Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Forfait Sosh Série limitée : 40 Go pour 9,99€
9.99 €
Voir le deal

 

 Giovanni Bardi (1534-1612)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22489
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Giovanni Bardi (1534-1612) Empty
MessageSujet: Giovanni Bardi (1534-1612)   Giovanni Bardi (1534-1612) Empty2021-09-14, 09:46

Giovanni Bardi ou Giovanni de' Bardi comte de Vernio, (né le 5 février 1534 à Florence et mort en septembre 1612 à Rome) est un soldat, écrivain, compositeur et critique d'art italien de la Renaissance, et promoteur de la Camerata fiorentina. Il s'est illustré comme mécène dans le «recitar cantando», à l'origine d'un style musical né des tentatives de résurrection de la tragédie grecque et finalement précurseur de l'opéra.

Fils de Camilo di Filippo et d'Argentina di Pier de 'Bardi, il reçut une formation militaire et humaniste, avec une connaissance du grec et du latin.

Dans sa jeunesse, il a dû surmonter plusieurs incidents avec la justice, avec de brefs séjours en prison, le résultat d'activités violentes, notamment pendant le carnaval de 1552.

La famille Bardi depuis le XIVe siècle avait une forte présence dans la région de la Toscane, à la fois économiquement et culturellement, laissant des empreintes artistiques et architecturales dans diverses villes de Toscane, comme la chapelle Bardi dans la basilique de la Sainte Croix et le Palais Bardi à Florence ou le Palais Alberti à Prato et les Bardi se sont distingués en Italie et en Europe, comme une figure de proue de la culture de la Renaissance de la fin du XVIe siècle.

En 1562, il épousa Lucrecia Salviati avec qui il eut quatre enfants : Filippo (il fut évêque de Cortone ), Cosuno (archevêque de Florence et nonce du pape Urbain VIII ), Alfonso ("cavalieri gerosolimitano") et Pietro.

Appartenant donc à la branche de Vernio de la célèbre famille Bardi, Giovanni Bardi étudie la langue latine, la langue grecque et la composition musicale, tout en s'engageant pendant ses années de jeunesse dans des campagnes militaires. Sous le grand-duc Cosme Ier de Toscane, il combattit contre Sienne et plus tard lors du siège de Malte (1565) contre les Turcs. Ayant atteint le grade de capitaine, il participe à côté de Maximilien II à la victoire sur les Turcs en Hongrie. Quand les campagnes militaires le lui permettaient il assumait un rôle de mécène de la musique et les arts surtout à Florence. Il se rend à Rome en 1575. Le pape Clément VIII, étroitement lié à la famille Bardi, l'appela à Rome (1592) et comme 'maître de chambre' le nomma lieutenant et garde suisse . Deux ans plus tard (1594) il fut conseiller du commandant des troupes papales qui combattirent les Turcs en Hongrie, où Bardi se distingua aux sièges de Strigonia (Esztergom) et de Viszgrad.

Bardi est surtout célèbre, entre 1575 et 1592, pour être l'hôte, mécène et source d'inspiration du groupe des théoriciens de la musique, les compositeurs et les érudits qui compose la Camerata fiorentina, un groupe qui a tenté de rétablir l'effet esthétique de la musique grecque antique dans la pratique contemporaine. Ce groupe comprenait Vincenzo Galilei (le père de l'astronome Galileo Galilei), Giulio Caccini et Pierre Strozzi a tiré son inspiration des conseils de Girolamo Mei, un érudit spécialisé dans le théâtre grec antique et dans son étude envisagée d'un point de vue musical (bien qu'il n'en reste à peu près rien en matière de musique notée). Le résultat de cette association est l'invention de la monodie accompagnée et peu après de l'opéra. En outre, les innovations apportées à la musique par la Camerata sous la direction de Bardi ont été une des caractéristiques de la Musique Baroque.

Bien qu'il fût aussi un compositeur, seulement quelques madrigaux lui survivent. Il n'y a aucun document qui prouve qu'il se soit essayé lui-même à la nouvelle monodie. Bardi avait aussi écrit ou fait représenter des pièces pour divers intermedi (intermèdes) à Florence, des divertissements populaires qui étaient disposés entre les actes des drames parlés, et qui incluaient épisodes chantés, danses et mimes. Il a également écrit des pièces de théâtre. Pour certaines desquelles il a également fourni les intermèdes. Il composa un mouvement de l' intermédia collectif pour "La Pellegrina" répertorié à Florence en 1589 à l'occasion du mariage de Ferdinand Ier de Médicis avec Christine von Lorraine et était également responsable de leur sujet général. Cette Pellegrina, comédie de Girolamo Bargagli, a réuni plus d'une centaine d'artistes, avec une musique de Cristofano Malvezzi, Luca Marenzio, Emilio de Cavalieri et Bardi lui-même, et une scénographie, des décors et des costumes de l'architecte Bernardo Buontalenti, qui entre autres œuvres il a conçu la "Grotte des jardins de Boboli" à Florence.

Vincenzo Galilei avait une grande estime pour Bardi auquel il a consacré son célèbre «Dialogo della musica antica et della moderna» . Dans le Dialogo, Galilei tourne le dos à la polyphonie, fait l'éloge de la monodie et exprime le souhait que soit rétablie la pratique musicale (supposée...) de la Grèce antique ; la musique contemporaine qu'il estime corrompue et incompréhensible serait remplacée par une version supposée idéale de la musique de l'époque antique. Le concile de Trente de la Contre-Réforme venait de se conclure en tempérant les pratiques polyphoniques de l'époque, non pour des raisons esthétiques, mais parce que le texte chanté passait au second plan, étant souvent devenu trop difficile sinon impossible à comprendre.

L'amico fido, opéra de Giovanni Bardi, mise en scène par Bernardo Buontalenti est jouée en 1586 dans le Salone degli Uffizi, à l'occasion du mariage de Virginia de' Medici et Cesare d'Este.

Giovanni Bardi a aussi rédigé les règles en vigueur de son époque du Calcio florentin (1580), une sorte de pré-football. Le règlement compte 33 chapitres (Capitoli), et constitue encore aujourd'hui la base des règles du jeu moderne. Pour ce travail, il a été défini par l'historien Giulio Dati comme le Lycurgue di sì fatta pugna (d'un combat si bien établi ?)




https://www.youtube.com/watch?v=1ffDLAAeZh8
Revenir en haut Aller en bas
 
Giovanni Bardi (1534-1612)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: