Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Louise Farrenc (1804-1875)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21020
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Louise Farrenc (1804-1875)   Sam 26 Aoû - 21:30

Louise Farrenc (de son nom de jeune fille Jean-Louise Dumont) est une compositrice, pianiste et professeur français, née à Paris le 31 mai 1804 et décédée à Paris le 15 septembre 1875.

Elle est la fille de Jacques-Edme Dumont et la soeur du sculpteur Auguste Dumont.

Elle entreprend des études de piano avec Anne Soria, une disciple du compositeurs Muzio Clementi, puis avec Antoine Reicha, professeur au Conservatoire de Paris, qui lui enseigne la théorie. Ignaz Moscheles et Johann Nepomuk Hummel lui ont également donnés des leçons de piano.
En 1821, elle épouse le flûtiste, compositeur et éditeur de musique marseillais Aristide Farrenc (1794-1865), rencontré au Conservatoire. Conscient des dons exceptionnels de sa jeune épouse, il lui consacre ses activités musicales en créant notamment les Editions Farrenc et devient rapidement son imprésario. Entre 1842 et 1872, Louise Farrenc enseigne le piano au Conservatoire de Paris, où elle obtient l'égalité des émoluments entre les professeurs hommes et femmes.
Elle parvient également à faire intégrer par les académiciens le mot "compositrice" dans le dictionnaire.

Ls plus grands musiciens de son temps l'ont soutenu, tel le violoniste Joseph Joachim qui a participé à la création en 1850 de son Nonette pour cordes et vents en mi bémol majeur.

A l'instar de George Onslow, autre compositeur français oublié, l'oeuvre de Louise Farrenc est largement méconnue. La raison en est sans doute que ces deux compositeurs se sont consacrés à la musique symphonique et n'ont jamais composé d'opéra alors que ce genre est très prisé en France, surtout au XIXe siècle.

Elle s'est consacrée exclusivement au piano de 1820 à 1830, avant d'élargir son répertoire à l'orchestre à partir de 1840. Il existe 49 oeuvres dôtées d'un numéro d'opus.

Quelques unes de ses oeuvres:

-Un quatuor à cordes
-Deux quintettes avec piano op. 30 & 31
-Un Sextuor pour piano et vents op. 40
-Deux trios pour piano op. 33 & 34
-un Nonette pour cordes et vents en mi bémol majeur op. 38
-Un trio pour clarinette (ou violon), violoncelle et piano op. 44
-Un trio pour flûte (ou violon), violoncelle et piano op. 45

-Ouverture N° 1, op. 23 (1834)
-Ouverture N° 2, op. 24 (1834)
-Symphonie N°1, op. 32 (1841)
-Symphonie N°2, op. 35 (1846)
-Symphonie N°2, op. 36 (1849)


Dernière édition par Snoopy le Mer 26 Sep - 15:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15968
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Louise Farrenc (1804-1875)   Lun 28 Aoû - 9:43

Voici, comme tu le dis si bien, une compositrice injustement oubliée.
Je possède plusieurs CD de son oeuvre : les symphonies et ouvertures, les quintettes, le mervielleux Nonet.
Mais il faut reconnaître qu'à part les oeuvres que tu as citées, qui se limitent à une douzaine, elle a surtout composé des oeuvres dites "de salon" , ou didactiques (variations, valses, nocturnes, études, mélodies), ce qui peut expliquer son relatif oubli.

Par contre on comprend moins pour Onslow...mais ceci est une autre discussion...
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15968
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Louise Farrenc (1804-1875)   Lun 25 Fév - 14:41

Ecouté ce matin le Nonet en mi bémol op 38 pour flûte hautbois clarinette cor basson violon alto violoncelle et contrebasse, et aussi son Trio en mi bémol majeur op 44 pour clarinette; violoncelle et piano.

L'un et l'autre sont très jolis, et devraient plaire à Steph, surtout le trio Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louise Farrenc (1804-1875)   Jeu 28 Fév - 21:45

Extraits divers

Extrait Scherzo


Coco
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21020
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Louise Farrenc (1804-1875)   Jeu 28 Fév - 23:49

Merci Coco Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15968
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Louise Farrenc (1804-1875)   Jeu 18 Sep - 20:25

Découverte de ses deux sonates pour violon et piano et les Variations sur un air suisse, que je n'avais pas encore écoutées.
Ces sonates font un peu plus musique de salon que ses quintettes ou le nonet ou encore le Trio avec clarinette, mais elles ont néanmoins un côté romantique attachant.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6414
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Louise Farrenc (1804-1875)   Ven 19 Sep - 10:19



ces quintettes sont superbes!

et ses symphonies , Joachim? elles sopnt du même niveau?
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15968
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Louise Farrenc (1804-1875)   Ven 19 Sep - 10:27

Jean a écrit:


ces quintettes sont superbes!

et ses symphonies , Joachim? elles sopnt du même niveau?

Absolument : je te recommande le CD (toujours CPO !) avec les symphonies 1 et 3. Il y en a un autre avec la symphonie n°2 et les deux Ouvertures, mais celui ci je le trouve un peu moins bien.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21020
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Louise Farrenc (1804-1875)   Mar 28 Déc - 22:03

J'ai écouté les symphonies 1 et 3 ( d'un CD généreusement offert par Jean ).

C'est...comment dire? Bien sans l'être. En fait, c'est assez étrange, on a l'impression qu'elle se contient ou à l'inverse qu'elle essaie de donner de l'impulsion à sa musique sans avoir la rage d'un Beethoven.

En effet, les premiers mouvements sont plutôt tranquilles, serreins même et agréables. Puis cela monte crescendo au fur et à mesure des mouvements mais sans parvenir toutefois à nous impressionner. C'est vraiment l'impression que j'ai ressenti. Un peu comme si elle voulait imiter un modèle ( il y a des petits sonorités et passages à la Beethoven et Schumann je trouve ) mais sans convaincre. Son tempérament de femme étant ce qu'il est. C'est donc cette impression de la musique que d'être "étouffée" ou dirai je plutôt contenue.

Cela dit cela reste une musique fort agréable à écouter car plutôt tranquille et les mouvements plus impétueux ( les derniers en général ) donne une certaine vivacité à l'ensemble qui n'est pas désagréable sans pour autant nous emmener dans des sommets de sonorités intriguantes comme chez Beethoven ou Schumann.

D'ailleurs ça plairait bien à Stadler car la clarinette est très présente Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15968
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Louise Farrenc (1804-1875)   Mer 29 Déc - 13:02

Evidemment, si tu compares avec Beethoven, ou même avec Schumann et les germaniques en général, tu n'auras pas cette extériorité, quelquefois presque sauvage comme Bruckner.

Farrenc était française, et les français sont plus "calmes" : pour en rester aux symphonies françaises grosso modo de la même période, prends Méhul, Onslow, Gounod, c'est un peu pareil : un style quelque peu beethovenien mais plus tranquille. Berlioz est à part, mais il n'a pas composé de symphonie de forme traditionnelle.

Ce qui est sûr, c'est que les compositeurs femme sont relativement rares, et celles qui ont "osé" la musique symphonique le sont encore plus - d'ailleurs à ma connaissance il n'y en a même pas en Allemagne/Autriche, pourtant le pays de la symphonie.

Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15968
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Louise Farrenc (1804-1875)   Mer 26 Sep - 15:17

Catalogue des oeuvres (pas d' op 1 ni d'op 3) :

Piano

Variations sur un thème d'Aristide Farrenc, op. 2 (v. 1824)
Grandes variations sur l'air Le premier pas, op. 4 (1824)
Variations brillantes sur un thème de La Cenerentola de Rossini, op. 5 (v. 1829)
Variations sur l'air favori O ma tendre musette!, op. 6 (v. 1828)
Air suisse varié, op. 7 (v. 1832)
3 Rondos faciles, op. 8 (v. 1828)
Rondeau sur un air du pirate de Bellini, op. 9 (v. 1833)
Variations sur un thème du Colporteur de George Onslow, op. 10 (v. 1828)
Rondeau sur des thèmes d'Euryanthe de Carl Maria von Weber, op. 11 (v. 1833)
Variations sur une "Galopade favorite", op. 12 (v. 1833)
Rondeau sur un thème de Zelmire de Rossini, op. 13 (v. 1833)
Les italiennes, trois cavatines favorites de Bellini et Carafa op. 14 (v. 1835)
Variations brillantes sur un thème de Anna Bolena de Donizetti, op. 15 (v. 1835)
Les allemandes, 2 mélodies favorites variées, op. 16 (1835)
Air russe varié, op. 17 (1835)
La Sylphide, rondo-valse sur un thème de Masini, op. 18 (1835)
Souvenir des Huguenots, fantaisie et variations sur le choral de Luther chanté dans les Huguenots, op. 19 (1836)- op 19bis à 4 mains
Les jours heureux, quatre rondinos sur des thèmes favoris, op. 21 (1836/38)
Fugues, op. 22 (1833)
30 études dans tous les tons majeurs et mineurs, op. 26 (1838)
Hymne russe varié, op. 27 (1835)
Variations sur un thème allemand, op. 28 (1839)
Variations sur un thème de Capuletti de Bellini,) op. 29 (Piano à quatre mains, arrangements pour 2 ou 3 pianos)
12 études brillantes, op. 41 (1853)
Vingt études de moyenne difficulté, op. 42 (1854)
3 mélodies, op. 43
Scherzo en si b majeur, op. 47
Valse brillante no. 1, op. 48
Nocturne no 1 en mi b majeur, op. 49
Vingt cinq études faciles, op. 50
Valse brillante no. 2, op. 51
Diverses œuvres pour le piano, sans numéros d'opus
Mélodie, sans numéro d'opus


Musique de chambre

Variations concertantes sur un air suisse pour violon et piano, op. 20 (1835/36)
Quintette avec piano n° 1 en la minor, op. 30 (1839)
Quintette avec piano n° 2 en mi majeur, op. 31 (1840)
Trio pour piano, violon, violoncelle n° 1 en mi b majeur op. 33 (1841-44)
Trio pour piano, violon, violoncelle n° 2 en ré majeur op. 34 (1844)
Sonate pour violon et piano n° 1 en ut mineur op. 37 (1848)
Nonet en mi b majeur op. 38 (1849)
Sonate pour violon et piano n° 2 en la majeur op. 39 (1850)
Sextuor en ut mineur pour piano et vents op. 40 (1852)
Trio pour piano, clarinette et violoncelle en mi b majeurop. 44 (1854-56)
Trio pour piano, flûte et violoncelle en mi mineur op. 45 (1854-56)
Sonate pour violoncello et piano en si b majeur op. 46 (1857)
Quatuor à cordes en si b majeur (sans numéro d'opus), authenticité douteuse


Musique symphonique

Grandes variations sur l'air Le premier pas, pour piano et orchestre, op. 4 (1824)
Ouverture de concert n° 1en mi mineur, op. 23 (1834)
Ouverture de concert n° 2 en mi b majeur, op. 24 (1834)
Fantaisie et Grandes variations sur un thème du Comte Gallenberg, pour piano et orchestre, op. 25 (1837/38)
Symphonie n° 1 en ut mineur, op. 32 (1842)
Symphonie n° 2 en ré majeur, op. 35 (1845)
Symphonie n° 3 en sol mineur, op. 36 (1847)


Musique vocale (toutes sans n° d'opus)

O père qu'adore mon père (Hymne de Lamartine), Chœur a cappella
O père qu'adore mon père (Hymne de Lamartine), version Chœur et piano
O salutaris hostia pour Soprano, Alto et Ténor
Andréa la folle, Ballade (v. 1838)
Je me taisais, Romance
La tourterelle, Romance
La madone, Romance
Le berger fidèle, Romance
Le prisonnier de guerre, Scène dramatique pour ténor et orchestre ou piano
Le suicide, scène et air (Composition identique au prisonnier de guerre)
Toi que j'appelle
Revenir en haut Aller en bas
jdperdrix

avatar

Nombre de messages : 297
Age : 66
Date d'inscription : 28/02/2013

MessageSujet: Re: Louise Farrenc (1804-1875)   Mar 12 Mar - 18:17

Une nouveauté : la sonate pour violoncelle op. 46 couplée à la 2e sonate pour violon op. 39e, déjà enregistrée. La totalité de la musique de chambre de Louise Farrenc est ainsi disponible sur le marche. Les trios et les quintettes sont mes pièces préférées. Les sonates pour violon et la sonate pour violoncelle me semblent moins originales. Le trio avec flûte op. 45 existe aussi (et est enregistré) dans une version avec violon.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15968
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Louise Farrenc (1804-1875)   Ven 5 Aoû - 10:09

Un CD assez ancien (1996) mais que je ne connaissais pas encore, avec le Nonet op 38, le sextuor pour piano et vents op 40 et le trio avec flûte op 45.

Si je trouve le sextuor op 40 plutôt quelconque, le trio en mi mineur op 45 avec flûte - que je ne connaissais que dans sa version avec violon - est splendide. Je ne reviens pas sur le nonet op 38 qui est sans doute son chef d'oeuvre en musique de chambre.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Louise Farrenc (1804-1875)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Louise Farrenc (1804-1875)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: