Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -26%
DeLonghi Détartrant écologique pour ...
Voir le deal
9.90 €

 

 Robert FUCHS (1847-1927)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22490
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Robert FUCHS (1847-1927) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Robert FUCHS (1847-1927)   Robert FUCHS (1847-1927) - Page 2 EmptyDim 16 Fév 2014 - 19:52

Jean a écrit:
Robert FUCHS (1847-1927) - Page 2 0761203989324

le concerto pour piano (environ 40') est pour moi un des grands!!

Tout à fait d'accord ! Le voici, pour ceux qui ne connaissent pas :




Et sa première symphonie :

Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 5668
Age : 69
Date d'inscription : 25/02/2013

Robert FUCHS (1847-1927) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Robert FUCHS (1847-1927)   Robert FUCHS (1847-1927) - Page 2 EmptyLun 17 Fév 2014 - 12:17

Magnifique ce concerto pour piano !  Robert FUCHS (1847-1927) - Page 2 185465 
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22490
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Robert FUCHS (1847-1927) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Robert FUCHS (1847-1927)   Robert FUCHS (1847-1927) - Page 2 EmptyDim 23 Fév 2014 - 18:28

Ses trois symphonies et une ouverture sont enregistrées chez Thorofon, dirigées par Manfred Müssauer. Une mention spéciale pour la deuxième, que je trouve particulièrement belle.

Robert FUCHS (1847-1927) - Page 2 Front78

Robert FUCHS (1847-1927) - Page 2 Front79


Revenir en haut Aller en bas
muzikant



Nombre de messages : 118
Age : 64
Date d'inscription : 11/02/2019

Robert FUCHS (1847-1927) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Robert FUCHS (1847-1927)   Robert FUCHS (1847-1927) - Page 2 EmptyMer 15 Mai 2019 - 10:59

Robert FUCHS (1847-1927) - Page 2 Centa10[/url]
En écoutant ce disque, je ne peux qu'approuver ce qui a été dit plus haut, et ce que j'ai lu, par exemple sur son quintette pour clarinette, composé en 1917 et qui ne reflète aucunement le tragique de l'époque.Là c'est agréable et pas du tout mièvre, pour moi loin de Brahms,on est dans un monde éthèré ou tout est beau et ce qui est moche reste dehors,une sorte de Schumann sans la folie, un Brahms qui n'aurait pas connu les oeuvres de Beethoven, bref un moment hors du temps, des oeuvres qui n'ont aucun tragique,bref tout est bien qui finit bien.Robert FUCHS (1847-1927) - Page 2 Icon_con
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22490
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Robert FUCHS (1847-1927) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Robert FUCHS (1847-1927)   Robert FUCHS (1847-1927) - Page 2 EmptyMar 13 Juil 2021 - 20:33

Une biographie plus complète

Robert Fuchs (né le 15 février 1847 à Frauental an der Laßnitz, Styrie, mort 19 février 1927 à Vienne) était un compositeur et professeur de musique autrichien de la période romantique. Son frère aîné, Johann Nepomuk Fuchs (1842-1899), était également compositeur, chef d'orchestre à l'Opéra de la Cour de Vienne et professeur au Conservatoire de Vienne.

Robert Fuchs était le plus jeune de treize (ou douze) enfants de Patritz Fuchs (1789-1867), un instituteur de l'école du travail d'une usine de cuivre, de la petite communauté de Styrie occidentale de Frauental an der Laßnitz. Patritz est aussi organiste et a composé plusieurs œuvres sacrées.

Il a passé ses années d'école à l'école primaire de Zeierling (district de Frauental), à St. Peter im Sulmtal, à l'école secondaire de Marburg et à l'école secondaire inférieure de Graz. Il reçoit ses premières leçons de musique (piano, violon et orgue) à l'âge de huit ans auprès de Martin Bischof, un oncle de Hans Kloepfer. A 15 ans, il écrit sa première pièce pour piano. Suivant la volonté de son père, il suit une formation à l'école normale de Graz, où il fait également ses premières apparitions publiques en tant qu'organiste. Il a réussi l'examen d'instituteur. Il se rend ensuite à Vienne en 1865 pour étudier la composition avec Felix Otto Dessoff au Conservatoire de la Gesellschaft der Musikfreunde. En 1866, il était organiste à l' église piariste.

Il a également étudié avec Anton Bruckner. Comme œuvre finale de ses études, il présente une symphonie en 1867. De 1875 à 1912, il est professeur de théorie au Conservatoire de Vienne.

De 1901 jusqu'à sa mort, Fuchs a passé les mois d'été à Admont dans la villa de son ami Anton Mayr, qui a écrit une biographie personnelle sur lui. Fuchs a dédié sa Messe en sol majeur, opus 108, à l'abbé d'Admont Oswin Schlammadinger.

En 1881, il reçoit le prix Beethoven pour son concerto pour piano. De 1894 à 1905, il est également organiste de la Vienna Hofmusikkapelle. Il est décédé quatre jours après son 80e anniversaire, prétendument à la suite des efforts de sa fête d'anniversaire. Il est enterré au cimetière central de Vienne (33E-3-5) dans une tombe honorifique.

Les élèves célèbres étaient Leo Fall, Franz Haböck, Richard Heuberger, Erich Wolfgang Korngold, Gustav Mahler, Erkki Melartin, Franz Schmidt, Franz Schreker, Jean Sibelius, Robert Stolz, Richard Strauss, Hugo Wolf, Alexander von Zemlinsky et le zoologiste Paul Kammerer.


En 1934, la Robert-Fuchs-Gasse à Vienne- Penzing (14e arrondissement) porte son nom. À Frauental, il y a le "Robert Fuchs Choir" et un parc qui porte son nom.

Œuvres

Au cours de sa vie Robert Fuchs a écrit deux opéras (Die Königsbraut, 1889 et Die Teufelsglocke, 1893), trois symphonies (plus une de jeunesse), cinq sérénades orchestrales, quatre quatuors à cordes, un concerto pour piano, trois sonates pour piano, deux sonates pour violoncelle, une sonate pour alto, une sonate pour contrebasse, six sonates pour violon, des trios pour piano et des trios à cordes. Il a également écrit des pièces pour orgue, des mélodies, de la musique d' église, de la musique de chambre et d'autres pièces pour une grande variété d'instruments. Il écrivit la première de ses cinq sérénades en 1874, avec laquelle il devint célèbre et qui lui donna son surnom de "Serenaden Fuchs". Johannes Brahms a loué et promu Robert Fuchs. Il a pu consolider sa popularité avec les deux symphonies de 1886 et 1887, alors que ses deux opéras n'ont pas eu autant de succès.




https://www.youtube.com/watch?v=0W343weVGnI
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Robert FUCHS (1847-1927) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Robert FUCHS (1847-1927)   Robert FUCHS (1847-1927) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Robert FUCHS (1847-1927)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: