Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Georg Philipp Telemann (1681-1767)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5630
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Ven 28 Déc - 22:44

Comme promis, le livret accompagnant le CD.

TELEMANN : MUSIQUE SUR L’EAU . 3 CONCERTOS

Le 6 avril 1723, des cérémonies solennelles marquèrent la célébration du centenaire de l’Amirauté de Hambourg. Le Conseil de l’Amirauté était chargé de l’organisation militaire pour la défense de la navigation, de la situation administrative du port et des pilotes, du contrôle de la signalisation sur l’Elbe et de toutes les assurances. Dans une ville portuaire et commerciale, telle que Hambourg, l’Amirauté, qui avait étalement sous ordres depuis 1668 des navires de guerre, constituait une institution extrêmement importante et influente, qui avait brillamment fait ses preuves aux cours de ses cent ans d’existence. Le Hamburger Relations Courier donna à ses lecteurs le compte rendu suivant de cette célébration :

Avant-hier, mardi 6 avril, l’émérite Amirauté de cette République a commémoré la fondation de son conseil, institué il y a cent ans ; à cet effet, on avait organisé au Niedern-Baum-Haus, magnifiquement décoré en la circonstance, un somptueux banquet auquel étaient invités aussi bien leurs Magnificiences Messieurs les Maires et Conseillers Municipaux, qui appartiennent à l’Amirauté et au Convoy, que les présidents du conseil des anciens, de l’administration des finances municipales et des chambres de commerce et le capitaine de vaisseau de la ville, au total 37 convives qui furent régalés des mets les plus savoureux. Lors de ce festin fut chantée une admirable sérénade due à la plue spirituelle et galante de Monsieur Richey, professeur au lycée public, et magnifiquement mise en musique par Monsieur Telemann, directeur de la musique chorale. La chasse de l’Amirauté, devant la maison, se défendait vaillamment en portant des toasts et les navires mouillant devant la ville ne manquèrent pas de manifester leur allégresse, non seulement par des coups de canon, mais aussi en déployant fanions et pavois.

Le théâtre des cérémonies était la salle des fêtes du Baumhaus, situé dans le Niederfahen. Cette demeure construite en 1662 par Hans Hameleau (elle fut démolie en 1857/58) était un des plus beaux édifices de la ville. A la date du 14 avril, la Stats u. Gelehrte Zeitung des Hollsteinischen unpartheyische Correspondenten donnait les informations suivantes :
A propos du jubilée, dont nous avons récemment parlé, célébré par le conseil de l’Amirauté de notre ville, il convient encore de rapporter que la plume aussi savante que galante de Monsieur le professeur Richey est en train de travailler à une histoire circonstanciée de ce conseil, depuis sa fondation à ce jour. Au lecteur curieux, on communique en même temps les caractères des pièces de musique instrumentale qui furent exécutés en plus de la sérénade par Monsieur Telemann lors de ce festin, qui les avait expressément composées à cette intention. Les belles trouvailles n’en sont pas seulement gracieuses et spirituelles mais ont aussi produit un effet prodigieux et ont bien convenu à cette fête. Tout d’abord on dépeignit le calme, l’ondoiement et l’agitation de la mer dans l’ouverture de la sérénade. Vinrent ensuite 1. le sommeil de Thétis dans une sarabande. 2. le réveil de Thétis dans une bourrée. 3. Neptune amoureux dans un louré. 4. les jeux des naïades dans une gavotte. 5. les plaisanteries des tritons dans une harlequinade. 6. le déchaînement d’Eole dans une tempête. 7. l’agréable Zéphyr dans un menuet alterné. 8. le flux et le reflux dans une gigue. 9. les joyeux matelots dans un canarie.

Voilà qui permet de dater exactement la suite qui nous est parvenue dans deux copies d’époque sous des titres tels que « Wasser-Ouvertur » (à Berlin) ou « Hamburger Ebb’and Fluht » (à Schwerin) et de préciser l’occasion qui présida à sa composition : on la joua au banquet avant que solistes, chœur et grand orchestre n’exécutent la « magnifique composition » de la musique écrite par Telemann pour l’Amirauté, dont les Hambourgeois furent tellement enthousiasmés que Telemann dut la répéter dans ses concerts publics plus souvent que toute autre des ses compositions profanes.
Comme il seyait à cette époque, on fit appel aux dieux antiques pour caractériser les divers mouvements. A Thétis, déesse de la mer et mère d’Achille ; à Neptune, maître des mers et des ondes ; aux naïades, esprits des eaux ; à Triton, fils de Neptune, divinité marine de moindre importance, le plus souvent de bonne humeur ; à Eole, maître des vents et à Zéphyr, dieu amène du vent d’ouest ; autant de divinités dont il devait importer à l’Amirauté de Hambourg de conserver les bonnes grâces. Les deux derniers mouvements ramènent au Hambourg fort temporel, au flux et au reflux, qui sont importants non seulement pour le port, mais aussi pour le nettoyage régulier du réseau étendu de canaux dans le centre de la ville, et finalement à la danse des matelots, une canarie ressortissant au type de la gigue. A Telemann, qui aimait semblables morceaux de caractère, cette aimable suite offrait l’occasion de déployer son talent de peintre sonore. Il n’y a rien de fortuit à ce que la presse lui ait alors fait l’éloge d’avoir « rendu ce beau festin encore plus remarquable et solennel » par sa musique.
Le charme de son invention, la grâce de son instrumentation le plus souvent originale, la faculté de combiner habilement des influences stylistiques hétérogènes on fait de Telemann le plus important représentant du « style galant » en Allemagne. Dans les nombreux articles nécrologiques qui furent publiés après sa mort se trouve cette phrase méritant d’être prise en considération : « Parmi les Allemands, il fut le premier à mettre légèreté et naturel dans les mélodies de ses airs ».
La grâce, le charme, la légèreté sont des caractéristiques de la musique instrumentale de Telemann dont non seulement la « Wasser-Ouvertur » mais aussi les trois concert de cet enregistrement, dont ceux en la mineur et en fa majeur constituent des premières discographiques,nous fournissent de beaux exemples. Si les deux Concerti à 7 correspondent au type de la sonate en trio, le Concerto en si bémol majeur, doté d’une splendide instrumentation, est un octuor dans lequel instruments à vent et cordes se présentent répartis en deux groupes de valeur équivalente ; bien que des interventions en solistes soient concédées aux divers instruments, on ne saurait parler d’un franc contraste entre soli et tutti. Il y a dans l’Allegro du concerto en si bémol majeur une ressemblance frappante avec le quatuor en ré mineur de la « Tafelmusik » (« Musique de table, 1733), ce qui pourtant ne doit nullement parler en faveur d’une date de composition se situant à la même époque. Les trois concertos, parvenus jusqu’à nous dans des copies contemporaines se trouvant à Darmstadt (concerto en la mineur) et à Dresde (le concerto en fa majeur se présentant dans une copie du à J.J. Quantz), sont tous non datés.
Les quatre compositions de cet enregistrement montrent combien Telemann est un maître du coloris instrumental, justifiant ainsi sa devise : « Donne à chaque instrument ce qu’il aime, ainsi l’exécutant s’y livre avec goût et tu y prends plaisir ».

Eckart Klessmann
(traduit par Jacques Fournier)
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
joachim
Admin


Nombre de messages : 15735
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Ven 28 Déc - 22:52

Intéressant. Merci, Bel Canto Very Happy

Il est à noter la différence de tempérament entre allemands et anglais à l'époque, pour des cérémonies analogues . La Wassemusik de Télémann n'a rien à voir avec la Water music de Haendel composée en 1717, c'est à dire quasiment contemporaine.
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6355
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Ven 28 Déc - 23:13

Ne serait ce pas plutôt une différence entre deux compositeurs ?...Haendel n'était pas anglais depuis bien longtemps!
Revenir en haut Aller en bas
Marcus



Nombre de messages : 187
Age : 42
Date d'inscription : 29/01/2007

MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Ven 28 Déc - 23:19

Jean a écrit:
Mon premier disque compact...a été la Wassermusik de Télémann par le Musica antiqua KÖLN de Reinhard Goebel

C'est aussi avec ce CD que j'ai découvert Telemann. Cette Wassermusik, beaucoup moins connue que celle de Haendel, est à mon avis une bonne porte d'entrée sur ce compositeur (qui me semble un peu sous-estimé aujourd'hui).

Je recommande aussi cet autre CD de Musica antiqua Köln:



On y trouve plusieurs concertos pour instruments à vents absolument remarquables. Benoît en avait d'ailleurs sélectionné un lors de son fameux blind test.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Sam 29 Déc - 10:32

Bel Canto a sauvé sa peau! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5630
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Sam 29 Déc - 11:03

Même pas ... c'était un cadeau totalement désintéressé
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Sam 29 Déc - 12:01

Je n'en doute pas Very Happy Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5630
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Dim 30 Déc - 18:47

Continuant dans notre découverte de ce compositeur, nous avons acheté hier - à très petit prix - un CD "Musique de Table (Tafelmusik) - Part I, Volume 1".

Je dis nous parce que c'est mon mari qui est plus amateur que moi de musique baroque ... mais j'y viens tout doucement, par petites touches ! Wink

Au menu de ce CD :
- Ouverture (suite) in E minor
- Quartet in G major
- Concerto in A major for flute, violin and strings
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Jean



Nombre de messages : 6355
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Dim 30 Déc - 19:35

Bonne idée..la musique de Table (qui comporte 3 "productions comportant chacune dans l'ordre: Ouverture, Quartett, Concerto,trio, solo et conclusion) en tout 4 cds est un panorama excellent de la musqiue instrumentale de Télémann!

Brilliant a sorti un coffret de 10cd (pour 9,99€ chez jpc) comportant cette musique de Table ainsi qu'une passion et diverses oeuvres qui semblent benéficier e très bon interpètes:

http://www.jpc.de/jpcng/classic/detail/-/hnum/6652197?rk=classic&rsk=hitlist
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann   Sam 3 Mai - 0:48

Bonjour,

Je suis bien content d'avoir découvert ce forum, qui semble être très intéressant!

Quelqu'un pourrait-il répondre à cette question:

Que fonde Telemann en 1704 et de quoi s'agit-il?

J'aimerais que la personne qui y réponde m'indique sa source si possible.

S'il s'agit d'un site internet, simplement le coller dans sa réponse et si c'est un livre, je sais que c'est beaucoup en demander, mais pourriez-vous utiliser cette forme de notice bibliographique:

MICHELS, Ulrich. Guide illustré de la musique (Volume II), coll. Les indispensables de la musique, Paris, Éditions Fayard, 1994, 574 p.


Merci d'avance!
Revenir en haut Aller en bas
felyrops



Nombre de messages : 1446
Age : 70
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Sam 3 Mai - 1:32

Il n'a rien fondé cette année là, mais la place de maître de chapelle du comte de Promnitz à Sorau, lui est offerte, et il l'accepte. Son amitié avec le cantor Printz, le mènent à l'étude du style de Lully.
(source: "Biographie universelle des musiciens" de F.-J. Fétis, Paris, 1878, volume VIII, page 196).
C'est pour un concours?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann   Sam 3 Mai - 2:52

Merci beaucoup!

Non, il ne s'agit pas d'une question de concours mais bien d'une question qui m'est posée dans un travail. Ça me surprend beaucoup qu'il n'ait rien fondé cette année-là, aurait-il fondé quelque chose de particulier durant les années qui se rapprochent de 1704? En fait, qu'a-t-il fondé de particulier dans sa vie? Ma partenaire m'a fourni cette question, peut-être l'a-t-elle mal recopiée... j'ai communiqué avec elle pour m'en assurer. Êtes-vous absolument certain qu'il n'ait rien fondé cette année-là?

Bonne soirée!


Dernière édition par CarpeDiem le Sam 3 Mai - 2:53, édité 1 fois (Raison : erreur de frappe)
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Sam 3 Mai - 7:33

Je pense plutôt que Carpe Diem fait allusion à 1702 et non pas 1704 où Telemann fonde le «Collegium musicum» formé d'étudiants qui devient une grande institution de Leipzig par la suite.

Sinon, en effet en 1704 il obtint l'orgue de Neue Kirche et en 1705 il est nommé maître de chapelle à la cour de Sorau. Avec la cour il se rend en Pologne. En 1706, il est maître de chapelle à la cour d'Eisenach, où il se lie avec Jean-Sébastien Bach (il est le parrain de Carl Philip Emanuel)
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Jean



Nombre de messages : 6355
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Lun 14 Sep - 22:39




un beau disque Télémann:une superbe canate -oratorio, grandiose bien que ne dépassant pas le demie heure, plutôt au dessus de la moyenne de ses oeuvres comparables, une très belle ouverture, genre dans lequel il excelle vraiment! et une très jolie cantate duo
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15735
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Mar 29 Mar - 11:11

Après avoir écouté cette Passion selon St Mathieu :



je suis un peu déçu. Peu d'arias, surtout des récitatifs, avec des choeurs très courts. On est quand même loin de celle de Bach !

Néanmoins un air que je trouve génial : Der Glaube, pour soprano avec accompagnement d'un cor virtuose. Wink



Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6355
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Mar 29 Mar - 14:14

Là je te rejoins sans problème...je dois avoir avoir 8 passions différentes de Télémann...je les apprécie plutôt bien...mais aucune n'atteint ou ne s'approche des 2 qui nous sont restées du grand Jean-Sébastien Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15735
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Jeu 14 Juil - 11:43

Jean a demandé sur un autre fil si je pouvais mettre le catalogue des oeuvres de Télémann.
Celui ci est trop important (5 à 6000 oeuvres) pour le mettre sur le forum. Toutefois, tu le trouves sur le site de l'Université de Québec :

http://alambix.uquebec.ca/~uss1010/catal/telemann/telgp.html
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6355
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Jeu 14 Juil - 12:20

Merci Wink ...j'avais parlé peut être d'une cinquantaine de suites....il y en a 129 Ssauf erreur en les comptant...mais un chiffre très proche!!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15735
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Mer 11 Jan - 20:18

Felyrops avait parlé (page 1) d'un opéra Don Quichotte (différent de la célèbre Suite) de Télémann. Celui ci existe bien, et s'intitule Don Quichotte auf der Hochzeit des Camacho (Don Quichotte à la noce de Gamache). C'est un court opéra de 57 minutes, très agréable à écouter (un peu comme Pimpinone).

Revenir en haut Aller en bas
vizZ



Nombre de messages : 727
Age : 28
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Dim 27 Mai - 22:30

Je me mets à Telemann !!
J'ai commencé par ceci et j'adore !!

Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Lun 28 Mai - 18:27

J'ai écouté il n'y a pas longtemps aussi et j'ai beaucoup aimé
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5630
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Dim 24 Fév - 11:42

Paru le 9 novembre 2012 chez deutsche harmoniamundi

Hoffnung des Wiedersehens. Telemann arias

Martin Jopp, violon
Carin van Heerden, hautbois d’amour
L’Orfeo Barockorchester
Direction musicale : Michi Caigg

Enregistré en mars 2011 au Funkstudio de la SWR à Stuttgart

Concerto en ré majeur pour violon, cordes et continuo.
« Vernunft, Geduld und Zeit »,
« Stirbt mein Geist durch Dein Verlangen », airs pour Nebucadnezar de Reinhard Keiser,
« Mein Vergnügen wird sich fügen » (extrait de Sechs Cantaten nach verschiedenen Dichtungen)
Die Hoffnung des Wiedersehens, cantate
Concerto en mi mineur pour hautbois d’amour, cordes et continuo.
« Fließen nichts als bittre Tränen », air pour Janus de Reinhard Keiser
« Quillt, ihr überhäuften Tränen », air pour Almira de Haendel
« Weine nur, gekränte Seele »,
« Genug, genug geklaget », airs de Richardus I de Haendel
« Kannst du wohl was an mir finden »,
« Ein tröstendes Hoffen auf freudige Stunden »,
« Kannst Du wohl was an mir finden »,
« Die Liebe sieget alle Zeit », airs tirés d’Omphale
Concerto en ré majeur pour violon, cordes et continuo (reprise du 1er mouvement)

Un bon disque qui a un goût de trop peu malgré son remplissage conséquent (près de 70 minutes).
> un article sur Forum Opera

J'en écoute avec bonheur des extraits : c'est lumineux et plein de couleurs tant musicale que vocale. Très bonne interprétation de la soprano allemande Dorothee Mields et, pour peu que je connaisse cette musique, l'interprétation me semble très bonne dans son ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
joachim
Admin


Nombre de messages : 15735
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Dim 21 Avr - 12:23

Die Auferstehung und Himmelfahrt Jesu (la Résurrection et ascension de Jésus) TWV 6/6 est un oratorio de 59 minutes que j'aime bien Very Happy Les airs, récitatifs et choeurs se succèdent, sans être trop longs... Impeccable !

Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15735
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Sam 19 Avr - 20:35

Sur ce CD se trouve une des plus belles cantates de Telemann que j'ai écoutées jusqu'à présent : Jesu meine Freude (malheureusement le n° du catalogue TWV n'est pas indiqué, et il y a 9 cantates Jesu meine Freude chez Telemann !). Elle dure 20 minutes et est divisée comme la plupart des cantates entre choeurs, récitatifs et solistes. Pas compliqué : tout est beau dans cette cantate. Jean connaît peut-être ce CD ? Il est complété par une sonate fr Volkmar, et surtout par le Te Deum de Büthner, là aussi une oeuvre à découvrir !




Sur youtube, on nr trouve que le choeur d'introduction et le choeur final. Dommage.



Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6355
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Sam 19 Avr - 22:53

hélas non, je ne connais pas ce cd  Crying or Very sad ...et n'ai aucune cantate de Télémann "Jesu meine freude"....je dois dire que malgré mes environ 75 CD de Télémann, les cantates sont loin d'être majoritaires; j'ai surtout de la musique instrumentale (concertos et suites) des passions et quelques oratorios

NB. Tu as le chic pour "dégoter" des disques d'on ne sait où...que je vois jamais sur mes sites fréquentés!!  Wink....Les deux mouvements que tu mets sont en effet superbes aussi à mes oreilles! Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Georg Philipp Telemann (1681-1767)   Aujourd'hui à 0:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Georg Philipp Telemann (1681-1767)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: