Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 L'accordéon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: L'accordéon   Lun 19 Fév - 14:16

L'accordéon est un instrument de musique et plus particulièrement un instrument à vent, de la famille des instruments à anche libre. Il est composé d'un soufflet permettant le déplacement de l'air et de touches ouvrant des clapets, ce qui à pour effet de laisser passer l'air, donc de faire vibrer une anche libre métallique qui produit le son lui-même.

Le sheng, ou orgue à bouche, apparu en 3000 avant J.C., est considéré comme le plus vieil ancêtre de l'accordéon : il est le premier instrument à anche libre.

Le 6 mai 1829, l'Arménien de Vienne, Cyrill Demian dépose le brevet de l'accordéon avec ses fils Carl et Guido.

La même année, le 19 juin, à Londres, Charles Wheatstone dépose lui aussi un brevet pour un "concertina".

En 1863, Paolo Soprani fonde la première industrie de l'accordéon à Castelfidardo qui est considéré comme le berceau mondial de l'accordéon.

L'accordéon peut réaliser le rythme aussi bien que la mélodie et l'harmonie. Il équivaut donc à un orchestre, ce qui lui a valu cette place importante dans les bals populaires français. Pourtant, les puristes n'aiment pas cet instrument aux accords tout faits et à la sonorité désaccordée d'où, dès les années trente, l'invention des basses chromatiques (clavier mélodique de main gauche) et une registration variée aux sonorités de plus en plus soignées. Après la guerre, l'accordéon commence à s'essouffler malgré des auteurs comme Jacques Brel qui l'utilisent dans leurs chansons. Si l'instrument est alors considéré comme ringard, cela est dû en partie aux maestros du bal-musette.

L'accordéon, vers les années 80, reprend du poil de la bête. Plusieurs facteurs permettent ce retour en force. D'abord, l'attrait des musiques traditionnelles et folkloriques qui utilisent l'accordéon (musique bretonne, slave, musique cajun...) ; ensuite, l'utilisation par des chanteurs français comme Renaud qui le remettent au goût du jour ; l'apparition d'accordéonistes majeurs, se détournant du musette, comme Marc Perrone ou Richard Galliano ; et, dernier point, son utilisation par des groupes de la scène alternative comme la Mano Negra ou Les Négresses Vertes. Il serait également restrictif de passer sous silence l'émergence de l'accordéon dans la création contemporaine d'avant-garde et ceci dès les années 80, grâce aux prodigieux progrès de la facture instrumentale et de l'évolution de l'état d'esprit du monde dit "classique". On n'omettra pas de citer Pascal Contet, accordéoniste français et concertiste international qui contribue activement à développer le répertoire contemporain avec des compositeurs comme David Venitucci, Bernard Cavanna, Vinko Globokar, Jacques Rebotier, Jean-Pierre Drouet, Bruno Giner, Jean Françaix, etc. Ou Claude Parle, dans le domaine des musiques improvisées et en relation avec la danse ou le jazz contemporain (depuis les année 70).

Aujourd'hui, l'accordéon est largement utilisé aussi bien par des artistes de variétés (Patrick Bruel, Bénabar...) que par des groupes « alternatifs » (Les Ogres de Barback, Les Têtes Raides, Les Taizeurs de bruit, Les Hurlements d'Léo, La rue ketanou) ou des musiciens de jazz tel que Richard Galliano ou Marcel Loeffler, René Sopa, David Venitucci, Daniel Mille. En 2005, Serge Lama a effectué une tournée avec un seul musicien, l'accordéoniste Sergio Tomassi.

L'accordéon est utilisé aussi bien dans la musique folklorique que dans la musique populaire, le jazz ou la musique classique.

Castelfidardo et Recanati dans la province d'Ancône, ainsi que Stradella dans la province de Pavie sont les principaux centres historiques de l'accordéon en Italie. Par ailleurs, chaque année, un concours international d'accordéon est organisé à CastelFidardo.

Beynost avec la célèbre firme Cavagnolo, Sarlat avec la fabrique Accordiola et Tulle avec la fabrique Maugein frères, sont trois des villes importantes pour l'accordéon français. La ville de Brive, avec l'usine Dedenis, fut très longtemps le siège de la première industrie de l'accordéon en France.

Fonctionnement

Le musicien écarte et rapproche les deux parties principales, en appuyant sur les touches de l'instrument. L'air du soufflet passe ainsi dans le mécanisme, et actionne des anches (deux par note). Ces anches sont accordées par limage.

Types:

accordéon diatonique ;
accordéon chromatique (boutons ou touches piano)
Bayan (accordéon chromatique russe)
Harmonéon (instrument de concert) brevet de Pierre Monichon, France
Bandonéon
Concertina

Surnoms

Piano à bretelles.
Piano du pauvre (popularisé par une chanson de Léo Ferré).
Boîte à frisson.
Branle-poumons

Accordéonistes célèbres

Astor Piazzolla (1921 - 1991)
Alexander Sklyarov
Marcel Loeffler
Aimable
André Astier
Marcel Azzola
Joss Baselli
Éric Bouvelle * (1988)
Louis Corchia
Bernard Cimon
Wolfgang Dimetrik
Edouard Duleu
Domi Emorine * (1990)
Clifton Chenier
Médard Ferrero
Richard Galliano
Yvette Horner * (1948)
Maurice Larcange *
Armand Lassagne
Bruno Lorenzoni
Tony Murena
Alain Musichini * (1981)
Aurélien Noel *
Emile Prudhomme
Michel Pruvot
Jo Privat
Samuel Garcia * (1992)
Didier Laloy
Jérôme Richard ******
Joé Rossi
Vladimir Sidorov******
Sergio Tomassi
André Verchuren
Gus Viseur
René Sopa
Svahn
Régis Gizavo
Florent Vintrigner
vlachislav semyonov **********************

(* Année d'obtention de la Coupe Mondiale)
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'accordéon   Lun 19 Fév - 16:08

Pour Piazzolla il n'a joué que du bandonéon il me semble, je ne crois pas qu'il ait jamais joué de l'accordéon.

En France, Marcel Azzola reste tout de même la référence principale pour cet instrument en voie de légitimisation (notamment dans la musique savante)... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'accordéon   Lun 19 Fév - 16:21

Cet instrument, ainsi que ses variantes, est un des rares dont l'écoute me soit totalement insupportable.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16729
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: L'accordéon   Lun 19 Fév - 19:09

Je connais deux concertos pour accordéon et orchestre : un de Jean Françaix et un de Jean Wiener. C'est peu !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'accordéon   Lun 19 Fév - 19:44

tu en connais en tout cas plus que moi... :( c'est introuvable ces trucs...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: L'accordéon   Lun 19 Fév - 19:58

Personnellement, je n'aime pas du tout l'accordéon, je deteste même carrément
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: L'accordéon   Lun 19 Fév - 20:01

kfigaro a écrit:
Pour Piazzolla il n'a joué que du bandonéon il me semble, je ne crois pas qu'il ait jamais joué de l'accordéon.

C'est fort possible en effet... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'accordéon   Mer 9 Mar - 9:14

.


Dernière édition par jc le Sam 12 Mar - 9:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 47
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: L'accordéon   Mer 9 Mar - 11:17

Pour rebondir sur le caractère moderne de l'accordéon, voici un petit reportage relatif à un concert-danse auquel j'ai assisté samedi.

C'était grandiose

Spectacle Sources
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: L'accordéon   Mer 9 Mar - 11:30

Dommage, la vidéo ne marche pas chez moi
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Stadler
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 47
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: L'accordéon   Mer 9 Mar - 12:53

Snoopy a écrit:
Dommage, la vidéo ne marche pas chez moi

Un lien direct vers la video : http://www.canalzoom.com/site/videos/info5557.wmv Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: L'accordéon   Mer 9 Mar - 12:57

Merci, je télécharge, je regarde et je te donnerai mes impressions ensuite Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Jean

avatar

Nombre de messages : 6652
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: L'accordéon   Jeu 10 Mar - 9:48

j'aime beaucoup l'utilisation de l'accordéon dans quelques transcriptions comme ces lieder de Mahler superbemlent chanté , en plus par Elisabeth Kulman: (orchestre réduit à un petit ensemble instrumentale)

au contraire, ce "Voyage d'Hiver" de Schubert a été orchestré pour petit ensemble(basson, hautbois, cor, clarinette flute et accordéon), à la place du piano , superbement chanté par christophe Prégardien!


Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: L'accordéon   Lun 27 Aoû - 20:33

C'est marrant car quand je discute avec des musiciens ou des non musiciens, les 3/4 du temps, l'instrument que les gens détestent le plus c'est curieusement l'accordéon. J'avoue ne pas comprendre pourquoi?

C'est à cause de son côté trop populaire? (auquel cas, ceux qui ne l'aiment pas seraient des snobs?) car c'est un instrument riche, autant que le piano ou l'orgue par son côté mélodique et harmonique. Et puis il existe de beaux morceaux pour accordéon ainsi que de belles transcriptions. Je ne comprends donc pas ce qui rend l'accordéeon si impopulaire auprès des gens. confused



Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16729
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: L'accordéon   Lun 27 Aoû - 20:45

Snoopy a écrit:
Je ne comprends donc pas ce qui rend l'accordéeon si impopulaire auprès des gens. confused


Chez les jeunes (mon fils en a horreur aussi), mais pas chez les vieux comme moi, et encore moins chez les très vieux. Mes parents et grands parents adoraient le musette, qui leur procuraient tant de souvenirs (les années 1930, c'était important pour eux). Moi j'ai quand même connu le musette d'André Verchuren ou Louis Ledrich, sur le Radio-Lusembourg des années 1950, en G.O. (grandes ondes). Mais il est vrai qu'il est quasiment inconnu dans le classique.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: L'accordéon   Lun 27 Aoû - 20:57

Pourtant je connais pas mal de gesn de ton âge qui ne l'aiment pas non plus. Chez les jeunes c'est assez rare aussi
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5957
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: L'accordéon   Lun 27 Aoû - 22:08

L'accordéon ... version musette ... a bercé toute mon enfance : mes grands-parents et mes parents aiment beaucoup cela et, à la campagne où je vivais, les kermesses étaient animées par cet instrument. Dans presque tous les villages, il y avait des amateurs qui jouaient (par toujours très juste) devant chez eux, au bon temps !
J'aimais beaucoup et j'en écoute encore avec plaisir parce que cela me rappelle mon enfance.

Par contre, je n'aime pas plus que cela l'accordéon 'classique' ... un compositeur avec qui j'ai beaucoup de mal, c'est Piazola (enfin ce n'est pas vraiment de l'accordéon, c'est plutôt du bandoléon, je crois).
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Jean

avatar

Nombre de messages : 6652
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: L'accordéon   Lun 27 Aoû - 22:53

Laughing ...moi j'ai fais le contraire!...ma famille , parents, frangins, étaient fou d'accordéon...musette bien sûr; et moi peu à peu je l'ai détesté Wink...et pas du tout par opposition ou réaction contre eux!...
Et j'y suis revenu par certaines pièces de folklores...(russes entre autre) et aussi classique Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16729
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: L'accordéon   Jeu 11 Juil - 10:14

André Verchuren, ce grand de l'accordéon musette, est mort hier 10 juillet 2013 à l'âge de 92 ans. Beaucoup de petits vieux (la génération juste avant moi et un peu la mienne) doivent être très tristes. Et j'ignorais que c'était un héros :


Né le 28 décembre 1920 à Neuilly-sous-Clermont (Oise), issu d'une famille originaire de Belgique, le jeune André commence l'accordéon à quatre ans et suit les cours de son père, Raymond Verschueren, musicien professionnel. Il touche son premier cachet à six ans en animant un bal, accompagné de sa mère à la batterie et, à douze ans, reçoit la coupe du monde d'accordéon des mains du roi Léopold III de Belgique et dispense des cours dans l'école d'accordéon de son père.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, André Verchuren entre dans la Résistance en aidant les parachutistes alliés à se cacher. En juin 1944, il est dénoncé, arrêté par la Gestapo, torturé et envoyé au camp de Dachau dans le « train de la mort », convoi no 7909, le 2 juillet 1944. Il en ressortira 13 mois plus tard, en août 1945. Durant sa détention à Dachau, il sera notamment affecté au terrible Sonderkommando, c'est-à-dire au personnel chargé des fours crématoires. Le 14 juillet 1944, il provoque les SS en faisant, au péril de sa vie, chanter La Marseillaise à tous ses camarades détenus du block.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11562
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: L'accordéon   Jeu 11 Juil - 12:43

J'ai appris sa mort hier sinon, je n'ai jamais aimé l'accordéon-musette et n'aime toujours pas. En revanche, j'adore l'accordéon lorsqu'il est employé dans l'univers symphonique ou concertant. Ainsi, j'aime bien les concertos respectifs que lui ont dédié Richard Galliano, Jean Françaix, Ole Schmidt, Anders Koppel, Martin Lhose ou encore Per Norgard qui en fait un usage étonnant et... dissonant...Hehe  dans TERRAINS VAGUES. Il lui dédia également un mini-concerto sous le titre de Recall.

Si jeune, l'accordéon-musette ne me satisfaisait déjà si peu sur le plan musical, j'avais un ami-voisin qui en jouait admirablement bien, ce qui faisait que l'instrument en lui-même m'a toujours fasciné. Ne me restait plus qu'à le redécouvrir au sein d'une musique qui me parlerait davantage comme se fut, par exemple, le cas avec Bernard Cavanna qui, à mes oreilles, en fait un usage fabuleux. Peut-être que le premier morceau de musique avec accordéon qui m'a vraiment touché est "Tragédie d'un homme ridicule" d'Ennio Morricone. Ce fut le premier véritable déclic pour cet instrument en ce qui me concerne. Very Happy


Dernière édition par Icare le Jeu 11 Juil - 12:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11562
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: L'accordéon   Jeu 11 Juil - 12:45

Voici la vidéo de la première musique avec accordéon qui m'a touché:

http://www.dailymotion.com/video/xfgfc6_ennio-morricone-la-tragedie-d-un-homme-ridicule_music#.Ud6Mn-RSguc
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6652
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: L'accordéon   Jeu 11 Juil - 17:36

J'aime bien aussi;) 
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3478
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: L'accordéon   Sam 13 Juil - 8:28

C'est étonnant cette ambivalence si fréquente par rapport à cet instrument de musique   .

Moi non plus je n'aimais pas cet instrument dans mon enfance, puis j'ai commencé à l'aimer de plus en plus, je ne me l'explique pas confused
J'aime le passé qu'il évoque, c'est peut-être que petite je n'avais pas ce passé à évoquer ?  J'aime l'ambiance qu'il crée mais petite je n'aimais pas cette ambiance-là, allez savoir pourquoi ?
J'aime aussi son intégration actuelle dans les orchestres.  J'aime le voyage et l'errance qu'il évoque... voilà beaucoup de raisons pour l'aimer, alors qu'il n'y a pas de "raison" à l'amour, comme s'il fallait le justifier !

S'offrir un concerto de Bach à l'accordéon, étonnante prestation de Ksenija Sidorova dirigée par Roman Spitzer et le Netania Kibbutz Orchestra (NKO). Le concerto pour piano de J.S. Bach en ré mineur BWV 1052.


https://youtu.be/2z2JSgGd58Q


Dernière édition par laudec le Lun 21 Sep - 9:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: L'accordéon   Lun 21 Sep - 0:05



En écoutant ce concerto pour accordéon et orchestre de Jean Wiener, je me sens transporté dans une ville, Paris, et dans une époque, les années 50, que je n’ai connues que dans ma plus tendre enfance. Il fut d’ailleurs écrit à cette même époque, en 1957. J’avais 3 ans et j’étais à l’école maternelle de Chênevière sur Marne. Autant vous dire que mes souvenirs de cette période de ma vie ne pullulent pas. Mais le concerto de Jean Wiener ne se prive pas de m’en inventer, qui s’accordent également aux images du Paris de Willy Ronis. Drôles de souvenirs recréés qui mélangent les vues de Belleville et Ménilmontant de mon photographe préféré de l’”École humaniste” et les photos prises par mon père où l’on nous voit, ma mère, mon frère, ma soeur et moi dans des lieux de la banlieue sud-est de Paris que je serais incapable de retrouver aujourd’hui, même s’ils n’avaient pas du tout changé, ce qui est fort improbable.
Dans mon imagerie musicale intérieure, l’accordéon est inséparablement lié à la ville de Paris. Je ne suis guère original sur ce point car tout un pan du cinéma français des années 50 et 60 les a associés pour l’éternité. La télévision en a fait autant avec les feuilletons que nous regardions en famille, et je me souviens encore du générique du Maigret de l’époque, avec Jean Richard dans le rôle, dont la mélodie d’accordéon collait si bien aux ambiances sombres et mouillées du Paris où le commissaire à la pipe menait ses enquêtes. Souvenez-vous, les anciens...
Les enquêtes du commissaire Maigret
En fait, l'accordéon se contente d'accompagner et ne chante la mélodie qu'à la fin. Encore un faux souvenir !
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: L'accordéon   Lun 21 Sep - 1:05

Henri a écrit:

En fait, l'accordéon se contente d'accompagner et ne chante la mélodie qu'à la fin.

Malgré ses grandes capacités l'accordéon se contente le plus souvent du rôle d'accompagnateur dans beaucoup de morceaux. Cela dit j'aime bien l'accordéon "accompagnateur" dans certains registres
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'accordéon   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'accordéon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Informations musicales :: Les instruments de musique-
Sauter vers: