Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 La musique orientale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La musique orientale   Dim 10 Juin - 18:02

ça me semble turk ça! bon c'est pareil mais avec la modernisation les makam sont un peu defeloppé mais oui c'est les meme ça! il yen a beaucoup d'autre makams mais l'essentiel qu'il y en a des uns qui porte la demis bymole ou dièse qui est exprimé par des symbole qui semble au byme ou dièse! alors en tous cas pourrai tu jouer le demis bymole ou demi dièse? pas par le piano car c'est impossible mais un autre instrument tel le violent ..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La musique orientale   Dim 10 Juin - 18:03

Snoopy a écrit:
taktouk2010 a écrit:
Je suis desolé mais je pense que je me trompa je voulûs dire un piano seulement car c'est le meme c'est deja occidental le piano il n' y a pas un oriental

OK. Mais on ne joue pas avec les touches du clavier comme en Europe? On frappe les cordes avec une baguettes directement, non?
non non c'est la meme façon à jouer car le piano est pris de l'europe alors on le joue comme il est joué en europe!
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21020
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: La musique orientale   Dim 10 Juin - 18:04

J'ai trouvé ça sur internet:

http://www.maqamworld.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La musique orientale   Dim 10 Juin - 18:11

Snoopy a écrit:
J'ai trouvé ça sur internet:

http://www.maqamworld.com/
oui c'est le bon site pour savoir plus à propos les makams arabe ou oriental en generale mais bon la musique arabe c'est vrai elle est consititué primairement des makams mais ce n'est pas la seule chose enfait il y en a les rythme les instruments l'arrangement... je vais mettre à la disposition une pièce instrumental joué par une ensemble presque orchestre constitué de 200 musiciens et très interessante il y en a le piano les counter bass les guitare basse les violents...
ICI


Dernière édition par le Dim 10 Juin - 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21020
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: La musique orientale   Dim 10 Juin - 18:13

Le makam (pl. makamlar) est le type de mélodie utilisé dans la musique turque ; le concept employé pour codifier des phénomènes de structure de balance, de structure d'intervalle, et de caractéristiques mélodiques de composition et improvisation.

Ses contre-parties dans la musique arabe est maqam ; dans la musique bizantine, echos ; dans la musique assyrienne, makam ; dans la musique d'Uyghur, muqam ; dans la musique d'Ouzbékistan, shashmakom ; et dans la musique indienne, raga.

Tous ces concepts correspondent au mode dans la musique occidentale, bien qu'ils puissent différer de la théorie de musique à laquelle ils appartiennent. Les contre-parties rhythmiques du makam dans la musique arabe et turque est usul.

Le makam de mot est simplement le mot turc pour le maqam arabe, et en effet le concept est fondamentalement semblable à celui dans le monde arabe ; les makams, cependant, sont organisés d'une manière quelque peu différente dans les deux cultures musicales.

À cet égard, il devrait être maintenu dans l'esprit qui la musique turque, et en particulier musique classique turque, est heterophonic ; c.-à-d., traditionnellement toutes les voix jouent la même mélodie, avec des ornements de temps en temps.

En termes de notes, une tonalité entière est divisée en neuf virgules dans la musique turque, qui donnent des symboles selon la table suivante :



(Moyens « nom de NOTA: Aral???n Ad? d'intervalle » ; ceux-ci devraient être appris dans Turc car ce système est peu susceptible d'être produit en dehors de de la musique turque.

Le de?eri d'olarak de Koma signifie la « valeur en termes de virgules ». Diyez signifie que le « dièse » et le bemol signifie le « appartement » ; dans la colonne pointue, la tonalité inférieure devrait être imaginée au dessus et à la tonalité plus élevée au fond (vice versa pour la colonne plate), et alors la table devient une carte des intervalles se produisant en tant qu'un se déplace entre, par exemple, les notes C et D. en conséquence, la table peuvent être dépeintes horizontalement comme suit, avec les notes de base appelées selon le système de solfege et ainsi, par exemple, «  » est C et « au sujet de » est D :



Comme ci-dessus dans le contexte du maqam arabe, ce système n'est pas de tempérament égal. En fait, dans le système occidental du tempérament, C-pointu et D-plat-qui sont fonctionellement de mêmes tonalité-sont équivalents à 4.5 virgules dans le système turc ; ainsi, ils tombent directement au centre de la ligne représentée ci-dessus. Quant à la dernière colonne dans la table, le simge signifie le « symbole », et est employer-comme sera vu au-dessous-pour un système de sténographie d'écrire les différents intervalles utilisés dans les différents tetrachords et pentachords qui entrent dans composer un makam.)

À la différence de la musique occidentale, où la note C, par exemple, s'appelle le C indépendamment dans quelle octave elle pourrait être, dans le système turc que les notes être-pour la plupart de partie-individuel ont appelé (bien que beaucoup sont des variations sur un nom de base) ;, qui couvre les notes de C moyen (« Kaba Çârgâh ») aux mêmes octaves de la note deux ci-dessus (« Tîz Çârgâh »)

Semblable à la construction du maqamat ci-dessus, un makam dans la musique turque est établi d'un tetrachord établi placé sur un pentachord, ou vice versa (les trichords existent mais sont peu employés). En plus, la plupart des makams ont au-dessus de ce qui est connu comme

« développement » (geni?leme dans Turc) ou ci-dessous, ou tous les deux, la note tonique et/ou la plus élevée.

Il y a 6 tetrachords de base, appelés parfois selon leur note tonique et parfois selon la note la plus distinctive des tetrachord : Çârgâh ; Bûselik ; Kürdî ; Rast ; U??âk ; et Hicaz.

Il y a également 6 pentachords de base, baptisés du nom du même modèle : Çârgâh ; Bûselik ; Kürdî ; Rast ; Hüseynî ; et Hicaz.

Dans l'image suivante, les tetrachords (dörtlü) sont du côté gauche, pentachords (be?li) du côté droit. Les symboles (simge) de la table ci-dessus sont ici employés pour signaler les intervalles utilisés dans ces modèles ; elle vaut la peine de maintenir dans l'esprit que ces modèles peuvent être transposés à n'importe quelle note dans la balance, de sorte que le tonique A (Dügâh) du tetrachord de Hicaz, par exemple, peut être relevé les virgules un second/9 importantes à B (Bûselik), ou en fait à n'importe quelle autre note. Les autres notes du tetrachord, naturellement, sont également transposées avec le tonique, permettant au modèle de préserver son caractère.




théorie de base de makam

Un makam, plus que simplement un choix des notes et les intervalles, est essentiellement un guide de structure compositionnelle : n'importe quelle composition dans un makam donné déplacera par les notes de ce makam dans la manière plus ou moins commandée . Ce modèle est connu dans Turc comme seyir (signification fondamentalement, « itinéraire »), et il y a trois types de seyir :

se lever (ç?k?c?) ;
tomber (inici) ;
tomber-se lever (inici-ç?k?c?)

Comme cité ci-dessus, des makams sont établis d'un tetrachord plus un pentachord (ou vice versa), et en termes de cette construction, il y a trois notes importantes dans le makam :

le tonique (durak), qui est la note initiale du premier tetrachord ou pentachord et qui conclut toujours n'importe quel morceau écrit dans le makam ;

le dominant (güçlü), qui est la dernière note du premier tetrachord ou pentachord et la première note de la seconde et qui est employé car un tonique provisoire au milieu d'un morceau (dans ce sens, il est quelque peu semblable aux lancements axiaux mentionnés ci-dessus dans le contexte de la musique arabe) ; dans la pratique, le güçlü est parfois un dominant approprié et parfois un subdominant ;

la principale tonalité (yeden), qui est le plus souvent la note pénultième de n'importe quel morceau et qui résout en tonique ; dans la pratique c'est parfois une principale tonalité appropriée et parfois un subtonic

En plus, il y a trois types de makam dans l'ensemble :
makams simples (basit makamlar), presque qui ont un seyir de montée ;

makams transposés (göçürülmü? makamlar), qui car le nom implique sont les makams simples transposés à un tonique différent ;

makams composés (bile?ik/mürekkep makamlar), qui sont se joindre des makams différents et nombre dans les centaines
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La musique orientale   Dim 10 Juin - 18:20

oui un bon recherche Vraiment mais il parle bien de la musique turque la musique turque manque un peu des regle theorique car dans beaucoup des fois on ne peu distingué la note jouée et les note qui soient ecrite ne vont pas etre jouées elles meme mais ça depond de la pouvoir de musicien alors elle manque un peu des regles mais la musique arabe est plus proche à la musique occidental vu à qu'elle comporte bien sur la théorie et la regle stricte ce qu'est ecrit ce qui doit etre joué! biensur on peut ajouter des complement mais generalement elle depond beaucoup de la théorie!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La musique orientale   Dim 10 Juin - 18:36

Ce texte est traduit automatiquement de l'anglai:
http://www.maqamworld.com/maqamat.html
Citation :
Quel est un Maqam ? Dans la musique arabe, un maqam (maqamat pluriel) est un ensemble de notes avec les traditions qui définissent des rapports entre eux, les modèles habituels, et leur développement mélodique. Maqamat sont définis et mieux compris dans le contexte du répertoire arabe riche de musique. L'équivalent le plus proche dans la musique classique occidentale serait un mode (par exemple principal, mineur, etc.) Les balances de l'arabe dont on établit le maqamat égal-ne sont pas gâchées, à la différence de la balance chromatique utilisée dans la musique classique occidentale. Au lieu de cela, les 5èmes notes sont accordées ont basé sur le 3ème harmonique. L'accord des notes restantes dépend entièrement du maqam. Les raisons de ceci qui accorde probablement sont historiquement basées sur des instruments de corde comme l'oud. Un effet secondaire d'égal-avoir gâché l'accord est que la même note (de nom) peut avoir un lancement légèrement différent selon quel maqam elle est joué po. Quelles sont les tonalités quartes ? Beaucoup de le maqamat incluent les notes qui peuvent être rapprochées avec les tonalités quartes (représentées en utilisant le signe moitié-plat ou le signe moitié-pointu), bien qu'ils soient rarement les quarts précis tombant exactement à mi-chemin entre deux semitones. Même les notes représentées comme semitones incluent parfois des subtilités de microtonal selon le maqam dans lequel elles sont employées. Pour cette raison, en écrivant la musique arabe en utilisant le système occidental de notation, il y a un arrangement que l'accord exact de chaque note pourrait changer avec chaque maqam et doit être appris par l'oreille. Une autre particularité de maqamat est que la même note n'est pas toujours jouée avec le même lancement exact. Le lancement peut changer légèrement, selon l'écoulement mélodique et avant ce que d'autres notes sont jouées et ensuite cette note. L'idée derrière cet effet est aux coins pointus ronds dans la mélodie en approchant les autres notes. Cet effet s'appelle parfois la loi de l'attraction ou de la pesanteur, et est commun dans d'autres traditions musicales (par exemple dans la musique bizantine). Le maqamat sont-ils transposable ? Quand le maqamat arabe sont enseignés et documentés, chaque maqam est habituellement associé à la même note commençante (tonique). Par exemple, le maqam Bayati est presque toujours montré comme commençant sur D en manuels de référence. En général le maqamat sont transposable, mais seulement à une poignée d'autres toniques. Par exemple, le maqam Bayati commence habituellement sur D, mais il peut également commencer sur G et A. En transposant le maqamat arabe, les musiciens mentionnent le nom tonique après le nom de maqam pour la clarté (par exemple « Bayati sur G » ou « Bayati sur A »). Pour cette raison également, seulement quelques tonalités quartes sont exploitées (avec l'arrangement que la tonalité de quart de limite est approximative, et que beaucoup de semitones incluent des variations de microtonal). Plus souvent les tonalités quartes utilisées sont : E, A et B. C'est les balances différentes dans la musique classique occidentale, où par exemple chaque balance peut avoir 11 toniques possibles. La liberté totale à transposer exige jouer la musique occidentale sur les instruments égal-gâchés (par exemple le piano) où tous les intervalles de semitone sont exactement égaux. Les raisons derrière cette limitation sont probablement techniques et pragmatiques, et doivent faire avec la difficulté de la transposition librement sur les instruments arabes classiques (oud, non, qanun). Sur l'oud par exemple, il est important de pouvoir exploiter les cordes ouvertes aux notes de toniques de jeu 4ème et 5ème, puisque le bruit sur les cordes ouvertes est toujours dedans air et plus fort. En outre, puisque l'accord d'oud égal-n'est pas gâché mais est basé sur des intervalles d'harmonique 4ème et 5ème entre les cordes ouvertes, le maqamat ne retentissent pas également dans l'air et plaisant sur chaque tonique. Quelques noms de changement de maqamat une fois transposé parce qu'elles changent dans leur sensation ou humeur. Un maqam pourrait également avoir un développement mélodique différent (sayr) une fois transposé, y compris une note, un EL dominants différents Arwah de Rahat de maqam etc. par exemple est une version transposée de maqam Huzam, mais elles ont différents modes. Pour décrire la différence en utilisant la terminologie très subjective, la première est inférieure, plus mûr et spirituel, la seconde est plus haute, plus légère et plus géniale. Une autre raison pour différentes versions transposées d'un maqam ayant différents noms pourrait être historique, puisque chaque nom (et tonique) ont pu avoir été employés dans une région différente (arabe, persan, turc. etc.). Un exemple de ceci est le maqamat de Hijaz Kar, d'arabanne de Shadd, de Shahnaz, et de Suzidil, que tout a les mêmes intervalles tonaux. Tandis qu'au sujet de la transposition, de musiciens le retune souvent leurs instruments quelques semitones plus hauts ou inférieur la référence absolue (par exemple. A = 440 hertz) plutôt que transposent un maqam, particulièrement dans de vieux enregistrements des années 20 et des années 30. La raison de faire ceci est cette des mélodies retentissent bien mieux quand leurs toniques et 4èmes/5èmes notes tombent sur les cordes ouvertes, en raison des instruments de corde de manière comme l'oud ou le violon résonnent. Ce n'est pas le cas avec la voix, par exemple. Comment le maqamat peut-il être décomposé ? Les modules pour le maqamat sont des ensembles de 3, 4 ou 5 notes, appelées les trichords, tetrachords et pentachords, respectivement. Le mot arabe pour ces derniers place est des jins (ajnas pluriels). Les jins de mot signifie le genre, le type ou la nature de quelque chose. En général chaque maqam se compose deux ajnas principaux (ensembles) appelés les jins inférieurs et supérieurs. Ceux-ci peuvent être joints à la même note, à deux notes adjacentes, ou peuvent se recouvrir. Un maqam peut également inclure d'autres ajnas secondaires qui sont très utiles pour la modulation. Au lieu de la pensée à un maqam comme collection des notes 8 ou plus différents, il est souvent utile de penser à lui comme groupe de deux ajnas ou plus (ensembles). Voir la section d'Ajnas (ensembles). Y a-t-il de l'harmonie dans la musique arabe ? La musique arabe est la plupart du temps mélodique, qui signifie qu'elle inclut rarement l'harmonie et les cordes. Il y a quelques exceptions, lit plus en cet excellent article concernant l'harmonie et la musique arabe. La raison principale pourquoi l'harmonie est rarement employée est que les cordes ne retentissent pas très plaisantes quand elles incluent les tonalités ou les variations quartes de microtonal. L'harmonie semble mieux quand les notes ont etc. de rapport (3ème, 4ème, 5ème et 6ème harmonique,) harmoniques normaux. Dans la musique arabe, cela vaut pour un tonique et son cinquième (3ème harmonique), mais la majeure partie du temps non vrai pour n'importe quelle autre combinaison de note. Quelle est la différence entre un maqam et une balance ? Le maqam arabe est établi sur la balance arabe. Le maqam se compose généralement d'une octave (8 notes), bien que parfois la balance de maqam s'étende jusqu'à 2 octaves. Mais le maqam est beaucoup plus qu'une balance : * Un maqam peut inclure des variations de microtonal tels que les tonalités, les images tramées et les tonalités de quart dans sa balance fondamentale ne sont pas avec précision celle. Par exemple l'E dans le maqam Bayati est légèrement inférieur accordé à l'E dans le maqam Rast. Ces variations doivent être apprises par l'écoute pas par la lecture, qui est pourquoi la tradition orale est la manière correcte d'apprendre la musique arabe. * Chaque maqam a un caractère différent qui donne une humeur, d'une mode semblable à l'humeur dans une balance importante ou mineure, bien que cette humeur soit subjective. Puisque la musique arabe classique est la plupart du temps mélodique (exclut l'harmonie), le choix du maqam affecte considérablement l'humeur du morceau. * Chaque maqam inclut les règles qui définissent son développement mélodique (ou sayr en arabe). Ces règles décrivent quelles notes devraient être soulignées, combien de fois, et dans quel ordre. Ceci signifie ce maqamat deux qui ont les mêmes intervalles tonaux mais où on est une version transposée des autre peut être joué différemment (par exemple Kurde de maqamat et Kurde de Hijaz Kar, ou maqamat Nahawand et Farahfaza). * Chaque maqam inclut les règles que qui définissent la note commençante (tonique, ou qarar en arabe), la note de fin (ou mustaqarr en arabe), qui est dans certains cas différente au tonique, et la note dominante (ou ghammaz en arabe). Le dominant est la note commençante de la deuxième note de jins (en général le 5ème, mais parfois 4ème ou 3ème), et des servir de note de pivot pendant la modulation. Voir la section de modulation. Combien le maqamat sont-ils là ? Il y a des douzaines de maqamat arabe, un trop grand nombre à énumérer, y compris beaucoup d'hybrides persans et turcs. Il est difficile de trouver une liste définitive de maqamat arabe que tous les manuels conviennent dessus, ou d'une référence définitive sur laquelle le maqamat sont strictement l'arabe et laquelle être turc ou persan. Il y a également beaucoup de maqamat local utilisé seulement dans quelques régions du monde arabe (par exemple l'Irak et Afrique du Nord), et inconnu dans d'autres. Mais le maqamat le plus employé couramment et le plus connu sont environ 30 à 40, et ce sont ceux couverts dans ce site Web voient la section d'index de Maqam. Comment l'intonation de changer arabe de maqam va-t-elle avec du temps ? Il n'y a aucune référence absolue pour la balance arabe. En 1932, la conférence arabe de musique au Caire a établi que les variations régionales ont existé dans l'intonation du maqamat arabe. Dans chaque région, les traditions orales continuées et ont créé des normes de fait, bien que ces normes aient convergé dans une certaine mesure avec l'arrivée de l'enregistrement et de la radiodiffusion. Le phénomène qui a considérablement influencé l'intonation dans la musique arabe était l'introduction des instruments égal-gâchés (certains dont ont été changés pour produire les tonalités quartes), la plupart du temps dans la deuxième moitié du 20ème siècle. L'accordéon, la guitare électrique, la basse (rongée) électrique, le piano, la guitare, le piano électrique, l'organe électrique et le synthétiseur ont été graduellement présentés à l'ensemble arabe. L'incitation principale derrière ce changement était innovation, modernisation, et le désir d'ajouter l'harmonie à la musique arabe. Quand le maqamat arabe sont exécutés sur les instruments égal-gâchés, ils retentissent différents des manières subtiles pour les raisons suivantes : * L'intonation de la même tonalité quarte peut changer avec chaque maqam. Par exemple, l'E dans le maqam Rast a un accord plus élevé que l'E dans le maqam Bayati. Même les instruments gâchés éliminent ces variations subtiles, produisant des tonalités quartes sèches et rigides. * D'ailleurs, le maqam arabe a les variations régionales qui composent beaucoup de sa couleur. Par exemple, l'E dans le maqam Rast a un accord plus élevé dans Aleppo qu'au Caire. Même les instruments gâchés éliminent ces variations régionales, ramenant le maqam arabe à son plus bas dénominateur. * Même les semitones dans la balance arabe incluent souvent des variations de microtonal. Un exemple typique sont les 22emes et 3èmes notes dans le tetrachord de Hijaz, qui sont jouées plus étroitement ensemble afin de rétrécir le 1 intervalle de tonalité de ½. Ces variations ne peuvent pas être effectuées sur les instruments égal-gâchés. En cas de musique harmonique, la Virginie de microtonal les riations sont même indésirables puisqu'ils réduisent l'harmonie. Avec du temps, l'accord original du maqam Hijaz avait été perdu à moins que dans une poignée de nouveaux enregistrements, et a été remplacé avec ce qui s'appelle le mauvais « de Hijaz de piano » (une limite dérogatoire.) également est le « piano Ajam », où la 3ème note devrait être légèrement inférieure et plus mûre. Maqamat comme Jiharkah sont rarement joués sur les instruments égal-gâchés, même sur ceux qui ont été changés pour produire les tonalités quartes. En conclusion, la nouvelle génération des musiciens, des chanteurs et des auditeurs arabes est contact perdant avec l'intonation traditionnelle des années 20 et du 30s en grande partie en raison de l'introduction des instruments égal-gâchés et de l'harmonie dans la musique arabe.
[url]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La musique orientale   Dim 10 Juin - 19:10

Bon musique Oriental avec les parole mais le point fort c'est les violents ici alors pour ceux qui peuvent distinguer le son de violent c'est très fort ici! surtout l'harmonisation à la fin..
[url]http://brourmetdepot1.ke0.eu/wael/Sallemli 3lih.mp3[/url]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La musique orientale   Dim 10 Juin - 19:34

Salut Taktouk,

ce post m'avait échappé...

Je ne comprends rien à la théorie, encore moins à celle-ci qu'à la nôtre, mais la musique orientale m'a toujours interpellée, je lui trouve quelque chose d'hypnotique.

En tous cas mes oreilles me disent qu'elle est beaucoup plus sophistiquée que la nôtre, ne serait-ce que par ses quarts de tons et ses rythmes très élaborés.

Chez nous on ne peut faire des quarts de tons qu'avec les différents violons ou une basse fretless, mais je ne vois pas avec quoi d'autre. Et puis quand on en fait ici, c'est parce qu'on joue faux Laughing

Moi j'ai adoré ce CD, je ne sais pas si tu connais :

Contemparabic Jazz ensemble : des extraits à écouter ici :

http://www.amazon.fr/N%C3%BBba-Hs%C3%ACn-Jazzsuite-Neuf-Mouvements/dp/B00006350H/ref=sr_1_1/402-6137762-7244102?ie=UTF8&s=music&qid=1181496121&sr=1-1

Un savant alliage entre un bassiste occidental qui a fait tous les arrangements et des musiciens orientaux. Très très beau.

Ici une petite description :

Les musiciens orientaux dans ce groupe sont d'ailleurs tunisiens :

http://www.amr-geneve.ch/prog2001/octobre/athanas.htm

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La musique orientale   Lun 11 Juin - 15:15

oui c'est interessant ce que tu as remarqué à propos la musique orientale et cet alliage entre l'oriental et le jazz (occidental en quelques sortes) bon pour la théorie il y a pas à vrai dire ,une grande difference avec la votre! car en rélité le quar de ton est utilisé en pleu dire en moitié adans la musique oriental et il s'integre bien et on ne peut pas remarqué que c'est une faute car la nature de composition de cette musique ne le montre pas comme une faute mais chez vous ça se voit comme une fausse note et pas conséquence que à chaque fois que l'un de vous ecoute une pièce oriental et qu'il lui passe d'ecouter une telle note il va dire que c'est une faute ou il va au moin sentir mal à l'oreil! mais bon s'il essai de changer un peu le repère et se mettre dans un autre repère musical que le sien , Il le va comprendre bien. Bon oui c'est vrai c'est vrai que le quart de note ne se fait que avec des instrument specifique comme le violen ou tel instrument mais ce n'est pas facile comme meme de l'avoir car un petit decalage va surement tout tomber dans l'eau! Ensuite il y a une autre difference c'est celle des makam on peu dire chez vous il y en que deux seulement le majeur et le mineur mais dans l'oriental il y en a trops une dizaine on peu dire! cette richesse dans la science théorie se traduit en une professionalité dans le pratique mais aussi une difficulté dans le chant et la composition surtout vu à que dans une seule chanson on utilise normalement plusieurs makams ce qui rend le travail de compositeur difficile au niveau qu'il doit chercher un tel aliage entre les makams et pour le chanteur il doit avoir la proffessionalité demandé pour pouvir se transformer d'un à un autre sans perdre le ton! on peu ainsi cité l'exemple des deux mesure ou le premier comporte le Si demi bymole et l'autre elle se transforme on une bymole on voit ici la difficulter de reprendre le repere! Alors si on conclut la musique orientale comporte deux principalles differences l'une au niveau de la note du quart de ton et l'autre au niveau de la nombreusité des makams (je ne sais pas en français comment ça peut etre traduit)!.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La musique orientale   Lun 11 Juin - 15:32

oui et aussi des rythmes nettement plus élaborés que chez nous.

Moi le quart de ton n'a jamais dérangé mon oreille, il induit en quelque sorte une émotion particulière ou une intention particulière à la musique. Mais c'est vrai que sur le plan de la composition ce doit être assez difficile de passer d'un makam à l'autre en gardant une intention et une homogénéité. Encore une fois, une musique très sophistiquée qui aurait certainement beaucoup à nous apprendre sur le plan de l'oreille et du ressenti.

Vous les orientaux vous êtes nés en l'écoutant déjà dans le ventre de votre mère, c'est donc évident. C'est comme une langue.

Pour nous, vouloir en saisir toutes les subtilités demanderait beaucoup d'attention et de temps.

Mais la plupart des musiques ethniques sont plus sophistiquées que la nôtre. Si je prends par exemple la musique polynésienne et les groupes de percussion, c'est à s'arracher les cheveux Laughing Je n'ai jamais rien compris à ce qu'ils font, ni comment ils arrivaient tous à la fin du morceau en même temps Laughing Laughing Laughing Des poly-rythmes tellement compliqués qu'il faudrait les passer au ralenti pour arriver à les décortiquer et encore, pas sûre qu'on y arriverait. Et eux, ils font ça parfois à 30, les doigts dans le nez.

En tous cas c'est bien sympa de venir nous expliquer tout ça, même si je ne comprends rien à la théorie en général.

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: la théorie de la musique oriental   Mer 13 Juin - 0:51

bon pour la théorie:
les principe de la musique orientale peut etre cités en deux grand partie ou chapitres:
1 erment: la musique orientale se compose des dizaine de makam chaque makam peut se composer lui meme par des petit composant qui disigne les autre makams ça veud dire en generale chaque makam a 2 parite chaque partie se compose de 4 notes succissives! alors le makam se difinit par les note qui ne soient pas bycar et les dernière note ou il se pose on l'appel la note d'appuis et puis il se difinit par les partie qu'il se compose ses partie sont connu par des nos qui soit d'autre makams par exemple je cite le mkam de Beyeti il commence par Beyeti Ré et puis beyeti LA alors on disigne koi par beyeti Ré et beyati LA?
on en designe la concatinaion des intervalle suivante 3/4,3/4,1 cet aliage s'appel le Beyati alors on aura le SI,Mi : Demi bymoles.
Continuon avec le beyati en descendant on aura Un kurd Sol et pui en fin Beyati Ré: ça veu dire dans le kurde on a 1/2;1;1 alors on va remarquer que le Si va se tranforme en Si Bymole à la place de Si demi Bymol
Alors ICI On peu dire que Un Makam portant le nom de Beyati c'est une concatination des parti dont la dernière est elle meme nom du makam! alors le beyati est makam oriental qui se base sur le Ré et qui a SI,Mi Demi bymole assendant et Si Bymole et mi demi Bymole descendant
On remarque qu'on a utilisé le Kurd comme une partie dans le Beyati Mai le kurde lui meme c'est un makam!
alors les nom de kurde et beyati ne sont pas à vrai dire les nom de tout le makam mais c'est le nom de la partir à 4 note parlaquelle le makam se ferme et la dernière note dans toute la pièce musicale va devoiler dans quelle makame elle est!
alors ces nom disigne la seri de 3 ou 2 ou 4 intervalle alors de 4 ou 3 ou 5 note succsive ayant des normes differentes!
Bon c'est surement compliquée ce science mais enfait il le doit vu à que c'est une très grande culture musicale avec un très grande richesse vu à l'intervalle des propabilité de composition! Alors ici on peu dire peut etre que la musique oriental comme un science théorie est tros vaste et immense mais juste qu'on sache les principe ou pourra s'evaster par le pratique! prochainement je vais mettre tout les intervalle des makams plus connus
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Pour bien Savoir sur la musique orientale   Ven 10 Aoû - 20:57

je crois que pour bien savoir à propos la musique orientale et toucher notamment celle la classique j'ai choisi de mettre un bouquet des chansons classiques orientales bien sélectionnées je voudrais ainsi dire que les chansons ne sont pas instrumentales il y en a des paroles mais comme je n'ai pas pu éliminer les paroles alors je voudrais dire que ce que je veux y montrer ce n'est pas les paroles mais c'est la mélodie le rythme et les instruments

Chansons Orientales avec un esprit Occidental Classique :
Sa narjiôu yawman
Beiruth
kifak Enta? (comment vas tu?)

Chansons Orientales avec un esprit Orientale Classique :
sallemli Âlih (passe lui mon bonjour)
Jayebli Salem (~il m'apporte le salut)
Ya Albi (mon coeur)
Ya dara (la maison)
Revenir en haut Aller en bas
chinook

avatar

Nombre de messages : 443
Age : 54
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: La musique orientale   Sam 11 Aoû - 0:18

Je ne parviens pas bien à saisir tes liens

Mais je peux déjà dire que j'adore Beirut chanté par Fairuz.(Liban) et j'adore sa musique en général.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La musique orientale   Sam 11 Aoû - 0:39

chinook a écrit:
Je ne parviens pas bien à saisir tes liens

Mais je peux déjà dire que j'adore Beirut chanté par Fairuz.(Liban) et j'adore sa musique en général.
Je crois que les liens marchent bien c'est testé mais peut etre les fichier sont au format Fichier Real Player! ce qui necessite d'installer ce dernier pour lire!
Si non, à propos les chanson oui c'est vrai je les ai choisi toutes de Fairuz car c'est elle qui a fait un tel aléage entre la musique classique arabe et la musique classique occidental
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21020
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: La musique orientale   Sam 11 Aoû - 9:09

Je ne peux pas lire les liens non plus
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15962
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: La musique orientale   Sam 11 Aoû - 10:56

Snoopy a écrit:
Je ne peux pas lire les liens non plus

Moi je peux les lire (c'est bien du Real Player), mais cette musique me laisse indifférent...Désolé, Taktouk Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La musique orientale   Sam 11 Aoû - 11:20

Snoopy a écrit:
Je ne peux pas lire les liens non plus
Je vais essayer de vous les convertir en format MP3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La musique orientale   Sam 11 Aoû - 11:27

joachim a écrit:

Moi je peux les lire (c'est bien du Real Player), mais cette musique me laisse indifférent...Désolé, Taktouk Embarassed
Eh oui justement la musique classique oriental vous semble en doute de sa perfection mais c'est normale puisque vous faite la dépendance entre cette musique et la musique occidentale alors relativement c'est normale que vous allez trouvez une telle contradiction dans les rythme dans l'arrangement dans les instrument et la façon de les utiliser . Mais , je dis bien que pour bien toucher l'esprit musicale oriental il faut se mettre dans un repère indépendant.
Revenir en haut Aller en bas
chinook

avatar

Nombre de messages : 443
Age : 54
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: La musique orientale   Sam 11 Aoû - 11:34

taktouk2010 a écrit:
Snoopy a écrit:
Je ne peux pas lire les liens non plus
Je vais essayer de vous les convertir en format MP3

Très bonne idée car nous avons des mac!!!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15962
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: La musique orientale   Sam 11 Aoû - 16:52

chinook a écrit:
taktouk2010 a écrit:
Snoopy a écrit:
Je ne peux pas lire les liens non plus
Je vais essayer de vous les convertir en format MP3

Très bonne idée car nous avons des mac!!!

Je ne pige plus, car j'ai un mac aussi, et je peux les lire. Tu as quelle version de real player, Chinook ?
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15962
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: La musique orientale   Sam 11 Aoû - 16:55

Il existe aussi une "musique classique" orientale, Taktouk. Tu connais par exemple Toufic el Bacha, un compositeur libanais (et père du pianiste Abdel-Rahmann el Bacha) ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La musique orientale   Sam 11 Aoû - 17:25

Voilà les chansons en Format Mp3 un peu plus volumineuses mais plus compatible:

Chansons Orientales avec un esprit Occidental Classique :
Sa narjiôu yawman
Beiruth
kifak Enta? (comment vas tu?)

Chansons Orientales avec un esprit Orientale Classique :
sallemli Âlih (passe lui mon bonjour)
Jayebli Salem (~il m'apporte le salut)
Ya Albi (mon coeur)
Ya dara (la maison)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La musique orientale   Sam 11 Aoû - 17:32

joachim a écrit:
Il existe aussi une "musique classique" orientale, Taktouk. Tu connais par exemple Toufic el Bacha, un compositeur libanais (et père du pianiste Abdel-Rahmann el Bacha) ?
Oui effectivement il existe bien une musique classique Oriental elle s'est surtout apparue dans l'Egypte et le Liban plus tard . Je précise, En Egypte c'etait limitée dans la musique orientale avec l'esprit orientale avec un peu d'exceptions surtout au niveau des instrument car on utilisait la guitare basse et le synthétiseur dans l'orchestre arabe égyptienne classique mais ce qui se diffère dans l'expérience Libanaise qu'elle s'est ouverte sur la musique occidental et qu'elle a battu une telle musique Orientale ,vrai, mais avec un esprit occidentale (on peut ecouter clairement le piano par exemple avec Fairuz).
Revenir en haut Aller en bas
chinook

avatar

Nombre de messages : 443
Age : 54
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: La musique orientale   Sam 11 Aoû - 21:05

en mp3 beirut dure 2 secondes Crying or Very sad et les autres aussi!

Je ne sais pas quelle version j'ai pour real player,je suis nulle.

Par contre pas de probblème pour les mp3 pourvu qu'ils soient plus longs Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La musique orientale   

Revenir en haut Aller en bas
 
La musique orientale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Musique du monde-
Sauter vers: