Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Mar 15 Aoû - 17:11

Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (18 novembre 1786 à Eutin, près de Lübeck - 5 juin 1826) était un compositeur allemand de musique classique.

Sa date de naissance réelle prête à confusion : son père le prétendait né le 18 décembre et baptisé le 20, mais l'acte de baptême, qui indique le 20 novembre, incline à le croire natif du 18 novembre. Seule une lecture attentive du registre paroissial, et de la succession des divers actes, permettrait de trancher avec quasi-certitude.

Il est issu d'une famille vouée à l'art depuis longtemps. Son père, Franz Anton, était un homme étrange qui, de son propre chef et sans autre forme de procès se déclara de noblesse (baron). Il débuta comme officier et finit comme directeur de différents groupes dramatiques non moins obscurs. Néanmoins il était un excellent violoniste et sa mère chanta sur scène. Ses cousines, Josepha, Aloysia, Constanze et Sophie, filles du frère de Franz Anton Fridolin, atteignirent une haute réputation comme chanteuses. Mozart, après avoir été refusé par Aloysia, épousa Constanze et donc devint son cousin par alliance.

Carl fut un enfant souffreteux, avec une maladie héréditaire sur l'articulation de la hanche qui l'empêcha de marcher avant l'âge de quatre ans. Il voyageait beaucoup. On lui enseigna le chant et le piano très tôt.

En 1798, Michael Haydn lui donna des cours gratuitement à Salzburg. En mars de la même année, sa mère mourut. En avril, la famille visita Vienne, s'installant à l'automne à Munich. Ce fut là qu'il fit ses premières compositions, six fugues, une messe et un Opéra Die Macht der Liebe und des Weins, depuis détruit. Un ensemble de variations pour le pianoforte composé un peu plus tard fut lithographiés par Carl lui-même, sous le conseil d'Aloys Senefelder, l'inventeur du procédé, dans lequel lui et son père prirent un grand intérêt.

En 1800, la famille se rendit à Fribourg-en-Brisgau, où le chevalier von Steinsberg publia le livret d'un opéra nommé Das Waldmädchen, auquel le garçon, bien que n'ayant pas encore quatorze ans, fut produit en novembre au théâtre de la ville. La représentation ne fut pas un succès et le compositeur lui-même en dit plus tard que c'était une œuvre « très immature » ; cependant elle fut produite ensuite à Chemnitz et même à Vienne.

Carl retourna avec son père à Salzbourg en 1801, continuant ses études sous la direction de Michael Haydn. Là il composa son second opéra Peter Schmott und seine Nachbarn, lequel fut produit sans succès à Nuremberg en 1803. Il fut placé sous la direction de l'abbé Vogler qui, au bout d'un an, le fit entrer comme maître de chapelle au théâtre municipal de Breslau. Néanmoins sa vie était perturbée, il contracta des dettes et perdit sa belle voix en buvant accidentellement un acide utilisé en lithographie, qui faillit le faire mourir. Il commença un nouvel opéra nommé Rubezahl, dont le livret est « romantique » au plus haut degré. Il y travailla avec enthousiasme mais il ne fut jamais complété et peu fut préservé au-delà d'un quintette et de l'ouverture, qui réécrite en 1811 sous le titre Der Beherrscher der Geister, est placé parmi ses meilleures réalisations.

Quittant Breslau en 1806, il devint directeur musical à la cour du prince Eugène de Wurtemberg à Karlsruhe. Plus tard, à Stuttgart, il fut secrétaire du prince Louis en même temps que professeur de musique des jeunes princesses. L'étourderie du père dans une affaire financière et son intimité avec Margarethe Land, une chanteuse d'opéra, lui fit perdre ses fonctions et tous deux furent exilés.

Le 27 février 1810 ils commencent une nouvelle vie à Mannheim.

Ayant procuré un domicile confortable pour son père, et commencé un nouvel opéra-comique en un acte nommé Abu Hassan, Carl s'installa à Darmstadt pour être près de son vieux maître l'abbé Vogler et ses compagnons d'études Meyerbeer et Gansbacher. Le 16 septembre 1810 il produisit Sylvana à Francfort-sur-le-Main, mais avec un succès très mitigé. Abu Hassan fut complété à Darmstadt en janvier 1811, après de nombreuses interruptions.

Il commença une tournée en février, pendant laquelle il se lia d'amitié avec plusieurs personnes influentes, et obtint un succès en juin à Munich. Son père mourut à Mannheim en 1812. En 1813, il fut nommé maître de chapelle national à Prague, fonction qu'il occupa avec succès jusqu'à l'automne 1816. Pendant cette période, il ne composa pas de nouveaux opéras, mais il avait déjà écrit la plupart de son meilleur piano-forte, et l'état troublé de l'Europe l'inspira pour certaines des meilleures mélodies patriotiques. En tête de ces dernières sont les dix chansons Leyer und Schwerdt de Korner y compris « Vater, ich rufe dich » et « Lutzow's wilde Jagd » ; et du même niveau les chœurs splendides dans sa cantate Kampf und Sieg, qui fut présentée la première fois à Prague le 22 décembre 1815.

Weber donna sa démission de son poste à Prague en septembre 1816 et, le 1er décembre, le roi de Saxe Frédéric Auguste le nomma maître de chapelle à l'opéra de Dresde. Les opéras italiens donnés à la cour étaient supervisés par Morlacchi, dont le caractère jaloux et intrigant lui causèrent de nombreux ennuis. Le roi, cependant, plaçait les deux maîtres de chapelle sur le même niveau de titre et de salaire, et Weber trouva d'ample occasions pour exercer ses remarquables aptitudes d'organisation et de contrôle. Il consacrait alors son attention précise à l'histoire du Robin des bois (Der Freischütz ) qu'il avait d'abord pensé tourné en un opéra, et, avec l'assistance de Friedrich Kind il produisit un libretto admirable sous le titre Des Jägers Braut. Aucun sujet ne pouvait avoir été mieux adapté pour servir de véhicule pour la nouvelle forme d'art de l'opéra romantique.

Il avait traité avec le supernaturel dans Rubezahl, et dans Sylvana avec l'étiquette et les cérémonies de la chevalerie; mais les personnifications fantômatiques de Rubezahl sont à peine moins humaines que l'héroïne qui les invoque.

Il épousa la chanteuse Carolina Brandt, une femme avec une attitude noble et une bonne artiste, qui lui rendait les efforts qu'il avait déployé pour l'éduquer. Il fit également la musique du drame gitan de Wolff Preciosa.

En conséquence des difficultés politiques à Dresde, il avait été convenu que Preciosa et Der Freischütz seraient produits à Berlin. En février 1821, Sir Julius Benedict fut accepté comme étudiant par Weber ; et nous lui devons les récits des répétitions et première représentation. Weber était très calme.

Ce fut un triomphe, ainsi qu'à Vienne le 3 octobre et à Dresde le 26 janvier 1822. Cependant la place comme maître de chapelle n'en était pas améliorée. Il refusa des propositions tentantes à Berlin et Cassel, et dans cette dernière ville ce fut Ludwig Spohr qui obtint ce poste beaucoup plus avantageux que le sien.

Pour son opéra suivant, Weber accepta un livret de Wilhelmine von Chezy basé sur l'histoire d'Euryanthe telle que racontée au XIIIe siècle par le Roman de la Violette de Gilbert de Montreuil, et répété avec des changements dans le décaméron, le Cymbeline de Shakespeare, et d'autres formes postérieures. À la place des horreurs fantômatiques de Der Freischütz, l'élément romantique était fourni par les manières chevaleresques du Moyen Âge. Les récitatifs étaient plus élaborés que dans son œuvre précédente.

C'était en fait un prototype du grand opéra qui serait perfectionné cinquante années plus tard par Wagner dans Lohengrin. Un tableau vivant dans une crypte ajoutait à l'ambiance.

Le troisième et dernier chef d'œuvre fut Oberon un opéra anglais écrit en 1826 pour le théâtre Covent Garden sur un livret adapté par Blanche de Wieland. Il était défiguré par le dialogue parlé abandonné dans Euryanthe ; mais en beauté musicale il en est l'égal, tandis que les fées et sirènes sont aussi vividement réelles que les spectres dans Der Freischütz. Épuisé par les répétitions et la tuberculose il mourrut à Londres.

Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16560
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Lun 24 Sep - 19:48

CATALOGUES DES OEUVRES

1- Par n° d'opus (avec la correspondance du catalogue Jahn)

Op. Description
1 6 Fughettas, J. 1-6
2 6 Variations in C on an Original Theme, J. 7
3 6 petites pièces faciles, J. 9-14
4 12 allemandes, J. 15-26
5 8 Variations on a theme from Vogler's Castor and Pollux, J. 40
6 6 Variations in C on a theme from Vogler's Samori, J. 43
7 7 Variations on "Vien quà, Dorina bella," J. 53
8 Opera, Peter Schmoll und seine Nachbarn, J. 8
9 Thème original varié, J. 55
10 6 pieces for Piano 4-Hands, J. 81-6
10 6 Violin Sonatas, J. 99-104
11 Piano Concerto #1 in C Major, J. 98
12 Momento capriccioso in B Flat Major, J. 56
13 5 Songs & a Canon, J. 91, 96, 52, 72, 97, 35
14 Cantata, "Der erste Ton," J. 58
15 6 Songs, J. 73, 63, 74, 68, 67, 57
16 Aria, "Il momento s'avvicina," J. 93
17 ?
18 Piano Quartet in B Flat Major, J. 76
19 Symphony #1 in C Major, J. 50
20 Grand pot-pourri, J. 64
21 Grande polonaise in E Flat Major, J. 59
22 ?
23 4 Songs & 2 Choruses, J. 62, 70, 117, 130, 136, 133
24 Piano Sonata #1 in C Major, J. 138
25 4 Songs for voice & guitar, J. 140, 110, 112, 137, 113
26 Clarinet Concertino in E Flat Major, J. 109
27 Overture, "Der Beherrscher der Geister" ("Ruler of the Spirits"), J. 122
28 7 Variations on "A peine au sortir de l'enfance," J. 141
29 3 Songs, J. 108, 124, 120
30 6 Songs, J. 42, 161, 157, 160, 159, 156
31 3 Duets, J. 107, 123, 125
32 Piano Concerto #2 in E Flat Major, J. 155
33 7 Variations on a theme from Silvana, J. 128
34 Clarinet Quintet, J. 182
35 Andante e Rondo ungarese in C minor, J. 79
36 Cantata, "In seiner Ordnung schafft der Herr," J. 154
37 Incidental music, Turandot, J. 75
38 ?
39 Piano Sonata #2 in A Flat Major, J. 199
40 9 Variations, J. 179
41 "Leyer und Schwert" (cycle of 4 songs), J. 174-7
42 "Leyer und Schwert" (6 male choruses), J. 168-73
43 Songs, "Bei der Musik des Prinzen Louis Ferdinand von Preussen," J. 205
44 Cantata, "KamPiano und Sieg," J. 190
45 Horn Concertino in E minor, J. 188
46 Song cycle, "Die Temperamente beim Verluste der Geliebten," J. 200-3
47 6 Songs, J. 197, 198, 189, 192, 196, 166
48 Grand duo concertant, J. 204
49 Piano Sonata #3 in D minor, J. 206
50 Aria, "Misera me!" J. 121
51 Aria, "Non paventar mia vita," J. 181
52 Scena, "Ah, se Edmondo," J. 178
53a Aria, "Signor, se padre sei," J. 142
53b Chorus, "Zwei Kränze zum Annen-Tage," J. 218
54 5 Songs & 2 Duets, J. 232, 209, 212, 208, 211, 233, 231
55 7 Variations in C on a Gypsy Song, J.219
56 Scena & aria, "Was sag ich?" J. 239
57 ?
58 Jubel-Kantate, J. 244
59 Jubel-Ouverture in E Major, J. 245
60 8 pieces for Piano 4-Hands, J. 236, 242, 248, 253-4, 264-6
61 Chorus, "Natur und Liebe," J. 241
62 Rondo brillante, J. 252
63 Trio in G minor for Piano, vc, fl, J. 259
64 6 Songs, a Duet, & a Chorus, J. 234, 210, 235, 230, 255, 247, 249, 258
65 Invitation to the Dance, J. 260
66 6 Songs, J. 217, 238, 48, 134, 65, 213
67 ?
68 6 Partsongs, J. 132, 263, 262, 285, 261, 284
69 ?
70 Piano Sonata #4 in E minor, J. 287
71 6 Songs, J. 256, 243, 267, 28, 229, 105
72 Polacca brillante, J. 268
73 Clarinet Concerto #1 in F minor, J. 114
74 Clarinet Concerto #2 in E Flat Major, J. 118
75 Bassoon Concerto in F, J. 127
75a Missa sancta #1 in E Flat Major, J. 224
76 Missa sancta #2 in G, J. 251
77 Opera, Der Freischütz, J. 277
78 Incidental music, Preciosa, J. 279
79 Konzertstück in F minor for Piano & Orchestra, J. 282
80 6 Songs, J. 281, 269, 270, 274, 275, 278
81 Opera, Euryanthe, J. 291
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16560
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Lun 24 Sep - 19:51

2 Catalogue complet de Friedrich Wilhelm Jähns (J)

J. (Jähns) Description
1-6 6 Fughettas, Op. 1 (Piano) [1798]
7 6 Variations in C on an Original Theme, Op. 2 (Piano) [1800]
8 Opera, Peter Schmoll und seine Nachbarn, Op. 8 [1801-2]
9-14 6 petites pièces faciles, Op. 3 (Piano 4-Hands) [1801]
15-26 12 allemandes, Op. 4 (pf; #11 & 12 for Piano 4-Hands) [1801]
27 Song, "Die Kerze" [1802]
28 Song, "Umsonst ensagt ich," Op. 71/4 [1802]
29-34 6 Ecossaises (Piano) [1802]
35 Canon, "Mädchen, ach meide Männerschmeichelei'n," Op. 13/6 (3v) [1802] (used by Mahler in J.Anh. 5)
36 "Ein Gärtchen und ein Häuchen drin" (chorus [STB]) [1803]
37 Grablied (TTB, 9 wind) [1803]
38 Song, "Entfliehet schnell von mir" [1803]
39 Arrangement of vocal score of GJ Vogler's opera Samori [1803]
40 8 Variations sur l'air de ballet de Castor and Pollux, Op. 5 (Piano) [1804]
41 Song, "Ich sah die hingesunken" [1804]
42 Song, "Wiedersehen," Op. 30/1 [1804]
43 6 Variations in C on a theme from Vogler's Samori, Op. 6 (Piano [vn, vc ad lib]) [1804]
44-46 Opera, Rübezahl (3 nos. only) [1804-5]
47 Romanza siciliana in G minor (fl, orch) [1805]
47a Tusch (20 tpt) [1806]
48 Song, "Ich denke dein," Op. 66/3 [1806]
49 6 Variations in C on "A Schüsserl und a Rein'dl'" (vla, orch) [1806]
50 Symphony #1 in C Major, Op. 19 [1807]
51 Symphony #2 in C [1807]
52 Song (with gui. acc.), "Liebeszauber," Op. 13/3 [1807]
53 7 Variations sur l'air "Vien quà, Dorina bella" [by Bianchi], Op. 7 (Piano) [1807]
54 Grande ouverture à pleusieurs instruments, Op. 8 (revision of ov. to J. 8) [1807]
55 Thème original varié, Op. 9 (7 variations for Piano) [1808]
56 Momento capriccioso in B Flat Major, Op. 12 (Piano) [1808]
57 Song, "Er an Sie," Op. 15/6 [1808]
58 Cantata, "Der erste Ton," Op. 14 (reciter, SATB, orch) [1808, rev. 1810]
59 Grande polonaise in E Flat Major, Op. 21 (Piano) [1808]
60 Song (with bc acc.), "Komisches musikalisches Sendschreiben" [1808]
61 9 Variations on a Norwegian air (vn, Piano) [1808]
62 Song, "Meine Farben," Op. 23/1 [1808]
63 Song, "Klage," Op. 15/2 [1808]
64 Grand pot-pourri, Op. 20 (vc, orch) [1808]
65 Song, "Serenade" ("Die Lethe des Lebens"), Op. 66/5 [1809]
66 "Die Lethe des Lebens" (B, chorus, Piano) [1809]
67 Song, "Das Röschen," Op. 15/5 [1809]
68 Song, "Was zieht zu deinem Zauberkreise," Op. 15/4 [1809]
69 "Chorlied" (chorus) [1809]
70 Song, "Rhapsodie" ("Die Blume"), Op. 23/2 [1809]
71 Song, "Romanze" ("Die Ruinen") [1809]
72 Song (with gui. acc.), "Sanftes Licht, weiche nicht," Op. 13/4 [1809]
73 Song, "Meine Lieder, meine Sange," Op. 15/1 [1809]
74 Song, "Der kleine Fritz," Op. 15/3 [1809]
75 Incidental music, Turandot, Op. 37 (ov. & 6 inst. nos.) [1809]
76 Piano Quartet in B Flat Major, Op. 18 [1811]
77-78 2 nos. for Haydn pasticcio, Der Freibrief [1809] (77 used by Mahler in J.Anh. 5)
79 Andante e Rondo ungarese in C minor, Op. 35 (vla, orch) (see also J. 158) [1809]
80 Song, "Trinklied" [1809]
81-6 6 pieces, Op. 10 (Piano 4-Hands) [1809]
87 Opera, Silvana [1808-10]
88 Canzonetta, "Sicchè t'inganni" (voice, Piano/harp) [1810]
89 Canon, "Die Sonate soll ich spielen" (3v) [1810]
90 Canon, "Canons zu zwei sinc nicht drei" (3v) [1810]
91 Song (with gui. acc.), "Die Schäferstunde" ("Damon und Chloé"), Op. 13/1 [1810]
92 Song, "Das neue Lied" [1810]
93 Recit & Rondo, "Il momento s'avvicina," Op. 16 (S, orch) [1810]
94 Variations in F (vc, orch) [1810]
95 Canon, "Leck mich im Angesicht" (3v) [1810]
96 Song (with gui. acc.), "Wiegenlied," Op. 13/2 [1810]
97 Song (with gui. acc.), "Die Zeit," Op. 13/5 [1810]
98 Piano Concerto #1 in C Major, Op. 11 [1810]
99-104 6 sonates progressives in F, G, d, Eb, F, C, Op. 10 (vn, Piano) [1810]
105 Song, "Des Künstlers Abshied," Op. 71/6 (v, gui/pf) [1810]
106 Singspiel, Abu Hassan [1810-11]
107 Duet, "Se il mio ben," Op. 31/1 (AA, Clarinet, 2 hn, str) [1811]
108 Canzonetta, "Ah, dove siete," Op. 29/1 (v, gui/pf) [1811]
109 Clarinet Concertino inEb, Op. 26 [1811]
110-13 4 songs for Der arme Minnesinger (voice, gui) (see Op. 25) [1811]
114 Clarinet Concerto #1 in F minor, Op. 73 [1811]
115 Adagio & Rondo in F (harmonium, orch) [1811]
116 Trauer-Musik (Bar, chorus, 10 wind) [1811]
117 Song, "Maienblümlein, so schön," Op. 23/3 [1811]
118 Clarinet Concerto #2 in E Flat Major, Op. 74 [1811]
119 Melody in F (Clarinet, with Piano accom by FW Jähns) [1811]
120 Canzonetta, "Ch'io mai vi possa," Op. 29/3 (v, gui/pf) [1811]
121 Scena & aria, "Misera me!" Op. 50 (S, orch) [1811]
122 Overture, "Der Beherrscher der Geister" ("Ruler of the Spirits"), Op. 27 [1811]
123 Duet, "Mille volte," Op. 31/2 (SS, Piano) [1811]
124 Canzonetta, "Ninfa se liete," Op. 29/2 (v, gui/pf) [1811]
125 Duet, "Va, ti consola," Op. 31/3 (SS, Piano) [1811]
126 Scena & aria, "Qual altro attendi" (T, chorus, orch) [1812]
127 Bassoon Concerto in F, Op. 75 [1811, rev. 1822]
128 7 Variations on a theme from Silvana, Op. 33 (Clarinet, Piano) [1811]
129 Song, "Romanze" ("Wiedersehen") [1812]
130 Song, "Sonett," Op. 23/4 [1812]
131 "Lenz erwacht, und Nachtigallen" (STB, chorus [STB], Piano) [1812]
132 "Das Turnierbankett," Op. 68/1 (TTB, male chorus) [1812] (used by Mahler in J.Anh. 5)
133 "An eine Freundin," Op. 23/6 (chorus [STTB], Piano) [1812]
134 Song, "Lebensansicht," Op. 66/4 [1812]
135 "Schwäbisches Tanzlied" (chorus [STTBB], Piano) [1812]
136 "Heisse, stille Liebe schwebet," Op.23/5 (chorus [STTB], Piano) [1812]
137 Song, "Bettlerlied," Op. 25/4 (v, gui/pf) [1812]
138 Piano Sonata #1 in C Major, Op. 24 [1812]
139 "Kriegs-Eid" (unison male vv, 2 tpt, 3 hn, bsn, trbn) [1812]
140 Song, "Liebeglühen," Op. 25/1 (v, gui/pf) [1812]
141 7 Variations on "A peine au sortir de l'enfance" from Méhul's opera Joseph, Op. 28 (Piano) [1812]
142 Scena & aria, "Signor, se padre sei," Op. 53a (T, 2 choruses, orch) [1812]
143-8 6 Favorite Waltzes of the Queen of France, Marie Louise (Piano) [1812]
149 Waltz (fl, 2 Clarinet, 2 hn, tpt,2 bsn) [1812]
150-53 4 songs by Duke Leopold August of Gotha, accompaniments arr. for winds [1812]
154 Hymn, "In seiner Ordnung schafft der Herr," Op. 36 (SATB, chorus, orch) [1812]
155 Piano Concerto #2 in E Flat Major, Op. 32 [1812]
156 Song, "Sind es Schmerzen," Op. 30/6 [1813]
157 Song, "Unbefangenheit," Op. 30/3 [1813]
158 Andante e Rondo ungarese in c (bsn, orch) (rev. of J. 79) [1813]
159 Song, "Reigen," Op. 30/5 [1813]
160 Song, "Minnelied," Op. 30/4 [1813]
161 Song, "Es stürmt auf der Flur," Op. 30/2 [1814]
162-3 2 pieces arr. & orch'd for use in Fischer's Singspiel Die Verwandlungen [1814]:
162 J. Weigl's duet, "Ein jeder Geck"
163 anon. arietta, "Ihr holden Blumen"
164 Canon, "Zu dem Reich der Töne schweben" (4v) [1814]
165 "Lebenslied am Geburtstage" (4 male vv, Piano) [1814]
166 Song, "Gebet um die Geliebte," Op. 47/6 [1814]
167 Canon, "Scheiden und leiden uist einerlei" (4v) [1814]
168-73 "Leyer und Schwert," Op. 42 (6 male choruses) [1814]:
168 #2, "Lützows wilde Jagd"
169 #6, "Schwertlied"
170 #4, "Männer und Buben"
171 #5, "Trinklied vor der Schlacht"
172 #1, "Reiterlied"
173 #3, "Gebet vor der Schlacht"
174-7 Song cycle, "Leyer und Schwert," Op. 41 [1814]
178 Scena, "Ah, se Edmondo," Op. 57 (for Méhul's opera, Héléna) [1815]
179 Air russe (Schöne Minka), 9 Variations, Op. 40 (Piano) [1815]
180 "Drei Knäbchen lieblich austaffiret" (burlesque on Mozart's Magic Flute) (male vv) [1815]
181 Scena & aria, "Non paventar mia vita," Op. 51 (S, orch) [1815]
182 Clarinet Quintet in B Flat Major, Op. 34 [1815]
183-4 2 songs for A. Fischer's Singspiel, Der travestierte Aeneas [1815] (183 used by Mahler in J.Anh. 5; 184 revised as J. 185)
185 Deutscher (Original-Walzer) in D (orch) (rev. of J. 184) [1815]
186-7 2 songs in "Lieb und Versöhnen" [1815]
188 Horn Concertino in E minor, Op. 45 (1st version lost) [1806, rev. 1815]
189 Ballad, "Was stürmet," Op. 47/3 (Bar, harp) [1815]
190 Cantata, "KamPiano und Sieg," Op. 44 (SATB, chorus, orch) [1815]
191 Tedesco in D (orch) [1816]
192 Song, "Der Jüngling und die Spröde," Op. 47/4 [1816]
193 Canon, "Weil Maria Töne hext" (3v) [1816]
194 Arietta for Das Sternenmädchen in Maidlinger Walde (text lost) [1816]
195 Romance, "Ein König einst gefangen sass" (voice, gui) [1816]
196 Song, "Mein Verlangen," Op. 47/5 [1816]
197 Song, "Die gefangenen Sänger," Op. 47/1 [1816]
198 Song, "Die freien Sänger," Op. 47/2 [1816]
199 Piano Sonata #2 in A Flat Major, Op. 39 [1816]
200-03 Song cycle, "Die Temperamente beim Verluste der Geliebten," Op. 46 [1816]
204 Grand duo concertant in E Flat Major, Op. 48 (Clarinet, Piano) [1815-16]
205 Songs, "Bei der Musik des Prinzen Louis Ferdinand von Preussen," Op. 43 [1816]
206 Piano Sonata #3 in D minor, Op. 49 [1816]
207 Divertimento assai facile (gui, Piano) [1816]
208 Duet, "Abschied: O Berlin, ich muss dich lassen," Op. 54/4 (2v, Piano) [1817]
209 Duet, "Quodlibet: So geht es in Schnützelputz-Häusel," Op. 54/2 (2v, Piano) [1817]
210 Duet, "Mailied: Tra, ri, ro!" Op. 64/2 (2v, Piano) [1817]
211 Song, "Alte Weiber," Op. 54/3 [1817]
212 Song, "Liebeslied," Op. 54/2 [1817]
213 Song, "Wunsch und Entsagung," Op. 66/6 [1817]
214 Incidental music, König Yngurd (10 inst. nos., 1 song) [1817]
215-16 Orchestrations of 2 pieces for inclusion in Méhul's opera Héléna [1817]:
215 F. Paer's recit & cavatina, "Von dir entfernt"
216 S. Nasolini's recit & duet, "Ja, Liebe"
217 Song, "Das Veilchen im Tale," Op./ 66/1 [1817]
218 "Zwei Kränze zum Annen-Tage," Op. 53b (4 male vv, Piano) [1817]
219 7 Variationen [in C] über ein Zigeunerlied, Op. 40 (Piano) [1817]
220 Incidental music, Donna Diana (6 nos.) [1817]
221 Cantata, "L'accoglienza" (SSSTBB, chorus, orch) [1817]
222 Song, "Hold ist der Zyanenkranz" (solo vv, chorus) [1817]
223 Romance, "Leise weht es" (used by Mahler in J.Anh. 5) [1818]
224 Missa sancta #1 in E Flat Major, Op. 75a (SATB, chorus, orch) [1817-18]
225 Song, "Sei gegrüsst, Frau Sonne, mir" [1818]
226 Offertory, "Gloria et honore" (S, chorus, orch) (for J. 224) [1818]
227 Dance & Song, "In Provence" (T, chorus) (spurious?) [1818]
228 "Schöne Ahnung ist erglommen" (4 male vv, Piano) [1818]
229 Song, "Lied der Hirtin," Op. 71/5 [1818]
230 Song, "Gelahrtheit," Op. 64/4 [1818]
231 Song, "Weine, weine," Op. 54/7 [1818]
232 Song, "Die fromme Magd," Op. 54/1 [1818]
233 Song, "Wenn ich ein Vöglein wár," Op. 54/6 [1818]
234 Song, "Mein Schatzerl ist hübsch," Op. 64/1 [1818]
235 Song, "Heimlicher Liebe Pein," Op. 64/3 [1818]
236 Moderato, Op. 60/1 (Piano 4-Hands) [1818]
237 Incidental music, Heinrich IV, König von Frankenreich (8 inst. nos.) [1818]
238 Song, "Rosen im Haare," Op. 66/2 [1818]
239 Scena & aria for Cherubini's Lodoiska, "Was sag ich?" Op. 56 [1818]
240 Chorus, "Heil dir, Sappho" (SSB, wind, perc) [1818]
241 "Natur und Liebe," Op. 61 (chorus [SSTTBB], Piano) [1818]
242 Allegro, Op. 60/2 (Piano 4-Hands) [1818]
243 Song, "Ein Mädchen ging," Op. 71/2 (voice, Piano/gui) [1818]
244 Jubel-Kantate, Op. 58 (SATB, chorus, orch) [1818]
245 Jubel-Ouverture in E Major, Op. 59 [1818]
246 Incidental music, Lieb um Liebe (6 nos.) [1818]
247 "God Save the King," arr. male chorus [?1818]
248 Adagio, Op. 60/3 (Piano 4-Hands) [1818]
249 "Ei, ei, ei, wie scheint der Mond so hell," Op. 64/7 (male vv) [1818]
250 Offertory, "In die solemnitatis" (S, chorus, orch) (for J. 251) [1818]
251 Missa sancta #2 in G, "Jubelmesse" (SATB, chorus, orch) [1818-19]
252 Rondo brillante in E Flat Major, "La gaîté," Op. 62 (Piano) [1819]
253 Allegro – tutto ben marcato, Op. 60/4 (Piano 4-Hands) [1819]
254 Alla siciliana, Op. 60/5 (Piano 4-Hands) [1819]
255 Song, "Abendsegen," Op. 64/5 [1819]
256 Song, "Triolett," Op. 71/1 (used by Mahler in J.Anh. 5) [1819]
257 Song, "Liebesgruss aus der Ferne," Op. 64/6 [1819]
258 Song, "Herzchen, mein Schätzchen," Op. 64/8 [1819]
259 Trio in G minor for fl, vc, Piano, Op. 63 [1819]
260 Aufforderung zum Tanze (Invitation to the Dance): Rondo brillant in Db, Op. 65 (Piano) [1819]
261 Partsong, "Gute Nacht," Op. 68/5 (4 male vv) [1819]
262 Partsong, "Freiheitslied," Op., 68/3 (4 male vv) [1819]
263 Partsong, "Ermunterung," Op. 68/2 (4 male vv) [1819]
264 Tema variato ("Ich hab' mir Eins erwählet"), Op. 60/6 (Piano 4-Hands) [1819]
265 Marcia, Op. 60/7 (Piano 4-Hands) [1819]
266 Rondo, Op. 60/8 (Piano 4-Hands) [1819]
267 Song, "Das Mädchen an das erste Schneeglöckchen," Op. 71/3 [1819]
268 Polacca brillante in E Major, "L'hilarité," Op. 72 (Piano) [1819]
269 Song, "Sehnsucht" ("Weihnachtslied"), Op. 80/2 [1818]
270 Song, "Elfenlied," Op. 80/3 [1819]
271 Music for ceremonial prologue (including song, "Du hohe Rautenzeig," to melody of "God Save the King") (chorus, 6 wind) [1819]
272 Double canon (4v) [1819]
273 Agnus Dei (SSA, wind) [1820]
274 Song, "Schmerz," Op. 80/4 [1820]
275 Song, "An sie," Op. 80/5 [1820]
276 Incidental music, Der Leuchtturm (4 harp nos.) [1820]
277 Opera, Der Freischütz, Op. 77 [1817-21]
278 Song, "Der Sänger und der Maler," Op. 80/6 [1820]
279 Incidental music, Preciosa, Op. 78 (ov., 11 nos.) [1820]
280 Song for The Merchant of Venice, "Sagt, woher" (women's vv, gui) [1821]
281 Song, "Lied von Clotilde," Op. 80/1 [1821]
282 Konzertstück in F minor, Op. 79 (pf, orch) [1821]
283 Cantata, "Du, bekränzt unsre Laren" (SSTB, chorus, fl, Piano) [1821]
284 Partsong, "Husarenlied," Op. 68/6 (4 male vv) [1821]
285 Partsong, "Schlummerlied," Op. 68/4 (4 male vv) [1822]
286 Song, "Das Licht im Tale" [1822]
287 Piano Sonata #4 in E minor, Op. 70 [1819-22]
288 Marcia vivace (10 tpt) [1822]
289 Incidental music, "Den Sachsensohn vermählet heute" (ov., 5 choral nos.) (one used by Mahler in J.Anh. 5) [1822]
290 Cantata, "Wo nehm ich Blumen her" (chorus [STB], Piano) [1823]
291 Opera, Euryanthe, Op. 81 [1822-3]
292 Song (Romance), "Elle était simple et gentilette" (used by Mahler in J.Anh. 5) [1824]
293 "Reiterlied" (4 male vv, Piano ad lib) [1825]
294 "Schützenweihe" (4 male vv, Piano ad lib) [1825]
295ff 10 schottische Nationalgesänge (10 Scottish Folksongs), acc. arr. fl, vn, vc, Piano [1825]:
295 "The soothing shades of gloaming"
296 "The Troubadour"
297 "O poortith cauld"
298 "Bonny Dundee"
299 "Yes, thou may'st walk"
300 "A soldier am I"
301 "John Anderson, my jo'"
302 "O my love's like the red, red rose"
303 "Robin is my joy"
304 "Whar' hae ye been a' day"
305 Arioso & recit for Spontini's Olympie, "Doch welche Töne" [1825]
306 Opera, Oberon [1825-6]
307 March (wind) (rev. of J. 13 with new trio; also arr. chorus, orch as "Zu den Fluren des heimischen Herdes") [1826]
308 Song, "Gesang der Nurmahal: From Chindara's warbling fount I come" (Piano part reconstructed by Moscheles) [1826]
Anh. 1 Opera, Das Waldmädchen [1800]
Anh. 3 "Deo rosa" (incomplete) (4 male vv, Piano) [1821]
Anh. 5 Opera, Die drei Pintos (unfinished; completed by Mahler, 1888) [1820-1]
Anh. 6 Singspiel, Die Macht der Liebe und des Weins (lost) [1798]
Anh. 8 Mass in E Flat Major, "Grosse Jugendmesse" (SATB, chorus, orchestra, organ) [1802]
Anh. 67-70 4 solfèges [1818]

Miscellaneous:

Song, "Strafpredigt über die französische Musik" [1801]
Canon, "An die Hoffnung" (3v, Piano ad lib) [1802]
Canon, "Wenn du in Armen der Liebe" [1802]
Canon, "Prost Neujahr!" (34 vv, 74 tpt!!) [1811]
Introduction, theme & variations (Clarinet, Piano) (rediscovered 1943) [?1811]
Song, "Vatergruss" [1823]
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16560
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Lun 24 Sep - 20:11

A ma connaissance, Weber est, avec Louis Spohr, le compositeur qui, sans être lui-même clarinettiste, a le plus composé pour cet instrument, ceci à la demande de Baermann.

Le concertino en ut mineur opus 26
Le concerto n° 1 en fa mineur opus 73
Le concerto n° 2 en mi bémol majeur opus 74

Les 7 variations pour clarinette et piano sur un thème de son opéra Silvana opus 33
Le Grand Quintette pour clarinette et cordes en si bémol majeur opus 34
Le Grand Duo concertant pour clarinette et piano en mi bémol majeur opus 48
Une petite pièce pour clarinette et piano en fa majeur intitulée Mélodie J 119

plus quelques oeuvres pour instruments à vent

A noter que les jolies variations pour clarinette et quatuor à cordes en si bémol majeur, découvertes en 1943 et attribuées à Weber, sont en fait de Joseph Küffner.
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 47
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Lun 24 Sep - 22:36

joachim a écrit:
A ma connaissance, Weber est, avec Louis Spohr, le compositeur qui, sans être lui-même clarinettiste, a le plus composé pour cet instrument, ceci à la demande de Baermann.

Le concertino en ut mineur opus 26
Le concerto n° 1 en fa mineur opus 73
Le concerto n° 2 en mi bémol majeur opus 74

Les 7 variations pour clarinette et piano sur un thème de son opéra Silvana opus 33
Le Grand Quintette pour clarinette et cordes en si bémol majeur opus 34
Le Grand Duo concertant pour clarinette et piano en mi bémol majeur opus 48
Une petite pièce pour clarinette et piano en fa majeur intitulée Mélodie J 119

plus quelques oeuvres pour instruments à vent

A noter que les jolies variations pour clarinette et quatuor à cordes en si bémol majeur, découvertes en 1943 et attribuées à Weber, sont en fait de Joseph Küffner.

Tout est dit Wink

Il n'y a que le J 119 qui me soit inconnu.

Le reste tient sur 2 CDs...
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Lun 24 Sep - 22:39

joachim a écrit:
A ma connaissance, Weber est, avec Louis Spohr, le compositeur qui, sans être lui-même clarinettiste, a le plus composé pour cet instrument, ceci à la demande de Baermann..

Et avec talent et brio en plus! Ses concertos sont superbes!
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Ven 28 Sep - 21:57

Voilà qui va faire plaisir à Steph :

3ème mvt du concerto pour clarinette No 1
par le Scottish Sinfonia

ICI

* * *

Piano Sonata no. 3 in D minor, op. 49 J. 206
En plein air - Giuseppe Albanese, Vendome Prize 2003

Allegro feroce 11:18

Andante con Moto 7:34

Rondo Presto con molta vivacita 06:17

Magnifique interprétation et quel son de piano, ouh la la la la

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Ven 28 Sep - 22:10

Agnus Dei

par :

Mars 2000 - Basilique de Fourvière
SCHOLA Witkowski - Dir : Laurent Pillot
Orchestre Symphonique Lyon Villeurbanne

Très beau aussi

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Ven 28 Sep - 22:16

Ici vous trouverez :

Le quintette 2ème et 4ème mvt

Par Pascal Archer - Clarinette

Je sens que Jean va encore verser quelques larmes Wink

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6578
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Ven 28 Sep - 23:39

Eh non Coco!!! quand je clique sur "écouter"...au lieu de "charger en mp3"..ca marche et c'est magnifique merci!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Ven 28 Sep - 23:57

Jean a écrit:
Eh non Coco!!! quand je clique sur "écouter"...au lieu de "charger en mp3"..ca marche et c'est magnifique merci!!

Beeen vi, si tu n'as pas installé de lecteur mp3 dans ton ordi, c'est sûr que tu peux pas les lire LOL

Il y en a des tas de gratuits tu sais ? Wink

Mais je disais ça par rapport à la musique, le quintet a un côté assez mélancolique.

Donc tu n'as pas pu écouter la sonate ?

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Lun 5 Mai - 19:05

J'envisage d'acheter ceci: , je connais le Konzerstück que j'aime beaucoup, mais les symphonies? Que valent-elles? Elles sont si peu enregistrées que je me pose des questions à leur sujet...

( autre source: http://www.kanzaki.com/norrington/discography/5-55348-2?lang=en )
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16560
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Lun 5 Mai - 20:34

Ce sont toutes les deux des oeuvres de jeunesse (1807, il avait 21 ans), qu'il est bon de connaître mais qui néanmoins n'ont rien d'extraordinaire, du moins par rapport à ses concertos pour piano et pour clarinette.

Le style est déjà assez personnel, déjà weberien, on n'y décèle pas vraiment d'influence, que ce soit Mozart, Haydn ou Beethoven.

Elles ont toutes les deux en ut majeur et en quatre mouvements, la première dure environ 25 minutes, la seconde est très courte : 17 minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 47
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Lun 5 Mai - 21:10

J'ai le même programme mais sur un CD du label Pan Classics :

: Lien vers Amazon

Un CD qui en vaut vraiment la peine.

Une critique que je partage sur le site de Classique Info Disque : ICI

Cela dit, l'enregistrement que tu proposes est sans doute aussi très valable Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Lun 5 Mai - 21:53

Eh bien je vous en dirai des nouvelles car je ne connais pas du tout ce chef!

Et merci pour vos rapides réponses.
Revenir en haut Aller en bas
felyrops

avatar

Nombre de messages : 1446
Age : 71
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Lun 5 Mai - 23:34

Si c'est encore disponible, je te conseillerais plutôt le cd Discover de 1994, BRTN Philharmonic Orchestra Brussels, dir. Alexander Rahbari, et Dana Protopopescu au piano, dans le Concerto pour piano 1 (1810), Concerto pour piano 2 (1812), et le Konzertstück (1821).
Mme Protopopescu y est vraiment virtuosissima! (Conservatoire de Bruxelles oblige).
Mais j'aime tout autant ce qu'il a écrit pour clarinette!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Mar 6 Mai - 9:03

Il y a ( voir ici ) mais un peu cher toutefois; merci du tuyau cependant.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Mar 10 Juin - 22:41

En ce moment j'écoute souvent du Weber. Encore un compositeur injustement méconnu du grand public. De l'énergie, de la vitalité, de la créativité, des oeuvres subtiles et bien orchestrées. C'est un véritable régal pour les oreilles.

Son piano Quartett Opus 8 B-Dur est vraiment magnifique I love you

Peut etre que Hector connais une de ses valses? Elle est souvent dans les livres d'apprentissage pour les violonistes? Très jolie valse pas trop complexe à jouer mais très agréable à écouter...et Stadler ses concertos pour clarinette?
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Sam 23 Mai - 10:54

Snoopy a écrit:
En ce moment j'écoute souvent du Weber. Encore un compositeur injustement méconnu du grand public. De l'énergie, de la vitalité, de la créativité, des oeuvres subtiles et bien orchestrées. C'est un véritable régal pour les oreilles.

Son piano Quartett Opus 8 B-Dur est vraiment magnifique I love you


Je suis heureux que tu apprécie cette oeuvre, je l'ai moi aussi aimé dès la première écoute.
Encore du Weber quasiment jamais joué Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16560
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Mer 10 Fév - 20:33

Stadler a écrit:
J'ai le même programme mais sur un CD du label Pan Classics :

: Lien vers Amazon

Un CD qui en vaut vraiment la peine.


Tu vas dire que je me réveille bien tard, Steph, mais peux tu me dire de qui est la peinture ? C'est du romantique, c'est sûr, mais de qui ? Le nom est probablement indiqué sur la pochette.
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 47
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Mer 10 Fév - 20:45

Pas besoin d'aller voir sur la pochette.

C'est Der Wanderer über dem Nebelmeer (Le voyageur au-dessus de la mer de brume) de Caspar David Friedrich (1774-1840)

J'adore I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5934
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Mer 10 Fév - 21:14

Stadler a écrit:
Pas besoin d'aller voir sur la pochette.

C'est Der Wanderer über dem Nebelmeer (Le voyageur au-dessus de la mer de brume) de Caspar David Friedrich (1774-1840)

J'adore I love you I love you I love you

C'est vraiment beau en effet ... on dirait une BD contemporaine !
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Stadler
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 47
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Mer 10 Fév - 21:19

L'original :

Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Mer 10 Fév - 22:13

Il paraît que ce chef-d'oeuvre a été peint par Friedrich pour illustrer le poème de Lamartine 'L'isolement". Ce poème, je trouve, est l'un des plus beaux de la langue française.

http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/alphonse_de_lamartine/l_isolement.html
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16560
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   Mer 10 Fév - 22:52

Merci à vous deux. Comme je n'y connais pas grand chose en peinture, j'ignore jusqu'au nom de Friedrich Embarassed Embarassed

Cette peinture, que j'avais déjà vue, mais sans plus, j'étais persuadé qu'elle représentait Schubert. Pourquoi ? Mystère Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carl Maria Friedrich Ernest von Weber (1786-1826)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: