Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Jean Sibelius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Jean Sibelius   Mar 15 Aoû - 16:49

Jean Sibelius, né le le 8 décembre 1865 à Hämeenlinna (Tavastehus en suédois) et mort le 20 septembre 1957 à Järvenpää (près d'Helsinki), est un compositeur finlandais de musique classique. Il est, avec Johan Ludvig Runeberg, l'un des Finlandais qui symbolise le mieux la naissance de l'identité nationale finlandaise, bien qu'il soit d'origine suédoise (comme Runeberg d'ailleurs).

Né à Hämeenlinna dans une famille parlant le suédois de Finlande, il fait ses études dans une école de langue finnoise.

Il a étudié le violon et la composition au conservatoire de Helsinki, à Berlin et à Vienne, avec Karl Goldmark notamment. De retour à Helsinki en 1892, il y enseigne la théorie musicale. Entre 1900 et 1929, il se consacre presque exclusivement à la composition. Il cesse, assez brutalement toute nouvelle composition, notamment en raison du succès du dodécaphonisme et de la musique sérielle dans les années trente. Il meurt en 1957 à l'âge de quatre-vingt-onze ans.

Auteur de nombreuses symphonies, il s'est inspiré de la musique folklorique finlandaise. Il est l'un des grands symphonistes de la première moitié du XXe siècle, dont le langage musical reste profondément tonal. Ses premiers chefs-d'œuvre sont sans doute ses troisième et quatrième symphonies. Son poème symphonique Finlandia, écrit en 1899-1900, devint le symbole de la résistance finlandaise vis-à-vis de l'occupation russe.

Son œuvre a été utilisée dans une série animée diffusée en France sous le nom de Cathy la petite fermière mais aussi comme générique de l'émission Océanique (FR3).

L'un de ses élèves les plus brillants est le compositeur Leevi Madetoja, également finlandais. Le chef d'orchestre Neeme Järvi est l'un des plus remarquables interprètes de son œuvre.




Oeuvres principales

Symphonies

symphonie n° 1 en mi mineur, op. 39 (1899)
symphonie n° 2 en ré majeur, op. 43 (1902)
symphonie n° 3 en ut majeur, op. 52 (1906)
symphonie n° 4 en la mineur, op. 63 (1911)
symphonie n° 5 en mi bémol majeur, op. 82 (1915; révisée en 1916 et 1919)
symphonie n° 6 en ré mineur, op. 104 (1923)
symphonie n° 7 en ut majeur, op. 105 (1924)


Concertos

concerto pour violon en ré mineur, op. 47 (1903-1904, révisé en 1905)


Pièces symphoniques et Suites

En saga, op 9 (1892-1901)
Karelia, ouverture op 10 et suite op. 11
Kullervo, op 7 (1892)
La Nymphe des bois, op 15
Le Chant du Printemps, op 16
Suite Lemminkäinen, op. 22 (1893) dont la pièce la plus connue est le Cygne de Tuonela
Finlandia, op. 26 (1899), devenue rapidement un hymne officieux de la Finlande (cf. Maamme)
Le Roi Christian II, op 27
La Dryade, op 45/1
Pelleas et Melisande, op 46
La fille de Pohjola, op. 49
Le Festin de Balthasar, op 51
Svanevit (Cygne Blanc), Suite pour orchestre, op. 54 (1908)
Chevauchée nocturne et lever de soleil, op. 55 (1908)
Le Barde, op 64
Luonnotar, op. 70 (1913)
Les Océanides, op. 73 (1914)
Musique de scène pour « la Tempête » (1925) dont sont issues deux suites op. 109 n° 2 et 3
Tapiola, op. 112 (1925-1926)


Divers

En etsi valtaa loistoa (1895), op 1n°4, chant de noël populaire
Jääkärin marssi (La marche du chasseur), op 91/1 (1915)
Voces intimae (1909), quatuor à cordes, op 56
Suite Rakastava, op. 14
Kuolema (La mort), op. 44 et 62, qui inclut la Valse triste, op. 44 n° 1
Romance pour orchestre à cordes en do majeur op. 42
Scènes historiques op 25 et 66
Sérénade n° 1 pour violon et orchestre en Ré Maj. op. 69a
Sérénade n° 1 pour violon et orchestre en Sol min. op.69b
Humoresque n° 1 pour violon et orchestre en Ré min. op.87/1
Humoresque n° 2 pour violon et orchestre en Ré Maj. op.87/2
Humoresque n° 3 pour violon et orchestre en Sol Maj. op.89a
Humoresque n° 4 pour violon et orchestre en Sol min. op.89b
Humoresque n° 5 pour violon et orchestre en Mi Bémol Maj. op.89c
Humoresque n° 6 pour violon et orchestre en Sol min. op.89d
Impromptu pour orchestre à cordes (Andante Lirico) (1893)
Suite pour violon et orchestre à corde en ré mineur op.117

Catalogue complet : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_œuvres_de_Jean_Sibelius
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Mer 28 Fév - 17:03

Jean Sibelius (1865-1957) ou l'Art du paradoxe

par Pierre-Yves Lascar

L’oeuvre de Jean Sibelius, compositeur Finlandais qui par la force de son génie est devenu universel, est aujourd’hui considérée comme essentielle à la compréhension de la vie créatrice du début du XX ème siècle. Profondément marqué par les grands compositeurs de l'âge classique, comme peut-être aucun autre à son époque, Jean Sibelius a pourtant immédiatement affirmé sa profonde modernité dans l'agencement structurel et sa conception de l'orchestration. Rigoureuse et austère, la musique de Sibelius ? Elle ne cesse pourtant d’être la vie et l’émotion pures.

Les sons de la nature

L’une des grandes forces de la musique de Sibelius est son aptitude à déconstruire nos habitudes d’écoute traditionnelles. Comme le remarque Pascal Dusapin dans sa préface au Jean Sibelius de Marc Vignal (Fayard), « écouter Sibelius relève d’une expérience où il convient en tout premier lieu de désécrire le fil de son propre apprentissage ». En cela, Sibelius appartient tout à fait à une génération de musiciens qui, avec ses contemporains Claude Debussy et Gustav Mahler, ont à cœur de renouveler le discours musical, chacun à leur manière. Le style orchestral du Finlandais, lui, se caractérise notamment par de brefs motifs incisifs, des pédales longuement tenues, des ostinato qui font lentement monter la tension, et souvent des superpositions de couches rythmiques « étrangères » l’une de l’autre, sans compter l’orchestration souvent très originale par strates. Tout ceci naît très rapidement chez Sibelius, puisque Lemminkaïnen à Tuonela (Légendes op. 22, n° 3, 1895), en demeure l’un des plus merveilleux exemples. Ainsi les grandes créations de Sibelius nécessitent-elles à la première écoute une grande concentration, peut-être davantage que d’autres œuvres de la même époque. L’auditeur recherche en effet tout autant une adéquation avec les éléments moteurs du flux musical qu’un nouvel équilibre intérieur.

Si la musique de Jean Sibelius est sans aucun doute d’une construction rigoureuse et austère, elle bannit cependant toute idée de robustesse, de stérilité. Durant toute sa vie, Sibelius n’a visé en réalité que l’approfondissement des moyens d’expression. Jamais il ne fut animé d’idées ou de projets didactiques. La Quatrième Symphonie (1911) en est un des plus beaux exemples. D’une complexité structurelle redoutable, entièrement fondée sur un seul intervalle, à savoir la quarte augmentée (ou triton), et abordant en bien des pages la bitonalité, cette œuvre parmi les plus radicales du début du XX ème siècle, avec Pierrot Lunaire de Schoenberg, Le Sacre du Printemps de Stravinsky ou Jeux de Debussy, étonne toujours par sa nudité, son dépouillement, voire son aridité désertique, et demeure pourtant poignante par son lyrisme mélancolique, son désespoir tragique. Comme avec Debussy, ou bien avant, avec Bach ou Beethoven, ce souci extrême de la perfection formelle ouvre d’infinis espaces de liberté poétique. La musique de Sibelius reproduit les sons de la vie, ou peut-être plutôt ceux de la nature. La nature dans toute sa générosité, dans toute sa violence intrinsèque, sa force et sa puissance organiques, sa capacité à se désintégrer puis à renaître. Une œuvre comme Tapiola (1924), par exemple, impressionne aussi par la « plasticité » de son matériau musical : dans cette évocation de la demeure de Tapio, le dieu de la Forêt dans la mythologie finlandaise, ce sont moins en définitive les feuilles qui bruissent, le vent qui murmure ou qui se meut tel une bourrasque que les notes qui ondulent, le matériau plastique qui se distord, qui s’aplanit, etc…S’opère en réalité ici, une véritable assimilation des « phénomènes » naturels par la matière sonore ou musicale.

Comme les temples antiques

On ne peut nier que la nature influence Sibelius. L’homme n’est cependant pas absent bien qu’il soit souvent mis de côté, et cette ambivalence explique peut-être que de nombreux thèmes sibéliens gardent un caractère profondément mélancolique, étrange et secret. Le « thème » des cordes qui ouvre la Sixième Symphonie (1924) en est un magnifique exemple, et les dernières mesures – plus extraordinaires encore - figurent comme une porte ouverte sur le paradis ; le silence - l’éternité ? - devient alors plus musical que la musique. L’homme se trouve dans un état d’émerveillement : plus rien ne viendra le troubler.

Par cette impression de plénitude absolue, cette sensation de suprême équilibre, et par leur perpétuelle poésie, les œuvres majeures de Sibelius sont dans une certaine mesure semblables aux temples grecs ou romains, où aucun élément ne semble agir véritablement, visiblement et de façon décisive sur le Tout ; pourtant nos yeux, nos oreilles nous affirment en permanence le contraire. Tout comme les temples antiques forcent indéniablement notre admiration, l’oeuvre de Sibelius fascine par son pouvoir littéralement enivrant. Voici une œuvre, qui n’affirme jamais sa modernité avec fracas, car son auteur concevait avant tout la modernité comme la possibilité d’un renouvellement des formes classiques et non comme leur destruction irréfragable. Voici une œuvre absolument unique par son identité et ses paysages sonores. Une œuvre poignante, bouleversante, sublime, qui atteint au plus profond de l’âme et de l’émotion humaines. « Il n’y a rien à prendre chez Sibelius, car il donne Tout », écrit Pascal Dusapin. Flodin, dans une partie de son compte-rendu publié dans Nya Pressen après la première exécution des Légendes du Kalevala opus 22 (1896), dit encore : il y a ici « un manque de compassion envers des auditeurs laissés dans l’ignorance du fait que pour parvenir à l’extase, il devront s’exposer à de fortes tensions nerveuses ! ». En réalité, notre compositeur Finlandais entretient avec génie le mystère de la création artistique.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16383
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Mer 28 Fév - 17:19

Et il a vécu une trentaine d'années après avoir arrêté de composé. Pourquoi a-t-il brusquement arrêté ? Parce qu'il se sentait dépassé par les Schoenberg, Stravinski et autres plus "modernes " ? Pourtant d'autres post romantiques comme Richard Strauss ont continué, et avec succès.
Manque d'inspiration dû à un problème psychique ? Moi, c'est ce qui me semble le plus logique.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Mer 28 Fév - 17:21

Sibélius est peut être le Schumann Finlandais?
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Mer 28 Fév - 18:44

Une de mes plus grosses lacunes en matière de classique du 20ème siècle je vous avoue... Embarassed j'ai presque tout à découvrir, j'ai découvert récemment son "Cygne de Tuonela" et j'ai vraiment été sous le charme, c'est très aérien et rêveur...
Revenir en haut Aller en bas
Marcus

avatar

Nombre de messages : 187
Age : 43
Date d'inscription : 29/01/2007

MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Jeu 1 Mar - 0:43

C'est aussi un compositeur que j'ai envie d'approfondir.
Je connais déjà (et j'aime beaucoup) son concerto pour violon et quelques poèmes symphoniques (Finlandia, Tapiola), ainsi que la célèbre Valse triste.

Par contre, ses sept symphonies me sont encore totalement inconnues.
J'hésite à me lancer tout de suite dans une intégrale ou à les découvrir petit à petit dans différentes versions.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Jeu 1 Mar - 8:32

Marcus a écrit:
Par contre, ses sept symphonies me sont encore totalement inconnues. .

Tu peux les écouter ici pour te faire une idée Wink

Symphony 1, e Minor, Op. 39
Symphony 2, D Major, Op. 43
Symphony 3, C Major, Op. 52
Symphony 4, a Minor, Op. 63
Symphony 5, E-flat Major, Op. 82
Symphony 6, d Minor, Op. 104
Symphony 7, C Major, Op. 105
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
steph-w

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 56
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Jeu 1 Mar - 23:19

Son concerto pour violon est un véritable chef-d'oeuvre.
Dans le 1er mouvememnt, outre le dialogue entre le violon et l'orchestre, c'est l'utilisation des instruments à vent qui donnent tout le ciselé de cette conversation. Les harmonies, les contrastes me font penser à une soie (le violon) balançant et caressant un corps (l'orchestre) au gré de la fantaise des vents qui les animent.
Le 3e mouvement entame un rythme martelé et quasi militaire. Il ne s'agit ici plus de soie mais du maillet et du ciseau du sculpteur. Tout ceci avec une richesse de mélodies et des thèmes magnifiques.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Ven 2 Mar - 12:40

Je partage totalement ton point de vue sur ce concerto pour violon. Pourtant, je ne suis pas un fan de ce compositeur que je trouve parfois ennuyeux même si sa musique est remarquablement construite par ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16383
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Ven 2 Mar - 12:53

Marcus a écrit:

Par contre, ses sept symphonies me sont encore totalement inconnues.

J'hésite à me lancer tout de suite dans une intégrale ou à les découvrir petit à petit dans différentes versions.

Sur ses sept symphonies, il y en a que j'adore : la 2 en premier, puis la 3 et la 5. Les autres sont pas mal non plus, mais elles me font moins d'effet.

Marcus, si tu veux essayer, commence par la 2 Very Happy

Quant à Intégrale ou pas, les symphonies de Sibélius tiennent sur 3 CD, il est quelquefois à peine moins couteux d'acheter un petit coffret qu'un seul CD. Question de label.
Revenir en haut Aller en bas
Marcus

avatar

Nombre de messages : 187
Age : 43
Date d'inscription : 29/01/2007

MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Sam 3 Mar - 0:24

Merci beaucoup à Snoopy pour les extraits et à Joachim pour ses conseils.

Difficile de se faire une idée avec de courts extraits (en plus le son n'était pas très bon), mais les 2 et 3 ont effectivement l'air pas mal du tout. J'ai l'impression d'avoir déjà entendu le dernier mouvement de la 2 et le premier de la 3.

Je vais peut-être me diriger vers ce coffret, pas cher et je crois que Sanderling est un très bon chef :

Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Sam 3 Mar - 0:29

Comme chef d'orchestre, Sanderling affectionne les tempi lents et un certain sentimentalisme dans l'expression, racheté par une technique impeccable et une grande probité vis-à-vis du texte.

Sa vision des symphonies de Chostakovitch, qu’il avait bien connu particulièrement, est de toutes, peut-être,la plus émouvante, car la plus lyrique. Sanderling a eu, en outre, le privilège de rencontrer personnellement le compositeur finlandais Jean Sibelius. En Russie, il a contribué, avec des chefs comme Evgueni Mravinski et Guennadi Rojdestvenski, à faire connaître et apprécier son oeuvre.

En Allemagne de l'Est, il réalisera, plus tard, une intégrale des symphonies de Sibelius d'une grandeur abrupte et sans concessions.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16383
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Sam 3 Mar - 9:58

Marcus, si je n'avais pas déjà l'intégrale des symphonies (version de Lorin Maazel, repiquages d'enregistrements des années 1960, chez London), j'aurais acheté comme toi cette version Sanderling. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Sam 3 Mar - 10:39

joachim a écrit:
Sur ses sept symphonies, il y en a que j'adore : la 2 en premier, puis la 3 et la 5. Les autres sont pas mal non plus, mais elles me font moins d'effet.
Je vais suivre ton choix perso et essayer de m'y remettre en dépit d'une impression défavorable qui date de plusieurs années. Je vais commencer par faire un emprunt à notre médiathèque, puis envisager un achat si c'est concluant.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16383
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Sam 3 Mar - 10:53

robert45 a écrit:
joachim a écrit:
Sur ses sept symphonies, il y en a que j'adore : la 2 en premier, puis la 3 et la 5. Les autres sont pas mal non plus, mais elles me font moins d'effet.
Je vais suivre ton choix perso et essayer de m'y remettre en dépit d'une impression défavorable qui date de plusieurs années. Je vais commencer par faire un emprunt à notre médiathèque, puis envisager un achat si c'est concluant.

Tu as raison, Robert, en cas de doute, d'emprunter d'abord dans une médiathèque. Comme je commence un peu à connaître tes goûts, je ne sais pas si tu apprécieras Sibélius...Il me semble que parmi les finlandais, tu préférerais Rautavaara.

En tout cas, tu as de la chance d'avoir une médiathèque à proximité. Pour moi, la plus proche d'importance, c'est Valenciennes, à 35 km Wink
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Sam 3 Mar - 11:45

joachim a écrit:
En tout cas, tu as de la chance d'avoir une médiathèque à proximité. Pour moi, la plus proche d'importance, c'est Valenciennes, à 35 km Wink

Juste à côté, à Douchy les Mines se trouve une excellent médiathèque où je connais tous les gens qui y travaillent. Des amis à moi... Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Hector Berlioz

avatar

Nombre de messages : 1705
Age : 35
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Lun 5 Mar - 23:37

Je ne pense pas que Sibelius était schizophrène comme Schumann.
Je doute également qu'il s'est senti dépassé par ses contemporains.
Je ne sais donc pas pourquoi il s'est arrêté de composer.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.violoniste-en-herbe.com/
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Lun 5 Mar - 23:46

Hector Berlioz a écrit:

Je doute également qu'il s'est senti dépassé par ses contemporains.
.

C'est pourtant ce qui semble le plus logique avec l'arrivée du succès du dodécaphonisme.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Hector Berlioz

avatar

Nombre de messages : 1705
Age : 35
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Lun 5 Mar - 23:56

Citation :
l'arrivée du succès du dodécaphonisme.

Succès uniquement critique et non populaire. Je continue donc à douter qu'un compositeur aussi talentueux que Sibelius ait pu se sentir dépassé. D'autres compositeurs comme Rachmaninov (et ensuite Chostakovich) ont continué à composer malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.violoniste-en-herbe.com/
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Mar 6 Mar - 0:04

Hector Berlioz a écrit:
1.Je continue donc à douter qu'un compositeur aussi talentueux que Sibelius ait pu se sentir dépassé.

2.D'autres compositeurs comme Rachmaninov (et ensuite Chostakovich) ont continué à composer malgré tout.

1. Pourquoi pas? Ce n'est pas le premier et le dernier à se remettre en cause?

2. Pour eux c'est quand même différent et on connait les raisons de l'arrêt de leur production.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16383
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Mar 6 Mar - 10:54

Toutes proportions gardées, Edward Elgar s'est lui aussi arrêté de composer bien avant son décès. On connaît un peu mieux ses raisons : lui qui brillait dans l'Angleterre victorienne de la fin 19eme/début 20ème ne se sentait plus du tout à sa place dans l'Angleterre d'après 1918, d'où son progressif silence. Wink

Par contre, pour Sibélius, c'est le mystère.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Mar 6 Mar - 10:58

joachim a écrit:


Par contre, pour Sibélius, c'est le mystère.

Il pensait qu'il faisait de la peinture quand il s'est rendu compte que c'était de la musique! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Ven 30 Mar - 15:14

Sa symphonie N° 2 est superbe, Finlandia, etc..... On sent vraiment l'atmosphère nordique, description, rudesse....j'aime beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16383
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Ven 30 Mar - 16:05

kougelhof 1er a écrit:
Sa symphonie N° 2 est superbe, Finlandia, etc..... On sent vraiment l'atmosphère nordique, description, rudesse....j'aime beaucoup !

La symphonie n° 2 est aussi ma préférée. Je peux dire que j'aime bien toute sa musique symphonique, mais moins sa musique de chambre ou de piano.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean Sibelius   Ven 30 Mar - 18:28

joachim a écrit:
kougelhof 1er a écrit:
Sa symphonie N° 2 est superbe, Finlandia, etc..... On sent vraiment l'atmosphère nordique, description, rudesse....j'aime beaucoup !

La symphonie n° 2 est aussi ma préférée. Je peux dire que j'aime bien toute sa musique symphonique, mais moins sa musique de chambre ou de piano.

Ah super ! Je ne connais pas les autres, peux-tu m'en dire plus joachim ? merci !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean Sibelius   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean Sibelius
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: