Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Mikis Theodorakis, né en 1925

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16036
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Jeu 14 Juil - 12:32

Je n'ai entendu aucun opéra de Thedorakis Embarassed Je ne sais pas s'il y a une parenté stylistique avec Kalomiris dont j'ai deux opéras, mais si c'est le cas, ils sont bien.
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin
avatar

Nombre de messages : 4190
Age : 47
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Jeu 14 Juil - 13:12

Il me revient que Mikis Theodorakis serait anobli par la Reine d'Angleterre, sous le titre de...

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10630
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Jeu 14 Juil - 13:13

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10630
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Dim 31 Juil - 18:40


Très souvent et même presque toujours,une musique de Mikis Theodorakis est pour moi synonyme de beauté et d'émotion et je dois reconnaître ici que ses chansons pour guitare seule par Rainer Rohloff n'ont pas dérogé à la règle. C'est assez fréquent que lorsque je parcours un disque pour guitare seule, je me lasse bien avant la fin alors que celui-ci ne dépasse pas les cinquante minutes. Avec "Songs for guitar" de Mikis Theodorakis par Rainer Rohloff,bien que le cd dépasse les soixante minutes,j'ai été absorbé de la première note à la dernière,chaque chanson ou presque me démontrant pourquoi j'aime tant ce compositeur...

Mais parole aux artistes! Very Happy

<< C'est avec attention et intérêt que j'ai écouté les arrangements de ma musique pour guitare solo par Rainer Rohloff et j'en suis parfaitement satisfait. Rohloff respecte véritablement l'écriture et l'esprit des compositions, son adaptation est sérieuse et créative,
l'autonomie de la guitare et celle de la musique sont donc respectées. A certains endroits, on a l'impression que la virtuosité va jusqu'aux limites de l'instrument. Un fait qui, je pense, éveillera l'intérêt de nombreux guitaristes. Mais aussi les mélomanes et plus spécialement les adeptes de ma musique auront le plaisir de retrouver les compositions qu'ils connaissent bien dans de nouveaux atours musicaux brillants qui confèreront certainement aux oeuvres un nouveau souffle.>> Mikis Theodorakis


<< Ma première rencontre - imaginaire - avec Mikis Theodorakis eut lieu à l'âge de 7 ans: en classe, on nous avait priés d'envoyer au gouvernement militaire grec de l'époque des cartes avec des fleurs que nous avions peintes nous-mêmes pour la libération du compositeur. Les enseignants ne nous avaient donnés aucune explication sur l'arrière-fond politique. En revanche, il y avait dans la revue des pionniers "FRÖSI" un petit disque en plastique avec deux exemples de sa musique - ce fut la première excursion inoubliée dans un monde merveilleux et inconnu. Je ne pouvais deviner que 25 ans plus tard, c'est avec ce même homme que je partirais en tournée. Appelons cela de la chance, du hasard ou un ensemble de circonstances particulièrement heureuses. Ce furent des voyages à travers l'Europe et l'Asie, des représentations dans des grandes salles de concert et des stades ainsi que de nombreux enregistrements CD. En 1998, pour raisons de santé, Theodorakis a fortement limité ses apparitions en public et mis fin à ses tournées de concert. Ce projet m'a permis de trouver ma propre adaptation de cette époque riche en impressions : "Songs for guitar" est un hommage à la personnalité de Theodorakis, à sa musique si puissante et merveilleuse. J'ai tenté d'ouvrir quelques-uns de ses "thèmes du siècle" au répertoire pour guitare de concert et de formuler une propre expression musicale sur la relation des influences traditionnellement classiques et espagnoles par des moyens stylistiques modernes. Le coeur, le message fondamental de sa musique, est resté inchangé. Durant les dix années de ma collaboration avec Theodorakis, j'ai pu constater l'impressionnant effet que suscite sa musique, et combien ce langage est facile à comprendre. J'ai remarqué l'euphorie et l'évidence avec laquelle elle est reçue dans les salles de concert. Theodorakis a énormément fait pour la compréhension mutuelle des hommes. Il a lancé un message de paix et d'humanité perceptible dans le monde entier.>> Rainer Rohloff
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10630
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Dim 31 Juil - 23:30

Que dire d'autre de la RHAPSODIE POUR GUITARE (Franz Halasz) ET ORCHESTRE (direction: John Carewe) de THEODORAKIS qu'elle est somptueuse par une succession de délicieuses mélodies. Que dire d'autre aussi que la guitare n'est pas seulement virtuose et prolixe,mais qu'elle ne semble pas en rivalité ou en compétition avec l'orchestre,que, bien au contraire,l'un semble célébrer l'autre,qu'il y a davantage de fraternité et de complicité entre eux qu'il n'y a de concurrence ou de volonté de domination mutuelle. Cette belle Rhapsodie serait-elle le porte-drapeau d'une société idéale où l'individu - jamais intrus ni trublion - n'est pas noyé par la masse mais s'épanouit en elle pour ne pas dire "avec elle". De cette oeuvre fortement attachante et qui regorge d'humanité,ce n'est pas le rapport de forces de deux entités inconciliables, mais une chaleureuse complémentarité des formes expressives exprimées par la force fragile de la guitare et la force collective des instruments de l'orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10630
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Mar 29 Nov - 22:08

Les Sonates N°1 & 2 de Mikis Theodorakis sont bien de ces pièces pour violon et piano qui me touchent droit au coeur. Voilà une musique tonale, mélodique, à laquelle je suis véritablement sensible. Il y a plusieurs raisons à celà, des lignes mélodiques fortes, des thèmes de caractère avec des motifs accrocheurs que l'on retient bien après l'écoute. De la courte première Sonate, le premier mouvement est exactement de cette veine. Les premières mesures me font toutefois étrangement penser à Franz Schubert, mais certaines tournures, l'allure des mélodies très expressives, évoquent sans équivoque le compositeur grec. Le second mouvement opte pour un style plus dépouillé et presque minimaliste où le piano finit par abandonner le violon dans son récit. Le mouvement final, quant à lui, semble s'extraire d'un rebétiko. Il est également excellent. Rien ne se perd avec la seconde Sonate divisée en quatre parties et dont le thème mélodique d'ouverture est également superbe. Cependant, plus que dans la précédente, le violon prend une tonalité assez singulière qui me plait beaucoup. Je lui prête volontiers une couleur un brin orientale qui se prolongera jusqu'à la fin de l'oeuvre. S'ajoute à ces deux Sonates un Trio pour violon, violoncelle et piano qui développe à son tour un beau thème mélodique, quoique plus intérieur. J'ai apprécié un bel équilibre entre les trois solistes et ai ressenti le quatrième et dernier mouvement, dans son fort et lent lyrisme, comme une belle déclaration d'amour, celle d'un jeune homme de 22 ans qui allait tant apporter de magnifiques choses à la musique, au-delà des dogmes et des querelles de chapelle.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6433
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Mar 29 Nov - 22:49

tu me donnes très envie là...j'ai beaucoup aimé les oeuvres de Theodorakis que tu m'as fait découvrir!!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10630
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Mer 30 Nov - 16:12


Oui, je suis sûr que ces oeuvres te plairont comme à la plupart des intervenants de ce forum. Avec THEODORAKIS, vous n'aurez jamais la "mauvaise" surprise d'une musique avant-gardiste façon XENAKIS ou STOCKHAUSEN. Il fait cependant partie de mes cinq compositeurs contemporains préférés de la seconde moitié du vingtième siècle. Wink
Revenir en haut Aller en bas
bouddha

avatar

Nombre de messages : 36
Age : 72
Date d'inscription : 08/12/2011

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Jeu 8 Déc - 18:41

Théodorakis, ah...

je l'ai interviewé un an après sa sortied es geôles grecques quand il a donné au Victoria Hall de Genècv, le Canto General texte de Pablo Neruda.
Le Public lui a fait une standing ovation de 15 minutes. Il m'a signé mon livre d'or avec une très jolie dédicae en grec que j'ai pu lire, j'ai fait 4 ans de grec à Henri IV . un merveilleux souvenir de l'arbol de la libertad...
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16036
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Jeu 8 Déc - 20:34

Sûr que c'est un merveilleux souvenir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10630
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Jeu 8 Déc - 20:36


Comme j'aurais aimé le rencontrer!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10630
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Ven 6 Avr - 18:28


La redécouverte de sa septième symphonie s'est amorcée par un motif incisif sur quelques notes qui rouvrit un petit tiroir de ma mémoire. Bien que ma précédente écoute date de l'ère du 33tours, je n'avais visiblement pas oublié ce motif d'introduction. Il m'a tout de suite paru familier. L'oeuvre est aussi solidement échafaudée entre modernité et tradition. Elle est puissante, imposante, je la définirais même de péplumique. Les choeurs sont, par moments, comme une grande vague, un presque tsunami qui souffle tout sur son passage, ce qui n'empêche pas certaines finesses de l'orchestre qui s'offre de belles ambiances sonores, d'apparaître sous forme de chouettes oasis purement instrumentaux. Le mouvement ultime développe un chant magnifique, passionné et passionnant, un véritable chant de l'Amour et d'une grande grécité.

Quelles merveilleuses retrouvailles!

Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16036
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Ven 6 Avr - 19:42

Parmi les 7, je n'ai écouté que les symphonies 2 et 3 Embarassed

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10630
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Ven 6 Avr - 20:09


Je connais la 1, 2, 3, 4 et 7, me manquent à découvrir la 5 et la 6.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10630
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Sam 2 Juin - 17:45


"A propos de la << Première Symphonie>> par Mikis Theodorakis.

En 1948, j'ai commencé avec les esquisses pour ma "Première Symphonie". Déjà en 1945, j'avais essayé pour la première fois mes facultés pour l'orchestration avec l'oeuvre "La Fête d'Asi-Gonia". Pourtant, celle-ci ne devait être créée que cinq ans plus tard, à savoir le 5 mai 1950. ( Remarquons à ce propos que le nombre 5 à une signification particulière dans ma vie.) Entre-temps, il ne me restait que mon imagination pour vérifier la justesse des relations contrapunctiques et orchestrales - dès que j'en avais le rare loisir, je dirigeai en esprit d'interminables concerts. Dans les ébauches pour la symphonie, j'ai articulé en premier lieu les sentiments et les pensées qui me tracassaient à l'époque et qui cherchaient d'urgence une solution. Le sentiment de protestation et de douleur d'une jeunesse qui m'avait conduit, pour des raisons davantage subjectives qu'objectives, dans une situation sans issue, s'est encore intensifié par l'expérience douloureuse de l'Occupation nazie et de ses conséquences. Si dans cette musique, dans les mélodies, les rythmes et les couleurs sonores, il y a une étincelle d'espoir, comme des trous dans un mur, c'est seulement parce que, sur une base avant tout philosophique et idéologique, j'avais foi en l'homme et son avenir, mais que je n'étais guère convaincu qu'il puisse continuer son existence biologique, pour autant qu'on accepte la joie et l'espoir comme facteurs biologiques...
Revenir en haut Aller en bas
ysov

avatar

Nombre de messages : 438
Age : 54
Date d'inscription : 16/09/2011

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Sam 2 Juin - 17:59

Pour ma part, j'ai un faible pour sa musique de chambre, que ce soit pour ses trios avec piano, sonates pour violon et piano, quatuors etc.

J'ajouterais sa superbe Rhapsodie pour violoncelle et orchestre, dont je me lasse jamais. drunken

Sa suite tirée de son ballet ''Les Amants de Téruel'' est fort plaisante.

Réédition:

J'ai oublié un apport très important de son oeuvre pour piano et orchestre, que ce soit ses Suites, son Concerto, et même sa 2ème Symphonie pour choeur de garçons, solo de piano et orchestre. La version unique et de référence de ses oeuvres est nul autre que son illustre compatriote Cyprien Katsaris, contenu dans deux cd par son label Piano21.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10630
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Sam 2 Juin - 18:52


J'aime aussi toutes les oeuvres que tu cites, je pense en fait que je suis très fan du compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10630
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Sam 2 Juin - 19:06

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10630
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Lun 4 Juin - 19:32


Ma réécoute de toutes les symphonies de Theodorakis que j'ai en ma possession, ces derniers jours jusqu'à aujourd'hui, fut fructueuse en émotions fortes. Je suis toujours autant frappé par la forte dimension humaine qui émane de sa musique, par la qualité de ses mélodies, toujours propices à devenir de formidables chants d'amour et de paix universels. De la première symphonie, purement orchestrale, j'aime surtout les qualités expressives et thématiques du troisième mouvement. De la seconde, de forme concertante et intitulée "Le Chant de la terre", essentiellement orchestrale sauf dans le troisième mouvement où le chant se concrétise sous les traits d'une belle mélodie typiquement theodorakissienne et où finit par intervenir un choeur d'enfants, j'adore l'emploi vindicatif et souvent percutant du piano. Toutefois, je ressens davantage une grande symphonie "politique" et engagée qu'une grande symphonie romantique. La symphonie n°3 qui est carrément une symphonie vocale proche de l'oratorio, me semble toutefois évoluer brillamment dans cette continuité vindicative et militante. Egalement percutante avec une thématique forte et accrocheuse, elle est d'une grande grécité. Elle m'impressionne beaucoup mais je ne saurais affirmer pour l'heure si je la préfère à la seconde qui m'a laissé aussi une très forte impression. La quatrième continue dans cette forme hybride entre symphonie et oratorio à laquelle se rajoute une voix récitante. Comme les précédentes, l'oeuvre est intense, passionnée, d'une grande grécité, mais moins percutante et avec un matériel thématique qui me parait moins fort, moins inspiré. Ne connaissant ni la Cinquième ni la Sixième qui, j'espère, bénéficieront d'une (ré)édition discographique un jour, j'ai donc fait un grand écart vers la Septième qui est encore une oeuvre vocale et puissante entre oratorio et symphonie. La connaissant de l'époque du 33 tours, je redécouvris une musique d'une grande beauté, riche en émotions, peut-être moins vindicative que les n°2 & 3, avec un magnifique mouvement final dans lequel se déplie avec passion et intensité, un chant, une mélodie, dont seul Theodorakis à le secret.

Distributions:
___SYMPHONIE N°1 par le "St.Petersburg State Academic Capella Symphony Orchestra" dirigé par Mikis Theodorakis.
___SYMPHONIE N°2 "Le Chant de la Terre" pour piano solo et orchestre, avec choeur d'enfants: Cyprien Katsaris, piano/ Chorale Enfantine - Princesse Marie-Astrid, Mondercange (Luxembourg), Léon Krein/ Orchestre Symphonique de RTL sous la direction de Mikis Theodorakis.
___SYMPHONIE N°3 (en langue grecque) avec Els Bolkestein, soprano, le "Runfunkchor Berlin" et l'"Orchester der Komischen Oper Berlin" sous la direction de Heinz Rögner.
___SYMPHONIE N°4 "Chorus Symphony" avec M. Drakopoulou, soprano/ K. Morfoniou, alto/
D. Hatzigeorgiou, violoncelle/ L. Tassopoulou, récitant/ Orchestre et Choeur du Philharmonique d'Athènes sous la direction de Loukas Karytinos.
___SYMPHONIE N°7 "Spring Symphony" avec Kari Lövaas, Soprano/ Violetta Madjarova, alto/ Sergey Larinas, ténor/ Gunther Emmerlich, basse/ Radio Choir Prague & Radio Children Choir Prague/ Choir of State Philharmony of Lithuania et le "Dresdner Philharmonie" sous la direction de Herbert Kegel.

Mon petit classement préférentiel: 2 = 3, 7, 1, 4.
Revenir en haut Aller en bas
ysov

avatar

Nombre de messages : 438
Age : 54
Date d'inscription : 16/09/2011

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Lun 4 Juin - 19:40

Mains Nous en venons, en partie du moins, au même classement préférentiel. Mains La deuxième symphonie est selon mon avis la plus réussie, sans doute à cause de cet engagement passionné du compositeur que ce soit d'ordre social, ou politique, aisément décelable dans cette oeuvre. Cela ne saurait constituer un inconvénient.

Hier soir pour ma part, j'ai à nouveau écouté sa belle Rhapsodie pour violoncelle et orchestre. Cette oeuvre fait partie selon moi de son opus magnum.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10630
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Jeu 3 Jan - 13:37

Icare a écrit:

La redécouverte de sa septième symphonie s'est amorcée par un motif incisif sur quelques notes qui rouvrit un petit tiroir de ma mémoire. Bien que ma précédente écoute date de l'ère du 33tours, je n'avais visiblement pas oublié ce motif d'introduction. Il m'a tout de suite paru familier. L'oeuvre est aussi solidement échafaudée entre modernité et tradition. Elle est puissante, imposante, je la définirais même de péplumique. Les choeurs sont, par moments, comme une grande vague, un presque tsunami qui souffle tout sur son passage, ce qui n'empêche pas certaines finesses de l'orchestre qui s'offre de belles ambiances sonores, d'apparaître sous forme de chouettes oasis purement instrumentaux. Le mouvement ultime développe un chant magnifique, passionné et passionnant, un véritable chant de l'Amour et d'une grande grécité.

Quelles merveilleuses retrouvailles!


J'ai réécouté cette merveilleuse symphonie ce matin et je suis aux anges tant elle renferme tout ce que j'aime découvrir dans la musique. J'attends avec impatience de découvrir ses cinquième et sixième symphonies et j'espère que l'année 2013 m'en offrira la possibilité.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10630
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Sam 28 Sep - 19:40


réécoute aujourd'hui de ses Songs for guitar dont les arrangements pour guitare et l'interprétation sont signées Rainer Rohloff. Une émotion à fleur de notes, inutile de préciser que ces chansons sans parole m'ont hypnotisé, d'ailleurs, elles vibrent encore en moi au moment où j'écris ces lignes.  
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10630
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Jeu 12 Déc - 9:28

Icare a écrit:

La redécouverte de sa septième symphonie s'est amorcée par un motif incisif sur quelques notes qui rouvrit un petit tiroir de ma mémoire. Bien que ma précédente écoute date de l'ère du 33tours, je n'avais visiblement pas oublié ce motif d'introduction. Il m'a tout de suite paru familier. L'oeuvre est aussi solidement échafaudée entre modernité et tradition. Elle est puissante, imposante, je la définirais même de péplumique. Les choeurs sont, par moments, comme une grande vague, un presque tsunami qui souffle tout sur son passage, ce qui n'empêche pas certaines finesses de l'orchestre qui s'offre de belles ambiances sonores, d'apparaître sous forme de chouettes oasis purement instrumentaux. Le mouvement ultime développe un chant magnifique, passionné et passionnant, un véritable chant de l'Amour et d'une grande grécité.

Quelles merveilleuses retrouvailles!    

La Symphonie n°7 de Mikis Théodorakis est l'oeuvre qui a émerveillé mon mercredi soir. Lorsque j'y pense, cette Septième est probablement la première symphonie que j'aurai écoutée et aimée de cet immense musicien.     
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Ven 13 Déc - 18:25

Heureuse d'avoir pu découvrir de plus près ce "grand homme" que  je connaissais très peu.  En ce qui concerne sa musique, je n'ai malheureusement pas trouvé la septième symphonie, je n'ai écouté que "le chant de la terre", la deuxième, mais je dois dire que je suis assez imperméable à cette musique qui me semble fort intellectuelle   .  Par contre j'ai trouvé le Requiem d'une grande splendeur   .  Mais je reviendrai à son œuvre plus étendue dans le futur parce que je trouve l'Homme captivant !

Le Requiem

Jeanne Polevtsova, mezzo-soprane
Lyubov Zhiltsova, soprane
Petr Migunov, basse
Aleksandr Timchenko, tenor
Choeur d'enfants et orchestre symphonique de St. Petersburg State Academic Capella M.I. Glinka
Compositeur et dirigeant : Mikis Theodorakis

1. Evlogitos o Theos -- 00:01
2. Evlogitos ei Kyrie -- 12:09
3. Doxa - To Trilampes -- 21:38
4. Pia tou Biou Tryfi -- 27:09
5. Oimoi, Oion Agona -- 30:34
6. Pou Estin i tou Kosmou -- 36:58
7. Emnisthin Tou Profitou -- 40:16
8. Kat' Eikona Sin kai Omoiosin -- 46:45
9. Doxa Patri -- 50:12
10. Makarioi -- 52:22
11. Exelthomen -- 58:31
12. Amin -- 1:05:04


Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6433
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   Ven 13 Déc - 22:38

quel dommage que le cd soit hors de prix...quand on le trouve!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mikis Theodorakis, né en 1925   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mikis Theodorakis, né en 1925
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: