Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Thomas Roseingrave (1688-1766)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Thomas Roseingrave (1688-1766)   Mar 6 Fév - 8:30

Thomas Roseingrave ( Winchester, 1688 - Dún Laoghaire, 23 juin 1766) fut un musicien (organiste) anglais.

Il passa la première partie de sa vie à Dublin et étudia la musique avec son père, Daniel Roseingrave. En 1707, il entra au Trinity College de Dublin mais en sortit sans terminer ses études. En 1709, il fut envoyé en Italie avec une bourse fournie par le chapitre de la Cathédrale Saint-Paul de Londres afin de s'y perfectionner pour la musique. À Venise, il fit la connaissance de Domenico Scarlatti, son aîné de trois ans qui l'impressionna vivement par sa virtuosité au clavecin. Il l'accompagna à Naples et à Rome ; il devait, plus tard, publier une édition des sonates de Scarlatti qui serait à l'origine de la grande popularité de ce dernier en Angleterre.

En Italie, Roseingrave composa plusieurs œuvres musicales, notamment un anthem et une cantate. C'est probablement en 1714 qu'il retourna en Angleterre. En 1720, il produisit l'opéra Amor d’un ombra e Gelosea d’un aura de Scarlatti sous le titre de Narciso au Haymarket Theatre, en y ajoutant deux arias et deux duos de sa composition. Il fut nommé en 1725 organiste de l'église Saint George (située Hanover Square). Il devint très réputé en tant qu'improvisateur, spécialement de fugues. Il nourrissait la plus grande admiration pour la musique de Palestrina et était un contrapuntiste de très grand talent. Charles Burney rapporte qu'il était capable d'exécuter, en la déchiffrant à vue, la musique la plus complexe.

Pendant les années 1730, il était au sommet de son art. Pourtant sa carrière brillante se termina brutalement lorsqu'il ne parvint pas à épouser une jeune personne dont il était devenu amoureux. Le père d'icelle ne voulut pas donner son accord à un mariage avec un musicien. La contrariété eut des conséquences néfastes sur sa raison, son comportement devint irrationnel et il négligea ses obligations et ses devoirs. De fait, il finit par se retirer à Dublin. Il mourut en 1766 et fut inhumé dans le caveau de famille du cimetière de la Cathédrale Saint-Patrick de Dublin.

Les meilleures compositions de Roseingrave sont, de façon surprenante, celles qui montrent le moins d'influences continentales. Ses pièces de clavecin rappellent parfois le style de Scarlatti, mais ses pièces d'orgue sont plus proches du style anglais de Purcell et Blow. Elles sont empreintes de dissonnances et d'un chromatisme prononcé qui ne sont pas sans évoquer celui des fantaisies pour violes de Purcell. Leur phrasé irrégulier laisse penser qu'elles sont peut être issues de ses improvisations, auxquelles il doit sa célébrité. Il composa aussi des solos pour flûtes et des cantates italiennes. Ses contemporains critiquaient souvent ses harmonies rudes, ses modulations extravagantes et inhabituelles. La majorité des compositeurs anglais du XVIIIe siècle avaient adopté le style italien importé par Haendel, et les amateurs anglais étaient en train de s'accoutumer à l'harmonie plus enjouée, aux formes plus séduisantes et faciles du style galant. Ainsi, le style de Roseingrave finit par leur paraître trop intellectuel et démodé.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Thomas Roseingrave (1688-1766)   Sam 5 Mai - 23:14

Je vous conseille vivement son concerto en ré pour orgue. Une merveille!
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16377
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Thomas Roseingrave (1688-1766)   Dim 19 Avr - 19:33

Snoopy a écrit:
Je vous conseille vivement son concerto en ré pour orgue. Une merveille!

En effet, je viens de l'écouter ! Very Happy

Parmi les oeuvres

Anthems

Blessed is he
Bow down thine ear
Great is the Lord
Great is the Lord and marvelous
I will cry unto God
I will magnify Thee
O come hither
O lord our governor
Praise the Lord
Sing unto God
Arise, shine, for thy light is come (1713)


Musiques vocales

Phaedra and Hippolitus, opéra (1753)
Air et 2 Duos pour Narciso de D. Scarlatti (1720)
Celia conscious of her beauty, song (1720)
Fairest charmer, lovely dear, song (1720)
This mercenary age despise, song (1720)
Here's a Health to Queen Anne : A Song on the Late Seeming Invasion Set by Mr. Roseingrave in Ireland, pour 2 voix et flûte ad libitum


24 cantates italiennes


Musique instrumentale

Concerto en ré majeur pour clavier (orgue ou clavecin), 2 trompettes, timbales, cordes et basse continue (1750)
12 Solos pour flûte et basse continue (1730)
3 Menuets pour violon et basse continue
6 Doubles Fugues pour orgue ou clavecin (1750)
8 Lessons (Suites) pour clavecin ou épinette (1725)
Introduction to Scarlatti's Lessons, en sol mineur (1739)
Voluntaries et Fugues pour clavecin (1728)
Allemandes pour clavecin (1740)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Thomas Roseingrave (1688-1766)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Thomas Roseingrave (1688-1766)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: