Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Les confessions de Constanze Mozart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Les confessions de Constanze Mozart   Sam 24 Fév - 13:09

par Jean-Marc Goossens

Pas facile d’être la femme d’un génie ! De surcroît de l’un des plus grands. Bon prétexte pour être calomniée pendant des siècles.

Les biographes mozartiens n’ont pas été les plus tendres à son égard : elle fut, souvent mal traitée, voir insultée, caricaturée dans des pièces ou des films. Il était donc temps d’écrire sur cette femme, un texte de vérité afin de savoir qui elle était vraiment, et lui rendre justice. C’est ce qu’a fait d’une façon originale et avec efficacité Isabelle Duquesnoy dans son ouvrage.

Réhabiliter Constanze, telle fut sa première mission, et par la même occasion, découvrir Mozart ou le redécouvrir au plus près, au quotidien, en famille, dans les plus belles joies comme dans les moments les plus difficiles. On y découvre alors un couple d’une première complicité, qui s’aime profondément (de nombreuses lettres en témoignent) ; un couple frappé par le destin qui a dû faire face à la terrible douleur (malheureusement très fréquente à l’époque) de perdre quatre enfants en bas âge.

Par sa connaissance des correspondances Mozartiennes, par sa culture du XVIII, par sa documentation très riche (les notes ont index sont une mine d’informations) l'auteur nous immerge dans la Vienne de la fin du XVIIIe siècle. On y apprend des choses surprenantes, comme les talents de Soprano de Constanze, la jeune artiste fut même beaucoup plus musicienne qu’elle n’y paraît (elle appréciait entre autre beaucoup les fugues de Bach). L’ouvrage n’est pas seulement un roman, il est accompagné d’une somme d’informations sur la vie de l’époque, les traditions, les modes, tout le contexte est restitué pour nous plonger encore mieux dans son histoire. Son travail a d’ailleurs le soutien d’une spécialiste de la vie et de l’intimité de Mozart : la préface est de Geneviève Geffray, conservatrice en chef, au Mozarteum de Salzbourg.

Isabelle Duquesnoy s’appuie sur des documents et correspondances d’époques. Les lettres, pour la très grande majorité, bien réelles, sont citées dans leur intégralité, sans coupure pour qu’aucun détail d’un amour si grand, ne nous échappe. Malgré l’appellation Roman, Les confessions de Constanze Mozart constitue véritablement une biographie détaillée des années Mozart à Vienne et par son style d’écriture, ce livre reste beaucoup plus vivant et agréable à lire qu’un ouvrage musicologique. A chaque année correspond un chapitre.

L’ouvrage étant écrit à la première personne, l’auteur se glisse donc directement au nom de l’épouse. La formule fonctionne admirablement. Le lecteur n’est pas un simple spectateur mais vit véritablement cette histoire touchante, pour finir en larmes aux côtés de l’épouse fidèle, écroulée au chevet de son époux.

Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
 
Les confessions de Constanze Mozart
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Informations musicales :: Films, CD & livres-
Sauter vers: