Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Karl Oberthür (1819-1895)

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26337
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Karl Oberthür (1819-1895) Empty
MessageSujet: Karl Oberthür (1819-1895)   Karl Oberthür (1819-1895) Empty2007-01-22, 02:45

Karl (Charles) Oberthür est né le 4 mars 1819 à Munich. Son père était luthier. Il s'est formé à la harpe avec Elisa Brauchle à Munich et à la composition avec George v. Roeder, directeur de musique à la cour de Munich.

Il a été employé à Zurich, à Wiesbaden, à Mannheim et à Londres. Il est devenu professeur de harpe à l'académie de Londres. Il est mort en 1895 à Londres.

Il a composé plus de 350 oeuvres, plus deux pour harpe et cors, comme "Souvenir a Schwalbach" dédié à Eugène Vivier (1817) corniste français qui a étudié le cor naturel avec Gallay à Paris et "Mon sejour a Darmstadt" composé lors d'un séjour à Darmstadt. en 1856 et consacré à deux cornistes de la Chapelle de Grossherzog von Hessen à Darmstadt. Les cornistes sont Ludwig et Friedrich G.(?) Thomas.

Ses oeuvres

"Souvenir a Schwalbach" op. 42 pour cor et harpe
"Mon sejour à Darmstadt" op. 90 pour cors et harpe
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22501
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Karl Oberthür (1819-1895) Empty
MessageSujet: Re: Karl Oberthür (1819-1895)   Karl Oberthür (1819-1895) Empty2021-05-24, 15:33

Charles Oberthür (né sous le nom de Carl Oberthür) (né à Munich le 4 mars 1819 - mort à Londres le 8 novembre 1895) était un harpiste et compositeur allemand actif en Allemagne, en Suisse et en Angleterre.

Fils d'un luthier, Oberthür est né à Munich et y étudie la harpe avec Elisa Brauchle et la composition avec Georg Valentin Röder (1776–1848), directeur musical à la cour de Bavière. Il fut successivement employé dans les théâtres de Zürich (1837), Wiesbaden (1839) et Mannheim (1842), avant de s'installer à Londres en 1844, d'abord comme harpiste au Royal Italian Opera House. En 1861, il devient le premier professeur de harpe à la Royal Academy of Music de Londres. Il mourut à Londres en 1895.

En tant que harpiste, il est devenu "sans égal en tant que virtuose et enseignant". Une source contemporaine l'a décrit comme "le principal harpiste en Grande-Bretagne et sur le continent il est tenu dans la plus haute estime."

Oberthür a été le compositeur de plus de 450 œuvres, la plupart pour ou y compris la harpe. Il a également publié une méthode de harpe utile, son opus 36.
Ses œuvres à grande échelle n'ont pas été jouées depuis de nombreuses années et comprenaient les opéras Floris von Namur (1840, joué à Wiesbaden) et Berggeist des Harzes (1850) et les cantates The Pilgrim Queen (1880), The Red Cross Knight (1881), and Lady Jane Gray op. 309 (1886). Ainsi qu'une grande messe intitulée San Filippo Neri pour chœur, harpe et orchestre, le Psaume 91 pour chœur et orgue, op. 194 et des Lieder.


Œuvres principales


Orchestre et œuvres concertantes

Macbeth Ouvertüre pour harpe et orchestre, op. 60 (1852)
Rübezahl Ouvertüre pour orchestre, op. 82 (1867)
Concertino pour harpe et orchestre en sol mineur, op. 175 (vers 1863)
Loreley, légende dramatique pour harpe et orchestre en mi bémol majeur, op. 180 (ed. 1891)
Vorspiel zu «Shakespeare, ein Winternachtstraum», op. 210 (1885)
Orphée, Konzertstück pour harpe et orchestre, op. 253 (V. 1890)


Musique de chambre

Souvenir de Schwalbach, op. 42 pour cor et harpe
Mon séjour à Darmstadt , op. 90 pour cor et harpe
Trio n° 1 en fa mineur, op. 139 pour violon, violoncelle, harpe (édité 1893)
Erin Go Bragh, duo sur des mélodies irlandaises, pour harpe et piano, op. 147 (v. 1857)
Trio n° 2 en ut majeur, op. 162 pour violon, violoncelle, harpe (1867)
Orphée, op. 253, version pour harpe et piano
Berceuse, op. 299 pour violon et harpe (1885)
Fais de beaux rêves, op. 300 pour clarinette et piano
Quatuor pour 4 harpes
Nocturne pour 3 harpes


Harpe seule

Réminiscences de Suisse, op. 3
Souvenir de Genève, op. 4
Fantaisie et variations brillantes sur la Valse du désir, op. 5
Addio, mia vita, addio! Barcarolle, op. 25
Souvenir de Londres . Fantaisie et variations brillantes sur un thême original, op. 26
Bijou de Nabucco,  Grande fantaisie sur l'opéra de Verdi, op. 28
Souvenir de Boulogne, Nocturne, op. 30
Réminiscences italiennes, op. 31
Elégie, une lagrima sulla tomba di Parish Alvars, op. 38
La Belle Emmeline, Impromptu, op. 51
Trois Mélodies religieuses, op. 52
La prière de la religieuse, Mélodie religieuse, op. 54
Fantaisie sur des thèmes de Martha de Flotow, op. 56
Joyaux de chansons allemandes, Douze récréations, op. 61
La Prière, op. 62
Le Désir, op. 65
Au bord de la mer, Nocturne, op. 68
Bel chiaro di luna, Impromptu, op. 91 (1853)
Cradle Song (Wiegenlied), op. 93
Voyage en Suisse. Trois Morceaux originaux (Bâle, Zurich, St Gall), op. 99
3 Characteristic Memodies, op. 106 (1860)
Pensées musicales . Trois Pièces de salon, op. 110
Feuilles égarées . Trois esquisses, op. 114
Bonnie Scotland, fantaisie brillante, op. 115 (v. 1890)
Fantaisie brillante sur les motifs de l'opéra de Flotow «Martha», présentant «La dernière rose de l'été», interprétée par l'auteur devant Sa Majesté la reine Victoria, op. 116
Sur la rive de la mer, op. 117
La Grâce, op. 123
Six mélodies sacrées, op. 127 (v. 1856)
Aeolian Chords, 3 mélodies pour harpe, op. 129 (v. 1855)
Fanatasia on "Il Trovatore" de Verdi, op. 144
Gemmes de Verdi . Douze airs d'opéra, op. 149
La Sylphide, Morceau caractéristique, op. 150
Méditation, op. 153 (1890)
Balades en bord de mer. Quatre esquisses musicales, op. 158
Andalusia, op. 159 (v. 1847)
The Keel Row Fantasia, op. 166
Le Réveil des elfes, Morceau caractéristique, op. 181
A Fairy Legend, op. 182
Erin, oh! Erin! Coup de cœur de Mélodie irlandaise favorite, op. 183 (1890)
Miranda, op. 185
La harpe qui traversait autrefois la salle de Tara. Transcription d'un air irlandais favori, op. 187
Souvenir de Lucia di Lammermore, op. 188
Air russe, op. 207 (1890)
Clouds and Sunshine, op. 219 (v. 1850)
Old English Melodies (Englische Melodien aus alter Zeit), op. 221
Dämmerlicht, eine Abendmeditation, op. 241
À moins d'un mile de la ville d'Edinbro, Capricio, op. 285
Conte de fées, Caprice, op. 301 (v. 1885)
Graziella, caprice, op. 304
Alpen Lieder, chanson de l'Oberland bavarrois pour harpe, op. 308 (v. 1886)
Sylvana, op. 311
Rêverie, Impromptu, op. 314
Le Papillon, Caprice, op. 317
Sérénade mauresque, op. 324
Danse des Lutins, caprice op. 331
A la styrienne, impromptu, op. 337 (v. 1890)
Albumblätter, 3 pièces, op. 342
Two musical poems for the harp, op. 351 (v. 1890)




https://www.youtube.com/watch?v=jsfmr-0za7Q
Revenir en haut Aller en bas
 
Karl Oberthür (1819-1895)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: