK. Steven Cole, 2003). A 40 ans, en 1964, à l'invitation de Franco Zeffirelli, Maria Callas accepte de revenir sur scène, sur les planches de Covent Garden pour "être" Floria Tosca. Plus qu'une interprétation forte et intense, "La Callas" alors au soir de sa carrière, tout en renouant avec un rôle qui la révéla au début de sa carrière, époustoufle par son humanité rayonnante, sa justesse scénique, par sa profondeur tragique. Le film réalisé pour le BBC en 2003 par Steve Cole dévoile sous le génie de l'interprète, le désarroi et la déchirure d'une femme qui échoua dans le combat pour la vie. Trahie, blessée puis solitaire, Maria Callas sur la scène comme dans la vie, fut une Tosca, entière et passionnée, qui vécut "d'art et d'amour", jusque dans ses derniers instants. Documentaire bouleversant.

Maria Callas, La Divina. A portrait par Tony Palmer (1 dvd Arthaus Musik. Tony Palmer, 1987). A un journaliste qui lui demandait "Allez vous à présent épouser Aristote Onassis?", Maria Callas qui venait de se séparer de son mari, Meneghini, répondit radieuse autant que mystérieuse: "Je ne peux répondre à cette question. Je suis une femme libre aujourd'hui". Or la femme éprise à en mourir du riche armateur grec ne souhaitait qu'une chose, l'épouser. Elle attendra longtemps sa demande car Onassis, ne lui fit jamais la déclaration attendue, préférant épouser finalement Jackie Kennedy. Maria Callas ne s'en remit jamais, blessée par cet abandon terrifiant, elle qui avait toujours chanté pour obtenir l'amour de sa mère, de Meneghini, de son public...

Femme libre peut-être dans ses rêves quand elle pensait que la célébrité allait exaucer tous ses désirs. Femme libre assurément pas dans sa vie: femme comblée qui découvrit l'amour à partir de sa rencontre avec Onassis, elle resta enchaînée à cet amour hélas non partagé...

Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
chinook

avatar

Nombre de messages : 443
Age : 55
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Maria Callas, Soprano. Portrait-Hommage   Jeu 26 Juil - 12:58

La Callas évoque sa fin!
video
Revenir en haut Aller en bas
 
Maria Callas, Soprano. Portrait-Hommage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Informations musicales :: Films, CD & livres-
Sauter vers: