Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-33%
Le deal à ne pas rater :
Philips EP2220/10 Machine Espresso automatique avec mousseur à lait
269.99 € 399.99 €
Voir le deal

 

 Nikolai Amani (1872-1904)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22477
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Nikolai Amani (1872-1904) Empty
MessageSujet: Nikolai Amani (1872-1904)   Nikolai Amani (1872-1904) Empty2021-07-23, 20:29

Nikolaï Nikolaievitch Amani (russe : Николай Николаевич Амани), né à Saint-Pétersbourg le 4 avril 1872, mort à Yalta le 17 octobre 1904, est un pianiste et compositeur russe.

Nikolay Amani a commencé à se produire en concert en tant que pianiste à l'âge de 11 ans. La première formation musicale a eu lieu avec Nikolai Dubasov. En 1890, il entre au Conservatoire de Saint-Pétersbourg dans la classe du professeur Stein, où il étudie l'harmonie avec Anatoly Lyadov. En 1897, il est diplômé de la classe de piano d' Anna Esipova, et en 1900 - de la classe de théorie de la composition de Nikolai Rimsky-Korsakov. Il était membre du «cercle Belyaevsky».

Lauréat du prix Chamber Music Society pour son trio à cordes (ré mineur) op. 1 (1900). Comme sujet d'examen, il a écrit la cantate Paradise and Peri (1900). En raison de problèmes de santé (tuberculose), en 1901, il se rend en Italie pour se faire soigner mais le climat ne lui convient pas. En Italie, la maison milanaise Ricordi publie trois de ses pièces pour piano.

En 1901, ses œuvres pour piano sont publiées : thème avec variations "As-major" op. 3, suite op. 4, recueil de pièces pour piano, op. 5.7 et 8.

À partir de 1902, il vécut et travailla à Yalta. Le jeune compositeur a été grandement aidé par le philanthrope Mitrofan Belyaev, grâce à lui Amani a pu publier ses œuvres. En 1903, il reçoit un prix pour un chœur a cappella : «Un après-midi chaud tend à la paresse», op. 14 de la Société chorale russe de Moscou.

De 1902 à 1904, il écrivit une cantate jubilaire en l'honneur de Mikhail Glinka , qui fut ensuite jouée à Yalta après la mort du compositeur. Les pièces pour piano de Nikolai Amani ont été orchestrées par Alexander Spendiarov et jouées à Yalta et à Saint-Pétersbourg.

L'héritage musical de Nikolai Amani est petit. L'ouverture orchestrale, en 1904, fut exécutée à Yalta le jour des funérailles de l'auteur. Plusieurs romances et pièces vocales et pianistiques sur des paroles d' Alexei Apukhtine, Ivan Nikitine, Alexei Tolstoï, Afanasy Fet et d'autres. Il y a 15 opus au total, dont un extrait de "Jean de Damas" du comte Alexeï Tolstoï, une ballade pour basse, "Borodino" sur des vers de M. Lermontov avec une dédicace à Fiodor Chaliapine. "Album pour la jeunesse" composé de 12 morceaux.

Il est décédé le 21 septembre  (4 octobre)  1904 à Yalta, a été enterré dans la même ville au mémorial de Polikurovsky. En 1979, une pierre tombale de la diorite de Crimée a été installée sur la tombe.

Les œuvres d'Amani, outre une solide formation technique, révèlent un talent qui n'avait pas encore eu le temps de se développer et était sous la forte influence, principalement, de Tchaïkovski, Rimski-Korsakov, mais séduisant par sa spontanéité et sa fraîcheur. Sa mélodie est plastique et émouvante, l'harmonie est claire, le style et la forme sont gracieux.


Trio à cordes en ré mineur pour violon, alto, violoncelle, Op.1
Thème et Variations, Op.3
Suite pour piano, Op.4
2 Valses, Op.5 (interprété par Phillip Sear piano)
4 Mélodies, op. 6
4 Pièces caractéristiques, Op.7 : 1. Souvenir lointain - 2. Orientale - 3. Elégie - 4. La pièce de maman - (Élégie, n° 3, interprété par Phillip Sear au piano)
3 Préludes, Op.8 (interprété par Phillip Sear piano)
5 Mélodies, op. 9
Album pour la jeunesse, 12 pièces, Op.15



https://www.youtube.com/watch?v=DXBPD5j7zc0
Revenir en haut Aller en bas
 
Nikolai Amani (1872-1904)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: