Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  
Partagez
 

 Eric Lebrun : "Dietrich Buxtehude"

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21007
Age : 44
Date d'inscription : 10/08/2006

Eric Lebrun : "Dietrich Buxtehude" Empty
MessageSujet: Eric Lebrun : "Dietrich Buxtehude"   Eric Lebrun : "Dietrich Buxtehude" EmptySam 24 Fév - 12:42

par Camille de Joyeuse

C'est le livre d'un organiste évoquant un génie de l'orgue, maître de Bach : Dietrich Buxtehude. En moins de 200 pages, Eric Lebrun brosse un tableau musical et indivuel, lumineux et dense, incontournable pour 2007, année Buxtehude qui commence ainsi idéalement.

Aux côtés de la bible exhaustive que forme la biographie composée par Gilles Cantagrel chez Fayard, le portrait tout en nuances que brosse Eric Lebrun est un texte non moins incontournable, le livre d'un organiste reconnu parlant de l'un de ses illustres prédécesseurs, une figure légendaire de l'orgue. Voici Dietrich Buxtehude à l'échelle de l'humain et de la personne. Même si l'individu résiste au chercheur, Eric Lebrun le peint magnifiquement tout au long de ses quelques 176 pages. Le plus grand musicien de la région hanséatique, dans la deuxième moitié du XVII ème siècle paraît sans ombre, dans un style méticuleux et précis, généreux en anecdotes musicales et historiques. Ce n'est plus seulement les images réductrices tissée par la tradition des historiens : le précurseur de Bach, l'assimilateur de Schütz, le plus grand organiste de son temps : ainsi ressuscite Buxtehude, musicien de génie, au service de l'église Sainte-Marie de Lübeck, organisateur inspiré des "soirées musicales" ou "Abendmusik", devenu, pour l'histoire de la musique dramatique et sacrée, aussi célèbre que le furent les soirées lyriques de l'Opéra de Hambourg.

Dans un superbe avant-propos, Michel Serres précise la double nature de la musique de Buxtehude, ce en quoi réside son génie authentique, la fusion du spirituel et du charnel. En elle, s'incarne le divin et l'humain "du corps de Jésus écartelé". En convoquant les champs familiers de Buxtehude, l'auteur évoque les musiciens qui ont inspiré le compositeur de Lübeck, ceux qu'il a croisés ou dont il a estimé la musique : Theile et Reineken, par exemple. D'ailleurs, du célèbre portrait collectif - signé par Johannes Voorhout en 1674-, représentant les trois compositeurs, Eric Lebrun délivre une lecture plus nuancée que celle de Cantagrel, insistant sur l'aspiration au rêve, au recueillement ou à la méditation d'un Buxtehude songeur, tout habité par ses chimères, pénétré par son idéal musical. Aux côtés de l'organisateur des concerts du soir, Eric Lebrun donne corps à la stature du compositeur organiste, un virtuose qui forma le jeune Bach et qui nous laisse une somme esthétique fondamentale.
La musique vocale n'est pas oubliée. Un génie de la théâtralité se dévoile au fil des pages. En complément du texte sur le musicien et son oeuvre, l'auteur ajoute, les musiciens qui assurent la postérité du Maître, un tableau synoptique comparant les événements de la vie et les dates liées au contexte historique et musical, le catalogue complet des oeuvres (273 opus de la nomenclature "Buxvw"), enfin des repères bibliographiques et discographiques.

Ce livre essentiel est un indispensable, d'autant plus utile pour l'année du tricentenaire de la mort de Dietrich Buxtehude.

Eric Lebrun : "Dietrich Buxtehude" Drij8tcbnlebrunbuxtehudgx7
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
 
Eric Lebrun : "Dietrich Buxtehude"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Informations musicales :: Films, CD & livres-
Sauter vers: