Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Discussions autour de la musique de film.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10996
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   Ven 17 Juil - 9:22

<<Clint Mansell a composé ici une musique très forte qui peut s’écouter indépendamment des images. A la différence de la plupart des musiques de film, qui sont généralement des petites pièces de 2 à 3 minutes, dépourvues de fin, sans véritable lien les unes avec les autres et qui n’ont souvent guère d’intérêt à être écoutées seules, celle-ci est constituée de morceaux qui s’enchaînent et qui possèdent entre eux une très forte unité d’atmosphère. L’ensemble constitue un unique morceau qu’on écoute du début jusqu’à la fin comme un long poème symphonique de quarante minutes>>

Et moi qui écoute pas mal de musiques de films hors contexte, je ne suis jamais arrivé à apprécier cette B.O. dans une écoute seule. Déjà, je n'en aime pas trop les orchestrations, un son qui est déjà trop synthétique à mon goût, des mélodies trop simplistes et qui ne retiennent pas beaucoup mon attention, un quatuor à cordes pas suffisamment mis en avant, un son trop dilué dans des nappes glauques assez surfaites... Je trouve au contraire que c'est très chiant à écouter comme musique pure. Si je m'étais intéressé à Clint Mansell c'est parce que j'avais justement bien aimé son Requiem for the dream que j'écoute avec bien plus de plaisir en cd. Les thèmes y sont plus concis et plus marquants. The Fountain, j'avais vraiment trouvé ça lourd et chiant, élaboré à sa façon sans doute mais chiant...Comme quoi, ce qui s'écoute ou pas en dehors de l'image dépend aussi et surtout des goûts de chacun. Et je préfère mille fois, effectivement, des morceaux de trois minutes, surtout pas synthétiques, mais superbement écrits, qui cartonnent, marquent l'esprit, fagocitent l'attention, de ceux que je peux écouter en boucle une dizaine de fois de suite, plutôt que ce genre de pâte sonore qui se dilue pendant quarante minutes et dont je ne retiens finalement pas grand chose. C'est vrai que ça fait un peu "symphonie électro-acoustique", mais bon...Je n'en suis pas friand.
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   Ven 17 Juil - 10:22

Alors moi je n'ai pas du tout aimé la musique de Requiem for a dream. Par contre, ma fille l'adore.
Les mélodies de The Fountain sont en effet très simplistes (je l'ai dit) mais ce n'est pas les mélodies en elles-mêmes qui me font de l'effet, c'est tout ce qui les habille. J'écoutais hier soir la musique de Hans Zimmer pour Interstellar dont les mélodies (lorsqu'il y en a) sont elles aussi ultra-simples, mais cette musique me fait vraiment un effet très fort (sans toutefois réveiller les mêmes émotions dont j'ai parlé à propos de The Fountain). Je sais que tu n'aimes pas trop la musique de Hans Zimmer, et je trouve comme toi qu'il abuse un peu trop du "gros son" qui fait peur, mais dans la musique d'Interstellar ce n'est pas le cas. Il est vrai aussi que pour aimer cette musique il faut sans doute aimer également les films de science-fiction. Ce sont presque les seuls films que je vais voir, et la science-fiction est à peu près la seule littérature que j'aimais lire autrefois. Je n'en lis plus depuis longtemps (et je ne lis jamais aucun roman), mais je continue à aller voir les films de science-fiction qui sortent. Sauf les Star wars et autres "supermaneries".
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10996
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   Ven 17 Juil - 11:35

<< Il est vrai aussi que pour aimer cette musique il faut sans doute aimer également les films de science-fiction.>>

Certainement, mais je n'ai pas vu Interstellar et n'ai pas écouté la musique. Donc, je n'ai pas d'avis sur la question. Pour ce qui est de mes goûts cinématographiques, je ne focalise pas sur un genre précis, sauf peut-être une prédilection pour le cinéma politique franco-italien d'une certaine époque ou néo-réaliste. Mais bon, je pourrais très bien aller voir, un jour, un film de Science-Fiction et, le lendemain, un film documentaire sur les animaux. Personnellement, je n'ai jamais trop accroché à Star Wars ni tous ces films de super-héros qui finissent en "man", contrairement à mon fils en second qui en est très fan. Laughing Ce cinéma ronflant me gonfle et m'a toujours gonflé, même lorsque j'avais son âge. Fin de la parenthèse.

Mes goûts en matière de musique de film ne sont liés à mes goûts cinématographiques qu'en partie car j'aime un grand nombre de musiques qui ont été imaginées et écrites pour des films que je n'ai jamais vus et n'ai même pas envie de voir pour une bonne part d'entre eux. Il faut dire que depuis quelques années, j'ai un peu perdu le goût du cinéma alors que, plus jeune, je pouvais aisément aller voir deux films par semaine, français, japonais, italiens, américains, chinois, suédois, espagnols, canadiens, dans tous les genres possibles et imaginables...mais, en revanche, je n'ai jamais perdu le goût de la musique de film...compliqué n'est-ce-pas?...Pourquoi? Je ne suis pas sûr d'avoir toutes les réponses à cette question mais j'ai au moins celle-ci:

Une fois, j'ai rencontré quelqu'un qui était féru de bandes originales mais qui écoutait très peu de classique. Je lui ai alors demandé pourquoi, pourquoi il aimait des musiques de films très inspirées par le classique et que, parallèlement, le classique avait plutôt tendance à l'ennuyer plus ou moins...?...Il faut savoir qu'il aimait surtout une musique de film symphonique, et, par conséquent, il s'intéressait plus particulièrement aux symphonistes hollywoodiens. Il m'avait répondu que dans la musique classique, toujours symphonique, il y avait trop d'élaboration, trop de broderie, qu'il fallait se farcir souvent vingt minutes d'élaboration intempestive avant de tomber sur l'"instant magique". Dans la musique de film, il n'y a, toujours selon lui, pas toute cette élaboration, cette broderie, il peut y en avoir un peu mais pas autant: il y a davantage d'immédiateté, de concision, d'instantanéité, une musique qui va à l'essentiel tout-de-suite, avec des moments d'action bien définis, des thèmes d'amour qui ne s'étalent pas sur des kilomètres, etc...Sans avoir les mêmes goûts ni les mêmes aspirations musicales que lui - j'écoute sans doute aujourd'hui plus de musiques classiques/contemporaines que de musiques de films et sans focaliser sur la forme symphonique autant que lui, ayant très souvent manifesté une préférence pour les petites et moyennes formations instrumentales - je ne suis pas en total désaccord avec son propos. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'éprouve toujours le besoin, à un moment ou à un autre de ma vie, assez régulièrement en fait, de revenir à la musique de film. Ce n'est pas pour retrouver ce que j'aime dans le classique, car les grandes élaborations, la broderie, ne m'indisposent généralement pas et, dans une certaine mesure, j'aime plutôt ça. Cependant, j'aime aussi m'en défaire ponctuellement, et il est vrai que la musique de film - enfin, celle que j'aime, bien entendu! - est un merveilleux remède contre ça, un oasis d'instantanés, de thèmes concis, relativement courts mais percutants, bref, tout un ensemble d'éléments caractéristiques à la musique appliquée que l'on ne retrouve pas, en tout cas pas de la même manière, dans la musique absolue. Si j'ai envie d'écouter quelque chose d'opératique ou un concerto ou une symphonie, ce n'est pas dans la musique de film que je vais aller le chercher; c'est dans le classique! En même temps, la musique de film (celle que j'aime et qui, en général, doit être très écrite) m'apporte quelque chose...une saveur ineffable... peut-être une forme d'immédiateté émotionnelle...?...que je ne retrouve pas dans le domaine de la musique classique. Voilà une réponse qui garde sa petite part de mystère et qui m'amène à cette simple observation: Le mélomane qui va rechercher impérativement dans la musique de film ce qu'il aime dans le classique, son domaine de prédilection, sera très souvent déçu. Et c'est aussi vrai dans le sens inverse: le béophile qui va rechercher impérativement dans le classique ce qu'il aime dans la musique de film, son domaine de prédilection, sera lui aussi très souvent déçu. Si, personnellement, j'aime les deux, c'est parce que ces deux domaines me sont complémentaires et que je vais puiser dans l'un ce que je ne trouve pas forcément dans l'autre, tout simplement. Et je vais avoir la même démarche entre le Baroque et le Romantisme, le Classique et le Contemporain, le jazz et les musiques du monde, même si je peux aimer aussi les fusions entre les genres.
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   Sam 18 Juil - 0:28

Citation :
Il m'avait répondu que dans la musique classique, toujours symphonique, il y avait trop d'élaboration, trop de broderie, qu'il fallait se farcir souvent vingt minutes d'élaboration intempestive avant de tomber sur l'"instant magique".

Je ne suis pas sûr qu'il en ait beaucoup écouté pour penser cela. Je ne trouve pas, pour ma part (en tout cas dans les musiques que j'aime) qu'il y a trop d'élaboration et de broderie. Mais c'est peut-être parce que, justement, j'aime surtout des musiques qui vont rapidement à ce qu'elles ont à dire. Encore que... Je ne sais pas trop ce que ça veut dire. Est-ce que la Symphonie n° 11 de Shostakovich passe trop de temps à l'élaboration avant d'arriver à son propos ? Il y a en effet quinze à vingt bonnes minutes avant qu'il se passe "quelque chose", mais cela ne veut pas dire que durant ces vingt minutes il ne se passe rien. Il se passe une attente lourde pendant laquelle se condense lentement une énergie qui va éclater dans le deuxième mouvement. Quand j'écoute cette symphonie, je peux quasiment voir un film se dérouler sous mes yeux, avec d'abord de longs plans sur la place du Palais d'hiver couverte de neige, puis sur les manifestants qui se rassemblent, et une tension qui monte petit à petit, et enfin la charge des soldats qui tirent dans la foule. Cela pourrait très bien être une musique de film, ou bien à l'inverse, on pourrait très bien faire un film à partir de cette symphonie.
Et je ne trouve pas non plus que la musique de film aille forcément tout de suite à l'"essentiel". Reste encore à savoir qu'est-ce que l'essentiel. Dans un film à suspens, par exemple, est-ce que le suspens est moins essentiel que le crime, ou le choc quel qu'il soit, qui arrive à la fin de la séquence de suspens ? Non, évidemment. Or, dans ce genre de films, la musique qui fait ressentir le suspens est toujours beaucoup plus intéressante que le coup de cymbale qui la termine. Et je reconnais que c'est aussi ce genre de musique (mais pas seulement) que je recherche dans la musique classique. Des musiques à atmosphère, à inquiétude, ou l'on attend quelque chose, qui va sûrement venir, mais pas trop vite, évidemment pas trop vite, sinon c'est raté.
Donc, en fait, j'aime les deux: les musiques qui vous mettent tout de suite dans le bain, et les musiques qui font durer le suspens. L'important étant que dans les deux cas de figure mon attention soit tout de suite retenue, que je ne ressente pas un moment d'ennui.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10996
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   Sam 18 Juil - 9:16

<< Je ne suis pas sûr qu'il en ait beaucoup écouté pour penser cela. Je ne trouve pas, pour ma part (en tout cas dans les musiques que j'aime) qu'il y a trop d'élaboration et de broderie. Mais c'est peut-être parce que, justement, j'aime surtout des musiques qui vont rapidement à ce qu'elles ont à dire. Encore que... Je ne sais pas trop ce que ça veut dire. Est-ce que la Symphonie n° 11 de Shostakovich passe trop de temps à l'élaboration avant d'arriver à son propos ?>>

C'est avant tout un ressenti et non une analyse objective sur la musique. Cette personne n'avait surtout pas cette prétention. Chez certains, l'élaboration peut être une progression, un développement, chez d'autres, du bavardage ou de la broderie, ou simplement y perçoivent-ils des passages qui leur sont ennuyeux et qu'ils traduisent de cette manière, avec ces mots-là. Il n'est pas toujours aisé de traduire avec précision un ressenti. Après, tout dépend des oeuvres qu'il a écoutées et de la perception qu'il en a eu. Personnellement, je n'ai aucun mal à écouter une symphonie de Schostakovich, et chez ce dernier, c'est sa musique de film que je connais le moins, mais je ne peux pas, objectivement, prendre mon cas pour une généralité car nous sommes tous différents, qu'on le veuille ou non. Le gars que j'ai pris comme exemple n'aime peut-être pas le classique parce qu'il ne s'y est pas suffisamment penché ou qu'il est resté bloqué sur des déceptions, tout comme il y en a qui n'aiment pas la musique de film pour les mêmes raisons. Sur ce point, j'ai toujours été pragmatique et ai toujours puisé dans chaque genre; Classique, contemporain, musique de film, de chambre, opéra , chanson, jazz, baroque, rock..., ce qui me correspond le plus sans chercher à me spécialiser dans un domaine en particulier. La spécialisation étant pour moi un enfermement...encore qu'à partir du moment où l'on a un ou deux domaines de prédilections, ont finit toujours par se spécialiser un peu. Mais bon, c'est un autre débat...

<<Quand j'écoute cette symphonie, je peux quasiment voir un film se dérouler sous mes yeux.>>

Moi, pas du tout. Même lorsque j'écoute une musique qui a réellement été composée pour le cinéma, je n'y vois pas nécessairement un film. Je suis bien trop focalisé sur la musique, la plupart du temps. Ce serait plutôt des images ou des pensées succinctes et furtives, parce que très vite je vais me re-concentrer sur la musique. Rêvasser par-dessus la musique...je ne dirais pas que ça ne m'arrive jamais, ce serait mentir, mais ça m'oblige à réécouter l'oeuvre en question parce que j'ai l'impression d'avoir été distrait et de ne pas avoir été suffisamment attentif à tous les détails qui la parcourent. C'est sans doute aussi pour ça que la musique d'un Hans Zimmer ne passe pas bien chez moi, ai tendance à la trouver caricaturale et à la surface des choses, d'un point de vue purement musical, j'entends... d'une certaine façon, trop filmique, manquant de musicalité...

<<Et je ne trouve pas non plus que la musique de film aille forcément tout de suite à l'"essentiel". Reste encore à savoir qu'est-ce que l'essentiel.>>

Je suis d'accord car tout dépend aussi de quelle musique de film on parle. Une musique qui a été composée, par exemple, pour un thriller (film à suspens) n'aura probablement pas la même physionomie qu'une musique composée pour un film politique ou une comédie historique. Après, il y a le style du compositeur. Pour ce qui est de savoir ce qui est essentiel, c'est encore une fois l'affaire de chacun. La seule chose qui soit essentielle pour moi, en musique, c'est l'émotion qu'elle va me procurer, peu importe l'art et la manière. Le fait est que la musique de film (celle que j'aime) m'apporte des choses que je ne retrouve pas dans le classique, en tout cas pas de la même manière. C'est aussi vrai dans le sens inverse. J'ai besoin des deux et il n'y a peut-être aucune véritable raison à cela. C'est comme ça, c'est tout. Very Happy

<< ...la musique qui fait ressentir le suspens est toujours beaucoup plus intéressante que le coup de cymbale qui la termine... Et je reconnais que c'est aussi ce genre de musique (mais pas seulement) que je recherche dans la musique classique. Des musiques à atmosphère, à inquiétude, ou l'on attend quelque chose...>>

Personnellement, ce n'est pas ce que je recherche forcément surtout que dans la musique de film...et pas seulement...la musique à suspens finit souvent par obéir aux mêmes poncifs au point d'en devenir prévisible. Ceci-dit, il y a de très belles réussites dans ce domaine. En musique de film, notamment, j'aime être surpris par des instrumentariums atypiques, étudiés à la perfection, des orchestrations qui s'extirpent des sentiers battus, qui vont apporter une identité sonore au film, des main titles marquants que l'on n'oublie jamais et dont on sait qu'ils appartiennent à tel film et pas un autre, de ceux qui provoquent de l'excitation lorsque je les écoute, que je pourrais réécouter en boucle jusqu'à l'overdose...Mais, en réalité, j'aime tellement de choses différentes, que c'est pour moi très difficile de dire ce que je recherche. Même l'humour, l'ironie, la fantaisie ou le grotesque m'intéressent en musique, tout dépend du talent et du savoir-faire du compositeur. La musique propose, je dispose...


Dernière édition par Icare le Sam 18 Juil - 17:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   Sam 18 Juil - 10:02

Citation :
En musique de film, notamment, j'aime être surpris par des instrumentariums atypiques

Alors tu aimerais peut-être écouter la musique de Gravity (encore un film de science-fiction!) composée par Steven Price. c'est une musique qui est plus “bruitale” que musicale si l’on peut parler ainsi. Les séquences utilisant des notes reconnaissables sont peu nombreuses et la plupart du temps elles sont enfouies dans une "orchestration" utilisant des sons qu’on identifie plus ou moins avec des bruits technologiques tels ceux qu’on peut imaginer entendre à l’intérieur d’un vaisseau spatial. Avec cet orchestre de bruits, Steven Price réussit notamment à nous transmettre à la perfection une sensation de tournoiement infernal, tel celui qui prend place au début du film lorsque la navette spatiale est percutée par les débris d’un satellite russe.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10996
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   Sam 18 Juil - 10:23

C'est un film que j'ai voulu voir et que j'ai manqué à sa sortie et je n'ai, de ce fait, aucune idée de la musique qu'il y a dessus. Je suppose qu'elle est très climatique, très atmosphérique et bruitiste. C'est ce que j'ai entendu dire.
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   Sam 18 Juil - 10:43

Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2505
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   Sam 18 Juil - 18:15

Merci mes amis, je vous lirai plus tard, quand j'aurai le temps... Je pars dans du non-stop, la plage etc...
Mais ce sujet est très intéressant, ainsi que vos échanges.. : A fin août la lecture... 
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   Dim 19 Juil - 17:00

Je reviens sur la musique de The Fountain.

Icare a écrit:
Déjà, je n'en aime pas trop les orchestrations, un son qui est déjà trop synthétique à mon goût, des mélodies trop simplistes et qui ne retiennent pas beaucoup mon attention, un quatuor à cordes pas suffisamment mis en avant, un son trop dilué dans des nappes glauques assez surfaites...

Qu’appelle-tu “son synthétique” ? Si tu veux parler d’un son de synthétiseur, ou bien créé sur ordinateur, il me semble qu’il n’y en a pas tellement dans cette musique. J’entends bien à certains moments quelques notes un peu cristallines, genre célesta mais qui n’en sont probablement pas, et c’est à peu près le seul son synthétique que j’ai trouvé (quelques voix humaines aussi, qui ne sont peut-être pas si humaines que ça).

Pour le quatuor à cordes pas suffisamment mis en avant, déjà on l’entend tout seul dans le premier titre, “The Last Man”. Dans le deuxième, “Holy Dread”, il est rejoint par le groupe Mogwai, dont les instruments sont essentiellement électro-acoustiques, dont des guitares électriques très saturées, plus une batterie. Le titre s’enchaîne sans interruption avec le suivant, “Tree of Life”, où le Kronos Quartet est distinctement audible à plusieurs reprises. C’est toujours lui qui ouvre le titre suivant, rejoint bientôt par une guitare électrique jouée doucement en arpèges, et trois notes répétées de ce son synthétique que je trouve personnellement très beau. Etc. Je ne vais pas faire l’analyse instrumentale de toute la musique. Réécoute-là et tu verras que le quatuor est présent presque partout et parfaitement audible. Et surtout, c’est lui qui est en quelque sorte le “personnage” principal de la musique, les autres instruments sont essentiellement accompagnateurs.

A propos des mélodies hyper-simplistes, j’ai déjà dit que c’était surtout l’accompagnement qui donnait tout son effet à une mélodie, et par exemple, ces trois notes de synthé qui parcourent tout le titre “Stay With Me”, produisent (sur moi en tout cas) un effet extraordinaire. Je suis incapable de dire pourquoi mais ce que je voudrais souligner, c’est que la simplicité d’un thème n’est jamais rédhibitoire dans la musique. Les plus grandes symphonies sont construites sur des thèmes de trois ou quatre notes, et l’on pourrait dire aussi que ce sont des “mélodies simplistes”. Prend par exemple le 1er mouvement de la Cinquième Symphonie de Beethoven. Entendues isolément, les notes qui en constituent le thème n’ont probablement aucune force évocatrice. Toute la puissance de ce thème vient de la manière dont Beethoven le traite tout au long du mouvement, par la répétition, par l’orchestration, par l’harmonisation, etc.

“Des nappes glauques assez surfaites”. Je ne vois pas bien de quoi tu veux parler. A certains moments il me semble qu’il y a un écho ajouté aux sons du quatuor mais ça ne me gêne absolument pas et, surfait ou pas, ça ajoute une dimension “spatiale” qui convient parfaitement à cette musique.

Le titre final, “Death is the Road to Awe” (le titre qui suit, au piano seul, doit sans doute accompagner le générique de fin - à vérifier) est absolument bouleversant, notamment avec la reprise soudaine de l’orchestre complet après un bref silence qui laisse croire que tout est fini. Frisson garanti pour moi, aussi bien en regardant le film qu’en écoutant la musique seule.

Mais pour finir à propos de cette musique, je me demande dans quelle mesure il faut la créditer au seul Clint Mansell. J’ai écouté plusieurs de ses autres BO, et je les trouve toutes assez insipides. Celle-ci est la seule qui sorte du lot, et sans doute que la participation du Kronos Quartet et du groupe Mogwai y sont pour beaucoup. Je veux dire qu’ils ne sont certainement pas là uniquement en tant qu’interprètes. Je suis prêt à parier qu’ils sont autant à créditer en tant que compositeurs que celui qui s’arroge ce titre. Pour moi c’est une musique de groupe, comme il y en a tant d’autres, où chaque individu apporte ses idées et son talent à une oeuvre collective.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10996
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   Dim 19 Juil - 17:32

La description que tu m'en fais ne ressemble effectivement pas à l'idée que je me suis faite de cette musique que j'avais dû écouter, il y a quelques années, chez un ami et qui m'avait laissé l'impression de nappes synthétiques glauques avec de trop vagues interventions du quatuor à cordes...A l'époque, j'étais curieux de savoir ce qu'il avait composé en dehors de son succès. En général, j'ai une bonne mémoire, mais ce que je suis sûr aussi c'est que tu as une meilleure connaissance de cette B.O. que moi. Suis-je entrain de confondre avec d'autres titres que j'ai pu écouter chez cet ami, justement très branché B.O. électroniques plutôt sombres, comme, par exemple, John Carpenter, Goblin...Aurais-je amalgamé plusieurs trucs, avec les kilomètres et les kilomètres de musiques qui ont pénétré mon cerveau vieillissant depuis des siècles d'écoute?  Hehe  Je vais aller sur Youtube me rafraîchir la mémoire car tu m'as jeté un doute...En plus, ce n'est pas le célesta qui va m'indisposer car j'adore généralement les sonorités de cet instrument. Et le groupe Mogwai ne me dit rien...Il y a quelque chose qui ne va pas.


Dernière édition par Icare le Dim 19 Juil - 20:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10996
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   Dim 19 Juil - 19:58

Il se trouve que cette B.O. peut être écoutée en entier sur Youtube et j'en suis donc au début avec introduction au piano. Effectivement, ça ne correspond pas à ce que j'avais écouté chez cet ami. Il y a bien des effets synthétiques dans ce que j'entends et les voix humaines y sont fausses comme tu l'avais supposé, mais c'est vrai que ça n'a quand même rien à voir avec les nappes synthétiques glauques que j'avais en mémoire. Ce n'est pas la même musique. Il est possible que j'ai confondu avec autre chose, peut-être un autre opus de Mansell, tout simplement, mais pas forcément. Il peut s'agir de la musique de quelqu'un d'autre.  Sans me fasciner, pour l'instant, c'est quand même mieux que l'idée que je m'en étais faite...assez répétitif et planant...Ca se rapproche plus d'une pop instrumentale que d'une forme classique, je trouve...Sinon, ça me rappelle une anecdote survenue à la FNAC ou à VIRGIN - je ne me souviens plus - peu importe le lieu. Il y avait des bornes d'écoute avec plusieurs cd numérotés dans un appareil. Chaque boîtier était numéroté de un à quatre, par exemple, si bien que l'on savait ce que l'on écoutait en appuyant sur le bouton qui correspondait au cd que l'on souhaitait survoler. C'était justement au rayon "musique de film", ce qui fait que je ne suis pas hors-sujet. J'ai écouté une B.O. d'un compositeur inconnu, au hasard, juste par curiosité, parce qu'il pleuvait dehors et que j'avais du temps devant moi. J'ai été très emballé par ce qui passait par mes oreilles. Convaincu, je pris le cd qui correspondait à ce que j'avais écouté sur la borne et suis rentré chez moi - après avoir payé, bien sûr. Hehe  Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir une musique qui ne correspondait pas à ce que j'avais écouté au magasin et n'ai bien sûr pas aimée. J'ignore ce qui s'est passé et ça m'a fait tout drôle de découvrir qu'il ne correspondait absolument pas à ce que j'avais écouté...probablement une inversion des boîtiers...Bon, j'ai pu faire l'échange et payer la différence.

Ce n'est pas du tout la musique que j'avais écoutée. Rien à voir. S"il y a des passages assez répétitifs et rythmés qui me plaisent moyennement, il y a aussi des passages très langoureux avec l'intervention douce du Kronos Quartet que j'aime beaucoup. Là, je suis dans une partie assez lancinante qui me plait vraiment. Il y a même une sonorité particulière, un instrument que je n'ai pas identifié.Very Happy C'est vrai que ce morceau assez long tourne autour d'une cellule mélodique très simple, mais ça fonctionne bien. C'est plutôt envoûtant. Ce n'est pas ce que je préfère dans la musique de film, un peu trop pop et axé sur la répétitivité pour moi, sur les mêmes accords,un peu trop minimaliste, mais il n'en demeure pas moins que c'est très agréable à écouter. Dire que le cd est souvent disponible à Gibert pour une bouchée de pain! Franchement, c''est très sympa et je retire donc ma précédente critique qui, visiblement, correspond à une autre B.O.. Ce n'est même pas glauque! Le piano seul et dépouillé passe pas mal et quand le quatuor entre en jeu c'est encore mieux. La musique prend alors une forme plus classique sans perdre son caractère langoureux autour d'une cellule mélodique très simple. Apparemment, c'est la fin. Ta réaction, Henri, aura été bénéfique, comme tu peux le constater.


Dernière édition par Icare le Jeu 10 Nov - 19:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   Dim 19 Juil - 20:22

Ah ben je suis bien content alors. Même si je n'ai pas réagi tout de suite, je trouvais que ton appréciation ne correspondait que de très loin à ce dont je me souvenais de la musique. Ce n'est qu'après l'avoir réécoutée cet après-midi que je me suis dit qu'il y avait quelque chose qui ne collait pas.
Citation :
Il y a même une sonorité particulière, un instrument que je n'ai pas identifié.
C'est peut-être bien ce que j'ai appelé "célesta" mais ça ressemble vraiment de très loin au célesta. Je pense que c'est tout simplement un son de synthé. ça fait trois notes qui se répètent tout au long du titre ? Alors c'est ça.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10996
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   Dim 19 Juil - 20:30


Oui, ça doit être un synthé mais c'est un son bien trouvé qui m'a plu.

<<Même si je n'ai pas réagi tout de suite, je trouvais que ton appréciation ne correspondait que de très loin à ce dont je me souvenais de la musique. Ce n'est qu'après l'avoir réécoutée cet après-midi que je me suis dit qu'il y avait quelque chose qui ne collait pas.

Du coup, je me demande avec quelle musique j'ai pu faire l'amalgame! Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10996
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   Ven 11 Nov - 9:39

J'ai écouté pas mal de musiques de films, ces derniers jours. J'ai évoqué Fernando Velazquez, Pascal Estève et Laurent Ferlet dans les topics que j'ai créés pour eux, mais j'ai aussi réécouté Voyage à travers le cinéma français de Bruno Coulais, Basic Instinct de Jerry Goldsmith, dont le thème principal a largement déteint sur celui de Confessions trop intimes de Pascal Estève, mais dans une orchestration beaucoup plus française, ce qui fait que lorsque j'ai envie d'écouter l'un, je finis toujours par écouter l'autre. J'ai redécouvert Les sorcières d'Eastwick de John Williams que je connaissais depuis l'ère du 33tours mais que je n'avais pas encore repris en cd. C'est désormais chose faite, une de mes partitions préférées du maître américain. Puis j'ai écouté pour la première fois son Rosewood qui invite le chant gospel. J'ignore pourquoi, j'ai été un peu déçu...un peu déçu mais pas trop car c'est une belle musique pas trop classique qui intègre des éléments de musique noire avec un certain savoir. C'est juste qu'elle manque selon moi d'émotion. J'espérais quelque-chose de plus poignant, de plus viscéral. Même le gospel ne m'a pas autant ému que dans, par exemple, La Couleur Pourpre. A chaque fois, après la découverte d'une oeuvre qui m'a beaucoup plu, vraiment surpris, je ressens un indicible bonheur qui m'envahit, comme ce fut le cas après la découverte du magnifique The two faces of January d'Alberto Iglesias (son Julieta n'est pas mal non plus dans un genre intimiste et tourmenté). Avec Rosewood (Williams), ça n'a pas réellement eu lieu. En revanche, la redécouverte des Sorcières d'Eastwick m'a procuré ce bonheur indicible...Après le Maître américain, il y eut le Maître transalpin, Ennio Morricone avec le sublime Leonor, le poignant et baroque A time to die, ou encore la version longue de So Fine que je vais bientôt réécouter. Il y eut aussi Eric Demarsan avec une B.O. méconnue; Die Baskenmütze comprenant beaucoup de parties chantées en français, et Paolo Vivaldi sur None Essere Cattivo dont le meilleur thème porte le prénom de ma fille.

Je n'avais pas assez de mots à écrire pour chacun de ces titres comme je l'ai fait jusqu'ici avec les concertos pour piano, alors j'ai donc eu l'idée d'un commentaire plus général.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2505
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   Sam 12 Nov - 18:29

Merci beaucoup pour ces informations. Possèdes-tu toutes ces BO en CD, ou as-tu un logiciel de téléchargement qui.... ?

De mon côté, je suis peu dans les films en ce moment, plutôt dans des concerts comme toujours, ou dans une ou deux séries télé qui me plaisent (qui sont rarissimes).
Sur l'une d'elles, "les enquêtes de Nicolas Le Floc'h" (d'après les livres remarquables de Jean-François Parot et qui se passent à la fin du XVIIIème siècle), j'aime beaucoup la musique de Stéphane Moucha -pour laquelle il a reçu un prix-. Le générique est très enlevé et symphonique, mais ensuite le thème peut être très subtil et accompagne parfaitement l'action.. avec de temps en temps des petites trilles au clavecin dans les moments qui se passent à "la Cour"..., par exemple.
Je m'apprête à regarder la nouvelle série sur Elisabeth II (son enfance, les débuts de son règne..), il faudrait une musique "ad hoc", mais je fais confiance aux Anglais ! Wink

P.S. : Stéphane Moucha est né en 1968, il est français d'origine tchèque. Il compose pour le cinéma, le théâtre, la télévision.
Voici ses récompenses :

2008 : Meilleure musique pour Nicolas Le Floch au Festival de la fiction TV de La Rochelle
2013 : Meilleure musique pour Le Silence des églises au Festival du film de télévision de Luchon
2014 : Grand Prix de la musique pour l’image par la SACEM
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10996
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   Sam 12 Nov - 18:47

Moucha a son propre fil, réalisé, je crois, par Joachim. En général, lorsque je parle d'une B.O., c'est que je l'ai en CD.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2505
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   Sam 12 Nov - 18:53

Ca doit te faire une sacrée CDthèque !!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10996
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   Ven 16 Juin - 11:43

Ces derniers jours, je me suis concocté un cycle un peu particulier qui s'articule autour de l'arme à feu ou des armes à feu. Il s'agit principalement d'un cycle qui réunit des bandes originales de divers compositeurs ayant été écrites pour des films mettant en scène, d'une manière ou d'une autre, des armes à feu. Le plus significatif d'entre eux, s'écartant des histoires de flics et voyous, celui qui m'a sans doute inspiré ce cycle, est le film que réalisa Giuliano Montaldo en 1978 sous le titre français Un jouet dangereux - Il Giocattolo. Je ne l'ai vu qu'une seule fois, il y a peut-être trente ans de cela, et j'avais été à la fois marqué par son histoire et la partition très appropriée d'Ennio Morricone: Le synopsis étant:

Vittorio Barletta partage son existence entre sa passion pour l'horlogerie, sa femme, Ada, et son métier qui l'oblige souvent à transporter des fonds en pleine ville, à sa grande frayeur. Blessé à la jambe lors d'un hold-up dans un supermarché, il fait la connaissance d'un policier, Sauro, lors des séances de rééducation. Les deux hommes ayant sympathisé, Sauro emmène Vittorio au stand de tir. Ce dernier se découvre soudain une véritable passion pour les armes et devient un remarquable tireur d'élite. Un soir, il n'hésite pas à abattre de sang-froid l'assassin de Sauro. La presse et la télévision ne tardent pas à s'intéresser à lui et sa vie en être entièrement bouleversée...

Il n'y a sans doute que le cinéma qui puisse associer deux choses aussi antinomiques que la musique et les armes à feu. J'ai donc poursuivi l'aventure musico-cinématographique avec d'autres partitions d'Ennio Morricone; Revolver, film policier de Sergio Sollima (1971), Una pistola per Ringo, western de Duccio Tessari (1965) ou encore Milano odia: la polizia non puo'sparare, policier d'Umberto Lenzi (1974), puis avec d'autres compositeurs tels que l'Espagnol Marc Vaillo sur Ull per Ull (2010), Pascal Gaigne sur Lasa & Zabala, film de Pablo Malo (2014), Jerry Goldsmith sur The Last Run, film de Richard Fleischer (1971), The Rose and the Gun (compilation) de Laurie Johnson, Joe Kraemer sur Way of the gun ou encore Eric Demarsan sur Le cercle rouge, classique français du film noir de Jean-Pierre Melville et Bruno Coulais sur Le deuxième souffle, un film d'Alain Corneau (2006-07) qui n'est jamais qu'un remake d'un autre classique du film noir, homonyme, réalisé à l'époque par le grand Jean-Pierre Melville. De toute façon, soit dit en passant, je me suis promis de voir et revoir tous les films réalisés par Melville!

Si j'ai eu l'idée d'un tel cycle c'est que j'ai suffisamment en ma possession de musiques de films pour le réaliser, en souvenir d'une jeunesse où j'ai été passionné par les armes à feu; les pistolets, les revolvers...Je rêvais de collectionner...puis, ça m'est vite passé, au point de ne plus aimer ces bestioles-là...sauf évidemment au cinéma. Mais c'est surtout et prioritairement un gros prétexte pour réécouter des musiques que j'aime beaucoup, dont certaines me bouleversent par leur profonde mélancolie...Par exemple, le hautbois solo de Christophe Grindel qui hante merveilleusement la partition que Bruno Coulais composa pour le film Le deuxième souffle, est encore dans ma tête, un véritable souffle de beauté qui embellit mes pensée, un hautbois d'une grande placidité dans le ton qui m'emmène paradoxalement loin des meurtres et des armes à feu, loin du film de Corneau, dans une dimension onirique où ne submergent que de belles pensées. La mélancolie est souvent présente dans ces musiques et je m'apprête à la redécouvrir, quasi-morriconienne, avec Claude Bolling sur Netchaiev est de retour, film de Jacques Deray, et avec Luis Bacalov sur Le juge, film de Philippe Lefebvre (1984) retraçant l'histoire à la fin tragique du Juge Michel.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10996
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   Ven 16 Juin - 13:38

Il giocattolo - Le jouet dangereux:

https://www.youtube.com/watch?v=I_xY-zYMD9o


L'introduction-générique du film est excellente de par sa symbiose musique/image particulièrement réussie. Toute la raison du film tient dans cette introduction et Ennio Morricone l'a parfaitement compris et exprimé par sa musique qui illustre habilement le caractère à la fois flippant et grotesque de la situation. Voir ci-dessous:

https://www.youtube.com/watch?v=f8Hif5fxvTU

Bien que n'ayant vu ce film qu'une seule fois, il y a bien longtemps, cette introduction musico-filmique n'a jamais quitté ma mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2505
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   Ven 16 Juin - 19:41

Très intéressant tout ça, merci beaucoup.
L'été dernier, avec le l'aîné de mes petit-fils, on s'est fait un "trip western" pendant trois semaines (tous les grands classiques américains + italiens). Naturellement, pas les Tarentino.. !.On adorait les BO. Son préféré fut "les sept mercenaires" (dont il n'a pas aimé le récent remake). Je ne me souviens plus de qui, la BO était géniale, et je me demande si on ne l'a pas classée troisième après Morricone sur "Il était une fois dans l'Ouest", et "Pour une poignée de dollars"....
Pour me faire regarder deux fois "les huit salopards" de Tarentino, il m'a bien fallu la musique de Morricone, parce que les armes à feu et moi... (si, justement en westerns ou les grands Belmondo...).  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2505
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   Ven 16 Juin - 19:48

Icare a écrit:
Un jouet dangereux - Il Giocattolo. Je ne l'ai vu qu'une seule fois, il y a peut-être trente ans de cela, et j'avais été à la fois marqué par son histoire et la partition très appropriée d'Ennio Morricone: Le synopsis étant:

Vittorio Barletta partage son existence entre sa passion pour l'horlogerie, sa femme, Ada, et son métier qui l'oblige souvent à transporter des fonds en pleine ville, à sa grande frayeur. Blessé à la jambe lors d'un hold-up dans un supermarché, il fait la connaissance d'un policier, Sauro, lors des séances de rééducation. Les deux hommes ayant sympathisé, Sauro emmène Vittorio au stand de tir. Ce dernier se découvre soudain une véritable passion pour les armes et devient un remarquable tireur d'élite. Un soir, il n'hésite pas à abattre de sang-froid l'assassin de Sauro. La presse et la télévision ne tardent pas à s'intéresser à lui et sa vie en être entièrement bouleversée...

Jamais vu.. Merci pour le résumé. en plus j'ai vu qu'il y avait Marlène Jobert, alors là, mon mari va craquer !  Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10996
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   Mer 5 Juil - 12:43

Il y a parfois des musiques de film auxquelles j'accroche sans trop savoir pourquoi, dans la mesure où elles ne correspondent pas vraiment à ce dont à quoi je suis réceptif habituellement. Biensûr, c'est une expérience que je vis parfois aussi dans des oeuvres musicales autres que celles conçues pour le cinéma. Dans ce domaine précis, en général, je n'aime pas trop les musiques qui sont trop asservies par l'image, trop fonctionnelles, même si toute musique de film est fonctionnelle par définition. Disons que certaines le sont plus que d'autres. Lorsque j'ai vu Panic Room de David Fincher, c'est l'impression que j'ai eu avec la partition orchestrale d'Howard Shore, une musique qui appuie la noirceur et la tension psychologique du thriller avec une certaine efficacité, c'est-à-dire, une musique qui remplit parfaitement sa fonction mais dont il ne ressort pas un thème qui marque l'esprit. Je ne me suis donc pas précipité à la FNAC dès la sortie du film pour voir si cette B.O. existait en cd afin de me la procurer. Le temps a fait son chemin, le souvenir du film avec Jodie Foster aussi. Il s'est trouvé que j'avais pour ainsi dire le même ressenti à propos d'une autre composition de Howard Shore pour un autre thriller de David Fincher qui s'intitule Seven avec Brad Pitt et Morgan Freeman, sauf qu'une nouvelle édition plus complète de la B.O. m'a fait craquer. J'aime suffisamment ce compositeur, notamment son style le plus tourmenté, pour prendre ce risque qui n'en était finalement pas un: la partition est remarquable, un de ses meilleurs efforts pour le Septième Art avec un formidable thème principal en guise d'ouverture.

Pourtant, dans le film, la musique de Shore m'était visiblement passé au-dessus, en avais finalement eu plus conscience dans Panic Room. Je me souviens en avoir souligné l'efficacité, faute de mieux, alors que dans Seven j'étais peut-être trop pris par l'intrigue. Evidemment, l'émotion suscitée par sa musique sur Seven, lorsque je la découvris sur cd, a fini par provoquer chez moi une envie de réécouter Panic Room et comme l'occasion s'est présentée à faible prix, je l'ai saisie sans sourciller. On est vraiment dans le contexte d'une partition sombre très shorienne dans ses orchestrations, sans thème fort ou dominant, mais avec suffisament d'éléments timbriques et de style pour l'apprécier à sa juste valeur, c'est-à-dire, pas un incontournable dans l'oeuvre d'Howard Shore, entendons nous bien, mais suffisamment attrayant pour un inconditionnel du compositeur comme moi. Certains opus du Maestro ne feront sans doute jamais partie de ma cédéthèque mais celui-là si. Je ne regrette pas. Il est en plus d'une durée de 30 minutes, ce qui est parfait. D'autre-part, j'aime bien la construction du thème qui ouvre le cd, il y a quelque-chose qui me plait bien dans cette construction que je n'avais pas remarquée dans le film, sans doute trop concentré sur le visuel et moins sur le sonore. Affaire de détails qui font ou non mouche, et, hors contexte, ces petits détails et éléments qui constituent le style reconnaissable de ce compositeur atypique ont eu raison de mes réticences de départ.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Discussions autour de la musique de film.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Musiques de films-
Sauter vers: