Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-21%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur ROWENTA VU5640 TURBO SILENCE EXTRÊME
77.89 € 99 €
Voir le deal

 

 Nino Rota (1911-1979)

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21039
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty
MessageSujet: Nino Rota (1911-1979)   Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty2007-02-13, 11:47

Nino Rota ( 3 décembre 1911 à Milan -  10 avril 1979 à Rome) était un compositeur et chef d'orchestre italien, particulièrement réputé pour ses compositions pour le cinéma (musique originale pour environ 170 films).

Nino Rota naquit le 3 décembre 1911 à Milan, dans une famille de musiciens. Il étudia, dès son enfance, au conservatoire de Milan, sous la direction d'Ildebrando Pizzetti.

Il acquit une certaine renommée en tant que compositeur et chef d'orchestre dès son enfance, son premier oratorio, L'infanzia di San Giovanni Battista, ayant été par exemple représenté à Milan et à Paris en 1923, alors qu'il n'avait que douze ans.

En 1929, il intégra le conservatoire de Santa Secilia, à Rome, où il étudia sous la direction d'Alfredo Casella.

Le chef d'orchestre Arturo Toscanini lui conseilla alors d'aller se perfectionner à Philadelphie (Pennsylvanie). Rota y obtint une bourse d'études au Curtis Institute, où il étudia, de 1930 à 1932, sous la direction de Fritz Reiner (direction d'orchestre) et de Rosario Scalero (composition).

De retour à Milan, il poursuivit ses études en étudiant la littérature à l'université de Milan. Il écrivit également une thèse consacrée à Gioseffo Zarlino, compositeur de la Renaissance.

Il s'orienta ensuite vers une carrière d'enseignement de la musique, à partir de 1937, qu'il mena de front avec son œuvre de compositeur, et qui le conduit à prendre la direction, en 1979, du conservatoire de Bari, qu'il conserva jusqu'à sa mort.

Rota écrivit ses premières partitions pour le cinéma dès 1933 pour Treno popolare de Raffaelo Matarazzo, puis pour Zazà, 1944 film réalisé par Renato Castellani. Il travailla aussi pour Edgar G. Ulmer, Alberto Lattuada, Henry Cass, Luigi Comencini, Terence Young et Henri Verneuil.

Il fit la connaissance du réalisateur Federico Fellini, alors que celui-ci travaillait sur son premier film, Lo sceicco bianco (1952). Ce fut le début de nombreuses collaborations entre le réalisateur et le compositeur, comme pour Les Vitelloni, La strada, La dolce vita. La bande sonore du film Huit et demi est par exemple souvent citée comme un des éléments les plus marquants du film, qui lui donne une certaine « cohérence ». Il est aussi l'auteur de la musique du Satyricon, d'Amarcord et du Casanova de Fellini. Son dernier travail avec Fellini est Répétition d'orchestre (Prova d'orchestra) en 1978, un de ses chefs-d'œuvre.

Parmi les partitions les plus célèbres de Nino Rota, citons également celles du Parrain et du Parrain II, réalisés par Francis Ford Coppola, et de Roméo et Juliette, réalisé par Franco Zeffirelli ou celles du Guépard ou de Rocco et ses frères de Luchino Visconti.

En dehors de ses travaux pour le septième art, Nino Rota a également composé dix opéras, cinq ballets et beaucoup d'autres œuvres instrumentales, dont le Concerto Soirée (pour piano et orchestre) (1962).

Il décède le 10 avril 1979 à Rome, d'une thrombose coronaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19788
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty
MessageSujet: Re: Nino Rota (1911-1979)   Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty2007-02-13, 20:36

Il y a eu une série d'émissions sur la RTBF Musique3 il y a deux ou trois ans, et à cette occasion, j'ai pu écouter beaucoup d'oeuvres de Nino Rota, hors cinéma.
C'est qu'il a touché un peu à tout, depuis la symphonie, les pièces pour piano, jusqu'au ballet et l'opéra. Ses oeuvres sont intéressantes, du moins pour moi car elles sont dans un style traditionnel qui n'a rien à voir avec les contemporains engagés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty
MessageSujet: Re: Nino Rota (1911-1979)   Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty2007-02-13, 22:48

Personnellement, j'ai la partition pour piano de son thème de Roméo et Juliette et je trouve que c'est joliment fait même si ça frôle un peu la guimauve par moments. Mais, c'est vrai que lorsque l'on a entendu Prokofiev traiter le sujet, dur, dur de passer derrière...
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21039
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty
MessageSujet: Re: Nino Rota (1911-1979)   Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty2007-02-13, 23:01

robert45 a écrit:
Mais, c'est vrai que lorsque l'on a entendu Prokofiev traiter le sujet, dur, dur de passer derrière...

Ah, ben ça... Very Happy Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19788
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty
MessageSujet: Re: Nino Rota (1911-1979)   Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty2007-10-12, 19:53

J'écoute en ce moment le CD Naxos des symphonies 1 et 2 de Nino Rota, par le Norrkoping Symphony Orchestra dirigé par Ole Kristian Ruud.

Très jolies, profondément lyriques, on ne croirait pas une musique du 20ème siècle.

Je suis sûr qu'elles plairaient à Snoopy.
Mais à Coco, là je ne sais pas Wink et à Robert sûrement pas Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty
MessageSujet: Re: Nino Rota (1911-1979)   Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty2007-10-12, 20:30

Beeen je vais te dire ça Joachim dès que j'aurai écouté, c'est à dire dans 5 minutes Laughing

C'est vrai que je suis un peu le tampon entre le classisisme aigü du baroque et la musique contemporaine parce que si j'ai des préférences, je n'ai pas d'à priori e toute musique qui me touche est bonne à prendre LOL

Bon, après avoir écouté de nombreux extraits de plusieurs CDs :

ICI

Je dirais que le peu que j'ai entendu, les extraits étant très courts, les symphonies me donne envie d'en savoir plus, en particulier les "Andante" que mon coeur d'artichaut apprécie particulièrement
Laughing

Je n'ai pas apprécié l'opéra, mais comme je n'aime pas l'opéra, ceci explique peut-être cela Wink

Là où je trouve qu'il excelle le mieux, c'est dans la musique de films, très colorée, très suggestive, très imagée.

Ceci dit j'ai un profond respect pour les auteurs-compositeurs capables de toucher à plusieurs styles différents, ce que justement la musique de films permet mieux qu'aucune autre.

Coco
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19788
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty
MessageSujet: Re: Nino Rota (1911-1979)   Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty2010-04-18, 17:08

Catalogue des oeuvres

I - Hors musiques de film

Piano :

1919: Il Mago doppio-Suite per quattro mani
1920: Tre pezzi
1922: Preludio e Fuga per Pianoforte a 4 Mani (Storia del Mago Doppio)
1924: Illumina Tu, O Fuoco
1924: Io Cesserò il Mio Canto
1924: Ascolta o Cuore June
1925: Il Presàgio
1925: La Figliola Del Re (Un Augello Gorgheggiava)
1930: Ippolito gioca
1931: Campane a Festa
1933: Campane a Sera
1935: Il Pastorello e altre Due Liriche Infantili
1938: La Passione (poesia popolare)
1941: Bagatella
1945: Fantasia in sol
1946: Fantasia in do
1954: Azione teatrale scritta nel 1752 da Pietro Metastasio
1964: 15 Preludi
1971: Sette Pezzi Difficili per Bambini
1972: Cantico in Memoria di Alfredo Casella
1975: Due Valzer sul nome di Bach


Musique de chambre


Duos

Pezzo per Corno in Fa e Contrabasso (1931)
Sonata per ottoni e organo (1972)
Tre Pezzi per 2 flauti (1972-73)


Cordes et piano

Improvviso in re minore per violino e pianoforte (1947)
Improvviso per Violino e Pianoforte (Un diavolo sentimentale) (1969)
Intermezzo per viola e pianoforte (1945)
Sonata in sol per Viola e Pianoforte (1934-35, revised 1970)
Sonata per Viola e Pianoforte della Sonata in Re per Clarinetto e pianoforte (1945)
Sonata per violino e pianoforte(1936-37)


Vents et piano

Castel del Monte - Ballata per Corno e Pianoforte (1974)
Cinque Pezzi facili per flauto e pianoforte (1972)
Elegia per Oboe e Pianoforte (1955)
Pezzo in Re per clarinetto e pianoforte (Agosto) (1977)
Sonata in Re per Clarinetto e Pianoforte (1945)
Toccata per Fagotto e Pianoforte (1974)


Flûte et harpe

Cadenze per il Concerto K299 di Mozart per flauto e arpa (1962)
Sonata per flauto e arpa (1937)


Trios

Trio per clarinetto, violoncello e pianoforte (1973)
Trio per Flauto, Violino e Pianoforte (Settembre, 1958)


Quatuors

Invenzioni per quartetto d'archi (1932)
Quartetto per archi (1948-54)


Divers

Il Presepio: Quartetto d'archi con voce (1929)
Il Richiamo: Quintetto d'archi con voce (1923)
Minuetto (1931)
Nonetto, per flauto, oboe, clarinetto, fagotto, corno, violino, viola, cello e contrabasso (1959, 1974, 1977)
Piccola Offerta Musicale per flauto, oboe, clarinetto, corno e fagotto (1943)
Quintetto per flauto, oboe, viola, violoncello e arpa (1935)
Romanza (Aria) e Marcia (1968)
Sarabanda e Toccata per Arpa (1945)
Sonata per Organo (1965)


Musica vocale

Infanzia di S. Giovanni Battista oratorio per soli, coro e orchestra (1922)
Perché Si Spense la Lampada (Quando Tu Sollevi la Lampada al Cielo) August 1923)
Vocalizzi per Soprano leggero e Pianoforte (1957)
Tre liriche infantili per canto (soprano, tenor) e pianoforte/Three childrens' lyrical poems for voice and piano (1935)
Le Prime Battute di 6 Canzoni e un Coro per "L'Isola Disabitata" April 1932)
Mater fons amoris per Soprano (o tenore) solo, coro di donne e organo (1961)
Canto e Pianoforte/Voice and Piano (1972)
Ballata e Sonetto di Petrarca (1933)


Orchestre :

Balli per piccola orchestra (1932-1934)
Sonata (Canzona) per orchestra da camera (1935)
Variazioni e fuga nei 12 toni sul nome di Bach per orchestra (1950)
Concerto in Fa, Concerto Festivo per orchestra (1958-61)
Concerto per archi (1964-65, nuova revisione 1977)
Due Momenti (Divertimenti) (1970)
Fantasia sopra dodici note del (1960)
Fuga per Quartetto d'Archi, Organo e Orchestra d'Archi (1923)
Guardando il Fujiyama (Pensiero per Hiroshima) (1976)
La Fiera di Bari (28.4.1963)
La Strada (1966)
Le Moliere imaginaire - Ballet Suite (1976-78)
Meditazione per coro e orchestra (1954)
Rabelaisiana - Tre canti per Voce e Orchestra (1977)
Serenata per Orchestra in quattro tempi (1931-1932)
Sinfonia n. 1 per orchestra (1935-1939)
Sinfonia n. 2 in Fa per orchestra (1937-39)
Sinfonia n. 3 in Do (1956-1957)
Sinfonia Sopra una Canzone d'Amore (1972)
Sonata per orchestra da camera (1937-1938)
Variazioni e fuga nei 12 toni sul nome di Bach per Orchestra (1950)
Variazioni sopra un tema gioviale per orchestra (1953)
Waltzes


Concerti per solisti e orchestra

1947: Concerto per Arpa

Piano et Orchestre

Cadenze per il Concerto n. 4 in Sol Hob.XVIII:4 di Franz Joseph Haydn)
1960: Concerto in Do
1962: Concerto soirée
1973, 1998: Concerto in Mi Piccolo mondo antico

Cordes et orchestre

1925: Concerto per Violoncello n. 0
1968-73: Divertimento Concertante per Contrabasso e Orchestra
1972: Concerto per Violoncello n. 1
1973: Concerto per Violoncello n. 2

Vents et orchestre

1959: Andante sostenuto per il Concerto per Corno K412 di Mozart
1966: Concerto per Trombone
1974: Ballata per Corno e orchestra "Castel del Monte"
1974-77: Concerto per Fagotto


Operas

Il principe porcaro (1926)
Ariodante (1938-1941)
Torquemada (1943)
I due timidi (1950)
Il cappello di paglia di Firenze (prima esecuzione (1955)
Scuola di guida (1959)
La notte di un nevrastenico (1959)
Lo scoiattolo in gamba (1959)
Aladino e la lampada magica (1963-1965)
La visita meravigliosa (1965-1969)
Napoli milionaria (1973-1977)


Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19788
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty
MessageSujet: Re: Nino Rota (1911-1979)   Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty2010-10-26, 12:36

Lo Scoiattolo in gamba (L'Ecureuil dégourdi) est un petit opéra pour enfants en 1 acte (1959), sur un livret de Eduardo de Filippo, et dont le synopsis est le suivant :


L’écureuil (soprano) pleure, désespéré, dans la forêt. Il est seul, et il est sans dents. Le Roi Goulu (baryton) arrive et lui offre un magnifique dentier en or, en échange lde lui préparer un bon repas car il va voir des invités. L'écureuil s'engage, mais le Roi l’avertit : s’il remplit mal son office, il sera décapité ! L’écureuil, épouvanté, accepte, à condition d’avoir tout le temps nécessaire .En réalité l’écureuil ne sait pas du tout cuisiner, mais il sait qu’il est dégourdi. Fatigué, il décide ensuite de se reposer.
Les invités du roi (choeur d'enfants) arrivent dans le palais du Roi Goulu à l’occasion des festivités qui vont durer une semaine. Le chambellan (ténor) se rend en cuisine afin de contrôler la préparation du repas mais il trouve l’écureuil au repos. Furibond, il lui demande la raison de son retard et l’écureuil, impertinent, répond que le Roi peut bien attendre car il est très gros.

Trois jours se sont désormais écoulés et le roi et ses invités sont assis à table, morts de faim et de sommeil. Le chambellan fait irruption, annonçant que le repas n’est pas encore prêt. Le Roi fait appeler l’écureuil et lui ordonne d’apporter le repas avant une heure, sous peine de mort. Le repas est prêt et l’écureuil est satisfait de son travail, mais il est encore terriblement fatigué. En regardant son image dans une marmite, il voit que ses dents ont miraculeusement poussé. Il dévore tout le repas, et s’en va.
Lorsque le chambellan entre dans la cuisine, il découvre la fuite, mais surtout que l’écureuil a tout mangé...

Je viens de l'écouter, tiré de ce CD :

Rota - Nino Rota (1911-1979) 41yvzf10

C'est le premier morceau lyrique de Nino Rota que j'écoutais, il fait un peu penser à l'Enfant et les Sortilèges de Ravel, mais en moins bien quand même, il faut le reconnaître. Mais c'est une oeuvre très agréable à écouter.
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13541
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty
MessageSujet: Re: Nino Rota (1911-1979)   Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty2011-11-12, 21:24

<<Celui qui écoute Mysterium de Nino Rota ne se sent pas concerné dans cette "tragédie de l'écoute" musicale par la théorie élaborée par Luigi Nono et le philosophe Massimo Cacciari à propos du Prometeo du compositeur vénitien. La "tragédie de l'écoute" se rapporte en grande partie à la musique contemporaine, inspirée par le désir de repenser le style musical à travers des modules intellectuellement très construits. La musique de Rota est une prise de position exactement opposée. Elle est apparemment étrangère aux crises et aux expériences de l'avant-garde expérimentale, dictée par une veine sentimentale "en prise directe", une musique qui tend à communiquer des certitudes qui semblent enfouies dans l'âme humaine depuis toujours.[...]>>

Fernando-Vittorino Joannes.


Au-delà du point souligné plus haut, Mysterium, oratorio pour solistes, choeur, choeur d'enfants et orchestre, est une oeuvre qui m'a principalement touché par ses parties avec ténor. Je les ai trouvées particulièrement émouvantes. De plus, la voix du ténor Gino Sinimberghi m'a beaucoup séduit en elle-même. J'ai trouvé ce ténor que je ne connais que par cette oeuvre vraiment formidable! Je ne suis pas si souvent ému à ce point par un timbre de voix, notamment d'un ténor, alors je retiens ce nom et me demande ce que de grands connaisseurs comme Jean et Bel Canto en pensent. (?) Les qualités d'enregistrement sur le cd (édités chez Claves) ne sont pas au top malheureusement. J'aimerais bien que cette oeuvre soit rejouée et réenregistrée avec la technologie d'aujourd'hui, seulement, je risque d'être moins sous le charme du nouveau ténor qui va l'interpréter. Mysterium est une oeuvre dramatique, grave, mais qui s'éclaire et s'élève dans une certaine légèreté dans la partie 7, la dernière, par l'utilisation de voix blanches et d'un motif accrocheur et mémorable de quelques notes qui apportent une dimension presque fantastique, des voix d'enfants et ce motif espiègle qui seront le magnifique point d'orgue de l'oratorio. Rota - Nino Rota (1911-1979) 333455 Rota - Nino Rota (1911-1979) 333455
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19788
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty
MessageSujet: Re: Nino Rota (1911-1979)   Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty2012-09-11, 11:02

Le post d'Icare sur l'oratorio Mysterium m'avait échappé Embarassed Mais je n'aurais pas commenté puisque je n'ai jamais écouté cet oratorio.

Je suis en train d'écouter un CD de concertos :

Rota - Nino Rota (1911-1979) Front110

Rota - Nino Rota (1911-1979) Backco10


J'aime en particulier celui pour harpe, celui pour basson est très beau aussi. J'aime un peu moins celui pour trombone et celui pour cor...


Rota, autre que musique de film, c'est quand même autre chose que Morricone, n'est ce pas, Icare ? Rota - Nino Rota (1911-1979) 699201



Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13541
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty
MessageSujet: Re: Nino Rota (1911-1979)   Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty2012-09-11, 17:54

Nino Rota est plus classique alors que Morricone est de la génération de Stockhausen et Berio et c'est un moderniste convaincu et convaincant. Sa musique de concert est moins "belle" dans le sens classique du terme que celle de Rota, mais elle est plus inventive et fascinante à mes oreilles tout en restant quand même cohérente et plus intelligible que celle de certains autres avant-gardistes. Wink Rota - Nino Rota (1911-1979) 699201

En conclusion, il y a des jours où je préfère écouter Nino Rota, d'autres jours où je préfère écouter Ennio Morricone. Tout dépend de l'humeur et de l'envie. drunken
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19788
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty
MessageSujet: Re: Nino Rota (1911-1979)   Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty2018-11-04, 13:34

Nous parlions, hier, dans "discussions sur la clarinette", d'œuvres de Nino Rota. Il existe un CD Naxos, que je suis en train d'écouter, qui comporte sa sonate pour clarinette et piano, de 1945, et son trio pour clarinette, violoncelle et piano, de 1973, et pour compléter le CD, sa Fantaisie pour piano et deux œuvrettes dont une toccata pour basson et piano.

Ces œuvres de Rota sont tout à fait tonales et n'ont rien à voir avec la musique "agressive" du 20ème siècle Laughing

Rota - Nino Rota (1911-1979) Cover27
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty
MessageSujet: Re: Nino Rota (1911-1979)   Rota - Nino Rota (1911-1979) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Nino Rota (1911-1979)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: