Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Alessandro Felici (1742-1772)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22478
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Alessandro Felici (1742-1772) Empty
MessageSujet: Alessandro Felici (1742-1772)   Alessandro Felici (1742-1772) Empty2021-05-07, 10:31

Alessandro Felici (né à Florence le 21 novembre 1742 - mort à Florence le 21 août 1772) est un violoniste et compositeur italien. Il a été confondu avec le compositeur Felice Alessandri.

Le père d'Alessandro Felici était Bartolomeo Felici (1695-1776), maître de chapelle de l'église florentine de San Marco, et compositeur d'oratorios et œuvres sacrées. Bartolomeo a enseigné à son fils comment jouer de l'orgue et la composition musicale ; de 1756 à 1764, Felici a étudié avec le violoniste Giuseppe Castrucci. Quand il avait 14 ans, il était déjà bien connu à Florence pour sa virtuosité au clavecin et à l'orgue.
Il a montré un intérêt dans la composition pour le théâtre et en 1765 son père l'a envoyé à Naples, la ville italienne connue pour sa scène d'opéra. À Naples, il a étudié le théâtre dramatique avec Gennaro Manna. Felici retourna à Florence en 1767 et commença à composer ses propres opéras, distingués comme étant beaucoup plus expressifs que les œuvres de ses contemporains (anticipant la période romantique), ce qui garantissait son succès immédiat et notable. Nous connaissons plus de dix œuvres théâtrales, non seulement jouées à Florence mais aussi à Rome, Venise, Turin, Milan et même jusqu'à Madrid et Leipzig.

En 1769, son opéra intitulé Apollo à Tessaglia a inauguré les concerts de l'Académie d'Ingegnosi. Il était également très engagé dans la composition de musique sacrée et instrumentale, dont les pièces pour claviers se démarquent: elles ont façonné la conception moderne du concert ainsi que la sonate composée à la même époque à Londres et à Vienne: ses œuvres pour clavecin, comme l'observe Fausto Torrefranca, anticipent certains thèmes de Mozart et Clementi. Simultanément, il s'est consacré à l'enseignement de l'orgue et de la composition à l'école de musique de son père. Ses élèves les plus célèbres comprenaient le chanteur Francesco Porri et Luigi Cherubini.

La carrière de Felici a été interrompue de manière inattendue par la tuberculose, qui a été la cause de sa mort à l'âge de vingt-neuf ans. En 1778, son domaine est vendu par les héritiers. Depuis, nombre de ses œuvres ont été perdues.


Son seul critique était le marquis Eugène de Ligniville, qui a écrit dans une lettre à Giovanni Battista Martini que son chien de chasse en savait plus sur le contrepoint que Felici...


Œuvres

Sa première œuvre dramatique, le dramma giocoso La serva astuta, a été jouée au Teatro del Cocomero par la Compagnia Toscana de Giovanni Roffi. Selon la Gazzetta toscana, le succès de son Antigono l'année suivante n'aurait pas pu être plus grand ni la maison plus remplie. Il a été choisi pour composer une cantate dramatique, Apollo in Tessaglia, pour inaugurer les concerts présentés par l'Accademia degl'Ingegnosi en 1769. Son opéra le plus réussi (et le seul survivant) était «L'amore soldato», un dramma giocoso, donné à Venise en 1769, puis à Turin, Parme, Florence, Sassuolo et Leipzig. Sa musique dramatique, par rapport à celle de ses contemporains Giovanni Marco et Ferdinando Rutini, Moneta et Neri Bondi, est très expressive, offrant des pressentiments de styles plus romantiques, en particulier lors de la représentation d'ambiances mélancoliques.

Sa musique instrumentale a probablement été écrite pour les concerts de l’Accademia degl’Ingegnosi ou pour des concerts privés comme celui qu’il a dirigé à la Casa Zanobi Leoni à Florence (30 juin 1771). Ses quatre concertos pour clavier montrent une maturation remarquable, ce qui suggère que s'il avait vécu plus longtemps, Felici aurait gagné une place sûre parmi les principaux compositeurs du genre. Le concerto en la majeur affiche une grande élégance, une expressivité du style et une compréhension approfondie du concept du concerto pour clavier qui évoluait à l'époque à Londres et à Vienne.


Opéras

La serva astuta, dramma giocoso en trois actes; Première: 5 mai 1768, Florence, Teatro Cocomero; à l'automne 1769 sous le nom de La cameriera astuta au Teatro Ducale de Milan; 1770 à Vienne et Bergame; Carnaval 1773 à Jesi; Carnaval 1776 à San Severino;
L'amante contrastata, dramma giocoso en deux actes; Livret: Giacomo Lendenesi; Création: Automne 1768, Venise, Teatro San Moisè
Antigono , dramma per musica en trois actes; Livret: Pietro Metastasio ; Création: 18 janvier 1769, Florence, Teatro della Pergola ;
L'amore soldato, dramma giocoso en trois actes; Livret: Nicolò Tassi; Création: Automne 1769, Venise, Teatro San Moisè; à Turin à l'automne 1770; Carnaval 1771 à Parme, le 3 mai 1771 à Florence; 1773 à Dresde et Munich; Été 1773 à Sassuolo
Intermezzi zu Beverley (Béverlei) de Bernard-Joseph Saurin , «Tragedia urbana in prosa»; probablement composé en 1769; Création: 6 janvier 1782, Florence, Tintori; perdu
La donna di spirito, farsetta en deux actes; Livret: Marcello Bernardini ; Première: 13 février 1770, Rome, Teatro Capranica;
Deux airs de remplacement pour Alessandro nelle Indie d' Antonio Sacchini ; dramma per musica en trois actes; Livret: Pietro Metastasio; WP: Carnaval 1771, Livourne, Saint-Sébastien
La lavandaia (douteux); Création: Automne 1770, Turin, Teatro Carignano
Ariana e Teseo (douteux), dramma per musica; Livret: Pietro Pariati ; Première: 29 janvier 1772, Florence, Teatro della Pergola


Œuvres sacrées

Il Daniello, oratorio a quattro voci, da cantarsi per la festa di San Giuseppe ; Création: 1767, Florence, Compagnia detta «del Nicchio»; perdu
Oratorio del Natale; WP: 1768, Florence, S. Filippo Neri; perdu
S Alessio riconosciuto, oratorio; WP: 1769, Florence, Congregazione e Ospizio detto del Melani; perdu
Dixit Dominus pour quatre voix et instruments; 1766
Messe; 1767, Florence, S. Marco
Messe; 1771, Florence, S. Giuseppe
Motet avec salve regina ; 1771, Florence, S. Gaetano
Messa per S Cecilia; complété par Bartolomeo Felici ; 1775, Florence, S. Niccolò; 1778, Florence, S. Giuseppe
Credo pour quatre voix et orchestre
Credo concertato pour trois voix et instruments


Œuvres vocales profanes

Apollo in Tessaglia, cantata a tre voci per festeggiare la solenne apertura dell'Accademia degl'ingegnosi nel Teatro del Corso de' Tintori la sera de' 12 marzo 1769 ; Livret: Luigi Semplici; perdu
Cantate a tre voci; Livret: Francesco Lambardi; WP: 1er avril 1770, Florence, Accademia degl'Ingegnosi; perdu
Idol mio amato bene pour deux sopranos et deux violons (également avec des instruments à vent supplémentaires)
Ti rendo al caro bene pour quatre voix et orchestre; probablement partie d'un mélodrame
Veloce al par d'un barbaro


Œuvres instrumentales

Trois concertos pour instrument à clavier et orchestre, en la majeur, si bémol majeur, sol majeur ou fa majeur ?
Concerto pour clavecin "ad uso di Isabella Scarlatti"
Six sonata da camera pour clavecin
Sonate pour clavecin avec violon obligé
Sonate pour clavecin et deux violons




https://www.youtube.com/watch?v=RDD01RbqJEg
Revenir en haut Aller en bas
 
Alessandro Felici (1742-1772)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: