Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -20%
Nike MD Runner 2
Voir le deal
51.97 €

 

 Giovanna Marini (née en 1937)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22504
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Giovanna Marini (née en 1937) Empty
MessageSujet: Giovanna Marini (née en 1937)   Giovanna Marini (née en 1937) Empty2021-08-27, 20:22

Giovanna Salvucci mariée à Marini, née le 19 janvier 1937 à Rome, est une musicienne, chanteuse, chercheuse en ethnomusicologie, italienne. Son activité protéiforme en a fait l'une des figures les plus importantes dans les domaines de la recherche et de l'exécution de la tradition musicale populaire italienne, mais elle est aussi auteure de chansons de sa propre composition.

Née en 1937 dans une famille de musiciens, elle obtient en 1959 son diplôme en guitare classique au Conservatoire Sainte-Cécile de Rome puis perfectionne son apprentissage et sa pratique avec le plus grand guitariste classique alors vivant, Andrès Segovia. Dans le même temps elle se consacre à l'étude et à la pratique d'instruments à cordes anciens comme le luth dont elle joue au sein du Concentus Antiqui du maestro Quaranta.

Fin 1959, début 1960, Giovanna Marini rencontre les plus grands intellectuels spécialistes de la tradition populaire italienne, parmi lesquels se détachent Pier Paolo Pasolini (dont la rencontre sera racontée par Giovanna Marini dans un inoubliable et émouvant enregistrement qui demeure une des meilleures descriptions du caractère et de la façon d'être de Pasolini) ou Italo Calvino (également auteur à son tour de textes de chansons pour Cantacronache). C'est la découverte du chant social, ou de ce que, selon une définition de probablement Giovanna elle-même, l'on commence à définir comme l'histoire orale chantée, dans le sens d'enregistrement populaire des événements historiques, au moyen de l'instrument privilégié de la chanson de composition anonyme et de transmission orale (encore active dans l'Italie des années 1960 et dans une société qui, de typiquement rurale, se transformait radicalement en société industrialo-urbaine).

Tout en participant à des spectacles, elle traverse la péninsule de haut en bas et recueille une masse infinie de chants populaires en langue italienne et dans les différents dialectes et langues régionales. Ce sera le matériau fondateur du Nuovo Canzoniere Italiano, avec lequel Giovanna Marini se produit à côté des groupes formés par les plus grands interprètes italiens de la nouvelle chanson politique, comme Giovanna Daffini, une « chanteuse paysanne » dont Marini apprend l'émission vocale particulière et le répertoire. Elle collabore également avec le célèbre poète en langue sarde Peppino Marotto, duquel elle apprend l'art de la narration populaire improvisée.

Giovanna Marini devient un pilier de l'Institut Ernesto De Martino, où elle va cataloguer l'énorme quantité de chants populaires découverts et pour lesquels elle parvient même à créer un système particulier de notation musicale. C'est une véritable œuvre de transcription de la mémoire, permettant ainsi sa transposition pour la scène. Elle va enfin trouver au sein de l'École populaire de musique du Testaccio des musiciens avec lesquels jouer et pour lesquels elle écrit "La grande madre impazzita" (1979). Elle affronte ensuite l'écriture pour instruments et voix avec "Il regalo dell'imperatore" (1983) et "Requiem" (1985). Pour le bicentenaire de la Révolution française en 1989, elle met en musique la Déclaration universelle des droits de l'homme.

En 1974, l'École populaire de musique du Testaccio à Rome lui confie la chaire d'ethnomusicologie appliquée, soulignant ainsi l'extrême importance de Giovanna Marini en tant que chercheuse dans ce domaine. De 1991 à 2000, elle sera également titulaire de cette même chaire au sein de l'Université Paris VIII – Saint Denis. Avec ses élèves romains et parisiens, elle va accomplir des voyages d'étude pour écouter et transcrire les chants de tradition orale encore présents en Italie lors des fêtes religieuses et profanes.

En 1976, elle fonde son quatuor Vocal, pour lequel elle écrit des cantates, de "Correvano coi carri" (« Ils couraient avec les chars », cantate profane, 1977) à "Sibemolle" (« Si bémol ») et à la "Cantata del secolo breve" (« Cantate du siècle court », c'est-à-dire le xxe siècle), inspirée de l'œuvre historique du marxiste Eric Hobsbawm et présentée au théâtre Vidy-Lausanne en 2001.

En 1964, elle participe, à Spoleto, au spectacle Bella ciao qui reste gravé dans les mémoires pour avoir provoqué scandales et réactions indignées du public. L'activité de Giovanna Marini se poursuit avec des spectacles et initiatives qui illustrent l'histoire du recueil des traditions populaires italiennes, comme Ci ragiono e canto (Ici, j'en parle et je le chante, 1965), dirigé par Dario Fo. Elle commence également à composer de longues ballades (plus exactement des cantates) dans lesquelles elle raconte son expérience et qu'elle interprète seule en scène, s'accompagnant exclusivement à la guitare. Naissent ainsi Vi parlo dell'America (« Je vous parle de l'Amérique », 1965) et autres compositions pour arriver jusqu'à l'Eroe (« Héros », 1974).

En 2002, elle grave, avec Francesco De Gregori, l'album Il fischio del vapore (« Le sifflet à vapeur ») qui obtient un succès de vente sans précédent et fait enfin connaître son nom au grand public, après plus de quarante ans d'activité.

En 2004, elle met en musique la Ballata del carcere di Reading et le De profundis d'Oscar Wilde.

En 2005, pour le Festival Angelica de musique contemporaine, elle compose la musique sur le texte de Pasolini Le ceneri di Gramsci (Les Cendres de Gramsci) qui sera chanté par le chœur Arcanto de Bologne et qui sera édité au disque en 2006 sous le titre Le ceneri di Gramsci – Oratorio à plusieurs voix – du chant de tradition orale au madrigal d'auteur.



Œuvres

Oratorios, opéras et poèmes symphoniques

1973 : Fare Musica. Oratorio pour instruments, choeur et solistes.
1976 : Correvano coi carri. Oratorio pour onze voix et guitare.
1979 : La grande mère impazzita. Oratorio pour instruments avec percussions et cinq voix solistes.
1980 : Cantate de tous les jours par quartet vocal.
1981 : Che dirà la gente che si bacia nei caffè.
1982 : Le cadeau de l'empereur. Opéra pour instruments, voix solistes et choeur par le SPMT.
1984 : Pour Pier Paolo. Cinq poèmes de P.P. Pasolini pour cinq voix et cinq instruments.
1986 : Requiem. Cantate delle cinque stanze. Oratorio pour deux chœurs, voix solistes et instruments.
1989 : La déclaration des droits de l'homme. Pour chœur, voix solistes et instruments.
1990 : Cantate profane pour quatuor vocal.
1992 : Spesso il male di vivere ho incontrato. Texte : Eugenio Montale . Pour chœur et deux voix solistes.
1992 : Les Naufragés de l'Olympe. Opéra comique pour trois solistes et groupe instrumental.
1993 : Regrets de Rome. Texte : Joaquim Du Bellay . Pour chœur et baryton solo.
1993 : La vita sopra e sotto i mille metri. Pour quatuor vocal.
1994 : La bague magique. Opéra comique pour chœur, voix solistes et violoncelle d'après le texte de Carlo Goldoni. Livret de Valeria Tasca et Giovanna Marini.
1995 : Partze, vent'anni dalla morte de Pier Paolo Pasolini. Cantate pour quatuor vocal.
1996 : Vita Nova di Dante. par Lulu Menasse.
1997 : Concerto per Leopardi. (Coro dei morti, Canto notturno del pastore errante per l'Asia et Ultimo canto a Saffo). Pour chœur et quatuor à cordes.
1998 : Napoli per voi Petit poème symphonique de 50 minutes pour quatuor vocal.
1998 : Sibémolle. Cantate pour quatuor vocal.
1999 : Ustica. Pour quatuor vocal ("Gesang für Ustica"), de Marco Paolini, commande de l'Association des membres de la famille des victimes d' Ustica .
2000 : La Cantata del secolo breve. Pour quatuor vocal.
2004 : La torre de Babele. Pour quatuor vocal.


Ballades

1965 : Vi parlo dell'America.
1967 : Chiesa Chiesa.
1968 : Viva Voltaire e Montesquieu.
1968 : Lunga vita allo spettacolo.
1969 : La Vivazione.
1970 : La Nave.
1970 : La Creatora.
1973 : I treni per Reggio Calabria.
1974 : L'éroé.


Oeuvres pour le théâtre

1979 : Nora Helmer Texte : R. Lerici, Réalisateur : Carlo Quartucci
1980 : Robinson Crusoé Texte : R. Lerici, Réalisateur : Carlo Quartucci
1981 : I due sergenti , réalisé par Attilio Corsini
1981 : La pulce di Feydau , mise en scène Attilio Corsini
1982 : Casanova , réalisé par Attilio Corsini
1982 : Pantalone , réalisé par Attilio Corsini
1983 : Funerale Texte : R. Lerici, Réalisateur : Carlo Quartucci
1984 : Il bacio della donna ragno , réalisé par Marco Mattolini
1984 : Gesualdo Chorégraphie : Anne-Marie Reynaud
1985 : Bent
1985 : Drama, chorégraphie : Anne-Marie Reynaud.
1986 : On ne badine pas avec l'amour d'Alfred de Musset , réalisé par Viviane Théophilides
1987 : L'école des femmes (de Molière), mise en scène Marco Mattolini
1988 : Troyennes d'Euripide, mise en scène Thierry Salmon
1991 : L'assemblée des femmes d' Aristophane, mise en scène Michel Voita
1994 : Antigone di Sofocle, réalisateur : Hansgünther Heyme
1995 : I turcs tal Friul de Pier Paolo Pasolini, mise en scène Elio De Capitani
1996 : Oresteia di Eschilo, réalisateur : Franz Marjinen
1997 : Elektra di Sofocle, mise en scène : Hansgünther Heyme
1997 : Il sogno di una notte di Mezza Estate de William Shakespeare, mise en scène Elio De Capitani
1998 : Ion di Euripide, réalisé par Hansguenther Heyme
1998 : Journal d'Eve de Dario Fo, réalisé par Christine Leboutte
1999 : Blanche-Neige de Robert Walser, réalisateur : Rudolph Straub.
1999: Coefore di Eschilo basé sur Eschyle et P.P. Pasolini, dirigé par Elio De Capitani.
1999 : Animarrovescio, chorégraphie : Adriana Borriello
2000 : Antigone di Sofocle, mise en scène Patrice Kerbrat
2000 : Théorème de PP Pasolini. Réalisateur : Christine Leboutte.
2000: Eumenidi di Eschilo basé sur Eschyle et PP Pasolini, réalisé par Elio De Capitani.
2002 : Villarosa Texte : Enzo Alaimo
2003 : Woyzec, réalisé par Giancarlo Cobelli
2004 : La ballata del carcere di Reading d' Oscar Wilde
2004 : De profundis d'Oscar Wilde


Musiques de films

1962: Matrimonio degli alberi (Folco Quilici et Carlo Alberto Pinelli).
1967: Lettera aperta a un giornale della sera (Citto Maselli).
1972: Il sospetto (Citto Maselli).
1972: Terminal (Paolo Breccia).
1975: I tre operai (Citto Maselli).
1977: Porci con le ali (Paolo Pietrangeli).
1980: Il mistero del Morca (Marco Mattolini).
1981: I giorni cantati (Paolo Pietrangeli).
1982: Caffé express (Nanni Loy).
1982: La giornata di Chiara Brenna (P. Pelloni).
1985: Storia d’amore (Citto Maselli).
1985: La montagna (Carlo Alberto Pinelli).
1986: Teresa Raquin (Gian Carlo Cobelli).
1986: Avventura di un fotografo (Citto Maselli).
1988: Codice privato (Citto Maselli).
1988: Il Tevere (Citto Maselli).
1988: Cortili di Roma.
1989: Il segreto (Citto Maselli).
1991: L’alba (Citto Maselli).
1995: Prigionieri della guerra (Yervant Gianikian et Angela Ricci Lucchi).
1995: La fabrique du corps humain (Marc Hureau).
1995: Lacerazioni (Wolfgango De Biasi und Andrea Felici).
1996: Demolizione (Citto Maselli).
1998: Su tutte le vette è pace (Yervant Gianikian et Angela Ricci-Lucchi).
1998: Cronache del Terzo Millenio (Citto Maselli).
2000: L'India (Giannikian Lucchi-Ricci).




https://www.youtube.com/watch?v=Ki4FLoSsZb0
Revenir en haut Aller en bas
 
Giovanna Marini (née en 1937)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: