Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Cécile Chaminade (1857-1944)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Cécile Chaminade (1857-1944)   Mar 10 Juil - 22:14

Cécile Louise Stéphanie Chaminade est une compositrice et pianiste française née à Paris le 8 août 1857 et décédée à Monte-Carlo le 13 avril 1944.

Issue d'une longue lignée de marins et d'officiers, Cécile Chaminade est née à Paris le 8 août 1857 au pied de la colline de Montmartre; parmi ses ancêtres elle compte le Révérend Père Chaminade [1], fondateur de l'ordre des Marianistes aux Etats-Unis et du Chaminade's College de Saint-Louis. Sa mère, excellente pianiste et douée d'une jolie voix, remarquera très tôt que Cécile possède une oreille étonnante ainsi qu'une vive sensibilité musicale. En 1863, son père, directeur d'une compagnie d'assurances, achète une propriété au Vésinet c'est là que la petite Cécile fera la connaissance de Bizet, de vingt ans son aîné mais dont la mère s'est liée d'amitié avec Madame Chaminade. Bizet, étonné par les dispositions précoces de celle qu'il appelle "mon petit Mozart", conseille de la faire entendre par Le Couppey, professeur de piano au Conservatoire. Stupéfait par ses dons, celui-ci propose de l'inscrire dans sa classe mais se heurte au refus très net du père: "Dans la bourgeoisie, dira-t-il, les filles sont destinées à être épouses et mères" ...
Voyant la mère et l'enfant plongées dans le désespoir, Bizet discute plus fermement et obtient que Cécile puisse suivre néanmoins l'enseignement du Conservatoire, avec des maîtres comme Le Couppey pour le piano et Savard pour l'harmonie, mais en privé.
L'intransigeance du père en matière d'éducation pour sa fille ne l'empêchait pas d'inviter, chaque quinzaine, les compositeurs célèbres de l'époque. Au cours de ces soirées on faisait de la musique et Cécile accompagnait volontiers Joseph Marsick [2], un jeune violoniste dont la renommée grandissait et qui devait fonder en 1877 un Quatuor à cordes, donnant des séances de musique de chambre à la salle Pleyel. C'est à l'occasion de l'une d'elles que, profitant d'un voyage de son père, Cécile Chaminade se produisit pour la première fois en public elle jouait dans un Trio de Beethoven et l'accueil de la presse fut aussi spontané que chaleureux. L'année suivante, en 1878, Le Couppey organise un concert consacré aux oeuvres de sa jeune élève. Nouveau succès, que l'audition d'un Trio en Sol mineur allait confirmer en 1880. En 1881, la Société Nationale fait entendre une Suite d'orchestre qui sera redonnée l'année d'après aux Concerts des Champs-Elysées, puis par Pasdeloup aux Concerts Populaires. Mais c'est une audition privée chez ses parents d'un opéra-comique en un acte, La Sévillane opus 10, le 23 février 1882, qui donnera le coup d'envoi de la double carrière de pianiste et de compositeur de Cécile Chaminade: elle accompagne elle-même son ouvrage avec beaucoup de goût et on lui prédit l'entrée prochaine à l'Opéra-Comique. Toute la presse en parle comme d'un événement, à tel point que La Sévillane sera redonnée salle Erard en 1884, toujours accompagnée au piano, et que Pasdeloup en dirigera l'ouverture dans un de ses concerts. L'oeuvre, pourtant, ne verra jamais les feux de la rampe. De cette époque datent de petits morceaux pour orchestre, simples transcriptions parfois de pièces pour piano, un second Trio, son ballet Callirhoê créé à Marseille le 16 mars 1888 avec le plus grand succès (il sera par la suite remonté plus de deux cents fois, notamment au Metropolitan Opera de New York), sa Symphonie lyrique pour choeurs et orchestre Les Amazones sur un poème de Grandmougin, dont la création aura lieu à Anvers le 18 avril 1888 en même temps que le Concertstuck opus 40 qui connaîtra bientôt une vogue extraordinaire.
Timide de tempérament, supportant mal les voyages, Chaminade, poussée par ces succès répétés, va alors donner des récitals à travers la France, en Suisse, en Belgique et en Hollande. La raison en sera moins le désir de faire carrière que la nécessité où elle se trouvait à la mort de son père de subvenir à ses besoins et à ceux de sa mère. Elle signe donc un contrat avec son éditeur, garantissant douze mélodies par an, ce qui l'aidera certainement à reconstituer sa fortune sans ajouter beaucoup à sa gloire de compositeur. Particulièrement appréciée en Angleterre, elle y fera à partir de 1892 des visites régulières et sera chaque fois invitée par la reine Victoria à séjourner quelque temps à Windsor. Ses tournées en Europe la conduisent jusqu'en Grèce et en Turquie et, pendant la saison 1907-1908, elle donne vingt-cinq concerts devant des salles combles aux Etats-Unis et au Canada. A cette occasion, celle dont Liszt aurait dit "Elle me rappelle Chopin", sera l'hôte à déjeuner de Franklin Roosevelt.

Chaminade, comme son père jadis, recevait de nombreux artistes dans sa propriété du Vésinet et déclarait: "Mon amour, c'est la musique, j'en suis la religieuse, la vestale", mais elle avouait par ailleurs:

"Quelle désillusion que les mariages d'artistes, l'un mange toujours l'autre". Elle ne voulait ni secrétaire ni imprésario, de peur de retrouver l'autorité paternelle dont elle avait souffert. En 1911 la mort de sa mère, qui lui avait souvent tenu compagnie dans ses tournées, la laisse désespérée. C'est en 1914 seulement qu'elle retourne à Londres: accueil triomphal à nouveau, les étudiants la portent en triomphe; puis la guerre éclate, et à cinquante sept ans elle accepte de prendre la direction d'un hôpital, abandonnant complètement la musique. Epuisée par des courses incessantes, elle devra être amputée d'un pied et c'est ainsi qu'en 1922 elle disparaît du monde et se retire, en 1936, à Monte-Carlo où elle mourra, presque oubliée, le 13 avril 1944.

Quoique la mort de son père, avec la gêne qui devait en résulter, n'y soit certainement pas étrangère, il est difficile de savoir pourquoi, après le succès de Callirhoê (opus 37) et des Amazones, en 1888, Chaminade n'a plus écrit par la suite - à l'exception cependant d'un Concertino pour flûte commandé pour le concours du Conservatoire - que des mélodies (son catalogue en compte environ cent quinze) et des pièces pour piano (plus de deux cents) qui ne retrouveront pas le souffle de la Sonate en Ut mineur opus 21 ou des Six Etudes de concert opus 35. Sans qu'on puisse déceler d'ailleurs une baisse sensible de l'inspiration, il semble que Chaminade se soit principalement souciée de satisfaire son éditeur et de renouveler par des pages récentes le programme de ses récitals, où ses propres compositions occupaient une place prépondérante, sans chercher le moins du monde à évoluer. Dès ses débuts, forte des conseils et des encouragements de Benjamin Godard, elle avait trouvé son style: une écriture claire, aisée, mélodique sans vulgarité, rappelant Mendelssohn, avec quelques touches d'archaïsme parfois; les attaques sonnent toujours très distinctement comme chez Liszt ou Saint-Saëns et, à défaut de posséder l'originalité de celle d'un Chabrier, d'un Fauré ou d'un Debussy, son inspiration n'est jamais banale et en cela, sans qu'il soit nécessaire d'évoquer la mélancolie qui transparaît souvent ou, au contraire, la fermeté des rythmes, on peut dire qu'elle est personnelle. L'écriture harmonique enfin, si elle n'innove pas, fait toujours preuve d'à-propos; jouant habilement de tout ce qui est permis par les traités elle échappe à l'académisme, avec une pointe de coquetterie parfois mais réservant aussi d'agréables surprises.
La Sonate en Ut mineur (opus 21) s'ouvre par un allegro appassionato dont le premier thème, à la basse, d'un caractère sombre et véhément qui monte par degrés, laisse bientôt la place à un fugato dans la même tonalité, dont le motif n'est autre que le deuxième thème qui n'apparaîtra qu'ensuite en La bémol majeur pour être confronté au premier thème au cours d'un développement riche en contrastes. Le deuxième mouvement, en La bémol majeur, est un andante avec une section centrale plus chantante en Mi majeur dont la courbe mélodique rappelle assez Massenet. Malgré la tonalité majeure, ce morceau n'échappe pas au climat lyrique et dramatique qui caractérise la Sonate tout entière; cela se manifeste nettement par la persistance des motifs, les brusques crescendos et l'opposition des deux thèmes à plusieurs reprises. Le Finale est une sorte de mouvement perpétuel en doubles croches traversé par des lignes mélodiques en fuite vers la catastrophe finale.
L'Arabesque opus 61 joue, comme son nom l'indique, sur la mobilité des courbes mélodiques et sur l'ambiguïté mineur/majeur, sensible dès le début en Sol mineur qui se résoud sur un ritardando en Sol majeur, principe qui persistera jusqu'à la fin sans s'épuiser pour autant.
Les Six Etudes de concert opus 35 comptent certainement, avec la Sonate, parmi les compositions les plus remarquables de Chaminade. Comme chez Liszt, la virtuosité, mise au service de la pensée musicale, n'y est jamais gratuite, mais contribue à l'alimenter.
L'impromptu, par la sensualité de la mélodie et l'indépendance des deux mains, fait penser à Chabrier; l'élément contrastant en accords piqués à la Mendelssohn se trouve très habilement intégré et donne à la composition une direction inattendue.
Automne, avec sa mélodie placée à la partie médiane, semble appeler irrésistiblement un violoncelle absent, et le calme introverti du début ne laisse rien prévoir des orages qui vont éclater par la suite et dont la violence donnera au retour du climat initial une couleur presque inquiétante.
D'une inspiration néoclassique, la Tarentelle descend en droite ligne des Sonates de Domenico Scarlatti, c'est la même verve, la même fantaisie à l'intérieur d'une mesure à 6/8 dont les croches persistantes ont la mobilité des verres colorés d'un kaléidoscope.
Le Scherzo propose un jeu identique avec des doubles croches, mais la mesure à trois temps se prête traditionnellement à des perversions plus subtiles encore. Le sourire de Mendelssohn flotte sur ce morceau dont l'invention se renouvelle sans cesse et emporte l'auditeur à sa suite sans lui laisser le temps de regarder en arrière. Le titre Fileuse de l'opus 35 n°3 ne doit pas nous abuser: il est prétexte à un mouvement perpétuel en doubles croches avec tout ce que cela suppose d'imagination pour échapper aussi brillamment à la monotonie. La Pièce dans le style ancien cède à la vogue si répandue en cette fin du XlXe siècle d'écrire des gavottes et des menuets. Il s'agit ici d'une Sicilienne en Mi mineur avec une partie centrale en majeur; pour le modèle on hésitera entre Jean-Sébastien Bach et Domenico Scarlatti. L'idylle et la Chanson bretonne font partie d'un recueil de six romances sans paroles... dont la musique parle assez d'elle-même pour se passer de commentaire.


***

Et voici du son parce que le blabla moi ça m'intéresse pas  Laughing

Autumn from Concert Etudes

interprété par Ruby Morgan

Coco


Dernière édition par le Mar 10 Juil - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Cécile Chaminade (1857-1944)   Mar 10 Juil - 22:15

Merci pour la bio Coco Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cécile Chaminade (1857-1944)   Mar 10 Juil - 22:16

La liste de ses oeuvres :

* Op.1 - Etude in A flat major for Piano
* Op.1 - 2 Mazurkas for Piano
* Op.2 - Presto for Piano
* Op.3 - Scherzo-Etude for Piano
* Op.4 - Caprice-Etude for Piano
* Op.5 - Menuet for Piano or Orchestra
* Op.6 - Berceuse for Piano
* Op.7 - Barcarolle for Piano
* Op.8 - Chaconne for Piano
* Op.9 - 2 Piano Pieces
* Op.10 - Scherzando for Piano
* Op.11 - Piano Trio No.1 in g minor
* Op.12 - Pastorale enfantine for Piano
* Op.13 - Les Noces d'Argent, Petite Fantaisie for Piano
* Op.14 - ?
* Op.15 - ?
* Op.16 - ?
* Op.17 - ?
* Op.18 - Capriccio for Violin and Piano
* Op.19 - La Sévillane for Piano
* Op.20 - Suite for Orchestra
* Op.20 - Intermezzo in A flat major (Extrait de la 1. Suite d' Orchestre) for Piano
* Op.21 - Piano Sonata in c minor
* Op.22 - Oriental for Piano
* Op.23 - Minuetto for Piano
* Op.24 - Libellules for Piano
* Op.25 - 2 Piano Pieces
* Op.26 - Symphonie dramatique for Orchestra
* Op.27 - 2 Morceaux for Piano
* Op.28 - Étude symphonique for Piano
* Op.29 - Sérénade for Piano or Orchestra
* Op.30 - Air de Ballet for Piano
* Op.31 - 3 Morceaux for Violin and Piano
* Op.32 - Guitare for Piano
* Op.33 - Valse Caprice for Piano
* Op.34 - Piano Trio No.2 in a minor
* Op.35 - 6 Études de Concert for Piano
* Op.36 - 2 Pieces for 2 Pianos
* Op.37 - Callirhoe, Ballet Symphonique
* Op.37 - Callirhoe, 6 Air de Ballets for Piano
* Op.38 - Marine for Piano
* Op.39 - Toccata for Piano
* Op.40 - Concertstück for Piano and Orchestra
* Op.41 - Pierrette, Air de Ballet for Piano
* Op.42 - Les Willis, Capriccio for Piano
* Op.43 - Gigue for Piano
* Op.44 - Les Feux de la St. Jean for Chorus, Soli and Piano
* Op.45 - Sous L'Aile Blanche des Voiles for Chorus, Soli and Piano
* Op.46 - Pardon Breton for Chorus, Soli and Piano
* Op.47 - Noce Hongroise for Chorus, Soli and Piano
* Op.48 - Noel des Marins for Chorus, Soli and Piano
* Op.49 - Les Filles d'Arles for Chorus, Soli and Piano
* Op.50 - La Lisonjera (The Flatterer) for Piano
* Op.51 - La Livry for Piano
* Op.52 - Capriccio appassionato for Piano
* Op.53 - Arlequine for Piano
* Op.54 - Lolita, Caprice espagnole for Piano
* Op.55 - 6 Pièces romantiques for 2 Pianos
* Op.56 - Scaramouche for Piano
* Op.57 - Havanaise for Piano
* Op.58 - Mazurk Suédoise for Piano
* Op.59 - Andante et Scherzettino de Callirhoe for 2 Pianos à 4 hands
* Op.60 - Les Sylvains for Piano
* Op.61 - Arabesque for Piano
* Op.62 - Barcarolle for 2 Voices and Piano
* Op.63 - Les Fiancés for 2 Voices and Piano
* Op.64 - L'Angélus for 2 Voices and Piano
* Op.65 - Marthe et Marie for 2 Voices and Piano
* Op.66 - Studio for Piano
* Op.67 - Caprice espagnole for Piano
* Op.68 - Duo d'Etoiles for 2 Voices and Piano
* Op.69 - A Travers Bois for 2 Voices and Piano
* Op.70 - Le Pêcheur et l'Ondine for 2 Voices and Piano
* Op.71 - Nocturne Pyrénéen for 2 Voices and Piano
* Op.72 - ?
* Op.73 - Valse Carnavalesque, Dance for 2 Pianos
* Op.74 - Pièce dans le Style ancien for Piano
* Op.75 - Danse ancienne for Piano
* Op.76 - 6 Romances sans Paroles
* Op.77 - Valse for Piano
* Op.78 - Prélude for Piano
* Op.79 - 2 Pieces for Orchestra
* Op.80 - Valse brillante for Piano
* Op.81 - Terpsichore for Piano
* Op.82 - Chanson napolitaine for Piano
* Op.83 - Ritournelle for Piano
* Op.84 - 2 Préludes mélodiques
* Op.85 - Vert-Galant for Piano
* Op.86 - Ballade for Piano
* Op.87 - 6 Pièces humoristiques for Piano
* Op.88 - Rimembranza for Piano
* Op.89 - Thème varié for Piano
* Op.90 - Légende for Piano
* Op.91 - Valse for Piano
* Op.92 - Arabesque for Piano
* Op.93 - Valse humoristique for Piano
* Op.94 - Danse créole for Piano
* Op.95 - 3 Danses anciennes for Piano
* Op.96 - Chant du Nord for Violin and Piano
* Op.97 - Rondeau for Violin and Piano
* Op.98 - 6 Feuillets d'Album for Piano
* Op.99 - 6 Poèmes evangéliques for Chorus and Piano
* Op.100 - Aux Dieux sylvains for Chorus
* Op.101 - L'Ondine for Piano
* Op.102 - Joie d'Aimer for Mezzosopran and Piano
* Op.103 - Moment musical for Piano
* Op.104 - Tristesse for Piano
* Op.105 - Divertissement (Divertimento)
* Op.106 - Expansion for Piano
* Op.107 - Concertino for Flute and Piano
* Op.108 - Agitato for Piano
* Op.109 - Valse for Piano
* Op.110 - Novelette for Piano
* Op.111 - Souvenirs Lointains for Piano
* Op.112 - 6 Valses for Piano
* Op.113 - Caprice humoristique for Piano
* Op.114 - Pastorale for Piano
* Op.115 - Valse romantique for Piano
* Op.116 - Sous Le Masque for Piano
* Op.117 - Duo Symphonique for 2 Pianos
* Op.118 - Etude mélodique for Piano
* Op.119 - Valse tendre for Piano
* Op.120 - Variations sur un Thème original for Piano
* Op.121 - Gavotte for Piano
* Op.122 - Contes Bleus for Piano
* Op.123 - Album des Enfants, Book 1: 12 Piano Pieces
* Op.124 - Étude pathétique for Piano
* Op.125 - ?
* Op.126 - Album des Enfants, Book 1: 12 Piano Pieces
* Op.127 - 4 Poèmes for Piano
* Op.128 - Pastel for Piano
* Op.129 - Menuet galant for Piano
* Op.130 - Passacaille for Piano
* Op.131 - Marche américaine for Piano
* Op.132 - Etude romantique for Piano
* Op.133 - Ronde du Crépuscule for Chorus
* Op.134 - Le Retour for Piano
* Op.135 - La Barque d'Amour for Piano
* Op.136 - Capricietto for Piano
* Op.137 - Romance en Ré for Piano
* Op.138 - Etude humoristique for Piano
* Op.139 - Etude scolastique for Piano
* Op.140 - Aubade for Piano
* Op.141 - Suédoise for Piano
* Op.142 - Serénade aux Etoiles for Flute and Piano
* Op.143 - Cortége for Piano
* Op.144 - Gavotte for Piano
* Op.145 - Scherzo-Caprice for Piano
* Op.146 - Feuilles d'Automne for Piano
* Op.147 - Les Bohémiens for Piano
* Op.148 - Scherzo-Valse for Piano
* Op.149 - Gavotte for Piano
* Op.150 - Chanson espagnole for Piano
* Op.151 - Ecossaise for Piano
* Op.152 - Interlude for Piano
* Op.153 - Caprice Impromptu for Piano
* Op.154 - Sérènade vénitienne for Piano
* Op.155 - Au Pays dévasté for Piano
* Op.156 - Berceuse du Petit Soldat Blessé for Piano
* Op.157 - Chanson d'Orient for Piano
* Op.158 - Danse Paienne for Piano
* Op.159 - ?
* Op.160 - Les Sirènes for Chorus, Soli and Orchestra
* Op.161 - Chanson Nègre for Piano
* Op.162 - Gavotte for Piano
* Op.163 - Romanesca for Piano
* Op.164 - Air à Danser for Piano
* Op.165 - Nocturne for Piano
* Op.166 - Berceuse arabe for Piano
* Op.167 - Messe pour deux voix égales for Voices and Organ
* Op.168 - Danse l'Aeéne for Piano
* Op.169 - Valse d'Automne for Piano
* Op.170 - Air Italien for Piano
* Op.171 - La Nef Sacrée for Organ
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Cécile Chaminade (1857-1944)   Mar 10 Juil - 22:18

Eh bé! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Hector Berlioz

avatar

Nombre de messages : 1705
Age : 35
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Cécile Chaminade (1857-1944)   Mar 10 Juil - 22:20

On appelle ça ne pas faire les choses à moitié!

Bravo Coco!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.violoniste-en-herbe.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cécile Chaminade (1857-1944)   Mar 10 Juil - 22:24

Une autre pièce à écouter, charmante et légère

LIBELLULES

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cécile Chaminade (1857-1944)   Mar 10 Juil - 22:52

Et voilà une video du

Concertino pour Flûte

ICI

coco
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Cécile Chaminade (1857-1944)   Mar 10 Juil - 23:37

Sympa sans plus
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16563
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Cécile Chaminade (1857-1944)   Mer 11 Juil - 11:04

Snoopy a écrit:
Eh bé! Shocked

Oui, et en plus il manque les oeuvres sans opus, où se trouvent la plupart de ses 115 mélodies Wink

Le concertino opus 107 pour flûte et piano (ou orchestre) est son oeuvre la plus connue. Il est asez souvent interprété.

Le lien ci dessous nous donne quelques compléments d'information, avec photos de Cécile à l'appui Wink

http://mapage.noos.fr/shv2/chaminade-conde.htm

On y apprend que la Sévillane opus 19 n'est une pièce pour piano mais un opéra-comique...

Et ici, j'ai trouvé son catalogue complet : comme dit Snoopy, mazette Wink

http://www.home.earthlink.net/~cecilechaminade/catalog.htm
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Cécile Chaminade (1857-1944)   Mer 11 Juil - 12:42

joachim a écrit:

Et ici, j'ai trouvé son catalogue complet : comme dit Snoopy, mazette Wink

Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Cécile Chaminade (1857-1944)   Jeu 19 Nov - 20:57

Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
claude fernandez



Nombre de messages : 120
Age : 67
Date d'inscription : 17/10/2014

MessageSujet: chaminade   Dim 19 Oct - 21:36

En revanche, j'avoue que son œuvre pour piano solo m'a beaucoup déçu à part tout de même La Lisongera, Les Sylvains op 60 (dont la thématique rappelle le fameux Konzertstück) et l'Idylle op 76. Son œuvre la plus connue est effectivement le Concertino pour flûte et orchestre, une œuvre qu'il faut à mon avis connaître absolument. Elle manifeste une utilisation du chromatisme qui rappelle un peu le Prélude à l'après-midi d'un faune de Debussy. Je ne sais pas si c'est paru avant ou après, je ne suis pas allé voir les dates de composition. Quant au Konzertstück, c'est Louis de Romain dans ses critiques qui témoigne du succès public de l'œuvre.
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3402
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Cécile Chaminade (1857-1944)   Dim 19 Oct - 22:13

Bien d'accord, son concertino pour flûte est superbe, dont lien plus haut dans le fil !
Revenir en haut Aller en bas
CorinneLantez



Nombre de messages : 3
Age : 57
Date d'inscription : 29/01/2015

MessageSujet: Duo des étoiles    Jeu 29 Jan - 15:40

Je dois chanter le Duo des étoiles en concert en quartet mais je ne trouve pas les paroles en français qq 'un peut il m'aider car nous chantons le 12.02.15 !!!

Merci de votre aide ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lantez-musique.com
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
avatar

Nombre de messages : 2021
Age : 24
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Cécile Chaminade (1857-1944)   Jeu 29 Jan - 16:35

Commence déjà par t'inscrire, Wink

Désolée pour le hors sujet mais... des fois je me demande si les gens comprennent ce qu'est un forum... les forums ne sont pas tous des yahoo ou doctissimo, :/ cela m'agace de voir que des gens se connectent juste pour poser une question et qu'ils reviendront même pas pour lire la réponse... ou alors pour poster une publicité...
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16563
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Cécile Chaminade (1857-1944)   Jeu 29 Jan - 16:51

Pianoline a écrit:
Commence déjà par t'inscrire, Wink

Désolée pour le hors sujet mais... des fois je me demande si les gens comprennent ce qu'est un forum... les forums ne sont pas tous des yahoo ou doctissimo, :/ cela m'agace de voir que des gens se connectent juste pour poser une question et qu'ils reviendront même pas pour lire la réponse... ou alors pour poster une publicité...


Te mets pas en colère, pianoline, même si je suis d'accord avec toi sur le principe.  Very Happy

Je n'aurais pas cherché pendant des heures, mais j'ai trouvé ces paroles sur le lien Youtube :


Duo d étoiles

Étoile,ma sœur aimée,
Laissons monter dans l'airpur
Notre flamme rallumée sur notre
Beau chemin d'azur.

Voisines dans l'etendue,
Nous pouvons Échanger nos chants,
et sans que soit entendue
notre plainte de cœurs méchants.

Sans que jamais notre route
Sy rencontre un destin cruel
A cloué nos cœurs
À la voûte Èternelle et froide du ciel.

Par un étrange mystère,
Et que rien, hélas, ne finit,
Une force nous attire
Qui jamais ne nous réunit.

Dans notre éclat qui les charme,
Les hommes ne se doutent pas
Que souvent cest une larme
Qui dans nos yeux brille làbas!

Étoile au cœur solitaire,
Ma sœur au céleste séjour
Heureuse la terre où seulement fleurit l'amour!


Et le voici en prime

Revenir en haut Aller en bas
CorinneLantez



Nombre de messages : 3
Age : 57
Date d'inscription : 29/01/2015

MessageSujet: Réponse à Pianoline !    Jeu 29 Jan - 18:03

Je trouve la réaction un peu vindicative ! Et pour info : je suis inscrite sur ce site et en effet je recherche des infos sur Chaminade... il n'avait semblé y voir qq spécialistes.
Par contre un peu de correction et de politesse ne seraient pas de trop.
La musique est mon métier de tous les jours et même si je partage mes connaissances et mon expérience avec mes clients et mes élèves : je ne possède pas toute la culture du monde ! Ce site est intéressant, je viendrais de façon régulière pour y lire vos posts et vos discussions en y ajoutant mon grain de sel mais pour une première bonjour ! ! !

J'ai découvert la partition hier mais en anglais ... pour gagner du temps j'ai fait ma demande ici.
En tout cas merci Joachim pour ton aide car notre concert est le 12 et tu m'as fait gagner un sacré bout de temps. Je n'ai pas vu sur Youtube le lien des paroles
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lantez-musique.com
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11326
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Cécile Chaminade (1857-1944)   Jeu 29 Jan - 18:50

SVP, on n'est pas sur Abeille ici ni sur un ring. Hehe Pianoline a été un peu brutale et surtout trop rapide dans sa réaction mais pas impolie. Il ne faut pas exagérer non plus. Il est vrai qu'il arrive souvent que des étoiles filantes viennent éditer une question ou une publicité ici et disparaissent aussitôt sans même nous faire savoir qu'ils ont bien lu la réponse apportée. Toi au moins tu as réagi et remercié Joachim. J'espère désormais que le malentendu est clos et te souhaite une bienvenue ici. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
avatar

Nombre de messages : 2021
Age : 24
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Cécile Chaminade (1857-1944)   Jeu 29 Jan - 19:09

CorinneLantez : j'espère que tu accepteras mes excuses, je ne pensais pas que tu reviendrais. En fait, nous avons une catégorie spéciale pour les présentations et comme tu as écrit ton premier message ici, j'ai pensé à tort que tu venais juste pour demander une question et ne pas revenir comme la plupart qui font ainsi... En réalité, si tu comptes rester et participer, je te souhaite au contraire la bienvenue et je n'aurai plus jamais ce genre de messages pour toi, :)
je m'excuse encore !
Au plaisir de te lire prochainement, :)
Revenir en haut Aller en bas
CorinneLantez



Nombre de messages : 3
Age : 57
Date d'inscription : 29/01/2015

MessageSujet: Re: Cécile Chaminade (1857-1944)   Ven 30 Jan - 11:13

Coucou Pianoline ! Nous passerons sur cet épisode un peu "musclé" ... rires. C'est vrai que comme 1er contact je m'attendais à un bienvenue : chose faite ! Pour ce qui est du fonctionnement du site : je ne gère pas tout ...

En fait notre concert du 12 février est celui de deux classes de chant lyrique et nous interpréterons que des œuvres de compositrices, solos, duos, et petite formation.
En ce qui concerne le site : j'ai bien l'intention d'y venir pas tout le temps car le boulot est très chargé mais de façon régulière car j'y ai vu des échanges de passionnes !
Bonne journée à toutes et tous .... chez nous sous la neige.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lantez-musique.com
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16563
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Cécile Chaminade (1857-1944)   Ven 1 Mai - 13:29

Chaminade c'est surtout du piano ou des mélodies, mais c'est aussi deux superbes Trios pour piano, violon et violoncelle que l'on peut découvrir sur ce CD, avec une jolie mazurka suédoise :



https://www.youtube.com/watch?v=NE8kQtXfHCA&spfreload=10

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cécile Chaminade (1857-1944)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cécile Chaminade (1857-1944)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: