Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

  Tony BANKS

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15414
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Tony BANKS Empty
MessageSujet: Tony BANKS    Tony BANKS Empty2021-05-13, 17:44


Eléments biographiques:

<<Anthony George Banks, dit Tony Banks, est un auteur-compositeur-interprète britannique né le 27 mars 1950. Il est surtout connu en tant que claviériste et principal auteur-compositeur du groupe rock progressif Genesis, dont il est également l'un des membres fondateurs. De sa fondation en 1967 jusqu'à sa tournée la plus récente, en 2007, lui et Mike Rutherford sont les deux seuls membres constants de l'histoire du groupe. Il a également publié plusieurs albums solo. Tony Banks suit des cours à l'école de Charterhouse au milieu des années 1960, où il rencontre son camarade Peter Gabriel en 1965. Avec le batteur Chris Stewart, ils forment un groupe nommé "The Garden Wall". Ce groupe fusionne avec un autre appelé "Anon", avec Richard Macphail au chant, Michael Rutherford et Anthony Phillips à la guitare, Rivers Job à la basse et Rob Tyrell à la batterie. Après la fusion de ces deux formations, ils enregistrent quelques démos qui les conduisent à former le groupe "Genesis", après leur rencontre avec un ancien étudiant de Charterhouse devenu producteur de disques, Jonathan King. Durant ses premières années progressives, les talents de compositeur de Tony Banks influencent fortement la direction musicale de "Genesis", et ses solos de claviers élaborés tels que l'intro au piano de "Firth of Fifth" et la section instrumentale de "The Cinema Show" sont un des cachets qui établissent le son hors limite du groupe. Des chansons notables du répertoire de "Genesis" écrites par Banks incluent "Many Too Many", "One for the Vine", et la ballade-hymne "Afterglow", qui reste une chanson populaire en concert pendant des années. Jusqu'en 1980, il joue également de la guitare 12 cordes avec Genesis, sur les albums et en concert. Avec Mike Rutherford, Tony Banks est le seul membre de Genesis à avoir joué sur tous les albums (studios et live) du groupe.>> (Wiki)

https://www.youtube.com/watch?v=RCnzDy2tSk0


Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15414
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Tony BANKS Empty
MessageSujet: Re: Tony BANKS    Tony BANKS Empty2021-05-13, 18:28

Impressions personnelles:

Je n'ai jamais été un grand consommateur de la musique du groupe Genesis, si ce n'est une chanson ou deux comme celle postée plus haut, et ne connais Tony Banks qu'au travers d'une oeuvre intitulée Seven, parue en 2004, qui s'écarte complètement de l'univers de la pop pour rejoindre des contrées plus classiques, plus symphoniques, car ce musicien passionné s'est essayé dans plusieurs genres. Seven est une suite pour orchestre qui se compose de sept parties:
Spring Tide,
Black down,
The gateway,
The Ram,
Earthlight,
Neap Tide,
The Spirit of Gravity.

 Tony BANKS 75ebnxEY5e1jvBdadiVRx4CrpCAXWb-IwITTa8kC__fr2cw6mcDPphEsdqe35SYjubAbV6HS1K37QmIicQgckLRPCH4_CMzzXuTN

Chacune de ces pièces qui, réunies, dépassent les 57 minutes de musique, sont interprétées par le "London Symphony Orchestra" sous la direction de Mike Dixon. C'est très rare que je les écoute mais c'est un album que j'ai toujours conservé parce que je suis plutôt attaché à cette musique, qui, si elle ne déborde pas d'originalité, propose des thèmes solidement structurés, sur des orchestrations de Simon Hale. "Spring Tide", qui ouvre l'album, s'articule autour d'un thème mélodique séduisant, accrocheur. La musique est souvent ample et lyrique, se prêtant à un moment donné à une fougue qui me la rendra épique, emphatique mais pas trop. Cette réécoute est tombée à point, parfaitement dans l'esprit de ce que j'aime écouter en ce moment, c'est-à-dire des formes orchestrales souples, fluides, attachantes malgré tout, mais tout en restant dans une musique tonale du vingtième siècle, souvent usitée dans le domaine cinématographique. Tony Banks confia: "L'idée d'écrire pour un orchestre est dans mon esprit depuis l'enregistrement de la bande originale du film "The Wicked Lady", au début des années quatre-vingt. A cette époque, j'avais un morceau pour piano passionnant qui est devenu le thème principal, qui a pris un tout nouveau caractère quand il a été orchestré. Cela m'a inspiré à vouloir créer plus de musique dans cette manière en utilisant uniquement un orchestre, le seul ajout étant peut-être le piano. Concernant mon approche musicale du film, j'avais écrit la musique au piano, qui était ensuite orchestrée, et bien que la plupart des pièces aient bien fonctionné, certaines sections se sont éloignées du concept original plus que je ne l'aurais souhaité." Cette suite pour orchestre a donc bien un "esprit musique de film" en elle, qui la traverse sur toute sa longueur. Il n'en ressort rien d'exceptionnel, pas un style qui me fascine suffisamment pour avoir envie d'en connaître davantage, même si je garde toujours une oreille entrebaillée...on ne sait jamais...


Dernière édition par Icare le 2021-05-13, 21:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15414
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Tony BANKS Empty
MessageSujet: Re: Tony BANKS    Tony BANKS Empty2021-05-13, 18:51

Compléments biographiques:

Pour le cinéma: Tony Banks compose aussi pour l'image. The Shout en 1978 avec Mike Rutherford et Rupert Hines, est sa première contribution dans le vaste domaine de la musique de film. Ensuite, il compose la BO de À toute vitesse (Quicksilver), un film réalisé par Thomas Michael Donnelly (1986) incluant la pièce "Shortcut to somewhere" avec Fish, de son vrai nom William Derek Dick, un auteur-compositeur-interprète dont la voix est très proche de celle de Peter Gabriel, Lorca and the Outlaws/Starship, un film australo-britannique réalisé par Roger Christian (1984) et The Wicked Lady, un film britannique réalisé par Michael Winner (1983) .

https://www.youtube.com/watch?v=NF69G7IkcBs


Pour le concert classique: Après la dissolution de Genesis en 1999, Tony Banks compose des musiques pour orchestre, qu'il commence à enregistrer en 2002. En 2004, parait Seven: A Suite for Orchestra, sept pièces orchestrales interprétées par le "London Philharmonic Orchestra", avec le compositeur au piano sur trois d'entre elles. En 2012, il confirme sa vocation à écrire des pièces pour orchestre en publiant Six, un album réalisé avec l'orchestre philharmonique de Prague. Charlie Siem joue du violon et Martin Robertson du saxophone, chacun sur un titre. C'est le premier album de Tony Banks sur lequel il ne joue pas. En 2018, il sort son troisième album de musique symphonique Five. L'orchestre est cette fois le "Czech National Symphony Orchestra". Tony Banks y joue du piano et du célesta. On y retrouve aussi John Barclay au cornet et à la trompette, Martin Robertson au saxophone, Frank Ricotti aux percussions et Skail Kanga à la harpe.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




 Tony BANKS Empty
MessageSujet: Re: Tony BANKS    Tony BANKS Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Tony BANKS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Jazz & Musiques de films-
Sauter vers: