Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Stefano Landi (1586/87-1639)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21019
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Stefano Landi (1586/87-1639)   Jeu 26 Avr - 10:00

Stefano Landi
(1586/87-1639)

Apparent paradoxe dans le cas de Landi, compositeur qui fit toute sa gloire à Rome: musicien d'église principalement, il a laissé de surprenantes oeuvres dramatiques et théâtrales. La ferveur tire bénéfice des affects du théâtre. et ce que l'on entend par piété ou prière n'est finalement pas si éloigné de l'expression des affects. Prière ou lamentation tragique, il s'agit bien, accent majeur de la musique baroque, de peindre les passions humaines, sacrées ou profanes. Landi incarne parfaitement ces modes réconciliés.

Fondateur de l'opéra romain

Le compositeur reçoit sa formation à Rome, dans les collèges jésuites, Collegio Germanico, et Seminario Romano. Education philosophique et maîtrise de la rhétorique alternent avec ses cours de musique auprès du maître Agazzari.

Son premier opéra, La morte d'Orfeo, est composé pour les Borghese, en 1619 et semble recueillir la tradition des pastorales florentines afin de constituer une tragicommedia d'un nouveau genre qui annonce l'opéra romain et vénitien, le premier par l'amplification des choeurs en conclusion de chacun des cinq actes; le second, en mêlant vis comica et vis tragica, mélange des genres qui enrichit l'intrigue principale d'une multitude d'actions et de personnages secondaires.

Alto, Landi est chanteur qui intègre grâce au soutien des Barberini pour lesquels il travaille, le choeur papal, en 1629, soit à circa 42 ans. Comme compositeur, Landi ne laisse pas indifférent: ses repons qui associe stile antico, de rigueur dans le contexte liturgique, mais aussi, ses audaces ou écarts dans le stile de la secunda prattica, déroutent les chantres du choeur pontifical, lesquels se montrent incapables de chanter ses partitions.

Quoiqu'il en soit, la place de Landi, comme fondateur de l'opéra romain, ne fait aucun doute.

Son oeuvre majeure demeure son oratorio Il Sant'Alessio, donné au Palazzo Barberini, à Rome, en 1632, premier opéra sacré historique, peignant non la passion des dieux et demi dieux mais l'histoire (exemplaire) d'un mortel sanctifié, avec une machinerie grandiose et des effets d'orchestre (premières symphonies introductives des actes, première ouverture à proprement parler), impressionnants.

Pour la Cour pontificale, Landi livre un cycle d'hymnes (1634), et met en musique le drame d'Ottaviano Castelli, I pregi di Primavera (1635) représenté dans le cadre de la résidence d'été du Pape à Castel Gandolfo.

par Benjamin Ballifh
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16304
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Stefano Landi (1586/87-1639)   Sam 16 Aoû - 11:19

Stefano Landi (né à Rome le 26 février 1587, mort à Rome le 28 octobre 1639) est un compositeur baroque italien du xviie siècle.


Né à Rome en 1587, Stefano Landi étudie au Collegio Germanico (où il fut soprano) et au Seminario Romano à Rome où, tout en étudiant la rhétorique et la philosophie, il travailla avec le maestro di cappella Agazzari avant de devenir maître de chapelle à Padoue en 1618. Il servit les Barberini pendant plusieurs années et avec leur soutien entra dans le chœur pontifical (comme alto) en 1629 et il y chante notamment avec Gregorio Allegri.


Œuvres

Il a composé plusieurs livres d'airs, des psaumes ainsi que plusieurs opéras dont :

La morte d'Orfeo en 1618, qui s'intéresse non pas au premier épisode de la vie du héros, avec la descente aux enfers pour chercher Eurydice, mais du second, sa mort tragique de la main des Bacchantes.

Il Sant'Alessio (Saint Alexis), drame sacré, composé en 1631 a pour librettiste le cardinal Giulio Rospigliosi, qui devait être élevé en 1667 à la dignité papale sous le nom de Clément IX. L'œuvre, créée à Rome au Palazzo Barberini ai Giubbonari fut donnée plusieurs fois en Italie jusqu'en 1647 et attendit le xxe siècle pour faire sa réapparition à Salzbourg en 1977, dans une mise en scène de Jean-Pierre Ponnelle, direction de Peter Maag.

il Ritorno d'Angelica nell'India (1623)
I Pregi di Primavera (1635), perdu
I Santi Didimo e Teodora, oratorio (1635, auth douteuse)


Musique sacrée

Psalmi integri a quattro voci e b.c., Roma, 1624;
Missa in benedictione nuptiarum a 6 voci, Roma, 1628;
Messa a 5 voci e basso continuo;
Mottetti, editi nel 1616, 1621, 1625.
un Livre 1 de Messes à 4-5 voix (1635) est perdu


Musique profane

Madrigali … libro primo, Venezia, 1619;
Arie, a 1 voce e basso continuo, Venezia, 1620;
Il secondo libro d'arie musicali, Roma, 1627;
Il quinto libro d'arie, Venezia, 1637;
Il sesto libro d'arie, Venezia, 1638;
les livres d'Aire Musicali n° 4 (1629), 7 (1639) et 8 (1639) sont perdus
Poesie diverse in musica (1628)
Varie arie, duetti, dialoghi.
Quelques pièces instrumentales




Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16304
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Stefano Landi (1586/87-1639)   Mer 22 Mar - 10:16

Autre interprétation de cette Passacaglia della vita



https://www.youtube.com/watch?v=agZ6TLg-Hao&list=RDagZ6TLg-Hao#t=7

Cette "Passacaille de la vie" est sans doute son morceau le plus connu, car on trouve plusieurs interprétations sur youtube, et rien d'autre, sauf ce madrigal :

https://www.youtube.com/watch?v=5sZCSObL4oU
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stefano Landi (1586/87-1639)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stefano Landi (1586/87-1639)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: