Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Fidélio de Ludwig van Beethoven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Fidélio de Ludwig van Beethoven   Mer 16 Aoû - 17:04

Fidelio, op. 72, est l’unique opéra de Ludwig van Beethoven, composé en 1804 et 1805 sous le titre Leonore, puis remanié en 1806 et en une version définitive en 1814.

Ses principaux thèmes sont la dénonciation de l’arbitraire, incarné par le gouverneur d’une prison espagnole, l’appel à la liberté, et l’amour notamment conjugal qui pousse Leonore, déguisée en homme, à risquer sa vie pour libérer son époux Florestan.

Historique:

Titre : Fidelio, oder Die eheliche Liebe, en français Fidelio ou l’Amour conjugal

Titre des deux premières versions : Leonore

Description : Grand opéra en deux actes

Livret : Joseph Ferdinand von Sonnleithner, d’après le livret de Jean-Nicolas Bouilly pour Léonore ou l’Amour conjugal de Pierre Gaveaux ; révisions de Stefan von Breuning (2e version), puis Georg Friedrich Treitschke (version définitive)

Langue : Allemand

Composition : En 1804 et 1805 ; révision en 1806, version définitive en 1814

Création :

1re version : Theater an der Wien, Vienne, 20 novembre 1805

2e version : Theater an der Wien, Vienne, 29 mars 1806

3e version : Theater am Kärntnertor, Vienne, 23 mai 1814

Classement : Opus 72

Publication : Artaria, Vienne, 1814

Personnages:

Don Fernando, ministre (basse)

Don Pizzaro, gouverneur d’une prison d’État (baryton)

Florestan, un prisonnier (ténor)

Leonore, son épouse, sous le nom de Fidelio (soprano)

Rocco, geôlier (basse)

Marzelline, sa fille, amoureuse de Fidelio (soprano)

Jacquino, concierge, amoureux de Marzelline (ténor)

Prisonniers, officiers, gardes, le peuple

Contexte:

Beethoven tient en très haute estime ses idéaux de liberté et de fraternité. Fidélio est si emblématique de ces thèmes que le compositeur n'hésitera pas à retravailler son œuvre à trois reprises pour qu'elle obtienne enfin le succès espéré. Le premier public est constitué, en 1805, d'officiers français qui ne comprennent rien à l'ouvrage, desservi également par un mauvais orchestre. L’œuvre est retirée. Coupures, fusion des 2 premiers actes, composition d’une deuxième ouverture, 1806, guère plus de succès. 1814, encore une nouvelle version, nouvelle ouverture, on va plus dans l’esprit révolutionnaire. Enfin, c’est le triomphe.

Au fil des différentes révisions, Beethoven a composé quatre ouvertures pour son opéra. Il est probable que l’ouverture jouée lors de la création de la première version fut celle aujourd’hui appelée l’ouverture nº 2 de Leonore (ou ouverture Leonore II) ; il s’agit d’une vaste page symphonique présentant tout le mouvement de l’opéra depuis l’atmosphère lourde et sombre de la prison, le caractère dramatique de l’action, l’arrivée de Don Fernando annoncé par le célèbre appel de trompette, et la joie extatique de la libération. Beethoven la remania pour la création de la deuxième version, en 1806 ; cette version, l’ouverture nº 3, est aujourd’hui préférée à la précédente et est devenue une pièce de concert à part entière.

Cependant, la longueur et la caractère dramatique de ces deux ouvertures produisait avec le duo semi-comique qui ouvre l’acte I un contraste tel que Beethoven la réduisit pour une représentation à Prague en 1807 ; il est probable que l’ouverture nº 1, malgré son numéro, soit cette version. Enfin, pour la création de la version définitive en 1814, Beethoven dota son opéra, maintenant titré Fidelio, d’une nouvelle ouverture, plus courte, dans l’esprit d’un prélude, pour mieux introduire l’action de l’acte I.

Au début du XXe siècle, Gustav Mahler introduisit la tradition de jouer l’ouverture Leonore III avant le finale (nº 16), à l’issue du duo du nº 15. Cette coupure dans l’action peut se justifier par le caractère solennel du finale, qui ne conclut que par l’arrivée d’un deus ex machina. Cette disposition permet de récapituler musicalement l’action de tout l’opéra, avant que le sens profond, détaché de l’histoire elle-même, n’en soit tiré par le chœur dans un effet d’ensemble qui peut rappeler la Neuvième Symphonie.

Synopsis:

Acte I

Florestan est fait prisonnier sur les ordres de Pizzaro, gouverneur méchant et cruel. Pour le libérer, sa femme Léonore se déguise en homme sous le nom de Fidelio et vient travailler à la prison. Marcelline, la fille du Geolier Rocco, tombe amoureuse de Fidelio. Le méchant Pizzaro vient demander à Rocco de tuer Florestan. Il devra le faire lui-même car Rocco refuse et se voit confier la tâche de creuser une tombe dans le cachot de Florestan. Léonore obtient de Rocco qu’il laisse les prisonniers respirer et voir l’air libre, ce qu’ils font avec bonheur.

Acte II

Florestan pleure son destin mais accepte la volonté de Dieu. Lorsque Pizzaro veut le tuer, Leonore s’interpose et le menace de son pistolet. Arrive le bon Ministre Fernando qui libère Florestan. Le final s’apparente à la thématique de l’hymne à la joie de la 9e vive la liberté, vive l’amour…

Le livret:

http://www.opera-guide.ch/libretto.php?id=29&uilang=de&lang=de

La partition:

http://www.dlib.indiana.edu/variations/scores/bae7451/large/index.html
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin


Nombre de messages : 15582
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Fidélio de Ludwig van Beethoven   Sam 19 Aoû - 12:13

J'ai découvet la musique classique avec Beethoven. Par conséquent, Fidelio a été le premier opéra que j'ai entendu en intégrale, et aussi mon premier achat d'opéra.
C'est pourquoi, sentimentalement, j'y suis particulièrement attaché malgré mon amour immodéré pour les opéras de Mozart Very Happy

En tout cas, ta présentation est épatante, Beethoven Wink
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Fidélio de Ludwig van Beethoven   Sam 19 Aoû - 12:26

joachim a écrit:
J'ai découvet la musique classique avec Beethoven.

Moi aussi. Depuis je nage dedans. J'ai toutes les partitions de Beethoven ( Opéra, symphonies, sonates, concertos, etc...).

J'ai même la partition de l'opéra Fidélio avec orchestre et chants...En russe!

ps:Merci pour le compliment Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Fidélio de Ludwig van Beethoven   Jeu 24 Aoû - 1:09

Fidelio : opéra en deux actes

Beethoven

Sonnleithner, Joseph

Editions Actes Sud Opéra de Marseille (145 p.)

Livret accompagné d'un texte qui relate la genèse de l'unique opéra de Beethoven, de commentaires de Berlioz et de Furtwängler, d'un essai sur la mise en scène, de textes qui font écho au message de l'oeuvre et d'un synopsis.

Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: FIDELIO   Sam 23 Sep - 20:18

J'ai aussi la partition de fidelio en allemand, Dover Publications, inc. New York - in full score, les problèmes, je ne comprends pas l'allemand,
je ne connais pas les notes, donc je ne déchiffre pas, mais par contre j'ai une vrai passion, regarder les notes courir sur les portées, de plus le sujet
de Fidelio est trés beau, la musique magnifique, et en conclusion, c'est un magnifique opéra, hélas le seul de Ludwig Van Beethoven
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Fidélio de Ludwig van Beethoven   Sam 23 Sep - 20:32

Dans le livre cité plus haut ( Editions Actes Sud Opéra de Marseille ), le livret est en Français. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Fidélio de Ludwig van Beethoven   Mer 2 Déc - 12:21

Commentaires du Kobbe

Opéra en deux actes de Beethoven, livret de Joseph et George Friedrich Sonnleithner, d'après le drame de Jean Nicolas Bouilly.
Créé au Theater an der Wien à Vienne, le 20 novembre 1805 (3 acts) avec Anna Milder, Louise Müller, Demmer, Meier, Rothe, Weinkopf et Cache, dir. de l'auteur ; puis représenté en 2 actes le 29 mars 1806. Joué dans sa forme définitive en 1814 au Kärnthnerthor Theater à Vienne. Représenté pour la première fois à Paris en 1825, à l'Odéon (version française de Castil-Blaze).

Le livret qui attira le compositeur par la pureté et l’idéalisme de son sujet, ne fut pas écrit pour lui. Le livre français de Bouilly avait été utilisé par trois compositeurs : Pierre Gaveaux (1798), Simon Mayr (1805), professeur de Donizetti et auteur de plus de 70 opéras, et Paer (1804).
C’est Schikaneder, le librettiste et metteur en scène de ‘La flûte enchantée’ de Mozart, qui commanda un opéra à Beethoven. Mais l’œuvre fut achevée pour l e baron von Braun, devenu entre-temps directeur du Theater an der Wien.

Beethoven était profondément attaché à cette œuvre. Il s’y consacra jusque dans les moindres détails : 16 ébauches furent composées pour le début du premier aire de Florestan, et 346 pages d’esquisses pour l’opéra entier . Il continua d’y travailler une fois l’opéra achevé et présenté.

Un ami de Schubert, Joseph Sonnleithner, traduisit et adapta pour Beethoven le livret de Bouilly. L’opéra fut créé le 20 novembre 1805, et joué les deux soirs suivants. Ce fut un échec. Les Français occupaient Vienne, que l’empereur d’Autriche et sa cour avait abandonné, et l’atmosphère était peu propice. Les amis de Beethoven ne mirent cependant pas cet échec sur le compte des circonstances défavorables. L’œuvre avait des défauts, qui apparurent encore un siècle plus tard, à l’occasion de la reprise de la version originale pour le centenaire de ‘Fidelio’ à Berlin.

Pour y remédier, un ami de l’auteur, Stefan von Breuning, réduisit les trois actes en deux, et Beethoven modifia la partition. Cette seconde version fut présentée le 29 mars 1806 et fut mieux accueillie que la premièe. Mais une querelle qui l’opposait à von Braun incita Beethoven à la retirer. Il semble que 7 années aient passé avant le rétablissement de l’entente cordiale entre les deux hommes.
Le baron von Braun confia alors le texte à un librettiste professionnel, Georg Friedrich Treitschke. Beethoven fut très satisfait de cette révision et entreprit à son tour de revoir la partition. C’est dans cette nouvelle forme que ‘Fidelio’ fut joué le 23 mai 1814 au Theater am Kärnthnerthor, et emporta cette fois-là un réel succès. L’opéra entra au répertoire, et quand 8 ans plus tard, Mme Shröder-Devrient chanta le rôle de ‘Fidelio’, elle obtint un triomphe.

Quatre ouvertures furent composées pour cette œuvre : 3 intitulées ‘Leonore’ (n°s 1,2 et 3) et la 4ème ‘Fidelio’. Les ouvertures ‘Leonore’ sont incorrectement numérotées. C’est le n° 2 qui fut jouée le soir de la création et qui doit, par suite, porter le n° 1. Le n°3, la plus grande et la plus célèbre à juste titre, est en fait le n°2. Celle qu’on appelle le n° 1 était prévue pour une représentation à Prague qui n’eut jamais lieu. La partition et les parties vocales furent retrouvées après la mort de l’auteur, de la main d’un copiste mais annotées par Beethoven. L’ouverture ‘Fidelio’ était prévue pour la seconde version ; mais comme elle ne fut pas prête à temps, on lui substitua celle des ‘Ruines d’Athènes’. En général, c’est l’ouverture ‘Fidelio’ que l’on joue avec l’opéra, et la ‘Leonore’ n° 3 que l’on insère entre les deux scènes de l’acte II. Mais cette pratique n’ a pas rencontré une approbation universelle (sauf peut-être parmi les chefs d’orchestre, qui y voient l’occasion d’un solo). ‘Leonore 3’ reprend beaucoup d’éléments de la scène qui précède, détruit l’effet de soleil éclatant et de dissolution que produit le ‘do’ majeur de la scène finale quand il n’est pas précédé de musique dans le même ton, et détruit complètement l’équilibre dramatique de tout l’acte.
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Fidélio de Ludwig van Beethoven   Mer 2 Déc - 12:30

Il a trimé sur cet opéra le bon vieux Ludwig!
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Jean



Nombre de messages : 6297
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Fidélio de Ludwig van Beethoven   Mer 20 Juil - 23:42

Nouvelle version de Fidélio dirigée par Claudio Abbado : c'est superbe à tout point de vue!!
Bien sûr il y a Jonas Kaufmann et Nina Stemme , mais les autres , pour être moins connus ne sont pas en reste!
Don Fernando : Peter Mattei
Don Pizzaro: Falk Struckmann
Rocco: Cristof Fischesser
Marzeline: Rachel Harnisch
Jaquino : Christoph Strehl

Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Fidélio de Ludwig van Beethoven   Jeu 21 Juil - 10:09

Il va vraiment que je me mette à découvrir cet opéra ... je l'ai loupé la seule fois qu'il a été donné à Liège (Papagena avait beaucoup apprécié).

Et y a-t-il plus belle manière de l'aborder qu'avec Kaufmann ?
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Fidélio de Ludwig van Beethoven   Jeu 21 Juil - 10:38

Bel Canto a écrit:


Et y a-t-il plus belle manière de l'aborder qu'avec Kaufmann ?

J'avoue que c'est aussi la distribution de ce CD qui m'incite à m'y intéresser. Ca doit pas être mal
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Jean



Nombre de messages : 6297
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Fidélio de Ludwig van Beethoven   Jeu 21 Juil - 13:42

c'est vrai que Kauffmann ...y est impressionnant, boulerversant et typiquement la voix de ténor idéale pour ce rôle: ni trop lourde comme les wagnériens chevronnés, ni trop légère
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Fidélio de Ludwig van Beethoven   Sam 30 Juil - 10:22

Je viens de recevoir cette nouvelle version et j'en fais la première écoute.
Je ne connaissais pratiquement pas cet opéra sinon que par quelques extraits.

Quant à l'oeuvre ... j'ai souvent lu que cet opéra ressemblait à du Wagner et bien, personnellement, je ne trouve pas vraiment.
Plus haut, Joachim disait que c'était un opéra qui lui tenait à coeur, malgré 'son profond attachement à Mozart' ... et bien, pour moi, cet oeuvre s'apparente plus à du Mozart qu'à du Wagner. Il y a des extraits qui sont très proches de la 'Flûte'. Maintenant, il est aussi possible que ce soit dû à la version d'Abbado.

Quant à l'interprétation ... sans être grande connaisseuse, cela me semble bien une superbe version. Je ne sais si c'est dans le respect de l'écriture mais c'est en tout cas des voix magnifiques, doublées de chanteurs très impliqués, même dans les dialogues parlés. La direction d'Abbado est à la mesure : ample, claire et lumineuse avec de merveilleuses couleurs. J'aime décidément beaucoup ce chef !

Une version incontournable, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Fidélio de Ludwig van Beethoven   Sam 30 Juil - 11:39

Je viens de terminer cette première écoute et je dois dire que je suis sous le charme (je sais que je le suis toujours avec Kaufmann mais il y a plus cette fois Wink ).
Franchement, c'était une oeuvre qui ne me tentait guère, à l'écoute des extraits que j'avais entendu mais j'ai vraiment changé d'avis.
Je procède toujours de même façon avec une première écoute ... je fais autre chose avec la musique en arrière fond ... quand j'arrête tout pour ne plus me concentrer que sur l'écoute, c'est gagné !
C'est pour cela que j'aime tant la musique classique ... pour tous ces moments bénis qui sont donnés de vivre de découverte en découverte !

Une critique ...

http://www.classiquenews.fr/ecouter/lire_article.aspx?article=4852&identifiant=2011773T6V529A6L79YB653N08BV2BS

Un extrait ...

http://www.youtube.com/watch?v=MxEuOBB6iU0
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Jean



Nombre de messages : 6297
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Fidélio de Ludwig van Beethoven   Sam 30 Juil - 11:49

merci pour l'article ..bien d'accord pour Kaufmann...Je trouve qu'ils "pinaillent" un peu pour Nina Stemme Wink
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Fidélio de Ludwig van Beethoven   Sam 30 Juil - 12:31

Je trouve aussi pour Stemme ... c'est vrai qu'à certains moments, cela 'flotte' un peu côté voix mais elle a vraiment un bel engagement et puis l'ensemble de la distribution est très cohérent et c'est très important !
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Kool



Nombre de messages : 226
Age : 61
Date d'inscription : 17/05/2011

MessageSujet: Re: Fidélio de Ludwig van Beethoven   Mer 12 Oct - 22:32

Avant de composer Fidélio,Beetthoven écoutait les oeuvres de Chérubini et de Méhul.Beethoven écrit à Treitschke "à cause de cette opéra ,je mérite la couronne du martyr,si vous ne vous étiez donné tant de peine pour lui et si votre adaptation n'avait pas été aussi bonne,ce dont je vous serai éternellement reconnaissant,j'aurais eu du mal à faire un effort sur moi même.De ce fait vous avez sauvé quelques bons restes d' une épave "

Je sais que c'est bref, mais entre ressentir et écrire ,les sentiments sont là
Revenir en haut Aller en bas
Samuel



Nombre de messages : 2
Age : 70
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Fidélio de Ludwig van Beethoven   Lun 14 Nov - 15:46

Jonas Kaufmann est aussi à entendre et à voir dans son interprétation de Florestan du 15 février 2004 à Zürich sous la direction de Harnoncourt. Prestation impressionnante qui m'a donné envie d'écouter à nouveau cette oeuvre que j'avais délaissée bien à tort depuis trop longtemps (DVD Bel Air Média). Curieux d'interprétations anciennes, j'ai découvert avec plaisir l'interprétation d'Ernst Haefliger sous la direction de Ferenc Fricsay, chanteur que je ne connaissais que dans des rôles de récitant ou d'évangéliste chez Bach. On se rapproche alors me semble-t-il de Haydn et de Mozart et c'est très beau.
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6297
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Fidélio de Ludwig van Beethoven   Lun 14 Nov - 19:35

Samuel a écrit:
Jonas Kaufmann est aussi à entendre et à voir dans son interprétation de Florestan du 15 février 2004 à Zürich sous la direction de Harnoncourt. Prestation impressionnante qui m'a donné envie d'écouter à nouveau cette oeuvre que j'avais délaissée bien à tort depuis trop longtemps (DVD Bel Air Média). Curieux d'interprétations anciennes, j'ai découvert avec plaisir l'interprétation d'Ernst Haefliger sous la direction de Ferenc Fricsay, chanteur que je ne connaissais que dans des rôles de récitant ou d'évangéliste chez Bach. On se rapproche alors me semble-t-il de Haydn et de Mozart et c'est très beau.

quel sont les autres chanteurs du DVD de Zurich? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Samuel



Nombre de messages : 2
Age : 70
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Fidélio de Ludwig van Beethoven   Lun 14 Nov - 21:07

Florestan : Jonas Kaufmann
Leonore : Camilla Nylund
Rocco : Laszlo Polgar
Marzelline : Elizabeth Rae Magnuson
Jaquino : Christoph Strehl
Don Fernando : Günther Groissböck
Don Pizarro : Alfred Muff

Avec une captation video de la mise en mise en scène de Jürgen Flimm très respectueuse des chanteurs, particulièrement dans l'air de Florestan au début de l'acte II.
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Fidelio



Nombre de messages : 11
Age : 34
Date d'inscription : 04/02/2012

MessageSujet: Re: Fidélio de Ludwig van Beethoven   Jeu 9 Fév - 19:40

Essayez la version de Bohm... c'est fort
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fidélio de Ludwig van Beethoven   Aujourd'hui à 6:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Fidélio de Ludwig van Beethoven
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: L'opéra, les ballets et le chant-
Sauter vers: