Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-42%
Le deal à ne pas rater :
NVIDIA Passerelle multimédia SHIELD TV 2019
124.99 € 215.36 €
Voir le deal

 

 Michael Jarrell (né en 1958)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22501
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Michael Jarrell (né en 1958) Empty
MessageSujet: Michael Jarrell (né en 1958)   Michael Jarrell (né en 1958) Empty2021-08-09, 11:56

Michael Jarrell (né à Genève le 8 octobre 1958) est un compositeur suisse.

Michael Jarrell étudie la composition dans la classe d’Eric Gaudibert au Conservatoire de Genève et lors de divers stages aux États-Unis d'Amérique (Tanglewood, 1979). Il complète sa formation à la Staatliche Hochschule für Musik de Fribourg-en-Brisgau, auprès de Klaus Huber.

Depuis 1982, son œuvre a reçu de nombreux prix : prix Acanthes (1983), Beethovenpreis de la Ville de Bonn (1986), prix Marescotti (1986), Gaudeamus et Henriette Renié (1988), Siemens-Förderungspreis (1990). Entre 1986 et 1988, il séjourne à la Cité des Arts à Paris et participe au stage d’informatique musicale de l’Ircam. Il est ensuite pensionnaire de la Villa Médicis à Rome en 1988-1989, puis membre de l’Istituto Svizzero di Roma en 1989-1990. D’octobre 1991 à juin 1993, il est compositeur résident à l’Orchestre national de Lyon. Depuis 1993, il est professeur de composition à la Hochschule für Musik de Vienne.

En 1996, il est accueilli comme « compositeur en résidence » au festival de Lucerne, puis est célébré lors du festival Musica Nova Helsinki, qui lui est dédié en mars 2000. En 2001, le festival de Salzbourg lui passe commande d’un concerto pour piano et orchestre intitulé Abschied. La même année, il est nommé chevalier des Arts et des Lettres. En 2004, il est nommé professeur de composition au conservatoire supérieur de Genève. Son opéra Galiléi, d’après La Vie de Galilée de Brecht, commande du Grand Théâtre de Genève, a été créé en janvier 2006. En mars 2007, sa nouvelle création « Un temps de silence » est présentée à Genève, avec Emmanuel Pahud à la flûte et Heinz Holliger au pupitre de l’Orchestre de la Suisse romande. Au cours de la saison 2010-2011, il est compositeur en résidence au Festival international de musique de Besançon Franche-Comté.


Œuvres


Musique d'orchestre

...aussi peu que les nuages..., concerto pour violon et orchestre (œuvre originale imposée en finale de la session violon 2015 du Concours musical Reine Elisabeth de Belgique)
...Le ciel, tout à l'heure encore si limpide, soudain se trouble horriblement... pour orchestre (2009)
...Nachlese... III - Es bleibt eine zitternde Bebung... pour clarinette, violoncelle et orchestre (2007)
...Ombres... pour orchestre (2011)
...Un long fracas somptueux de rapide céleste... pour percussion et orchestre (1998/2001)
...Un temps de silence... concerto pour flûte et orchestre (2007)
...prisme / incidences... pour violon et orchestre (1998)
Abschied pour piano et orchestre (2001)
Aquateinte concerto pour hautbois et orchestre (2016)
Congruences pour flûte-midi, hautbois et orchestre(1988)
Conversions pour harpe et orchestre à cordes (1988)
Des nuages et des brouillards concerto pour violon et orchestre (2016)
Emergences - Nachlese VI pour violoncelle et orchestre (2012)
Emergences-Résurgences pour alto et orchestre (2016)
From the Leaves of Shadow pour alto et orchestre (1991)
Instantanés pour grand orchestre (1985/86)
Paysages avec figures absentes - Nachlese IV pour violon et orchestre (2010)
Reflets pour piano et orchestre (2014)
Sillages - Congruences II pour flûte, hautbois, clarinette et orchestre (2005/2009)
Spuren (Nachlese VII) concerto pour quatuor à cordes et orchestre (2014)
Trois Études de Debussy orchestration (1992)


Musique d'ensemble

...prisme / incidences II... pour violon et ensemble (2002)
Abschied II pour piano et ensemble (2004)
Assonance V (...chaque jour n'est qu'une trêve entre deux nuits... ...chaque nuit n'est qu'une trêve entre deux jours...) pour violoncelle et 4 groupes instrumentaux (1990)
Assonance VI pour octuor (1991)
Bebung pour clarinette, violoncelle et ensemble (1995)
Congruences pour flûte-midi, hautbois et ensemble (1989)
Droben Schmettert ein greller stein pour contrebasse, ensemble et électronique (2001)
Essaims-Cribles ballet de chambre pour clarinette basse et ensemble instrumental (1986/88)
La Chambre aux échos pour ensemble (2010)
Modifications pour piano et six instruments (1987)
Music for a While pour ensemble instrumental (1995)
Paysages avec figures absentes - Nachlese IV pour violon et ensemble (2009)
Résurgences pour saxophone et ensemble instrumental (1996)
Staub - Assonance IIIb pour 7 musiciens et vidéo (2009)
Verästelungen (Assonance Ic) pour ensemble (2016)


Musique de chambre

...in verästelten Gedanken... (Nachlese VIIb) pour quatuor à cordes (2015)
..more leaves... pour alto, 5 instruments et dispositif électronique (2000)
...Nachlese... II pour violon et violoncelle (2007)
Assonance Ib pour clarinette, violon, alto et violoncelle (2014)
Assonance III pour clarinette basse, violoncelle et piano (1989)
Assonance VIIb - Rhizomes pour 2 pianos, 2 percussions et électronique (1993)
Assonance VIII pour flûte basse/contrebasse amplifiée et 4 percussionnistes (1999)
Aus Bebung pour clarinette et violoncelle (1995)
Incipit pour 6 percussions (2002)
Lied ohne Worte pour violon, violoncelle et piano (2012)
M.P. / P.M. (Nachlese IIb) pour 2 clarinettes (2012)
Zeitfragmente pour quatuor à cordes (1998)


Musique soliste

...mais les images restent... pour piano (2003)
...some leaves... pour violoncelle (1999)
...some leaves II...' pour alto (1998)
Assonance pour clarinette (1983)
Assonance II pour clarinette basse (1989)
Assonance IV pour alto, tuba et électronique en direct (1990)
Assonance IVb pour cor (2009)
Assonance VII pour percussion (1992)
Dornröschen (Nachlese IVb) pour violon (2015)
Étude pour piano (2011)
Offrande pour harpe (2001)
Prisme pour violon (2001)


Musique vocale ou chorale

...car le pensé et l’être sont une même chose... pour 6 voix solistes (2002)
...denn alles muss in Nichts zerfallen... pour récitant, chœur et ensemble (2005)
...Denn dasselbe ist Erkennen und Sein... pour six voix et ensemble instrumental (1999)
...Nachlese... pour soprano et quatuor à cordes (2007)
...d'ombres lointaines... pour soprano et grand orchestre (1989/90)
Aber der wissende pour soprano et marimba (1981)
Adtende, ubi albescit veritas pour baryton et orchestre (2013)
Cassandra (version anglaise de Cassandre) pour comédienne, ensemble et électronique (2006)
Cassandre pour comédienne, ensemble et électronique (1993/94)
Eco pour voix et piano (1986)
Eco II pour voix et ensemble instrumental (1988-89)
Eco IIb pour soprano et ensemble instrumental (1993)
Eco III pour soprano et harpe (1994)
Formes-Fragments pour 6 voix, cuivres et percussions (1987)
Galilei opéra en 12 scènes, pour 13 solistes, chœur et orchestre (2005)
Kassandra (version allemande de Cassandre) pour comédienne, ensemble instrumental et électronique (1996)
Le Père - Der Vater pour acteur, soprano, mezzo, alto, 6 percussions et électronique (2010)
Liederzyklus pour soprano et piano (2011)
Mémoires pour chœurs et ensemble instrumental (1996)
Nachlese Vb (Liederzyklus) pour soprano et ensemble (2012)
Siegfried, nocturne pour baryton et ensemble (2013)
Trace-Ecart pour soprano, contralto et ensemble instrumental (1984)
Trei II pour soprano et 5 instruments (1982/83)
Wolken pour chœur d'enfants et percussion (1996)
Bérénice opéra d'après la tragédie de Jean Racine (2018)
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22501
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Michael Jarrell (né en 1958) Empty
MessageSujet: Re: Michael Jarrell (né en 1958)   Michael Jarrell (né en 1958) Empty2021-08-09, 12:11



https://www.youtube.com/watch?v=3xofiU1TlVM


Tempo 96
Tempo 48. Pur, simple mais intense
Tempo 90. Très cristallin, soutenu, un peu mécanique


Entretien avec Michael Jarrell

Michael Jarrell, pourquoi ce titre, Reflections ?

J’ai choisi ce titre afin de préserver le double sens qu’a ce mot en anglais : à la fois pensée/réflexion et reflet. J’ai tenu à ce que cette partition soit l’écho d’une partie des pensées qui ont été les miennes après la création de mon opéra Bérénice, qui a eu lieu à l’automne 2018 au Palais Garnier. Ce fut une période assez difficile pour moi, car elle a été marquée par la mort d’Éric Daubresse, réalisateur en informatique musicale à l’Ircam. C’était aussi un compositeur, mais très discret, un homme très recherché, d’une grande rigueur, d’un tempérament très doux et avec un sens éthique très fort. Pour moi, ce fut une évidence de l’inviter à se joindre à nous au moment de ma nomination comme professeur à la Haute École de musique de Genève. Le concerto lui est dédié.

Comment est architecturé ce concerto ?

Il comprend trois mouvements séparés, ce qui est assez rare chez moi, qui correspondent au schéma classique vif-lent-vif, avec un premier mouvement qui est lui-même rapide, puis lent, puis de nouveau rapide, puis de nouveau lent. Une fois passée l’introduction orchestrale, constituée de fa dièse qui montent comme une eau qui bout, c’est le piano qui donne le ton, qui énonce les accords : des quintes imbriquées, que l’orchestre va agrandir. J’utilise à la fin de ce mouvement l’idée des clochettes que l’on fait entendre dans une messe catholique, de manière à préparer le mouvement central. Celui-ci est un moment de stabilité, de recueillement, conçu comme un canon, dans lequel l’intervalle de quinte joue un rôle important. Le dernier mouvement, plus rythmique, plus bondissant, est fait de quintes diminuées parallèles. On y entend plus clairement le flux souterrain qui innerve le concerto depuis le début.
Revenir en haut Aller en bas
 
Michael Jarrell (né en 1958)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: