Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Code promo Cdiscount : -20€ dès 299€ d’achat
Voir le deal

 

 Friedrich Baumfelder (1835-1916)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22501
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Friedrich Baumfelder (1835-1916) Empty
MessageSujet: Friedrich Baumfelder (1835-1916)   Friedrich Baumfelder (1835-1916) Empty2021-08-30, 19:11

Friedrich August Wilhelm Baumfelder (né le 28 mai 1836 à Dresde - mort le 8 septembre 1916 à Dresde) était un compositeur allemand, chef d'orchestre et pianiste. Il a commencé au Conservatoire de Leipzig et est devenu un compositeur bien connu de son temps. Ses nombreuses œuvres étaient principalement de la musique de salon en solo, mais comprenaient également des symphonies, des concertos pour piano, des opéras et des œuvres chorales. Bien que de nombreux éditeurs aient publié son travail, ses œuvres sont depuis tombées dans l'oubli.

Friedrich Baumfelder était le troisième de sept enfants. Son père était Carl Friedrich Gotthelf Baumfelder (1798-1865), était professeur principal et directeur à l'école royale de garnison saxonne «Rath und Tath» à Dresde et a contribué de manière significative à la réforme du système éducatif saxon avec sa méthode d'enseignement Bell-Lancasterian d'enseignement mutuel et sa mère était Friederike Ernestine (1806-1882).
La musique, en particulier le sacré, avait une haute priorité dans la maison Baumfelder. Le talent musical de Friedrich a conduit à la publication de ses premières œuvres alors qu'il n'avait que 14 ans. Son frère Gustav (1839-1925) a également continué l'héritage parental. Il est devenu pasteur et protadiacon à Zittau et musicien d'église.

Friedrich Baumfelder a reçu sa formation musicale du Kantor de la Kreuzkirche de Dresde Ernst Julius Otto et de Johann Schneider, un important organiste de la cour saxonne à l'époque. Il a étudié au célèbre Conservatoire de Leipzig avec Ignaz Moscheles et Moritz Hauptmann. Après avoir quitté le Conservatoire de Leipzig, Baumfelder est retourné à Dresde où il a travaillé comme Kantor et professeur de musique et de piano à la Dreikönigskirche. Il a enseigné à Georg Schumann, qui est devenu l'un de ses étudiants les plus réussis.

En 1863, il épousa l'Anglaise Emma Skrimshire, fille d'un pasteur de Longthope. Le mariage a donné cinq fils et deux filles. Il séjourna longtemps en Angleterre, en France et en Amérique. Il y publie un grand nombre de ses ouvrages.

En 1875, il devient directeur de la Robert Schumann Singakademie, un poste qu'il a occupé pendant plusieurs décennies. Le Dresden Liedertafel a également été sous sa direction pendant deux ans . Dans leur mémorial de 1936, il est dit :

«Le 28 mai, cela fera 100 ans que Friedrich Baumfelder est né. De nombreux habitants de Dresde se souviendront encore du grand vieillard aux cheveux blancs et flottants sous le large chapeau [...] Friedrich Baumfelder s'est également imposé comme compositeur avec plusieurs oratorios, la mise en musique du 40e Psaume (qu'il a interprété avec le Liedertafel et de nombreux solistes) et d'autres œuvres [...] L'histoire du Liedertafel raconte de lui qu'il était un chef d'orchestre zélé et toujours prêt, doté des qualités les plus aimables. Elle rapporte également d'un grand concert du Sedan Tag de1877 (rappel des fameuses soirées de table de chants patriotiques pendant la guerre de 1870/71) et un hommage chanté au jubilé d'argent des majestés royales à Pillnitz en 1878 . - Le Dresdner Liedertafel commémorera son ancien chef musical en déposant une couronne sur le Trinitatisfriedhof [...] "
- Commémorative 1936

Au fur et à mesure que Baumfelder gagnait en notoriété, il se rendait souvent à l'étranger en Angleterre, en France et plus tard aux États-Unis pour se produire. Lui et sa femme Emma Baumfelder (née Skrimshire) avaient eu cinq fils et deux filles : Henry (1864-1900), Fritz (1867-1888) (qui composa également), Florence (1869-1954), William (surnom Willie) (1870-1901), Gustav Baumfelder (1870-1931), Selma Marie Elisabeth (1871-1949), et Herbert Alfred Maria (1872-1946).


Œuvres

Baumfelder a composé plus de 400 œuvres, dont des symphonies, des ouvertures, des concertos pour piano, un opéra, des œuvres chorales et beaucoup musique pour piano seul, qu'on peut qualifier de "musique de salon".  Sa Confidence, op. 48 (perdu), Rondo Mignon, Op. 49, Kinderscenen, Op. 270, et Rococo, op. 367, figuraient parmi ses œuvres les plus populaires, et son Tirocinium musicae, op. 300 était très demandé.

Un grand nombre de ses œuvres sont perdues, ayant été détruites pendant la Seconde Guerre mondiale, et seule une partie de son œuvre survit aujourd'hui.

Ses compositions les plus connues aujourd'hui sont la Danse paysanne de l'opus 208 et la Mélodie en fa majeur (opus inconnu ou non attribué), qui sont jouées par des étudiants en piano.

Certaines de ses œuvres font désormais partie des programmes standards des étudiants, notamment dans les conservatoires aux USA. Le niveau de notoriété de Friedrich Baumfelder s'est également récemment accru en Allemagne. Le rondo «Bonne humeur» a également été joué en public avec des solistes allemands, le motet «Danket dem Herr» a été enregistré sur CD par la «Saxon Trumpet Mission» , et quelques pièces de Baumfelder peuvent être entendues sur le portail vidéo YouTube.

Catalogue complet https://imslp.org/wiki/List_of_works_by_Friedrich_Baumfelder

On note 408 opus, principalement pour piano, ses autres œuvres (une trentaine) sont sans opus, dont 3 ou 4 symphonies, l'opéra Der Liebesring (perdu), des chœurs et autres pièces pour piano dont une Suite et une Sonate ainsi que 2 Sonates pour violon et piano.




https://www.youtube.com/watch?v=cLFkndgL6_s
Revenir en haut Aller en bas
 
Friedrich Baumfelder (1835-1916)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: