Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez
 

 Arcadi Volodos, piano: Liszt

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21004
Age : 44
Date d'inscription : 10/08/2006

Arcadi Volodos, piano: Liszt Empty
MessageSujet: Arcadi Volodos, piano: Liszt   Arcadi Volodos, piano: Liszt EmptyJeu 10 Mai - 0:40

Arcadi Volodos, piano: Liszt (2006)

par Carter Chris Humphray

La virtuosité de Volodos n'est plus à démontrer. Mais quand l'agilité technicienne et l'aisance digitale se mettent au service de l'approfondissement poétique des partitions, l'interprète bouleverse la donne et délivre un témoignage premier dans la succession des épisodes lisztéens. Volodos ressuscite l'esprit et l'idéal musical de Liszt, entre esthétisme et mysticisme...

Il y sème en défricheur totalement investi, une vision tissée de fulgurances secrètes, de violence et de rage, de splendeurs tues, murmurées qui en disent assez sur son éloquence ouvragée, son humilité aussi vis-à-vis des oeuvres abordées. C'est que jamais l'interprète n'utilise la musique pour asséner des effets de concertiste: nous sommes au contraire plongés dans la musique, au coeur du flot de confessions énoncés à demi mots, de révélations véhémentes et d'envolées célestes. Le faiseur de transcriptions déroutantes par leur complexité nous revient dans une Rhapsodie Hongroise n°13, d'une tenue impeccable et d'une mesure assumée. Il est vrai que la Prédication aux oiseaux qui précède parcourait les arabesques aériennes des volatiles non pas éduqués ni muselés mais portés jusqu'à l'extase par le sermon de leur saint initiateur: trilles éblouissantes, scintillantes et frémissantes, d'une articulation arachnéenne, toujours hissées dans la légèreté et la lumière.

Liszt était un contemplatif, dans l'âme duquel résonnait la profondeur de l'infini, en somme un génie en quête d'éternité mais investi par le sentiment de l'humilité et de la culpabilité: c'est exactement ce que nous fait entendre un Volodos inspiré par l'idée du vide, du repli le plus intime qui déploie dans Funérailles, ou dans La lugubre gondole, tout le poids accablant de la perte, du deuil, du déchirement dont le quasi silence hurle son impuissante humanité. Au couleur de la gravité, Volodos ajoute cette articulation souveraine et une gestion du souffle, qui s'autorisent les contrastes les plus époustouflants. Voilà un Liszt bouleversant de grâce, de maturité et de simple vérité. Magistral!

Franz Liszt (1811-1886)
La Vallée d'Obermann
Il Penseroso
Saint-François: La prédication aux oiseaux
Bagatelle sans tonalité
Rhapsodie Hongroise n°13
Sposalizio
"Weinen, klagen, Sorgen, Zagen",
prélude d'après Bach
Funérailles
La lugubre gondole n°2
En rêve

Arcadi Volodos, piano: Liszt Caacasjnw7volodoslisztsus1
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
 
Arcadi Volodos, piano: Liszt
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Informations musicales :: Films, CD & livres-
Sauter vers: